Quand une femme dit non



  • Quand une femme dit non

  • 5f4e2275b1c2e bpthumb

    Sylvie7

    Membre
    11 septembre 2020 à 7 h 31 min

    Bonjour zèbres et zèbrettes,

    J’aimerai vous soumettre une théorie que l’on m’a écrite hier dans un mail. C’est un zèbre qui m’écrit et le sujet concerne comme le titre l’indique la réaction des hommes quand une femme leur dit non. J’aimerais avoir votre opinion, à vous mesdames et ainsi qu’à vous messieurs.

    Voici ce qu’il dit :

    Concernant le non des femmes: j’ai développé toute une théorie:

    car tu as tout là dedans

    a) le non qui veut dire non

    b) le non qui veut dire ceci:

    lorsq’un homme apparaît, la femme n’a aucun autre meilleur moyen de tester à la fois la validité et la détermination du type que de ne pas lui dire oui de suite, ensuite seulement si le type est vraiment accro il arrive à se transcender pour plaire

    ____

    Ma thorine d’une façon générale

    a) l’amour nécessite des conditions préalables (je vais parler du point de vue féminin pour que tu comprennes mieux): il ne faut pas que le type veuille te pomper ton énergie, parce que lui même en manque parce qu’il n’a pas reçu ce qu’il faut de ses parents (et veuille te faire jouer ce rôle)

    b) le a) n’est qu’une condition nécessaire, mais pas suffisante: ce n’est pas parce que le type ne sera pas dépendant qu’il va plaire et être le genre de la femme

    c) mais je sais maintenant par expérience, que si le type est libéré de ses manques= amour de soi est qu’il est très amoureux, même s’il n’est pas le genre, à 90% il sait trouver le comportement adéquat pour gagner le cœur de la femme de son coeur (pas d’une autre).

    d) l’amour n’est pas forcément arraché bien sûr. Il peut se faire par consentement mutuel.
    mais même quand madame est secrètement d’accord, c’est une ”prise consentie”. il y a un côté conquête. Si le type ne fait pas son cinéma, madame ne se donnera pas

    es tu d’accord ?

    Donc j’en reviens au gars qui veut embrasser une femme

    Il doit être clean et ne pas transporter de dépendance sur lui

    Il doit lui même être amoureux et il doit sentir que la femme l’admire, le veut

    (pas des signes)

    Si ces conditions ne sont pas réunies, le tenter est du viol

    Si elles le sont, il peut faire le geste, sans forcer bien sur.

    Schiappa interdit le geste: avec elle l’amour n’est plus possible !

  • 5eec27168a04a bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    16 septembre 2020 à 7 h 48 min

    Bonjour, je trouve ce thème très intérêssant.

    @ propos des interprêtations du ‾non‾ :

    Tout @ fait : le non-verbal comptant plus que le verbal (& plus dans la communication féminine que dans la masculine) savoir interprêter la manière de l’avoir exprimé est ce qui détermine véritablement l’intention de la réponse @ l’interaction.
    J’ai tendance @ penser qu’un ‾non‾ faible vaut ‾pas pour l’instant mais tu peux retenter en t’améliorant‾ alors qu’un ‾non‾ appuyé est à rapprocher de ˣlaisse-moiˣ. En tout cas j’utilise moi-même — instinctivement, ce n’est pas appris — ces deux types de refus·

    @ propos de la ´´théorie :

    A~B en accord
    C assez en accord — bémol car pour moi cela dépend pas mal de la compatibilité de caractère, donc une incompatibilité soit va bloquer le processus soit un début de relation fonctionnera mais peu [longtemps]
    D pour la plupart des sensibilités féminines – contextes – cercles sociaux oui, mais avec tout de même des exceptions

    @ propos du cas : (en accord @ moins que je précise le contraire)

    Qu’il doive être amoureux : je dirais plutôt seulement ‾attiré‾, car effectivement s’il n’y a rien de son côté cela revient @ mentir par omission puisqu’elle se sentira trahie quand elle saura qu’il n’y avait ni désir sentimental ni sensuel dans ce geste qui — idéalement — doit être un acte découlant de ces deux types de désirs ou au-moins de l’un des deux.

    Que le tenter soit un viol : une agression intime plutôt.

    Que madame Schiappa interdise le geste : étant donné que je ne suis pas l’actualité car elle est |anxio–dépressio|gène pourriez-vous m’éclaircir sur ce point ?
    En considérant qu’il y ait une loi formulée de manière @ rendre punissable de tenter d’embrasser je répondrais oui d’une certaine manière mais
    • d’une part si le problème est d’embrasser hors d’une situation adéquate — un ´´spam de bisou — le texte ne sera nullement appliquable puisqu’on ne saura jamais définir l’adéquation de la situation lors de la tentative d’embrasser — on n’est déjà pas capable de punir les viols & de déterminer le consentement & pas seulement @ cause de la ´´zone grise — & que cela produirait davantage d’injustice envers les personnes ayant des troubles neuropsychiques notamment les autistes qui ne savent souvent pas gérer cette science du rapprochement & de l’intimité,
    • & d’autre part ce n’est pas la loi mais son esprit qui compte ce qui fait qu’elle serait appliquée en tentant de prendre en compte le contexte soit on se concentrerait sur les situations de personnes ne se connaissant pas ou d’harcèlement & on ignorerait toutes celles où un rapprochement existe déjà car ce serait trop @ risque de condamner @ tord…
    Donc selon moi il n’y a pas grand-chose à craindre d’un tel texte qui n’est peut-être là que pour créer une barrière psychologique aux irrespectueux de premier stade qui pourraient abuser de leur comportement kinesthésique dès les premiers instants avec un[e] inconnu[e] ?

  • 5f4e2275b1c2e bpthumb

    Sylvie7

    Membre
    16 septembre 2020 à 10 h 32 min

    Merci @faiseuse-de-foret d’avoir répondu

    Voilà comment j’ai compris cette théorie,

    Je suis assez d’accord avec le a et b. En effet pour que ca marche il faut que les 2 soient bien dans leurs baskets sinon il y a déséquilibre et donc chute.

    Par contre pour le c, je trouve que si l’autre doit « trouver le comportement adéquat » cela veut dire que ce n’est pas SON comportement naturel mais une adaptation à l’autre… et donc un masque. Et donc il y a tromperie sur la marchandise non? Car le cœur de la femme va donc avoir une inclination pour une adaptation et non pour un état honnête ou naturel. Cela fausse la relation dès le départ et comme on dit, « chasser le naturel il revient au galop » quand le naturel revient 😱😱😱😱😱horreur. Comment une relation peut elle être pérenne dans ce cas.

    Quand au petit d, déjà le vocabulaire utilisé ne me plait pas : prise, conquête, faire son cinéma, ne se donnera pas. Est cela l’amour? Une conquête pour l’un et une abdication pour l’autre? Et vous remarquerez que je n’y mets aucun genre puisque j’estime que les règles sont les mêmes quelques soient le genre des sujets.

    Si ce sont là les vraies règles du jeu, Je comprends alors mieux pourquoi j’ai toujours perdu à ce jeu de société.

    Pour moi, l’amour est plus …. difficile de mettre des mots sur un sentiment tellement individuel et personnel puisque j’ai l’impression que le sentiment amoureux est différent selon le vécu de chacun. Dangereux pour certain, un état de béatitude pour d’autre, un abandon, une passion, un aveuglement, un émerveillement, ….. Chacun le vit a sa manière selon peut être l’exemple qu’il a eu enfant, la manière dont il a été aimé par ses parents. Ce qui fait que certains partent avec un sérieux handicap.

    Plus je vieillis plus je me demande si l’amour n’est pas une utopie, pour un couple j’entends, une folie passagère, intense mais éphémère. Une alchimie entre deux etres qui se consument jusqu’à ce qu’ils ne restent Plus de matières à consumer. Un feu de cheminée parfois dur à allumer, ensuite chaud apaisant et puis qui s’éteint ensuite doucement jusqu’à ce qu’il ne reste que des cendres. Je vois déjà ceux qui vont dire .. il faut remettre du bois sur les braises.. ben oui mais on trouve pas du bois comme par magie.. il faut aller le couper d’abord et surtout en avoir envie, ça demande des efforts et une hache 😉

    Réflexions bien tristes non? Qui ne me ressemble pas ou peut être plus que je ne veux l’admettre

  • 5eec27168a04a bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    17 septembre 2020 à 2 h 47 min

    Pour te répondre pour le C je ne suis pas tout @ fait d’accord dans la mesure où selon moi il y a une limite entre [1] jouer un jeu d’interaction sociale pour s’apprivoiser & pouvoir se rapprocher & [2] arborer une façade qui nous masque. C’est | @ la séductrice ou au séducteur | honnête de se poser intérieurement la limite que ce qu’elle–il va montrer d’elle–lui pendant cette phase ne soit jamais mensonger, donc soit être naturel[le] soit être une version améliorée — ou plutôt optimisée — de soi.
    Par exemple quand on essaye de caresser un chat qu’on ne connaît pas encore on va modifier son comportement par rapport @ son propre chat qu’on caresse franchement pour ne pas l’agresser & trouver une façon non-intrusive de se rapprocher de lui mais ce ne sera pas un mensonge sur ce que nous sommes pour autant car ça ne met en jeu qu’une couche de comportement superficielle qui s’adapte facilement @ l’autre ; c’est la même chose pour la première phase de séduction·

    pour le D :

    sur la forme je dirais que c’est un vocabulaire métaphorique plus simple @ appréhender pour beaucoup de monde mais qu’on pourrait remplacer par des termes plus neutres :
    prise conquête → séduction réussie, élue de son cœur ou objet de son désir
    faire son cinéma → charmer
    se donnera → acceptera la relation

    sur le fond :
    Comment définit-on l’amour ? C’est une très bonne question, en général j’évite d’en parler mais au sens où tu sembles le comprendre je pourrais répondre que l’amour est dans la phase qui va suivre celle-ci·
    Est-ce conquérir & abdiquer ? Je dirais oui & non : non car il est plus juste de parler de | séduire – accepter | ou mieux de | susciter l’envie – l’obtenir | mais oui cela — idéalement — les deux @ la fois chez chacun : quand il l’aborde il ´´abdique sans le savoir, quand elle accepte elle le ´´conquiert sans qu’il le sache ; car normalement la fille – femme y a un rôle certes opposé mais tout aussi actif : c’est elle qui en suivant son instinct doit envoyer les réponses notamment non-verbales pour que le garçon – l’homme puisse y calibrer le juste milieu de son interaction en fonction de ce qu’elle souhaite, elle qui plus tard doit laisser comprendre quand c’est le moment d’aller plus loin ou au contraire d’arrêter donc le guider vers ce qu’elle souhaite, elle qui au tout début doit faire en sorte d’attirer assez l’attention de celui qui lui plaît mais sans trop pour ne pas le faire fuïr… Au final c’est elle qui mène la danse mais en secret, en le laissait croire que c’est son rôle.

    Biensûr ça ne se passe pas toujours ainsi : par exemple beaucoup de trop sollicitées ont l’habitude de rester passives vis-@-vis de cela, la légende qui n’en est pas une dit qu’elles attendent celui qui se démarquera bien mieux pour réagir, ou beaucoup de séducteurs insensibles @ toute cette subtilité vont vers celles qui n’envoient pas les signaux de demande de l’interaction ce qui brise la règle essentielle ; mais tous ces cas ne sont que des déséquilibres plus ou moins prononcés de la situation idéale ; déséquilibres parfois peu gênants comme une caresse du bras trop tôt & inattendue, d’autres beaucoup plus & pénalisables & @ l’extrêmité le viol en est le déséquilibre le plus extrême.
    & effectivement il serait plus approprié de parler de receveu|se–r| & d’initiat|rice–eur| que de nommer les genres puisque l’hétérosexualité où l’initiateur est de genre masculin n’est que le cas le plus fréquent & non la globalité.
    Le problème avec tout ça est aussi la sensibilité individuelle : la caresse trop tôt peut être anodine comme extrêmement perturbante & intrusive selon les personnes… Donc où fixer la limite de ce qui est condamnable si la condamnation sert @ protéger de la souffrance, que celle-ci ne peut être déterminée avec certitude donc que la pénalisation se base sur les actes & que les actes ne sont pas fiablement reliés @ la souffrance ?

    Pour en revenir @ la séduction & te répondre sur la vraie règle du jeu je dirais que c’est de trouver une personne avec qui l’on est compatible, parfois cela peut fonctionner par hasard & instantanément sans qu’un tel jeu de séduction soit nécessaire mais quand on est en recherche de partenaire le jeu va très probablement devoir se jouer·

    Pour ce que tu penses de l’amour en tant que sentiment je répondrais qu’il doit avoir plusieurs degrés, plusieurs façons de se manifester & qu’il peut aussi bien naître avant la phase de séduction qu’après ainsi que pendant, & évidemment qu’il ne naît pas forcément du tout au même moment chez chaque partenaire. Il peut aussi être totalement absent·
    Je pense que la personnalité intrinsèque a peut-être plus d’impact sur le rapport @ l’amour que ce qui vient des parents @ moins d’une véritable carence affective qui peut se traduire par deux extrêmes (inexistence du sentiment ou dépendance affective)·

    Pour l’amour dans le couple je dirais que soit on arrive @ l’entretenir & ça peut être beau de rester ensemble, sinon c’est meilleur de se quitter & recommencer ailleurs car on n’est pas une espèce faite pour s’aimer & s’être fidèle @ vie & c’est dommage de rester sur un vécu fade alors qu’on pourrait trouver plus intense sans ne blesser personne si tout le monde intègre ce principe que tout ait une fin, qu’un couple soit un partenariat temporaire & qu’on ait intérêt @ ne jamais être passi|ve–f| face @ sa vie mais plutôt d’aller soi-même vers son bonheur·

  • 5f4e2275b1c2e bpthumb

    Sylvie7

    Membre
    17 septembre 2020 à 6 h 31 min

    J’adore ta réponse, un simple like est insuffisant. 😁😁😁

    Merci

  • 5e62202b56807 bpthumb

    Cineaste

    Membre
    17 septembre 2020 à 8 h 55 min

    Ces histoires de jeux de la séduction , cela me gave d’emblée direct, quelle perte de temps, un mensonge sur sa vie, à chacun ses moulins à vents en effet…

    Vous pourriez aussi vous inspirer des parades amoureuses chez les animaux, et les stratégies évolutives adoptées par les différentes espèces au fil des temps, pour agrémenter vos discussions, là je trouves qu’elles manquent un peu de panache et de couleurs ?

    Désolé pour le trait d’humeur ou d’humour s’il est mal perçu ?

  • 5e538ff590b75 bpthumb

    Max

    Modérateur
    17 septembre 2020 à 9 h 05 min

    @cineaste on offre bien un joli caillou à l’élue de son coeur comme les manchots Grinning

  • 5f4e2275b1c2e bpthumb

    Sylvie7

    Membre
    17 septembre 2020 à 9 h 29 min

    Oui c’est vrai ça 🤣🤣🤣🤣

  • 5f4e2275b1c2e bpthumb

    Sylvie7

    Membre
    17 septembre 2020 à 9 h 34 min

    @cineaste pas de problème, ton message n’est pas mal perçu 😉

    ces pas de danse ou autre terme qui définissent la période de séduction me gave également même si je comprends l’utilité pour certain et certaine. Je suis peut être trop cartésienne ou directe pour jouer ou danser 😁

  • 5eec27168a04a bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    18 septembre 2020 à 6 h 58 min

    Sylvie7 :
    *rougit*

    Cinéaste :
    Il n’est pas perçu du tout, je n’ai pas su décoder cela.

  • 5f655580ee7c4 bpthumb

    Popof

    Membre
    18 septembre 2020 à 23 h 15 min

    Selon moi quand une femme dit non cela signifie 3 chose soit elle est intéressée mais pas assez soit cela lui fait du bien mais n’a aucune intention d’aller plus loin soit qu’elle n’est pas intéressée du tout, après poser des questions plus précises en dévoilant ses reel intention permet d’éclaircir la question, je trouve ce texte beaucoup trop compliquée les femmes c’est pas des maths mais des êtres humains.

  • 5eec27168a04a bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    19 septembre 2020 à 4 h 31 min

    Au contraire, ce qui se passe dans le cerveau humain peut être représenté par des équations mais c’est beaucoup plus complexe que le programme de mathématiques de terminale scientifique·˙

  • 5f5df0f755614 bpthumb

    Casia09

    Membre
    20 septembre 2020 à 20 h 26 min

    Bonjour,

    Justement ce sujet tombe à pic en ce moment. A mon humble avis, il y a dans ces temps modernes une incompréhension de ce que le “non” veut dire. Mais ne jetons pas le blâme qu’aux hommes, le problème est bien plus ancien.

    Comme on l’a déjà dit, lorsqu’une femme dit “non”, des fois cela veut dire “oui”, ou bien “peut être” et du coup le “non” sincère passe à la trappe.

    Je me suis souvent posé la question, (zèbre): Mais pourquoi? En fait, je crois, la plupart ou en tout cas d’où je viens, ont déjà entendu “il faut se faire désirer” pour une fille. Donc du coup il faut faire tourner en bourrique le pauvre mâle pour qu’il fasse sa parade nuptiale et arrive à gagner l’attention de l’élue de son cœur.

    Dans certaines cultures, même à l’heure actuelle ce n’est pas bien vu de die “oui” pour une fille, laissant le “non” comme seul monnaie d’échange. Et voilà qui peut se prêter à des confusions.

    Par contre, ce que je trouve complètement abjecte est le non respect du “non” définitif, utiliser cette ambigüité pour sortir innocents des pires situations. Justement cette semaine, j’ai été témoin de la lâcheté et impunité de cette non importance accordée au “non”.

    Je le lance avec ma petite histoire et je crois ceci parle bien du sujet de la discussion. A mon travail il y a une fille qui est très recherchée par les mecs car elle jolie et sympa. On travaille avec de l’accueil au publique donc toute sorte de mecs arrivent pour un peu l’harceler.

    Depuis quelques mois, il y en a eu un qui a été spécialement insistant et persévérant. Il a tout essayé, des cadeaux, des invitations, même moi j’ai été utilisée malgré moi, mais cette fille n’est tout simplement pas intéressée (normal, le mec fait peur). Il y a deux semaines elle a parlé avec lui droit dans les yeux et lui a dit qu’elle était avec quelqu’un (vrai) et que non, elle n’acceptait plus ses invit, ni ses cadeaux ni ses avances et qu’il fallait la laisser tranquille. L’homme a fait une crise terrible et est parti en mode drama queen.

    On est bien d’accord elle était assez claire avec son “non”. Bon, il est revenu semaine dernière, et s’approche d’elle et lui dit “j’ai quelque chose pour toi, vient deux secondes”, elle en toute naïveté est allée et au moment qu’elle est à côté, cet homme sort son téléphone et lui montre une photo. Une photo de son sexe en érection en lui disant “tu vois, je suis toujours comme ça quand je pense à toi”, elle l’a frappé à l’épaule et est partie.

    A part qu’il s’agît d’un pervers sans solution, l’homme est persuadé qu’elle se fait désirer avec chaque réponse négative, mais qu’elle va craquer pour lui ou bien qu’elle est déjà amoureuse, plutôt je le cite ” on est liés à vie, on a quelque chose de spéciale elle et moi, mais il faut qu’elle se décide juste de venir vers moi”.

    A quelle moment on a fait dans cette société moderne, le “non” d’une femme avoir si peu de valeur? Il ne serait pas temps de rééduquer la société pour qu’un “non” soit un “non” et si la fille est intéressée qu’elle puisse tout simplement dire “oui” sans être stigmatisée par le regard des autres.

    PS, et bien évidemment convaincre cette fille d’aller porter plainte contre ce pervers dégoûtant

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    20 septembre 2020 à 20 h 45 min

    Ah ces humains qui ont le désir en mode huître accrochée à son rocher…

    Combien de fois j’ai posé un cadre. C’est mort laisse tomber, et et surprise! Tu te fais tomber dessus. Parce que en gros faut dire non et disparaître. Si tu reste alors que tu as dit non. Ca veux dire oui en gros. Et le protagoniste échaudé a encore plus de désir 🤦🏻‍♀️

    Dorénavant, quand je dis non et que je sens que j’ai affaire à un pugnace, je me casse.

    Une fois que tu connais le code,c’est facile de contourner les prédateurs.

  • 5f4e2275b1c2e bpthumb

    Sylvie7

    Membre
    20 septembre 2020 à 20 h 49 min

    Merci pour ce témoignage.

    Il s’ajoute à de nombreuses histoires que j’ai entendu jusque là. Hélas je suppose que si elle décidait de porter plainte on lui répondrait que ce n’est pas grave, que c’est juste une photo Et qu’elle serait en plus stigmatisée ensuite Alors que c’est elle la victime.



Affichage des publications 1 - 15 de 52

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close