Quand un homme dit non

  • Quand un homme dit non

    Posted by Usager supprimé on 6 février 2022 à 10 h 45 min

    Quand je suis arrivée sur ce site, j’ai ouvert une discussion : quand une femme dit non.

    J’ai été assez surprise de constater à quel point ce sujet était soumis à nombre de clichés sociétaux véhiculés par les livres, les films, les coutumes des différentes époques depuis la mode du romantisme et de l’amour courtois ou de la chevalerie vue par notre société ( parce que si quelqu’un a lu la vraie légende arthurienne, le châtelain offrait souvent sa fille pour la nuit 🤭) .

    La femme est une conquête, il faut être son champion pour qu’elle se livre enfin et passe d’un chaste « non» à un fougueux « oui». Autant dire que ce n’est pas mon délire 😁.

    Je ne vais pas m’étaler sur le sujet, nous l’avons déjà bien, bien, bien assez argumenté 😅.

    Mais voilà, il apparaît qu’une autre situation se profile à l’horizon : quand un homme dit non!

    Parce que, autant nous avons le cliché de « une femme est une conquête» autant celui de «l’homme doit être apprivoisé» existe.😕

    Eeeeet oui, quand un homme dit non, j’ai observé que nombre de femmes ( et à une époque j’en ai fait partie, pauvre de moi, stupide que j’étais) pense souvent que :

    – il est trop timide, trop romantique, il a peur d’avouer ses sentiments 😍😍😍

    – si je le couvre d’attentions, il va finir par dire oui

    – le sexe ça marche toujours, les hommes n’y résistent pas

    Heu NOPE!!!

    Les hommes sont souvent courtois et rechignent à faire de la peine alors le silence, l’ignorance ne sont pas à interpréter comme des « qui ne dit mot consent» mais juste comme des non 🤷‍♀️

    Le refus n’est pas une invitation à plus de hardiesse de votre part, cela veut juste dire : non merci, je suis flatté mais je ne suis pas intéressé. ( version polie)

    Et il est étonnant alors de constater que le harcèlement existe aussi par de constantes sollicitations malgré un refus, des appels du pied plus ou moins gênants, de femmes vers des hommes. Autant cela est denoncé par les femmes quand l’inverse se produit et suscite l’indignation, autant quand il s’agit de ce cas de figure, rien ne se produit. Ils ne disent rien, subissent, s’outragent, mais quoi dire? Ne leurs a-t-on pas toujours enseigné d’être gentil avec ces dames ? Oui d’accord! Mais devant une insistance malaisante, que faire? Comme les chats? Se lever et partir? Pourquoi ce serait à eux de partir et pas à elles d’arrêter?

    Alors questions :

    Racontez, mesdames, si un jour vous avez poursuivi de vos assiduités un homme et pourquoi, malgré son refus manifeste, vous avez continué?

    Racontez, messieurs, si vous avez été l’objet de harcèlement de la part d’une de ces dames et comment vous y avez échappé?

    J’aimerais comprendre.

    Usager supprimé a répondu il y a 7 mois, 2 semaines 7 Membres · 21 Réponses
  • 21 Réponses
  • 61e1aad94781b bpthumb

    asocial

    Membre
    6 février 2022 à 12 h 28 min

    @sylvie7

    Je trouve ton analyse fine. Effectivement, le conditionnement social nous pousse généralement à agir de la façon dont tu le décris.

    Mon pire exemple à ce sujet est un gâchis de plusieurs années à cause de mon manque d’affirmation, ma lâcheté et une envie désespérée de rompre la solitude.

    Résumé synthétique des faits :

    Plusieurs années de chaste célibat. Une ex de mon adolescence qui veut remettre ça. Résistance de ma part. Approche insistante mais subtil de sa part. Je cède (c’était ça ou envisager la vie monastique). Installation rapide en couple. Mariage et 1er enfant moins de deux ans après. Retour de couche : 2ème enfant. Couple qui commence à battre de l’aile. Solution ? —> 3ème enfant 🥳 ! Tromperie. Violence. Rancoeur lorsqu’elle s’aperçoit que je ne l’ai jamais vraiment aimée (pas comme elle en tout cas). Une décennie de guerre…

    Désolé, j’entre pas plus dans les détails : faudrait des pages et ça schlinguerai la larmoyance pour des faits qui prouvent encore que mes comportements sont aux antipodes de l’intelligence.

  • 62067d9bd01f9 bpthumb

    touracko

    Membre
    6 février 2022 à 14 h 06 min

    @sylvie7 Très intéressantes analyse, il est bon de savoir que les femmes peuvent être aussi barge que nous XD, bon pas de lynchage je plaisante, mais c’est vrai nous somme quand même des fois des petites choses sensibles, bon pas tous c’est vrai, c’est sans doute la le problème, ou en ne montrant que le pire de ce qui existe on finit par en faire une généralité.

    Quand on parcours les reseaux sociaux, je sais ce n’est pas bien de faire ca, on ne lit que des conneries … mais bon moi aussi j’ai un profil FB, alors bon, je lis ce qu’il y a dedans . . bref ! . . et bien j’ai l’impression de n’être qu’une bête sanguinaire qui brutalise femmes et enfants . . alors que . . non, et en grande majorité on est comme ca, attention je ne minimise pas non plus les réels violence faites aux femmes et féminicides.

    Mais oui le harcèlement existe bien, j’en ai fait les frais également. Un ami, me voyant m’enfermer chez moi, me force a participer a sa chorale, et la je rencontre une anan toute choupi, on discute, on sympathise, on s’envoie de long SMS jusqu’a tard le soir, ou tot le matin . . et on finit par sortir ensemble . . 2 semaine plus tard, la douche froide, elle m’annonce qu’elle est marié et a deux enfants. . . .et la c’est l’enfer, je ne savais pas trop quoi faire, mais me confirme qu’elle va quitter son mari de toute façon, alors je continue notre relation . . 2 mois plus tard finalement elle me quitte disant que c’est trop compliqué, qu’elle ne veut pas quitter son mari pour ses enfants ( qui ont a l’époque 19 et 22 ans . . .mouais ), alors on se quitte . . 2 jours plus tard coup de téléphone , Il faut qu’on se voit . . .et bing on remet le couvert . . 2 mois plus tard rebelote . . .coup de fil, elle en pleurs, pour que je vienne la chercher en pleine nuit avec sa valise . . .et ca elle m’a fait le coup 5 ou 6 fois, avec tout le chantage affectif qui allez avec . . Au bout d’un moment j’ai dis basta, parcque je voyais bien que cela me détruisait encore un peu plus, et j’ai coupé tous les ponts avec elle, et quand j’ai osé lui dire ce fameux NON, j’ai eue droit a toute la panoplie, chantage affectifs, insulte, excuse . . .bref compliqué ^^

  • 6203068e51a7d bpthumb

    auroredenuit

    Membre
    7 février 2022 à 14 h 59 min

    Bonjour,

    Je vois tout a fait ce que tu veux dire, oui. Ça m’est arrivée d’insister et même de faire la gueule parce que je j’obtenais pas ce que je voulais. Il n’y a pas eu de violence a proprement parlé mais le déni du refus d’autrui oui… Insister, trouver des parades, forcer les occasions, culpabiliser l’autre, négocier des bouts de chandelles.

    Ca fait quelques années que je m’en suis rendue compte et depuis je fais attention parce que la prise de conscience elle amène une sacré honte. Autant s’abstenir, ça demande de travailler sur la frustration mais c’est la meilleure option 🤣

  • 62778bce63e6c bpthumb

    red_pills_distributor

    Membre
    8 février 2022 à 13 h 30 min

    Heh ben c’est absolument insupportable quand ca nous arrive en tant qu’homme xD Parce qu’autant on portera de l’attention sur une femme qui se fait harceler, autant tout le monde s’en bat les couilles quand c’est dans l’autre sens. Et si tu as le malheur de t’en plaindre auprès d’autres hommes, tu risques de manger le classique ” oh pauvre chou ! Tu te fais draguer … mais oui on va te plaindre tkt biquet ! “.

    Je raconte souvent cette histoire car c’est surement celle qui m’a le plus marquée dans ma vie, mais quand j’ai passé la journée complète à me faire coller, toucher le cul, voir même directement la 3ème jambe, et que je constate que ca n’a choqué pratiquement personne parmi ceux à qui j’en ai parlé, et que la gonzesse elle même n’en a eu rien à foutre quand je lui ai clairement dit d’arrêter …en douce en plus, car c’était une journée Europa-Park et qu’elle faisait ca alors que son mec, avec qui j’étais devenu bien pote pendant mon job d’été en plus, n’était qu’à quelques mètres . En inversant les rôles, je me dis que personne ne serait resté insensible à cette histoire et que le mec aurait ptetre bouffé un procès si ca se trouve.

    Mais en fait, j’ai connu pleins d’autres situations … moins marquantes certes, mais ou ca ne serait probablement pas passé crème non plus si les sexes étaient inversés. L’été ou j’ai été maitre nageur dans un camping 5 étoiles aura été un concentré de ce genre de cas de figure. Le fantasme du maitre nageur m’a fait découvrir à quel point ca pouvait être malaisant voir pénible d’être le ” trophée ” que tant les collègues que les clientes veulent absolument acquérir. Comment on fait pour mettre un stop à une cliente sans être désagréable xD ? Comment on fait comprendre gentiment à la mère de famille qui vient nous proposer un verre à la fin de notre service en ” tout bien tout honneur ” comme elle disait, mais avec un regard parfaitement maitrisé pour faire comprendre qu’il y a les mots prononcés, et ce que ceux ci cachent en réalité … et ce dès que son mari à le dos tourné. Comment on fait quand au bout des 5 ou 6 refus courtois elle revient toujours ? Comment on fait quand une collègue du groupe d’animation vient se glisser dans notre lit en promettant de ne pas nous toucher mais en le faisant quand même sans faire un scandale en pleine nuit et qu’on sait très bien que les mobil-homes des autres collègues sont si proches les uns des autres et si mal isolés qu’absolument tout le monde va entendre ce que je vais dire si je la dégage du lit en haussant le ton ou par la force ( puisque demander calmement ne donnait rien ).

    Bref, le résumé de mon expérience personnelle c’est que se plaindre de harcèlement est une exclusivité réservée à la gente féminine. En tant qu’homme on ne peut bien souvent pas s’en plaindre sous peine de subir des moqueries, une minimalisation des faits, un retour qui montre clairement que bah … osef de notre story, ou le pire des cas … créer un problème dont nous finirons par être le coupable en lieu et place de la victime si on a l’audace d’en parler.

  • 6203068e51a7d bpthumb

    auroredenuit

    Membre
    8 février 2022 à 16 h 59 min

  • 6203068e51a7d bpthumb

    auroredenuit

    Membre
    8 février 2022 à 17 h 05 min

    On commence a en parler figure toi mine de rien 😁

    N’empêche ça me rappelle l’histoire d’un ami. Il avait quatorze ans je crois pas plus, sa demie sœur plus âgée l’avait amené dans une soirée. La bas beaucoup d’alcool et de drogue. Une nana, une crs apparemment ( donc beaucoup plus âgée) l’a collé toute la soirée en lui reservant sans cesse en alcool. Il s’est réveillé le lendemain matin dans un lit avec la personne sans aucun souvenir. C’était sa première fois, il était pas consentant il ne s’est souvenu de rien sauf d’elle en train de lui dire en plus au réveil que c’était pas terrible….

    Et on dit que le viol masculin n’existe pas…

  • 6203068e51a7d bpthumb

    auroredenuit

    Membre
    8 février 2022 à 19 h 14 min

    J’adore ta citation de conclusion 👌

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    8 février 2022 à 19 h 40 min

    Bonsoir @auroredenuit 😁

    Peux tu citer la personne à qui tu réponds ? C’est pour mieux suivre la conversation. Merci 😘😘😘

  • 627a48c901a54 bpthumb

    max

    Modérateur
    9 février 2022 à 7 h 59 min

    Bonjour !

    Je découvre ça avec mon nouveau boulot, avant, avec ma vie d’homme marié et mes emplois en usine ou dans le bâtiment, c’était assez rare de faire des rencontres, alors des rencontres féminines qui s’intéressaient à moi, c’eût été extraordinaire et pour tout dire inespéré gare au goriiiiiilllle oups, j’ai dérapé !

    Maintenant, je découvre les femmes sous un nouveau jour, assez loin de l’idéalisation dont elles faisaient l’objet. Une de mes collègues dont j’ai refusé les avances a tenté de me faire virer en se plaignant de comportements déplacés. Certaines clientes tentent une approche plus ou moins subtile… Ah c’est dur la vie de beau-gosse !

    Il n’y a pas si longtemps, j’aurais répondu à ce sujet en disant qu’il ne m’était jamais arrivé de dire non, avec un petit smiley pour faire comme si je rigolais, maintenant je deviens plus sélectif dans mes choix. J’ai découvert que je m’attachais bien trop facilement, que je diluais ma personnalité personnalité pour atteindre un idéal inspiré par l’autre. Mais non ! J’ai une personnalité à moi, j’ai ma vision des choses et de la vie, et je me permets de dire non !

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2022 à 10 h 33 min
Page 1 of 3