En cas de consentement implicite : premier baiser



  • En cas de consentement implicite : premier baiser

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    28 septembre 2020 à 16 h 19 min

    En fait on peut simplifier le débat soulevé par Sylvie67, en disant “ne tentez que si vous avez des signes implicites”: par exemple si la dame vous amène chez elle, s’assoit sur le canapé près de vous et vous offre du limoncello: vous pouvez tenter! Mia sinon ne faites pas cela dans la rue, à une inconnue!

    Il y a une part instinctive, comme dans l’insertion sur une autoroute bondée:

    A] A un moment donné vous lui prenez les mains, elle peut les reprendre mais si elle reste à côté, vous avez droit à une seconde chance. Il faut reconnaitre que l’alcool (à déconseiller dans la vie courante) peut être utile mais uniquement dans ses moment là, pour vaincre les inhibitions, mais (juste le minimum: 2 verres)

    B] Ensuite, non vous ne pouvez pas l’embrasser derechef: mais elle va certainement se tourner, vous pouvez lui faire une bise dans le cou. En général elle accepte, ensuite elle se retourne et vous l’embrasser, sans violence, prêt à dégager si geste de refus.

    On voit sur cet exemple que cet acte, pourtant le plus plus pur, n’est pas “politiquement correct” !

    C] attention, c’est pas gagné car de nos jours on a une difficulté, qu’il n’y avait pas il y a 20ans: les PN. (bien connus sur le site) Ces personnages sont passés avant vous et ont dégradé toute confiance…

    Donc si vous êtes amoureux de l’ex d’un PN, il va falloir lui donner du temps…, tout en la gardant près de vous et en essayant à la fois de lui redonner confiance et de l’amour…

    Mais c’est un travail à faire que si vous l’aimez vraiment.

    C’est un peu terrible que les “purs” doivent écoper le travail de sape des PN!

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    11 octobre 2020 à 3 h 50 min

    Pour moi il y a une façon de placer son visage & de regarder quand on recherche @ être embrassée.
    Si on ne recherche pas mais qu’on comprend que l’autre le recherche — & il devrait le rendre non-verbalement intelligible — on va soit s’y rendre disponible soit l’ignorer — ce que certains comprennent @ tord comme si elle n’avait pas détecté l’attente & non comme un refus.

    Question habituelle : que doit faire celui — ou ‾celle‾ même si c’est plus souvent ‾celui‾ — qui a des troubles de l’interaction sociale & ne comprend goutte au langage non-verbal ? (j’ai une piste de contournement mais je fais exprès de poser la question)

    Il y a pire que les pervers narcissiques : les violeurs.
    Une relation très difficile en tous points ma partenaire se disant détruite intérieurement·

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    12 octobre 2020 à 14 h 33 min

    @faiseuse-de-foret

    “Il y a pire que les pervers narcissiques : les violeurs.Une relation très difficile en tous points ma partenaire se disant détruite intérieurement·”

    Ca c’est vraiment le bouquet: vous validez toutes les étapes de la séduction

    (ou cas à éviter, du rattrapage par revalorisation de soi, en cas de non qui voulait dire peut-être), ce qui n’est pas évident pour des zèbres.

    vous flirtez, et ensuite la belle vous dit que pire que la rencontre d’un PN, elle a été violée:

    Donc en fait les salauds eux peuvent profiter mais les hommes respectueux eux doivent gérer le viol.

    (Marlène n’est pas nette sur cette affaire, car elle est quand même pour une politique qui a mené à celà

    https://www.lefigaro.fr/international/2016/07/12/01003-20160712ARTFIG00162-allemagne-1200-femmes-agressees-pendant-la-nuit-du-nouvel-an.php)

    Bien entendu c’est très dur, il faut des mois, (et surtout ne pas croire que vous êtes rejetés, en tant que personne. Ne s’engager là dedans que si on est très amoureux. Et savoir se contenter d’une tendre prise de main!

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    7 décembre 2020 à 2 h 10 min

    Consentement implicite ou explicite ? ˣOuiˣ ou ˣnonˣ ou ˣni oui ni nonˣ ? C’est parfois un sac de nœuds plus complexe qu’il n’y paraît.

    j’ai voulu expliciter une vision plus globale des différentes situations & tordre le cou au passage @ quelques idées reçues :
    http://chaelande.1s.fr/?consentement_feminin

    La discussion qui a suivi la théorie de Norbert m’a poussée @ écrire cela pour éclaircir les choses puis j’ai laissé le texte dans un coin quelques semaines.
    Il y aurait aussi le ˣcomment s’y prendreˣ à aborder, peut-être plus tard· ^_^

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    7 décembre 2020 à 16 h 37 min

    @faiseuse-de-foret … si désir réciproque exprimé avant, et honnêteté dans son appréciation

    Comme en Physique: “(Je pense qu’il conviendrait) de rester ouvert aux théories nouvelles certes, mais ne pas s’y jeter, sans un processus de confrontation à l’expérience, des plus sérieux” (sourire)

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    8 décembre 2020 à 0 h 39 min

    Je parle par expérience justement. Je ne fais que ça expérimenter, je n’invente rien dans le vide Je suis connectée au monde moi aussi — @ ma manière certes. Je ne vis pas isolée dans un donjon˙ De plus beaucoup de monde qui expérimente sait déjà ce que j’explique mais sans avoir l’esprit assez globalisant pour pouvoir l’exprimer sous forme de tout.

    Je ne comprends pas ta réaction. J’ai souvent dit que tes prévisions sur le comportement féminin en séduction fussent bonnes. Ta théorie n’est-elle pas nouvelle ? L’as-tu éprouvée expérimentalement ? N’as-tu pas confiance en ma capacité d’analyse & en ma vision féminine (analogique) du monde ? je ne connais pas ton quotient intellectuel mais tu es censé avoir accès @ l’explication suivante (& pouvoir expérimenter davantage) :

    Beaucoup de monde convient que le cerveau féminin & celui masculin fonctionnent différemment — de toute manière la sexuation cérébrale est prouvée scientifiquement (différence de nombre de neurones dans l’hypothalamus au-moins, voir ˣles liens entre autisme & transidentitéˣ où j’en parle puisque cela a prouvé l’origine neurologique de la transidentité). Les garçons & hommes sont dans un fonctionnement majoritairement séquentiel : ils projettent leurs conceptions sur les femmes sans les comprendre ce qui aboutit @ les traiter alternativement comme des saintes parfaites poupées fragiles & comme des traînées indignes s’autodégradant presque aussi dégoûtantes qu’eux. Cela car le fonctionnement majoritairement séquentiel & le rôle social dominant aboutissent @ une vision binaire des choses & @ l’imposer : cela gomme une partie de la réalité car le rôle de dessiner n’est pas celui d’écouter.
    Les filles & femmes elles sont dans un fonctionnement majoritairement associatif donc se trouvent dans un entre deux par rapport aux projections masculines qui de fait se trompent presque systématiquement. Elles sont dans la réception & dans la subtilité.
    Les mâles se plaignent que les femelles soient psycho-comportementalement incompréhensibles mais ils pourraient les comprendre s’ils comprenaient qu’ils doivent commencer par sortir de leur discrimination dualiste des données cognitives pour pouvoir être dans la conception juste, subtile & non-imposante le permettant & que cela deviendrait dès lors très simple.

    Pour la séduction le principe est le même : un mâle désire ou ne désire pas se reproduire avec une femelle donnée donc projette cette binarité sur la volonté féminine, & c’est pour cela que le mâle se plante sur la compréhension du consentement ! Car si deux comportements volontaires s’opposaient ça ne pourrait pas marcher : on serait dans une sorte d’homosexualité psychologique. Cela fonctionne car la femelle a un fonctionnement psychologique complémentaire @ celui masculin donc non logique binaire mais analogique & réactionnel aux sollicitations @ l’image de son rôle social & sexuel qui est non-dominant (ça fera @ juste titre hurler les féministes de le dire car ces vérités biologiques n’aident pas les pro-patriarchat @ évoluer vers l’égalité entre les genres qui est pourtant un stade nécessaire à atteindre pour dépasser nos différences causant actuellement les inégalités). Pour prendre l’exemple contraire avec deux gais c’est plus simple : « on va au lit ou on n’y va pas » & c’est décidé car étant du même genre leur cerveau fonctionne dans le même mode ˜je veux – je veux pas˜ & non le mode féminin ˜montre ce que tu peux voir si ça m’intérêsse˜. Il n’y a pas besoin d’étudier longuement la gent féminine pour s’en rendre compte, seulement de le faire sans le filtre de la discrimination dualiste cognitive. Quand un modèle ne fonctionne que de temps en temps on en change jusqu’@ en observer un qui fonctionne toujours (clin d’œil @ la physique ici)·˙

    Si tu veux tout savoir je peux même t’expliquer que ces différences sont d’origine hormonale : les hormones sexuelles favorisent le fonctionnement d’un hémisphère cérébral sur l’autre. L’hémisphère droit a beaucoup plus de connections entre neurones que le gauche ce qui donne une similarité avec l’électricité pour des montages en série dans le gauche & en dérivation dans le droit, c’est pourquoi le droit est plus apte aux traitements globaux & associatifs & multidimensionnels & le gauche @ ceux détaillés & logiques & unidimensionnels. Les mâles sont en permanence sous testostérone donc sont déséquilibrés en permanence alors que les femelles selon si elles sont en phase folliculaire ou en phase lutéale (qui durent environ deux semaines chacune) vont fonctionner différemment, elles sont [dés]équilibrées @ mi-temps c’est pourquoi grace @ la progestérone sécrétée par le corps lutéal elles ont des moments où elles ont davantage de libido & un comportement plus proche de celui masculin…

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    8 décembre 2020 à 15 h 47 min

    @faiseuse-de-foret

    Les mâles sont en permanence sous testostérone donc sont déséquilibrés en permanence

    Tu associes homme à déséquilibre.

    Déséquilibre me fait penser à

    *marcher, avancer.

    * pour passer d’un état stable (équilibré) à un autre, il faut passer par l’instable, le déséquilibre.

    J’ai un ressenti (à confirmer) il y aurait deux sorte d’énergies (yin et yang?)

    * l’une consistant à passer d’un état stable à un autre par l’instabilité (yin?)

    et l’autre consistant à préserver la stabilité (yang)

    L’homme serait il plus dans le yin, et la femme dans le yang?

  • 4fd41d6892500fe8596877d3d4f93036?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    theoduch

    Membre
    8 décembre 2020 à 16 h 36 min

    Les mâles sont en permanence sous testostérone donc sont déséquilibrés en permanence

    Cette phrase est, à mon goût, généralisante et à la limite de la diabolisation implicite de la gente masculine. Ne le prends pas mal @faiseuse-de-foret, mais on ne peut décemment pas proclamer avec une telle catégorie ce déséquilibre. Même lorsque tu étais homme, tu ne l’etais pas et ne le vivais pas, j’imagine, de la même manière que T.O.U.S les autres mecs de la planète. La théorie est une chose mais le vivre c’est tout autre et j’aurais pris un peu plus de recul pour parler. Surtout ne le prends pas comme une attaque, c’est juste ce qui m’a dérangé en te lisant..

  • 5fe5ef6422433 bpthumb

    norbert

    Membre
    8 décembre 2020 à 16 h 52 min

    @theoduch , salut, je pense que Faiseuse parle d’un phénomène naturel, comme le déséquilibre nécessaire pour marcher…

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    byaku

    Membre
    8 décembre 2020 à 16 h 56 min

    Les mâles sont en permanence sous testostérone donc sont déséquilibrés en permanence


Affichage des publications 1 - 10 de 158

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant