Comportement de deux filles que je ne comprends pas

  • Comportement de deux filles que je ne comprends pas

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    2 mai 2021 à 20 h 13 min

    @olbius

    Je crois qu’on ne peut jamais être “trop gentil”.

    Dans ma région Sud ex Paca (anecdote, aucune autre région n’a voulu venir avec nous,lol!)

    On qualifie une personne trop gentille de “bonnard”: la sanction est immédiate, ça veut dire qu’il “montera la tente”!

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    4 mai 2021 à 9 h 40 min

    @bleu_horizon

    Oui Bleu, le moins qu’on puisse dire c’est que la page des années heureuses du “Peace and Love” est tournée! Sur ce point, je ne crois pas que tu trouveras quelqu’un pour te contredire.
    Mais n’oublie pas, rien ne peut se faire (tu ne sentiras pas le cap à suivre), si dès le départ, tu ne ressens pas un petit pincement au coeur pour une femme particulière, qui devra te guider. Tu ne peux pas procéder automatiquement juste pour avoir quelqu’un à la maison. C’est dans ce “pincement” qu’il faudra (juste un avis) puiser ta force et ta méthode, (et corriger tes “erreurs”): avant tout sois à l’écoute, mais en restant toi-même, pas un serviteur.

    (utilise le cerveau droit, pas le gauche)

  • 4de493ade1afd4e5c0112823b3daa54f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Bleu_horizon

    Membre
    5 mai 2021 à 23 h 47 min

    @norbert je comprends bien, pour le boulot et bien malgré que je suis loin d’être inactif, je subis les pressions constantes de ma famille et ils commencent de plus en plus à m’énerver. La pression venant surtout des femmes, ce qui est particulièrement hypocrite car elles n’ont soit jamais travaillé, soit travaillé par intérim avec la bonne excuse “je m’occupais de mon enfant”. Elles ne savent donc même pas ce que c’est de faire une recherche d’emploi dans des conditions aussi particulières que maintenant et je dois subir leurs remarques de merde en même temps. Je prends vraiment sur moi pour pas les envoyer chier par respect, mais c’est pas l’envie qui m’en manque.

    Là, un couple d’amis qui m’a ignoré depuis près de deux ans s’est séparé ce mois-ci. Je l’ai appris par un tiers, et bien sûr je n’en ai absolument rien à foutre, et je ne ferais pas non plus l’effort d’appeler ces gens pour savoir comment ils vont de leur côté. On me dit que le gars se sent déprimé, seul, c’est peut être cruel mais je me dis que ça va lui faire comprendre ce que moi je vis depuis toutes ces années, que quand je tentais de leur expliquer ma solitude pendant nos soirées on se foutait de ma gueule, on me regardait comme quelqu’un de bizarre “ouhhhh t’est célibataires y’a surement un truc qui cloche alors”, bref faut bien que la vie donne des leçons aux gens par moment, que la roue tourne pour tout le monde. Bien sûr je ne lui souhaite absolument pas de rester seul, mais ce n’est pas parce que moi j’arrive à gérer ma solitude mentalement depuis des années que lui y arrivera. Avant on sortais, on faisait des soirées, et au fur et à mesure qu’il s’enfonçait dans sa relation je le voyais disparaître, ne plus donner signe de vie. Comme il a agit pareil avec tout le monde, ses autres amis lui ont tourné le dos et il se retrouve seul. En quelques sorte, il ne “l’a pas volé” car quand on est ami avec quelqu’un, je suis désolé mais on prend la peine de prendre des nouvelles l’un et l’autre. En couple ou pas en couple, j’ai toujours un mot pour mes amis pour prendre des nouvelles, souhaiter un anniversaire. Personne sur cette planète ne me fera croire qu’envoyer un message à quelqu’un au boulot ou dans le métro prend un temps monstre. Il va se retrouver isolé, comme moi quand je réclamais de sortir faire des soirées et qu’on me tenais à distance des bons plans. Quand je parle de mon célibat, personne ne me croit que ça dure depuis aussi longtemps. Ils s’exclament tous avec l’éternelle phrase qu’on commence à connaître “tkt elle viendra quand tu t’y attendra le moins”, avant cette phrase me faisait sourire. Dorénavant, elle m’énerve à un point ou je bout littéralement quand je l’entends mais je me contente d’un rire gêné.

  • 60917a56224e1 bpthumb

    Zebre15

    Membre
    6 mai 2021 à 20 h 13 min

    @Bleu_horizon

    Je m’immisce dans cette longue discussion, sans avoir tout lu des pages internes. De ce que je lis tu es un vrai zèbre, c’est clair, et assez perturbé par tes pressions subies sur le célibat, le couple, les rencontres, entre autres thèmes que tu essaies de gérer. Parmi tes lignes je me retrouve dans certaines interrogations.

    Expérience du vieux scarabée, et je m’en suis encore aperçu pas plus avant que l’été dernier, la “pression” de l’extérieur sur un célibat long n’existe que si on se considère dans une anormalité. Personnellement j’ai lutté férocement contre ce que j’étais pour tenter de me fondre dans le monde et essayé de gommer les aspérités faisant sortir de cette soi-disant norme. Peine perdue, nos / mes particularités sont trop fortes, et cela m’a valu des moments dépressifs sévères en réaction. Oui je suis célibataire de longue date, de toujours en fait, je vais avoir bientôt 45 ans, et avec sincérité je dis que ce n’est plus un souci. Je suis comme je suis et si une rencontre se produit, très bien, si elle ne se produit pas, ce n’est pas grave.

    Je rebondis ainsi sur le cas de la première femme, celle en couple. Des comme elles j’en ai plein autour de moi ! Vraiment beaucoup. On sert d’exutoire parfois à un quotidien routinier, on est disponible, on s’intéresse, on a de la conversation, une oreille, et notre allocentrisme donne l’impression alors qu’on se place dans un intérêt émotionnel qui outrepasse ce que nous voudrions réellement. Et les relations peuvent sembler aller vers de l’intime, mais la limite ne se franchit pas. Soi parce qu’elle n’ose pas, soit parce que je ne veux pas, l’acuité de la lucidité sur les impacts de ces relations mettant une limite rapide. (et je suis beaucoup moins intéressé par les relations charnelles que ce que mes activités et tenues sportives d’animateur de fitness laisseraient transparaitre :))

    Comment augmenter la désirabilité dont parle @Norbert ? Ne pas montrer l’étendue de la passion que l’on cultive, en glisser, en jouer, en garder sous le pied. S’affirmer aussi dans un univers quotidien qui soit le sien, avec ses propres repères, et effectivement aller vers une autonomie qui libère d’autres pressions parasites. Je ne suis pas un exemple absolu dans ce sens-là ayant fuit le milieu familial en deux étapes à 15 et 18 ans. C’était compliqué pendant 5 ans, mais au moins, on s’utilise pour se gérer.

  • 4de493ade1afd4e5c0112823b3daa54f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Bleu_horizon

    Membre
    7 mai 2021 à 3 h 13 min

    hello @zebre15 effectivement la pression est assez forte en ce qui concerne le fait d’être en couple. C’est à dire que dans notre société être seul c’est mal vu, pour les gens on est forcément bizarre et je le ressens à chaque fois que ce sujet est abordé. Seul depuis 3 ans, les remarques sont toujours les mêmes “ah bon ? T’est célibataire ? Ca doit être dur” alors ça fuse de partout, et je ne ment pas quand je dis qu’il n’y a pas un appel, pas une soirée, pas une visite à la famille ou ce sujet n’est pas évoqué. C’est bien simple, tout le monde s’y est mis à tel point que je me suis engueulé avec mes parents parce que je n’en pouvais plus de leurs appels incessants à ce sujet. Donc ma grand mère dès qu’elle me voit c’est “alors t’a une copine ?”, ma tante “je te vois bien avec une petite vietnamienne”, ma mère “je serais trop contente de faire des petits vêtements pour ton futur enfant”, mon père “ta copine tu peux l’emmener à tel restau à Paris c’est une très bonne adresse”. Sauf qu’à chaque fois que l’une de ces phrases est prononcée, bah ça m’atteint et plus que tout, ça m’énerve de plus en plus. Au début je trouvais que c’était des taquineries, maintenant ça m’oppresse terriblement. Et rien ne sert de leur dire à chacun que je ne veux pas entendre parler de ce sujet, car ils continuent. C’est bien simple toute ma famille on peut leur dire de ne pas parler d’un truc, ils ne t’écouteront pas et continueront à amener le sujet constamment sur la table et même au téléphone à distance. Eux ils prennent ça à la rigolade mais ça me fait absolument pas rire parce que désormais à cause de tout ça j’envisage le futur d’une façon très sombre. A force de ne rencontrer que des femmes en couple, que des personnes avec des vies déchiquetées dont je ne veux pas ou des femmes qui se foutent de moi, j’ai complètement perdu espoir.

    Y’a un truc que j’ai détesté par message privé avec une personne avec qui je discutais, c’est que j’ai appris que soit disant des filles du forum parlaient de moi et se permettaient de me juger sans m’avoir jamais vu, jamais parlé. J’aimerais voir leur vie à elle pour moi aussi me prendre pour un roi de la sélection et du jugement et pour pouvoir leur dire tout ce qui va pas mais non je suis pas un connard qui met les gens à l’écart comme d’autres parce que j’aurais lu une phrase quelque part et que j’aurais décidé que ça me déplaît. Elles jugent les gens en ayant lu un passage écrit sous la colère et hop pour elles c’est ce qui me définie, et bien qu’elles s’arrêtent à leur jugement de personne étroite d’esprit et ce sera très bien comme ça parce que ramener une nana antipathique et méprisante à mes côtés ça va pas le faire et pour ma famille non plus. Si j’aimais pas parler avec les gens, je serais ni ami avec mes voisins, ni avec d’autres personnes en général. Elles mélangent donc tout et me jugent de manière totalement fausse, mais bon on commence à avoir l’habitude ! Les expériences mauvaises dont je parlais précédemment, il ne s’agissait que de mauvaises rencontres qui m’ont marqué, en aucun cas “de préjugés”. Quand quelqu’un vous manque de respect je suis désolé c’est un fait, pas un préjugé et je n’ai pas la berlue. Un préjugé c’est dire par exemple “toutes les femmes sont comme ci” ou “tous les étrangers sont des gens mauvais” ça ce sont des préjugés hors je n’ai jamais dit de choses dans ce genre là, je n’ai fait qu’évoquer des situations avec quelques femmes ingrates ou irrespectueuses, qui ne représentent en rien une globalité mais bon si elles s’identifient à quelques filles dont j’ai parlé qui avaient des gros soucis d’éducation, c’est que finalement je n’ai rien manqué en fait.

    Et c’est pas parce que j’ai eu besoin d’écrire à une période que j’ai toujours été comme ça. Au contraire j’étais un sacré fêtard au lycée, et encore maintenant je suis partant pour aller en soirée etc mais depuis cette période j’ai opéré une prise de conscience et de maturité qui fait que je ne veux plus de n’importe qui. Et qu’on ose pas me dire que je suis difficile, car j’ai jamais refusé de converser avec quelqu’un ou d’apprendre à connaître une personne bien au contraire. C’est normal d’avoir des critères aussi, je sais ce qui me plaît et je sais aussi ce qui ne me plaît pas j’ai le droit d’avoir des goûts et peu importe si ça plaît ou pas et je suis pas le plus difficile de la terre au contraire comparativement à certaines personnes de ma famille qui poursuivaient un type de fille bien particulier (un certain visage, une certaine taille, une certaine origine), moi c’est pas du tout ça. C’est ça que les gens veulent pas comprendre, c’est que je fait l’effort de m’intéresser aux autres, constamment, c’est même un travail assez épuisant quand parfois on a rien à dire et en retour j’ai quoi ? Des messages brefs, voir pas de message du tout ou aucune relance dans la conversation en bref je m’ennuie et ça ne mène à rien ! Comment être sympa quand on vit ça constamment ? Comment faire abstraction de se dire que tout le monde réagit pareil quand c’est une situation qui se réitère des centaines de fois ? Je vais finir par en avoir marre de faire l’effort d’aller vers des gens qui ont un balais dans le cul sérieux … Comment je peux parler attirance, projets d’avenir ou couple avec des gens muets comme des tombes ? Aucune femme ne m’a jamais posé de questions sur ma vie amoureuse, mon type de fille que je recherchais, rien ! On a aucune conversation intéressante/intéressée. C’est comme si on se tenait à distance de moi avec une certaine méfiance, et ce comportement vient de gens qui sont dans mes contacts parfois depuis plusieurs années, ou qui savent très bien que je suis pas du tout quelqu’un de méchant ou de taré pourtant elles restent là à m’observer de loin sans aucun contact réciproque alors à quoi ça sert ? Quand je me lance et que je me dis “bon cette personne n’arrête pas de regarder mes storys faut que je lui parle” et généralement c’est là que le truc se vautre, parce que je tente de discuter un peu et derrière y’a rien comme réponse, le mur de Berlin.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    8 mai 2021 à 0 h 00 min

    Bleu_horizon

    Bonsoir @bleu_horizon,

    Je me permets de répondre à ton post. Cela fait plusieurs fois que je vois passer tes messages et puisque là, tu exprimes ta souffrance de n’avoir que de l’indifférence et du silence, et bien je te fait part de mon opinion.

    “Seul depuis 3 ans, les remarques sont toujours les mêmes “ah bon ? T’est célibataire ? Ca doit être dur” alors ça fuse de partout, et je ne ment pas quand je dis qu’il n’y a pas un appel, pas une soirée, pas une visite à la famille ou ce sujet n’est pas évoqué. C’est bien simple, tout le monde s’y est mis à tel point que je me suis engueulé avec mes parents parce que je n’en pouvais plus de leurs appels incessants à ce sujet.”


    1) “Toujours”, “partout”, “incessant”, “tout le monde”, “pas une soirée”


    = est-ce que tous les jours, sans exception, on te renvoie véritablement au fait que tu es célibataire ?

    Vraiment ?

    Si c’est véritablement le cas,

    – soit ta famille considère probablement que la valeur d’un individu repose principalement sur son statut marital (ce qui n’est vraiment pas de chance, triste et anxiogène dans ton cas personnel)

    – soit tu es en froid avec eux et à charge de revanche, ils s’assurent de venir appuyer là où ça fait mal. Dans ce cas, c’est un peu toxique et il y a peut-être d’autres problèmes relationnels à régler entre vous…

    – soit tu es un Tanguy qui n’a pas quitté le domicile familial et derrière la question de la copine, se cache en réalité le message subliminal du style “quand est-ce que tu vas quitter les jupes de Maman, prendre ta vie en main et partir d’içi ? ”

    Il ne s’agit là que de suppositions, d’interprétations personnelles, mais je me dis que si cela se produit véritablement tous les jours, soit ta famille au complet est perverse ou exclusivement conne (ce qui n’est pas impossible, quoiqu’il est tout de même assez rare ou étonnant de n’être entouré que de cons…quand bien même beaucoup sont convaincus du contraire faute de rechercher le plus petit dénominateur commun…), soit il se cache d’autres enjeux derrière cette question (d’autant plus si tu n’as que 25 ans et n’es célibataire que depuis trois ans). Enjeux que tu dois comprendre et régler si tu souhaites avoir la paix.

    2) Dire: c’une question de fond mais surtout de forme

    Tu précise que tu as informé ta famille que tu n’aimais pas que l’on te pose cette question. Mais comment l’as-tu fait ? As-tu pris la posture d’un adulte ? ou uniquement la posture d’un enfant (crise de colère/ engueulades ou de pleurs)

    As-tu véritablement, à chaque fois, calmement ( j’insiste sur le “calmement”) et explicitement (j’insiste sur le “explicitement”), en regardant la personne droit dans les yeux, dit quelque chose du genre:

    “quand tu me demandes si je suis célibataire, je veux que tu saches, que cela me blesse. Car oui, je souffre de cette situation et cela me stresse. Pars du principe que tant que je ne t’en parle pas, c’est qu’il n’y a rien de nouveau à ce sujet. A partir d’aujourd’hui, si tu continues à me poser cette question alors que je t’informe que cela me blesse et que, fondamentalement, ma vie privée ne te regarde pas, je considérerai que cela est une démarche volontaire de ta part de me contrarier ou de me blesser. Dès lors, il ne faudra pas t’étonner que je coupe court à notre discussion, ou que je te réponde froidement, car cela sera perçu pour moi comme un réel manque de respect. Suis-je assez clair ? ”.

    Une autre technique, consiste à affronter cette blessure au lieu d’éluder rapidement la question quand on te la pose. Mets ton interlocuteur en face de sa responsabilité.

    ‘Pourquoi me poses-tu cette question ?”

    -Parce que ce serait bien que tu ais une copine/parce que je m’inquiète pour toi…

    “Pourquoi est- ce que ce serait “bien” ? Quelle est ta définition du “bien” ? Pourquoi le fait que je n’ai pas de copine est inquiétant ?

    Qu’est-ce que cela changera à ta propre vie, de savoir si j’ai une petite copine ou pas ? Quel est l’intérêt concret pour toi d’avoir ce type d’information sur ma vie intime et sexuelle ?

    etc..

    Tout ce que tu crains, dont tu as peur, au lieu de le fuir ou de l’interpréter, demande le à la personne directement, sur le moment, de suite. Mais toujours en restant calme et non pas en pétant un cable comme un enfant. Tu auras plus de chance d’être pris au sérieux dans ta requête, d’être écouté et compris.

    Autres exemples :

    “Est-ce que pour toi, un homme n’est un homme que lorsqu’il est en couple ? Pourquoi ?

    Est-ce que tu crois que parce que je n’ai pas de petite copine, je suis homosexuel ?

    Est-ce que ma présence à la maison te dérange ?

    Qu’est-ce que je dois comprendre derrière cette question ? Y a t-il un problème ? Quelque chose dont tu souhaites me parler ?

    Est-ce que tu as honte de moi ?

    Pourquoi est- ce que le fait d’être en couple, c’est si important pour toi ?

    etc…

    Ce que tu redoutes le plus : c’est leur jugement, le regard qu’ils peuvent porter sur toi. Mais n’oublie pas, derrière cette question, il n’y a pas forcément de la malveillance de leur part. N’interprète pas. POSE DES QUESTIONS.

    Enfin, le meilleur moyen de convaincre des personnes que leurs propos ou comportements n’ont pas de sens ou peuvent être perçus comme nuisibles, consiste à les amener à réfléchir dessus et à se mettre à la place des autres.

    Bref, à chaque fois qu’on te pose cette question, retourne là à l’interlocuteur… Affronte le conflit, affronte cette discussion qui te coûte tant ! Ca te permettra peut-être de ne pas avoir des crises façon cocotte-minute du fait d’avoir accumulé aussi longtemps.

    Enfin, une autre technique consiste à recourir à l’humour…(attention néanmoins à ne pas basculer dans le cynisme mordant ou dans un schéma passif-agressif, qui défoule grandement sur le moment mais est complètement contre-productif à moyen-long terme et ne fera, en rien, diminuer la pression en toi ou chez l’autre, bien au contraire) :

    -“Une copine ? Mais j’en ai plein si tu savais ! 27 vierges devant ma porte tous les soirs ! ”

    “Ce soir ? C’est Chantal. Une jolie brune avec un cul en béton armé, j’ai failli me casser la main tiens ! IL y a aussi Martine, ah…martine ! Des meules grosses comme cela ! Et fermes hein! Pas des seins tous flasques dégueulasses qui pendouillent et que tu peux te passer au dessus de l’épaule. Non, non! Et t’ai-je parlé de ses cheveux blonds ? Ils sont si enivrants. Mais je crois que ma préféré est Chloé, c’est une experte en histoire du XVIIème siècle et …. patati patata.”

    Mets y un peu d’auto-dérision, de légèreté, ne te prend pas au sérieux, au lieu de montrer que cela te blesse….Même si je sais que parfois c’est plus facile à dire qu’à faire.

    (La version passive-agressive, consiste, dans le plus grand des calmes et sérieux, à verser dans le plus trash possible, les détails les plus intimes et sordides autour de ta vie sexuelle, supprimer la moindre pudeur, pour créer un profond malaise et bug chez la personne en face et que celle-ci, comprenne, que cela ne la regarde strictement en rien ou qu’elle a dépassé une limite. Mais attention…retour de boomerang tôt ou tard + c’est le meilleur moyen de passer pour un gros taré et de faire le vide autour de soi… Pas de marche arrière possible, il faudra assumer les conséquences)

    (la suite demain, car il y a énormément de choses que j’ai relevé dans ton message).

    Bonne soirée, nuit aux quelques lecteurs veille-tard et au batman s’il passe par là 😉

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    8 mai 2021 à 9 h 02 min

    La suite de ma réponse:

    *************************************************************************************

    “Y’a un truc que j’ai détesté par message privé avec une personne avec qui je discutais, c’est que j’ai appris que soit disant des filles du forum parlaient de moi “

    ***********************************************************************************************

    Je t’avoue que je suis assez sceptique sur l’intention de cette personne qui t’a transmis cette information. Je veux dire, foncièrement, qu’est-ce que cela t’apportait ?

    Si B et C se moquent de D, et que A apprécie D,

    – soit A va rester un électron libre, puis ne rien répéter à D, parce que ca ne le fera que souffrir et augmenter les tensions. Donc utilité pour le groupe: zéro pointé.

    – soit A aura un peu de courage et de loyauté et dira directement à B et C ce qu’il pense de leur attitude, au risque de perdre la validation du groupe et de devenir également le moqué.

    – Soit A, a besoin de prouver que B et C pensent comme lui pour faire asseoir un argumentaire auprès de D, mais bon, la loi du nombre ne garantit pas toujours l’expression d’une “vérité” et il est probable que l’argumentaire soit un peu bancal ou ne se suffise pas de lui-même.

    (Merci d’ailleurs de m’occuper ainsi l’esprit à monter des scénarios sans fin ! ^^)

    Bref, A me semble faire un peu sa “langue-de” et jouer au téléphone arabe. Typiquement le genre de petites choses qui, accumulées, peuvent te pourrir une ambiance dans un service et créer des petits clans, pour rien.

    Cela dit, je n’étais dans aucune de ces conversations, donc là encore, que s’est-il passé ou dit réellement de part et d’autre ?

    Ce n’est que mon jugement, mon propre côté langue-de et mon interprétation à partir d’éléments incomplets. (Parce que cela me détend ^^).

    Bon, foncièrement, est-ce qu’on ne s’en foutrait pas, juste un peu, beaucoup ?

    **************************************************************************************

    “se permettaient de me juger sans m’avoir jamais vu, jamais parlé.”

    “Elles jugent les gens en ayant lu un passage écrit sous la colère et hop pour elles c’est ce qui me définie, et bien qu’elles s’arrêtent à leur jugement de personne étroite d’esprit”

    “Elles mélangent donc tout et me jugent de manière totalement fausse, mais bon on commence à avoir l’habitude ! “

    **************************************************************************************

    Je me dois de te poser cette question.

    Quand tu écris tout cela : est-ce que tu es vraiment sérieux ?

    Je veux dire: tu viens içi, sur un forum, livrer ton mal être, tes états d’âmes, tes humeurs, dégueuler toute la rage, la frustration et le chagrin que tu as au ventre…et tu t’étonnes que les personnes te jugent ?! Excuse-moi, mais penser comme cela, c’est grandement méconnaître une pente de la nature humaine, une part du comportement humain ! C’est plus que de la naïveté. C’est ne pas évaluer les potentielles conséquences de tes actes. Si tu fais cela, si tu “émets” cela, accepte que tu ne maîtrises pas la réception du message.


    Alors oui, tu auras quelques braves et vaillants guerriers içi qui sont déterminés à appliquer autant que possible “les accords toltèques”, à tendre la main ( et la joue) à leur prochain qui est au plus bas, mais là encore, ils auront l’honnêteté d’avouer que régulièrement ils échouent à être dans le “non-jugement”.

    D’ailleurs ceux qui “ne jugent pas”, jugent en réalité bien souvent ceux qui jugent !

    Bref, nous ne sommes pas sortis de l’auberge, si tu vois ce que je veux dire.

    Voici une autre analogie:

    A et B sont ensemble, chacun porte un bâton et des fleurs sur lui.

    A décide à un moment donné (phrase à prononcer avec un accent toulousain) de lâcher par terre son bâton, parce qu’il ne veut garder que des fleurs sur lui quand il est avec B. (Secrètement, il espère que B va faire de même. Oui je sais, c’est trop meugnon <3).

    Mais tout d’un coup, B se met à péter la gueule de A avec son bâton.

    A se retrouve par terre, comme un gros con, sous le choc, gisant dans son sang, agonisant comme une pauvre merde puis, les yeux suppliants et remplis de larmes, il regarde B et lui dit :

    – “Pourquoi ? Pourquoi ? J’avais lâché mon bâton pour toi, je te faisais confiance…”.

    B de répondre: “oui, c’était ton choix de me faire confiance. Moi, j’ai choisi de te péter la gueule. J’avais trop envie d’utiliser mon bâton alors je l’ai fait. Ça m’a fait du bien, j’avais besoin de me défouler”.

    Tu vois ? Chacun a simplement fait usage de ce que l’on appelle la “liberté”.

    Alors, est-ce que A méritait de se faire péter la gueule comme cela ? NON !

    D’ailleurs, s’il avait fait la même chose avec C, peut-être que C aurait lui aussi fait tomber son bâton, puis A et C auraient fait un beau bouquet avec leurs fleurs…

    A, a voulu y croire, il a choisi la confiance.

    Mais là malheureusement c’était B, et B, lui, a choisi sa pente perverse.

    En son âme et conscience.

    En homme libre.

    🙂

    La morale de cette morale : garde-ton bâton.

    ATTENTION ! Ça ne veut PAS dire “utilise-le” !

    Ca ne veut pas dire non plus tomber dans la logique extrême inverse post-traumatique, qui consiste à pointer ton bâton sur tout le monde et à meugler partout tel un petit veau “n’approchez pas de moi bande de fils de pute ! J’AI UN BÂTON !!!!!!”

    Il faut tenter de trouver un “équilibre”, si tu vois ce que je veux dire.

    Tu peux juste le laisser dans ta poche, tu sais qu’il est là si besoin est, pour te défendre.

    Tu peux te mettre à pratiquer différents exercices pour renforcer ta force physique, psychique et mentale. Comme cela, si tu reçois de nouveau des coups de bâton, cela te fera beaucoup moins mal, voir pas du tout, tu pourras même les éviter si tu restes bien flex sur les genoux et en renvoyer quelques-uns pile entre les deux yeux (ou vise le foie ;p).

    Tu peux prier Petit Jésus et tout faire également pour ne jamais avoir à utiliser ou subir le bâton.

    Tu peux aussi décider de fréquenter plus de personnes de type C que de type B pour réduire les probabilités de te faire péter la gueule salement. (C’est même fortement conseillé de couper court à tout type de relation avec C : sinon ça s’appelle être doublement con).

    Mais donc oui, au bout d’un moment, il faut rester un minimum lucide sur la nature humaine et être en mesure d’assurer sa propre survie. C’est dur ? Ba oui, c’est la vie mon chéri !

    Tu ne peux pas te pointer içi sur un forum et croire que la vulnérabilité que tu exposes ne sera pas, potentiellement, retournée contre toi. Tu peux l’espérer, certes, mais tu es responsable de ta sécurité émotionnelle, physique et psychique. Si tu ne souhaites pas être battu, ne tend pas le bâton. Sinon demande-toi pourquoi il y a une part de masochisme en toi…

    “Quand quelqu’un vous manque de respect je suis désolé c’est un fait, pas un préjugé et je n’ai pas la berlue” :

    Non c’est un fait soumis à interprétation, dépendant de la perception et du vécu de la personne concernée à un instant T, selon son degré d’énergie, son humeur, son entourage.

    Il suffit d’observer les moments de colère pour constater que le seuil de tolérance est particulièrement bas parfois, plus qu’à l’accoutumée et que bien des choses sont dès lors englobées et perçues comme un “manque de respect”. On n’est dès lors plus sensible mais “susceptible”.

    Quelques exemples:

    – L’affaire Pépita: des journalistes de Quotidien qui sélectionnent de vieilles archives d’émission pour montrer à quel point la présentatrice de l’époque n’était pas respectée par ses collègues, notamment les hommes à coups de commentaires “sexistes et racistes”. Puis, la présentatrice obligée par la suite de faire un communiqué de presse expliquant qu’il s’agit d’interprétations bidons de la part de journalistes qui se prennent pour les redresseurs de torts…à tort, que c’était de l’humour et que ses collègues étaient géniaux et ne lui manquaient pas de respect. Qu’elle ne l’a jamais vécu comme cela.

    – L’humour, en général, avec le fameux: on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui.

    – Un parent qui tabasse son enfant : dans certaines cultures c’est devenu un intolérable et une atteinte à la dignité humaine punie par la loi. Dans d’autres cultures, c’est “l’apprentissage de l’obéissance et de la hiérarchie” et c’est une pratique validée par la loi.

    Tout comme en France, on ne coupe pas la tête des gens parce qu’ils ont moqué un prophète et on ne brûle pas des églises, alors que dans d’autres pays, c’est “normal” car c’est un manque de respect profond envers “Dieu”. En France, on aura tendance à dire que le mec au couteau ou à l’allumette est un peu susceptible, pour ne pas dire un taré, un islamiste, un extrémiste religieux, et un terroriste… 🙂

    Le but içi n’est pas de te dire qu’on ne t’a pas manqué de respect, que tu te trompes. Si tu l’as vécu comme cela, tu peux l’exprimer. Simplement, quand tu affirmes que c’est un fait objectif, ça c’est faux. Tout du moins, un fait qui peut être soumis au doute ou à une interprétation autre par de tierce personnes. (Même si c’est très difficile parfois pour l’égo, OUI. Même si cela peut être vécu comme une profonde injustice et laisser une boule dans le ventre, OUI. Même si des petits malins profondément pervers savent en jouer de ce côté “interprétation”, OUI).

    Mais mine de rien, finalement : il n’y a que toi qui donne du pouvoir aux autres sur ta vie. Il n’y a que toi qui donne de l’importance à leurs opinions, à leur jugement. Il n’y a que toi qui décide si leur avis compte ou pas.

    Tu ne peux pas empêcher les individus de juger, mais tu peux décider de t’en moquer.

    Je t’assure, l’art du détachement est largement sous-estimé. Apprendre à le maîtriser est un délice de fin gourmet.


    (autre post plus tard).

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    8 mai 2021 à 16 h 40 min

    “ c’est pas parce que j’ai eu besoin d’écrire à une période que j’ai toujours été comme ça.”

    “ j’ai opéré une prise de conscience et de maturité qui fait que je ne veux plus de n’importe qui.”

    “qui savent très bien que je suis pas du tout quelqu’un de méchant”

    “Et qu’on ose pas me dire que je suis difficile”

    “j’ai le droit d’avoir des goûts et peu importe si ça plait ou pas”,

    “ je suis pas le plus difficile de la terre”


    Quand tu te justifies comme cela, à qui t’adresse-tu ? A qui parle-tu ? Qui veux-tu convaincre ?

    Les membres de ce forum ? Les femmes de ce forum ? Ou toi-même ?

    S’il te plait, relis toi, relis tous tes messages !

    Je t’assure, ce n’est que ça: tu passes ton temps à te justifier encore et encore et encore sur ta VALEUR, comme un disque bloqué sur “repeat”.

    C’est comme si tu te promenais dans la rue et que tu arrêtais les passants pour leur dire: “Bonjour Monsieur, je me trouve intelligent, êtes vous d’accord ? Bonjour madame, j’ai de la valeur n’est-ce pas ? Vous êtes d’accord ? Hein vous êtes d’accord ?” “Vous là, oui vous, dites-moi que je suis génial ! Cela se voit nan ? C’est objectif ! Je veux dire, toute personne qui a deux yeux et le nez au milieu de la figure peut le constater facilement, non ? Non ? putain vous êtes vraiment qu’un connard jaloux” , “Toi là, oui là avec la jupe, dis que je suis désirable ! Si je suis désirable ! suce- moi ! Suce-moi je te dis j’ai envie et je le mérite ! Vas-y suce moi je te dis espèce de sale pute t’es même pas digne d’avoir mon sexe dans ta bouche !!!!! SUCE MOI OU JE VAIS TE VIOLER CONNASSE !!!!!”

    Ca te choque ce que je t’écris ?

    Tu vas me dire que je n’ai rien compris, que tu n’es pas comme cela et tu ne ferais jamais cela car tu es un homme profondément gentil et respectueux ?
    Comment je peux seulement oser écrire cela ?

    Tu réalises maintenant, peut-être à quel point tu peux dégager quelque chose de profondément toxique et de malsain, alors que tu veux te montrer aimable ? Alors que tu veux juste te sentir écouté et compris… ?

    Si je te choque, tant mieux c’est le but.

    Si je t’ai blessé, désolée, ce n’était pas mon objectif…

    Mais donc, au fond de toi, qu’espères-tu en réalité comme réponse ?

    Que veux-tu qu’on réponde à cela ? Honnêtement !

    “Oui @Bleu_Horizon, tu es un mec extra !”

    “Oui @Bleu_Horizon, tu as raison d’avoir des critères et tu sais quoi ? Tu devrais les fixer encore plus haut, tu le mérites ! Toi, t’es de l’or en barre.”

    “Oui Bleu_Horizon, les femmes ne se rendent pas compte que tu déchires tout et que vraiment, c’est un miracle que tu sois encore célibataire, elles devraient être là à se jeter sur toi et à se battre pour tes beaux yeux ? “

    “Oui Bleu_Horizon, on t’aime … ?”

    “Les femmes t’admirent, les femmes t’aiment” ?

    Est-ce que tu réalises que cela n’arrivera pas – du moins vu la façon dont tu procèdes présentement – et à quel point cela peut vite devenir malsain ? A quel point ce scénario est complètement irréaliste ?

    Pourquoi est-ce que tu as tant besoin que des personnes te jugent favorablement ?

    Pourquoi as-tu autant besoin de la validation des autres ?

    Qui sommes-nous ? Quelle est notre légitimité ?

    Franchement: Arrête.de.te.faire.du.mal.

    Arrête.de.te.justifier.de.tout.et.à.tous.

    Tu ne me renvoies pas l’image d’un homme épanoui et à l’écoute des autres.

    Tu me renvoies l’image d’un homme en profonde souffrance et qui, de fait, est profondément égocentrique, bien malgré lui.

    Tu me renvoies l’image d’un homme qui se sent terriblement seul et qui expérimente une longue misère sexuelle et affective.

    Tu me renvoies l’image d’un homme qui est en train de devenir un MGTOW, un Incel et qui, dans sa frustration, cherche absolument maintenant à reporter la faute sur les autres, sur les femmes, pour tenir psychologiquement. Pour ne pas sombrer et devenir un cadavre.

    Tu es un homme qui, à 25 ans, est en train, lentement mais sûrement, de construire sa haine des femmes.

    Parce que tu as déjà connu trop de refus, trop de déceptions, trop d’échecs et que ca te bouffe de l’intérieur. Mais arrives-tu à comprendre que “faire des efforts” ce n’est pas tout ? Il faut faire les BONS efforts.


    Analogie, (prendre un accent allemand:)

    – “Ach, nein, je ne comprends pas, je veux avancer mais la voiture n’arrête pas de reculer. Putain de merde, j’ai la main sur le levier, j’ai bien enclenché l’embrayage, la vitesse et pourtant, ca ne marche pas, pourquoi ca ne marche pas, ca m’enerve cette voiture c’est de la daube, ZUT elle est KAPUT !!!”

    – “Youhou du con, oui t’as bien la main sur le levier de vitesse, mais tu ne fais que passer encore et encore la marche arrière depuis le début. Regarde plus attentivement ! Vas -y passe la première maintenant, voilà ca y est… ”;

    “Ach ya …oups. Merci ! “

    Je précise que le con dans la voiture : c’est toi.

    (Ok celle-là elle est gratuite ^^)

    Il faut que tu revois ta façon de procéder, vraiment et dans ton cas: ca urge. Il faut que tu revoies tout DEPUIS LE DÉBUT ! Accepte qu’il y a quelque chose que tu fais, certes, mais que, de toute évidence, tu fais mal. Essaie, véritablement, de COMPRENDRE. Essaie d’accepter que, peut être, tu es responsable de quelque chose et que c’est une EXCELLENTE nouvelle car ça veut dire que tu peux changer cela ! On ne peut pas impacter ou changer les choses qui ne relèvent pas de notre ressort ! Réjouis-toi d’être (en grande partie) responsable de tes échecs, car tu seras (en grande partie) responsable de tes réussites à venir !!!

    Aujourd’hui, tu as 25 ans…. Ce n’est plus à ta maman ou aux femmes d’assurer ta sécurité affective. Ton estime de toi. Ton amour propre.

    Les gens ne te doivent rien.

    Les femmes ne te doivent rien.

    Tu ne leur dois rien, non plus.

    Mais à toi, oui, à toi tu dois beaucoup.

    A toi: tu dois de l’amour, de la tendresse, de l’estime, du respect et de l’écoute.

    Un BON amour.

    De tout cela en plus: tu es tout à fait capable ! Tu es né avec ! Tu pourras même, avec un peu d’entraînement et de temps, t’en créer à profusion. Générer sa propre énergie, son propre carburant, c’est génial non ? ^^ D’autant qu’après, on peut réellement en donner aux autres qui sont aussi en rupture de stock ! Ou en échanger avec d’autres et alors on obtient un diesel excellium !

    Que je te dise : tu es une grosse merde OU tu es un mec formidable = ca ne devrait te faire ni chaud ni froid. Ca devrait glisser sur toi.

    Cela, c’est un bel objectif personnel à atteindre…non ?

    C’est un bon début tu ne crois pas ? Avant de chercher l’amour d’une femme…

    Autre exemple: Souhaites-tu véritablement rencontrer une femme à l’aide de ce site de rencontre ? Est-ce ton objectif ? Si oui, le moyen que tu as choisi est complètement inapproprié. Communiquer sur, tout ce qui te perturbe, tout ce qui te rend triste, tout ce qui te frustre, tout ce qui te rend en colère… Ce n’est pas sexy, ce n’est pas attirant. PAS.DU.TOUT.

    Est-ce que tu fais cela lors de tes premières rencontres ? Est-ce que tu te pointes en puant le rat mord, pas rasé, pas coiffé, habillé d’un sac poubelle avec l’haleine d’un cendrier froid ?

    Tu te montres sous ton jour le moins favorable….c’est donc logique que tu ne sois pas celui qui est choisi. Que tu deviennes celui que l’on fuit comme la peste…

    Tu n’arrêtes pas de dire aussi que tu trouves que la conversation des autres est souvent inintéressante..pourquoi ? Parce qu’ils parlent de leur vie, de leur vécu, et donc pas de TOI TOI TOI et de TES passions et de ce que TOI tu aimes et de ce que TOI tu as envie et de ce qui TOI t’intéresse ? Je ne suis pas tout à fait convaincu que cela soit de l’écoute…

    Je souhaite enfin rebondir sur cette phrase que tu as écrite:

    “C’est ça que les gens veulent pas comprendre, c’est que je fait l’effort de m’intéresser aux autres, constamment, c’est même un travail assez épuisant quand parfois on a rien à dire et en retour j’ai quoi ?”

    Je t’assure, que lorsque l’on s’intéresse vraiment, véritablement aux autres, que l’on se soucis de leur bien-être et de leur bonheur…On ne trouve pas cela “épuisant” ni que cela relève d’efforts monstrueux.

    On ne se force pas à donner du temps et de l’attention.

    On sait faire et arrêter aussi à temps pour respecter son propre niveau d’énergie.

    On donne ce qu’on peut et on le donne de bon coeur, sans même s’en vanter.

    Mais oui, tout cela implique déjà d’aller bien, d’être apaisé et en paix avec soi-même. De SE sécuriser.

    Enfin, on devient véritablement bienveillant et gentil, capable d’écoute, le jour où l’on fait tout cela…sans RIEN attendre en retour. C’est cela, aussi que l’on appelle “AMOUR”.

    Est-il facile d’y accéder ?

    Est-ce que cet état est pérenne ?

    Je ne sais pas… J’aurais tendance à dire que cela dépend de tout à chacun, de nos blessures, de notre vécu, d’un certain nombre de paramètres. Qu’il y a des “variables et des temps d’ajustement”.

    Mais c’est de toute évidence bien plus facile d’accès et pérenne qu’on ne le croit, à condition d’avoir les bons outils.

    Je suis moi-même en train de construire ma petite maison, mon phare, si tu veux tout savoir ! ^^ C’est chouette !

    Est-ce que cela (l’AMOUR), ça existe ?

    Oui, personnellement je suis certaine, convaincue que cela existe et j’estime que c’est précisément lorsqu’on dit que ca n’existe pas qu’on a atteint notre pic de sottise au point de se crever les yeux avec une fourchette à dessert !

    Alors, à ton tour de te mettre en conditions…pour croire et enfin, réellement, t’ouvrir aux autres. (En gardant tout de même un petit bâton dans ta poche hein, juste histoire de. Comme je te l’ai dit, il fait partie intégrante du kit “amour propre” pour se protéger des autres comportements en souffrance. Mais il ne faut pas devenir un dieu de la matraque).

    A toi aussi, maintenant de : “ te sortir les doigts du cul”.

    Bon lavage de mains et bonne route ! 😉

    ps: ah et… si jamais tu regardes beaucoup de chaines youtube aux tendances masculinistes ou sur la séduction et les relations homme-femme..commence par te faire une petite purge de tout cela. Ca fait longtemps que ces chaines ne montrent plus ce qui peut réunir les hommes et les femmes mais se contentent de surfer sur les failles narcissiques de chacun , de générer mépris,moqueries, arrogance, misogynie et misandrie et de ne pointer du doigt que ce que nous faisons de pire..sans jamais rien montrer du bon ou du meilleur de l’humain. A FUIR VITE VITE VITE 😉

  • 4de493ade1afd4e5c0112823b3daa54f?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Bleu_horizon

    Membre
    8 mai 2021 à 19 h 00 min

    je prend le temps de répondre histoire de cloturer le sujet parce que ça commence à durer. Tu te perds dans des jugements, je n’ai jamais parlé ni de misère sexuelle mais seulement de comportements que je ne comprends pas à mon égard je n’ai jamais dit que j’étais en misère sexuelle, et encore moins que je n’aimais pas les femmes. J’aime celles avec lesquelles je m’accorde sur le plan des valeurs et de l’éducation. Du reste, oui j’ai eu beaucoup d’échecs avec des personnes qui tour à tour se sont foutues de moi, ou ont essayé de profiter de moi en me demandant de l’argent ce qui n’est dans un cas comme dans l’autre, pas normal. Après si des gens se retrouvent dans ce genre de comportement et essayent de me faire la morale, c’est que tout n’est pas forcément clair, parce que moi j’ai jamais tenté d’arnaquer une femme pour de l’argent, ou en jouant sur ses sentiments pour parvenir à une fin purement physique. Je ne regarde absolument pas de chaînes masculinistes ou quoi que ce soit de ce genre, mes seules chaînes sur YouTube ce sont des chaînes de recettes de cuisine et de musique alors si ça c’est masculiniste. J’attends absolument pas d’être vénéré par qui que ce soit, j’en ai rien à faire je l’ai déjà été sans que je l’ai demandé !!! C’est absolument pas ça que je recherche et tu fais fausse route je souhaitais simplement être invité dans une soirée, être avec d’autres jeunes de mon âge, sans être ni placé sur un piédestal ni quoi que ce soit, juste profiter avec d’autres jeunes mais ça visiblement ça n’a pas été compris. Je disais aussi que la majorité de mes amis ce sont des couples, donc ou est la possibilité de rencontres entre jeunes là dedans ? Nulle part. Les jeunes qui sont seuls avec qui je suis en contact sur les réseaux, aucun ne me dit jamais de venir à une soirée avec lui, même quand je dit a la personne “si tu sors un de ces 4 fais moi signe je serais partant pour faire une soirée” je suis oublié. J’en ai assez de devoir montrer aux gens que je suis comme eux en fait, alors qu’ils me prennent pour une tête parce que j’ai des centres d’intêret qui divergent des leurs. Je ne vis plus chez mes parents donc je sais pourquoi tout le monde s’obstine à me le dire, je suis à des milliers de kilomètres d’eux. J’étale pas mes connaissances, et je ne me met pas en avant quand je suis avec les autres, pourtant on m’a étiqueté comme le “cerveau de service” et donc certaines personnes m’ont avoué qu’elles pensaient que j’étais d’un monde au dessus alors j’ai du rassurer ces personnes en leur disant “mais pas du tout c’est pas parce que j’ai une passion un peu complexe que je suis d’une autre classe sociale ou autre ! je suis pareil, je sors, je dit des conneries en soirée et je suis maladroit parfois comme tout le monde” et d’un coup ils réalisent que c’est eux qui se fermaient avec leurs propres préjugés sur les HP avant de venir me parler. Ils savent que je publie des ouvrages très complexes, et seulement sur la base qu’ils ont vu ça, ils ont cru que je me prenais pour je sais pas qui mais c’est complètement faux. D’ailleurs je ne parle d’aucun de mes projets à mes potes, ils le voient simplement parce qu’ils suivent mon compte pro et que forcément je publie dessus bah …. du pro. Tu penses que je veux être encensé pour ce que je suis alors que ce n’est absolument pas ça. Ton passage sur le viol je pense que t’aurais aussi pu t’abstenir de me sortir quelque chose d’aussi abject vraiment c’était pas nécessaire du tout et je ne vois pas ce que ça vient foutre là en fait sauf si tu essai d’insinuer des choses et ça me dégoûte encore plus que tu partes sur ce genre d’aprioris, et c’est presque diffamatoire. Qu’on soit clair, je n’ai jamais ni violé, ni agresser personne de toute ma vie et ça n’arrivera pas, donc je te prierais de ne pas partir dans ce genre de discours qui me donne envie de gerber.

    Ce que tu appelle incel, des femmes sont exactement dans la même situation, voir bien pire certaines, et ne fait pas comme si j’étais un cas isolé genre ultra toxique car ce genre d’étiquette déshumanisante me fout les nerfs. Non je ne suis pas toute la journée en train de poster des photos de moi, je suis même très silencieux sur les réseaux sociaux. Je ne me vante pas non plus de ce que j’ai fait auprès des autres, j’y pense c’est tout j’ai le droit non ? Et si ça emmerde quelqu’un que je sois fier intérieurement et que je n’en parle pas, c’est mon droit. Bien sûr je pourrais poster des captures d’écrans de conversation avec des amis hommes comme femmes, et tkt pas que de la reconnaissance j’en ai grâce à eux, ils sont très contents d’être amis avec moi mais là n’est pas le propos et je ne vais pas continuer cette discussion éternellement non plus pour ne pas fatiguer les uns et les autres qui ont déjà leurs propres soucis souvent bien plus graves que les miens et je trouve ça déjà abusé d’avoir reçu autant de réponses heureusement bienveillantes pour la plupart et que j’ai attentivement lu. Ce qui me fait rire c’est que tu essais de me faire passer pour une cause perdue, pour le mec qui sait pas ou il va tkt pas pour moi je sais très bien ou je vais, c’est juste que j’ai pas encore trouvé la bonne personne qui fera la route avec moi. C’est du pipi de chat ce que j’évoque par rapport à d’autres situations, et surement que je fais de petites blessures un psychodrame oui j’en suis conscient. Travail sur soi, tout le monde doit en faire un c’est pas comme si j’étais un cas paumé comme tu semble le sous entendre loin de là. Je suis pas un gars de 60 ans qui n’a jamais connu personne de sa vie au contraire j’ai juste une période de rencontres difficiles et surtout pas bonnes ce qui arrive à tout le monde. Depuis ma situation est en train d’évoluer positivement, mais bien sûr personne ici peut le savoir car personne n’est dans ma vie. Je parle avec autant de filles que de gars, et non personne ne me trouve comme tu me juge toi tu sais pourquoi ? Parce que je ne leur manque pas de respect en les traitant de “con”, on vient me poser des questions parfois sur un thème précis, j’aide à fond la personne de toutes mes compétences. Je pourrais lui dire d’aller se faire voir, ou “je sais pas” mais non ce n’est pas ma manière de faire. Un égocentrique ne donne rien, pas même son savoir, et il aide encore moins les autres et ce n’est pas mon cas. Dès que je peux partager, je le fais et c’est bien souvent à cause de ça que je me retrouve baisé parce que les autres prennent, me manquent de respect par derrière et n’ont aucune reconnaissance. Si juste dire “merci” quand vous recevez des gens pour une soirée ou que faites quelque chose pour eux c’est trop demander, alors je crois qu’effectivement il y a un soucis. Le fait qu’ils se livrent justement est un gage de confiance pour moi, la relation amicale s’installe au fur et à mesure, et on voit avec qui on a la même façon de penser. Je peux t’assurer que ma meilleure amie on a pas du tout la même culture, elle est étrangère, toujours positive et a le même ressenti que moi sur les choses, sur l’ensemble de la société alors non je n’invente pas quand plusieurs personnes m’ont déjà dit “je suis très content(e) d’avoir fait ta connaissance, c’est vraiment une belle rencontre” mais ça vient surtout de femmes qui habitent soit très loin, soit qui sont déjà en couple. Si j’avais 0 amis femmes ou hommes, que personne pensait jamais à moi, je me dirais là “ok ils ont raison je suis le soucis et tout est de ma faute” mais ce n’est pas le cas. J’attire les gens, et c’est pas parce que j’ai eu des expériences et pensées négatives sur certaines personnes, que ces dires représentent l’ensemble de mes rencontres. Les autres, ceux qui veulent juste profiter de moi, me juger ou me poser des étiquettes, quand ils voient qu’il n’y a rien à tirer de moi si ils sont hostiles, ils partent naturellement.

    En fait je sais ce que tu pense, tu as une fausse impression car j’ai beaucoup parlé de personnes qui m’ont déçu de différentes façons, donc tu pense que ma façon de voir les choses c’est que tout le monde est pareil. Bah non en fait tout le monde est pas pareil, y’a des gens avec qui je m’entend bien parce qu’on a les mêmes valeurs, d’autres qui ne sont pas du même avis et qui sans même m’avoir rencontré, me détestent uniquement parce que je fais une activité qui leur semble hors de portée intellectuellement alors que c’est faux. Je n’ai pas besoin d’être félicité comme tu le dis, cela vient naturellement et contrairement à ce que tu crois, ça me met plus mal à l’aise qu’autre chose car j’ai la sensation que je ne fais rien d’extraordinaire et qu’on me remercie pour ça. On ne peut rien faire à cette époque qui soit plus grand que ce que nos vétérans ont vécu pendant les différentes guerres et ça c’est une réalité, alors oui ça me fait du bien d’être félicité parfois et c’est normal pour avancer, mais trop de reconnaissance me met mal à l’aise. Je ne suis ni une star de cinéma, ni de musique et ce n’est absolument pas mon souhait d’être considéré comme tel.

  • 571788e5a8873b2c8a42c6b2ba9a5f4a?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Bonsoir

    Membre
    9 mai 2021 à 12 h 07 min

    Bonjour Bleu_horizon

    Je suis nouveau sur ce site, et je viens de lire cette conversation ( qui date déjà un peu).

    Je me pose une question: quel est le problème avec une femme plus agée que toi (dans l’absolu)?

    Á mon avis elle s’est rendue compte de la différence d’âge avant toi et bien qu’elle s’enuie ferme (si j’ai bien compris) elle attend ton avis sur la question.

    non?

Affichage des publications 71 - 80 de 81

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant