Aphantasiste! L’êtes vous? Votre ressenti ? Vos informations ?



  • Aphantasiste! L’êtes vous? Votre ressenti ? Vos informations ?

     bagayaga mis à jour il y a 3 jours, 11 heures 14 Membres · 147 Articles
  • Momosse

    Member
    11 février 2020 at 22 h 36 min

    @bagayaga

    A force d’insister lourdement et de façon récurrente à me dire de ne pas m’exciter sur toi, j’en viens en toute logique à en traduire que tu voudrais en fait que je le fasse très objectivement (c’est un fonctionnement psychologique bien connu ça) ^^… Alors “pour contenter tout le monde”, je n’ajouterais rien de plus à ce sujet… Laissant en cela place libre à toutes suppositions ; Tu n’auras ainsi qu’à retenir celle que tu préfères vraiment (n’est-ce pas ma suggestive et certainement très coquine petite interlocutrice ?) 😉 …

  • Max

    Member
    11 février 2020 at 22 h 42 min

    Euh… Concernant l’aphantasie, je ne connais pas, et je ne suis pas concerné, c’est intéressant cependant.

    Mais… Sérieux 6 ans d’abstinence ? Moi après 10 jours, j’ai envoyé chier Voldemort !

  • bagayaga

    Member
    11 février 2020 at 22 h 46 min

    @momosse

    Pas de logique inversée avec moi^^ Je ne suis pas subtile !

    C’est juste que je trouvais hypocrite de te laisser seul dans le camp des gerieros sexuel.

    Même si tu ne goûtes pas à l’amitié. C’est plus à ça que ça ressemble^^

  • Isbale

    Member
    11 février 2020 at 22 h 49 min

    @bagayaga

    Droitier ^^ Et merci !

    Je ne connais pas très bien le personnage, si ce n’est à travers une lettre qu’elle rédigea à Nickolas Muray à propos des artistes parisiens. Elle devait être intéressante, pour sûr ! Et ça se dégage à travers ses oeuvres !

    En fouillant un peu, je découvre que certains de ses tableaux sont d’une intimité incroyablement touchante. Il faut que je passe du temps à lire sur elle. Je ne m’étais jamais réellement intéressé à Kahlo, n’étant pas particulièrement attiré par son style au premier abord, mais il semblerait que j’ai à apprendre et à découvrir à son propos !

    “Le cerf blessé” (1946) est d’une sensibilité… Je n’aurais jamais pensé ça. Je comprends pourquoi tu as amené cette artiste dans la discussion.

  • RoseDesVents

    Member
    11 février 2020 at 22 h 56 min

    @max, j’te deconseille fortement

    Ou c’est toi qui aura plus le matos pour en chier après ^^

  • bagayaga

    Member
    11 février 2020 at 22 h 57 min

    @isbale

    Ben oui. Je me dis qu’on imagine comme ça. Je payerai cher pour trouver un indice sur sa vision mentale^^

    C’est des métaphores émotionnelle. C’est très puissant.

    Pour le dessin spontané. Un conseil. Pas de gomme. Pas de page déchiré. Assumé ton dessin jusqu’à ben être satisfait^^ intègre les erreurs^^ Et ne te prend pas au sérieux^^

  • Baf

    Member
    11 février 2020 at 23 h 28 min

    @byaku, si tu piges à peu près l’anglais :

    https://youtu.be/OAizj1BuAMw

  • byaku

    Member
    11 février 2020 at 23 h 38 min

    @baf Oui je comprend à peu prêt l’anglais Rofl On dirait la version retro de celle ci …

  • Baf

    Member
    11 février 2020 at 23 h 41 min

    La vaaaaache ! La soupe ! J’ai tenu 20 sec m’en veux pas mais là c’est au dessus de mes forces ! Mais j’te crois hein Wink

  • byaku

    Member
    12 février 2020 at 0 h 00 min

    C’est sur que c’est pas du Chopin Rofl Mais c’est le même principe que ta chanson ^^ moins mignon et plus débile assurément. My ding ding dong quoi Muscle

  • isabelle1970

    Member
    12 février 2020 at 10 h 15 min

    @byaku @max il est évident que pour vous tenir 6 ans sans masturbation est impossible !! comme te l’as très bien dit ton toubib, byaku, c’est juste physiologique … ! Ben non, aucun tabou, ça serait ridicule je trouve , parce que c’est juste naturel et humain 🙂

    Et puis heureusement que c’est difficile pour vous, sans ça, nous n’aurions pas eu un max en mode “trop plein” qui a pu “expulser” son “trop plein” (avec des mots posés et là, chapeau) via … l’autre c… !

    Stuck Out Tongue Winking Eye

  • shan

    Member
    12 février 2020 at 10 h 27 min

    @byaku

    Ta dernière video est particulièrement dégueulasse ^^ l’ambiance est très spéciale on va dire.

    Je ne sais pas si c’est pas le même qui a fait une autre chanson bien perchée à base de “Do you like my paire Noël?”

    Je m’égare du sujet mais ça me fait remonter de vieux souvenirs d’une époque formidable.

  • Origami

    Member
    12 février 2020 at 11 h 20 min

    @shan

    Tu fais réf à la vidéo d’action discrète qui fait elle même réf à Gunther.

    Bien joué

  • byaku

    Member
    12 février 2020 at 11 h 35 min

    @shan -> La 2eme ce n’est pas moi Yum C’est ce petit crado de @max !

    Je ne me serais pas permis ( oh la belle épine ! Rofl ) Ouai, c’est crade, sacré ambiance malaisante xD vilain max ! vilain !!!

  • Max

    Member
    12 février 2020 at 11 h 43 min

    @shan, @byaku,

    Je l’avais mise directement sur la page d’accueil, hors discussion, il valait mieux que ce soit éphémère comme publi, je ne l’assume pas entièrement Sweat Smile

  • byaku

    Member
    12 février 2020 at 11 h 47 min

    @max -> Ca va ! On est tous majeurs sur ce site Yumtant pis si ca choque des fragiles Rofl

    C’est moi ou le nombre de réponses par page des forums a drastiquement augmenté ? Il me semble qu’on en était à la page 9 sur ce sujet cette nuit. @olbius Je suis pas fou rassures moi ?

  • byaku

    Member
    12 février 2020 at 11 h 50 min

    Enfin … Si je suis fou ! Mais pas sur ce point précis … Si ? Upside Down

  • olbius

    Organisateur
    12 février 2020 at 11 h 51 min

    @byaku

    Tu n’es pas fou, j’essaie de voir comment parvenir au meilleur équilibre ergonomie / rapidité et tout le bazar ^^

  • byaku

    Member
    12 février 2020 at 11 h 55 min

    Bon courage alors Kissing Je serais pas contre que tu jetes un oeil à ces fameuses notifications qui ne nous amènent nul part si tu as le temps ( non non pas taper ! Pas taper … Sweat Smile )

  • isabelle1970

    Member
    12 février 2020 at 12 h 09 min

    @byaku moi aussi je trouve qu’il y a + d’interactions et de joie, ( voire un + de liberté ? ^^ ) …
    Star Struck

  • RoseDesVents

    Member
    12 février 2020 at 12 h 11 min

    @origami, @shan

    Vous avez l’oeil aiguisé pour Gunther , joli ^^.

    Par contre, @max, j’ai suivi le truc des vidéos sporadiquement (manque de temps quand tu nous tiennnnnnns ), et effectivement c’est infect !!!

    Tu sors mon chaton ^^

  • isabelle1970

    Member
    12 février 2020 at 12 h 12 min

    j’ai pas vu cette vidéo de @max .. apparemment j’ai évité un Face Vomiting ^^ ( elle est peut-être toujours dans le fil mais je viens de manger là ^^ )

  • byaku

    Member
    12 février 2020 at 12 h 13 min

    Hotte … Very hotte !!!

  • shan

    Member
    12 février 2020 at 12 h 26 min

    “…very hotte” voilà c’est exactement celle là ^^

  • ArthurAD

    Member
    12 février 2020 at 12 h 41 min

    Je me demande si l’Aphantasie est bien une caractéristique fixée.
    Quelqu’un atteint par ce “trouble” (?) ce trouble ne devrait pas en théorie (et ça à l’air d’être ton cas @bagayaga) être capable de faire des rêves dans lesquelles on peut voir des choses.
    Je pense d’une part que dès lors que l’on fait une fois qu’on fait ne serait-ce qu’un seul rêve dans lequel on n’est pas borgne, on est capable d’imaginer des images.
    Je me questionne en fait sur la nature de ce problème:
    – Un mauvais développement de certaines zones du cerveau ?
    – Ou alors un manque “d’entraînement” de la part de la personne à utiliser/soliciter la partie du cerveau qui s’oocupe de ça.
    Dans le deuxième cas, ça devraut pouvoir se “régler” en faisant des exercices, il faudrait essayer je pense, pour un aphantasiste qui a déjà rêvé avec la vue.

    Je me demande aussi si les personnes aveugles le sont ou non.
    Si ils le sont plus souvent que la moyenne, alors l’existence du second cas serait prouvé (sans pour autant signifier que rien d’autre n’est possible).

  • byaku

    Member
    12 février 2020 at 13 h 29 min

    @arthurad -> Je te redonne le lien de la vidéo que nous a proposé isbale et qui est vraiment cool. Je te la recommande vivement. Tu pourras surement y trouver déjà pas mal de réponses à tes questions. Et c’est raconté / illustré avec beaucoup de talent. Une vraie petite pépite pour appréhender l’aphantasie du bon pied.

  • bagayaga

    Member
    12 février 2020 at 13 h 55 min

    @arthurad

    Salut!Je fais remonter cet article qui est ce que j’ai trouvé de plus exhaustif et sérieux sur la question.

    Vivre sans images dans la tête

    Enfin sache que la reconnaissance de ce trouble et son étude est très récente. Donc nous n’en sommes qu’aux balbutiements.

    En 1998 quand les médecins m’ont parlé de mon trouble, ils m’ont juste dit que je n’avais pas de lexique mentale,ni d’imagerie.

    Le terme aphantasie date de 2010 je crois^^

    On distingue deux profils.

    Ceux pour qui c’est inné. Et qui ont le loisir de trouver des stratégies et des parades pour compenser/ recréer des connexions ailleurs que dans la zone occipitale,aire visuelle associative à ne pas confondre avec la primaire qui est la vision de l’extérieur.

    Pour ceux pour qui c’est acquis. Après un accident vasculaire cérébral ou accidents qui léserai la zone en question, c’est le noir complet. Avec peu de chance d’acquérir des stratégies nouvelles car la plasticité est moins idéale et le cerveau et déjà organisé en fonction de la cognition normale.

    Ce que je me pose comme question. Est ce qu’il y a un accident durant la vie in utero pour les aphantasistes ?

    Je sais que ma mère s’est vantée d’avoir bu de l’alcool?

    Ou mauvaise oxygénation légère et Soudaine, créant une mini nécrose très localisée d’une région corticale hémisphèrique ?

    Les IRM passés sur les aphantasistes montrent clairement une activation du cortex frontal en exercice de visualisation là où les phantasistes utilisent l’air visuelle associative.

    On sait que le cortex frontal est le siège de la coordination motrice volontaire et du langage. Mais aussi de la mémoire,de la prise de décision,de la créativité et du raisonnement par analogie.

    Ce qui est très concluant car mes stratégies sont très en liens avec ces domaines !Pour les rêves.

    Il est erroné en raisonnement neurologique d’associer les problèmes de visualisation mentale et des rêves.

    Car ces deux fonctions cognitives sont dissociées.Je veux dire en cela Arthur que ton questionnement est légitime, mais erroné.

    Le rêve mobilise, l’hypocampe pour les souvenirs, l’amygdale pour les émotions et le cortex visuel associatif pour l’imagination.

    On remarque que ces deux glandes l’hypocampe et l’amygdale sont dans le cerveau reptilien, le cerveau archaïque. Et que la nuit le néo cortex est pratiquement éteint. La nuit est donc gérer par notre cerveau le plus primaire.

    J’en reviens au sujet.

    Donc l’aphantasiste peut donc rêver. Grâce à la dissociation des procédés cognitifs en vigueur.

    Ce sera des rêves partiels et Flous.

    Ou de souvenirs^^

    Un des seuls rêve dont je me souviens est celui d’une ville qui est constituée de toutes les nombreuses villes dans laquelle j’ai vécu^^

    Je l’aime beaucoup. Il est assez récurant.

    Merci d’avoir posé cette question car maintenant je sais pourquoi^^

    Ça répond aussi à la question sur mon grand sens de l’orientation et ma physionomie^^

    Hahaha! Vive la neurologie et vive les dialogues entre hp^^

  • bagayaga

    Member
    12 février 2020 at 14 h 21 min

    @isbale

    La vidéo est top^^

    Du coup je fais un erratum

    1880 pour la découverte du trouble. 2005 pour les premières études scientifiques sur le sujet!

  • ArthurAD

    Member
    12 février 2020 at 15 h 13 min

    Je pense mieux comprendre ce dont il s’agit, merci.
    C’est difficile de savoir ce que peut ressentir un Aphantasiste sans l’être car dans les souvenirs, tout se mélange, images, sons, idées, sensations etc.

  • shan

    Member
    12 février 2020 at 19 h 36 min

    @Babayaga

    Top ta dernière intervention, tout est bien expliqué, thanks !

    Sinon je suis contente de m’être sociabilisée un peu 🙂 vos réponses sont enrichissantes ou servies avec humour.

    Sans faire ma première de la classe, je kiffe bien échanger avec vous.

  • bagayaga

    Member
    12 février 2020 at 22 h 06 min

    @shan

    Merci pour ton feed back^^

    La neurologie c’est ma marotte^^

    Contente que cela t’ai profité.

    Et je te retourne le compliment^^ Il est agréable de converser avec toi également^^

  • Isbale

    Member
    12 février 2020 at 22 h 37 min

    Bonsoir à toutes et tous,

    C’est décidément un sujet très intéressant !

    J’ai eu l’occasion d’en parler depuis hier soir et j’ai eu une réflexion que j’aimerais partager avec vous. Cela tient en compte de mon fonctionnement personnel.

    Depuis toujours, j’ai une mémoire visuelle excellente. Encore aujourd’hui, je suis capable de me souvenir d’instants extrêmement précis et détaillés qui peuvent dater de mon plus jeune âge (dès lorsqu’il est possible de se souvenir ^^). Cela a toujours impressionné mes proches et lorsqu’on partait en quête de vérité (car souvent, en discutant avec ma famille, les souvenirs de l’un contredisaient ceux d’un autre), on me donnait raison.

    Pourtant, je pense très sincèrement être un aphantasiste. Et c’est là que ça devient intéressant : je suis incapable de créer volontairement une image de mon souhait par la pensée, mais j’ai une mémoire visuelle qui me permet de me remémorer des souvenirs (sous forme de “flash”) de façon extrêmement précise et juste.La question que je me suis naturellement posée est la suivante : ne serait-ce pas grâce à mon “aphantasisme” (allez, encore un autre mot !) que je suis capable de me souvenir avec autant de justesse d’instants passés de ma vie et ce, indéfiniment ?

    En effet, si je suis incapable de visualiser ce que je veux par la pensée, je suis incapable d’altérer l’image de mes souvenirs ! Mes souvenirs ne pourraient donc pas être “pollués” par mon “imagination visuelle”, en tant qu’aphantasiste je n’ai pas cette capacité.

    Qu’en pensez-vous ?

  • bagayaga

    Member
    12 février 2020 at 22 h 49 min

    @isbale

    ^^^^^^^

    Extra et ultra bien vu^^ Ici aussi je mémorise tout un tas de trucs pas forcément utiles. Des fois je balance une info du passé et les gens me disent mais comment ça ce fait que tu te souviens de ça.

    Après pour la précision c’est ultra dur de prouver qu’il n’y a pas eu la fameuse altération.

    On va essayer de décortiquer le principe du souvenir. Et son principe d’altération. En identifiant les structures qui les régissent pour les phantasistes.

    Puis nous pourrons compiler le schéma normal avec shema alternatif ( le notre).

    Et on devrait pouvoir se faire une idée de la validité ou non de ton hypothèse.

  • shan

    Member
    13 février 2020 at 8 h 25 min

    Réflexion interessante @isbale , j’attends votre démonstration avec impatience. 🙂


    Ca a éveillé quelques questions plutôt “vie de tous les jours” pour moi :


    – Quand vous lisez un livre, vous ne pouvez pas imaginer les décors et les personnages dans votre tête ? Qu’est ce qu’il se passe quand vous lisez, et est ce que vous aimez lire ?

    – Comment vous faites pour vous endormir le soir ? Il se passe quoi en vous ?

    Les images arrivent elles en phase d’endormissement ou que dans les rêves ?

  • Isbale

    Member
    13 février 2020 at 8 h 57 min

    @shan

    J’aime lire malgré cela. C’est difficile à exprimer… Je dirais que je suis capable d’imaginer ce que je lis, mais pas de le visualiser. J’aurai l’idée d’une scène en tête, mais pas son image. C’est flou, très bref et ça fait appel à un sentiment, une impression… Ce que les phantasistes arriveraient à visualiser nettement, d’une qualité comparable à une photographie par exemple ? Je le verrais comme un tableau de Monet, extrêmement bref et sur lequel je ne pourrais pas m’arrêter pour réellement le regarder.

    Je suis parfaitement capable de m’émouvoir en lisant, d’imaginer un monde à travers les lignes, mais il n’y aura pas vraiment d’aspect visuel. Plutôt des impressions, des idées, des concepts… pas facile de décrire tout ça.

    Quant au dodo, personnellement je m’endors très facilement. Si j’ai de la peine à m’endormir, c’est parce que quelque chose me tracasse et que je vais y penser mais il n’y aura pas vraiment de visuel.

    Quand je dors, je suis capable d’avoir des rêves détaillés et intenses (autant visuellement qu’au niveau des sens et des émotions). Au réveil, je me souviens que c’était ainsi mais je ne peux pas re-visualiser clairement ce que j’ai rêvé. Je peux en garder un souvenir vague mais ce sont surtout les émotions qui vont me rester en tête un moment.

  • shan

    Member
    13 février 2020 at 9 h 06 min

    @isbale

    En fait c’est l’émotion dégagée qui vous permet de remémorer l’instant ou la situation vécue.

    Et de cette émotion qui revient vous en faite un souvenir ou une représentation.

    “Ce que les phantasistes arriveraient à visualiser nettement, d’une qualité comparable à une photographie par exemple ?”

    Oui une photo ou un film. Et en mode film – je ne sais pas si c’est pareil pour tout le monde – je peux être sois en version spectateur, soit en version acteur, comme dans les jeux vidéo on peut choisir la vue.

  • Isbale

    Member
    13 février 2020 at 9 h 44 min

    “[…]– je ne sais pas si c’est pareil pour tout le monde – je peux être sois en version spectateur, soit en version acteur, comme dans les jeux vidéo on peut choisir la vue.”

    Ce que tu dis là sonne vraiment comme un super-pouvoir pour moi ^^

    Quelle capacité géniale… Mais l’absence d’une cache peut-être la présence d’une autre. C’est ce que je me suis dit lors de ma réflexion sur ma bonne mémoire visuelle. À approfondir… Mag

  • isabelle1970

    Member
    13 février 2020 at 10 h 45 min

    C’est vraiment génial tout ce que vous expliquez … merci de m’ouvrir encore un “nouveau monde” 🙂

  • bagayaga

    Member
    13 février 2020 at 12 h 50 min

    @shan

    Extrait de ce que j’adore lire. Car l’auteur fait vivre les mots.

    Daniel Pennac le dictateur dans le hamac.

    “Ce serait l’histoire d’un dictateur agoraphobe. Peu importe le pays. Il suffit d’imaginer une de ces républiques bananières au sous-sol suffisamment riche pour qu’on souhaite y prendre le pouvoir et suffisamment arides de surface pour être fertiles en révolutions. Mettons que la capitale s’appelle Teresina, comme la capitale du Piauí, au Brésil. Le Piauí est un État trop pauvre pour servir jamais de cadre à une fable sur le pouvoir, mais Teresina est un nom acceptable pour une capitale. Et Manuel Pereira da Ponte Martins ferait un nom plausible pour un dictateur.”

    Ce que je ne peux pas lire car les mots sont morts.

    La chartreuse de Parme Stendhal

    “Ce fut dans l’une de ces chambres construites depuis un an, et chef-d’œuvre du général Fabio Conti, laquelle avait reçu le beau nom d’Obéissance passive, que Fabrice fut introduit. Il courut aux fenêtres ; la vue qu’on avait de ces fenêtres grillées était sublime ; un seul petit coin de l’horizon était caché, vers le nord-ouest, par le toit en galerie du joli palais du gouverneur, qui n’avait que deux étages ; le rez-de-chaussée était occupé par les bureaux de l’état-major ; et d’abord les yeux de Fabrice furent attirés vers une des fenêtres du second étage, où se trouvaient, dans de jolies cages, une grande quantité d’oiseaux de toutes sortes. Fabrice s’amusait à les entendre chanter, et à les voir saluer les derniers rayons du crépuscule du soir, tandis que les geôliers s’agitaient autour de lui. Cette fenêtre de la volière n’était pas à plus de vingt-cinq pieds de l’une des siennes, et se trouvait à cinq ou six pieds en contre-bas, de façon qu’il plongeait sur les oiseaux.”

    @isbale

    Je n’ai pas avancé sur l’hypothèse car je me suis endormie.

    Par contre ce matin j’ai eu une intuition.

    Tu sais que le vecteur numéro un de l’encodage des souvenirs c’est l’émotionnel.

    Tu vas mémoriser plus facilement un souvenir intense que un truc lambda.

    Donc puisque nous n’encodons pas de l’image. Déjà au niveau du stockage on est gagnant^^

    Puis secondo, on mémorise de l’émotionnel. Donc comme l’émotionnel favorise l’encodage de

    De la mémorisation. Nous memorisons peut être mieux. Car on encode tout par le biais de l’émotionnel.

    Pour démonstration :

    Je suis avec mon amie Claire. Toute les deux on se fume une clope au parc.

    Quand les copines arrivent elle demandent alors les filles vous avez fait quoi.?

    Claire répond, nous avons fumer et nous avons parlé.

    Moi je répond:

    Ben Claire elle était trop belle car le contraste du soleil et de l’ombre des feuilles faisait danser les paillettes dorée dans le vert et le bleu de ses yeux, y a un canard qui a glissé dans rocher et qui est tombé dans l’eau et ça fait quatre tours de joggeuse blonde qu’on est là.

    Ce souvenir date de mes 16 ans.

    Je l’ai raconté à Claire il n’y a pas longtemps en rigolant. Elle ne s’en souvient plus.

    C’est très triste quand j’évoque tout ces moments pour moi qui sont restés gravés. Ou des souvenirs de mon enfance à la famille.

    Personne ne ce souvient jamais de rien.

    Et moi j’ai tout ces souvenirs et quand je les partages les gens sont septiques.

    J’ai même des souvenirs très précis de moments importants dans ma vie. Où je le suis dit enfants. Ça tu ne l’oublieras jamais.

    Donc je rajoute une hypothèse si à défaut d’avoir une imagination visuelle nous avions une imagination émotionnelle. Poétique. Avec une imagerie lexicale de type métaphorique.

    Du coup ce qu’on raconte de nos souvenirs comme ils sont stylisés pour tout paraissent extrapolés, gonflés ?

    Et par ce biais cette dimension émotionnelle nous encodons tout et n’importe quoi. Sans prioriser.

    Pour l’endormissement il est instantané. Mais c’est quand je négocie avec moi même car je ne suis jamais partante pour dormir.

    Où je tombe de fatigue comme hier soir.

    Je confirme @isabelle1970 que je regarde en haut à gauche pour m’interroger.

  • bagayaga

    Member
    13 février 2020 at 22 h 52 min

    @isbale

    J’ai trouvé en parti les réponses potentielles de nos questions !

    Par contre assieds-toi et garde l’esprit bien concentré parce que le domaine de la mémoire est très dense en psychologie cognitive. Et surtout il a différentes écoles^^

    Je te fournis cet article qui est très bien.

    https://www.cairn.info/revue-l-annee-psychologique1-2009-2-page-197.htm

    J’essaye de me le farcir depuis tout à l’heure mais je pars en arborescence toutes les deux lignes! Et maintenant j’ai la caboche saturée.

    J’ai quelques intuition :

    Peut être que nous ne sommes pas passé en mode mémorisation adulte.

    Dans le sens que nous avons gardé la mémorisation de base et que nous l’avons adaptée et enrichie avec la sphère émotionnelle.

    Ce qui nous donnerait cette merveilleuse base de souvenirs. Mais sans images nette. C’est la mémoire des bébés et des enfançons.

    Je me demande dans quelle mesure nous n’aurions pas une immaturité cognitive à la base . Que le cerveau aurait compensé avec d’autres régions du cerveau pour que nous ayons tout de même des souvenirs.

    A la base les souvenirs si on se positionne sur la génétique et la survie. Le souvenir est là pour nous permettre d’analyser une situation. Et si celle ci a déjà été vécue et identifiée comme dangereuse, les hormones sont declanchées et l’afflux nerveux pour que nous ayons un réflexe de fuite.

    Donc originellement le souvenir avait un bute pratique.

    D’où la corrélation émotions/encodage.

    Dans le sens qu’il y a des peurs gravées dans les gènes de chaques espèces.

    Les bébés ont peur du vide.

    Maintenant vu notre cécité mentale. Nous melons peut être mémoire sémantique et mémoire émotionnelle.

    La place que nous alouons à ça est sûrement moins lourdes que du contenu visuel (pdf vs MP4)

    Et là à ce moment de ma réflexion y a encore une autre dimension. Qui est l’usage que l’on fait de notre paleocortex vs le neocortex.

    Je suis vraiment en train de me demander dans quelle mesure nous ne serions pas plus archaïque que le reste de la population. Je tuerais pour avoir mon pourcentage de chromosomes néandertaliens vs homos sapiens.

    Enfin bref. Je suis en totale émulation neuronale à propagation arborescentesque.

    Je n’arrive plus à réfléchir calmement^^

    Il me faudrait travailler dimanche matin sur l’article en prenant des notes pour réussir à me cadrer un peu plus^^

  • shan

    Member
    14 février 2020 at 11 h 28 min

    @isbale


    « Ce que tu dis là sonne vraiment comme un super-pouvoir pour moi ^^ »

    Yeaaaaaah, I got tha powaaaaa

    « Mais l’absence d’une cache peut-être la présence d’une autre. C’est ce que je me suis dit lors de ma réflexion sur ma bonne mémoire visuelle. À approfondir… »

    Ah mais c’est sûr j’en suis persuadée quand on voit l’adaptabilité de la vie, après dans quelle mesure, par quel moyens, ça doit être tellement différent d’un être à l’autre…

    @babayaga

    Sympa d’avoir pris le temps d’illustrer ton ressenti de la lecture.

    Je ne suis pas sûre de saisir les différences que font vivre en toi ces 2 textes .

    Ce que je vois en les lisant c’est que l’un semble expliquer une situation, et l’autre plutôt un lieu, c’est beaucoup plus descriptif.

    J’adore toutes tes explications et pistes de réflexion.

    « Tu sais que le vecteur numéro un de l’encodage des souvenirs c’est l’émotionnel.

    Tu vas mémoriser plus facilement un souvenir intense que un truc lambda.

    Donc puisque nous n’encodons pas de l’image. Déjà au niveau du stockage on est gagnant^^

    Puis secondo, on mémorise de l’émotionnel. Donc comme l’émotionnel favorise l’encodage de la mémorisation. Nous memorisons peut être mieux. Car on encode tout par le biais de l’émotionnel. »

    C’est sûrement quelque chose que l’on a tous ressenti en vivant des moments plus ou moins forts.

    Je me demande en quelle proportion ça peut être différent chez vous, si vous ressentez encore plus fort pour encoder, ou si l’émotion prend un autre chemin..?

    La mémoire est liée à l’émotionnel pour beaucoup d’évènements de ma vie, et d’ailleurs j’aime faire les choses si il y a une émotion liée derrière. Si c’est une action qui ne va rien éveiller en moi, je n’ai pas envie de la faire ; c’est d’ailleurs une de mes pistes à creuser (un jour) pour travailler sur ma propension à procrastiner. ^^

    Mais pour vous, ça vous « oblige » à créer une émotion pour apprendre ?

    Quelqu’un qui ne sait pas gérer ou observer ses émotions pourrait avoir des souvenirs « biaisés » ?

    L’émotionnel fait maintenant partie intégrante de l’étude des théories d’apprentissage.

    Je travaille actuellement sur un sujet de recherche auprès d’animaux, et on est en train de voir comment intégrer l’émotionnel à un protocole d’apprentissage d’exercices physiques déjà existant. Nous aimerions intégrer des observables de l’état émotionnel durant cet exercice physique, mettre en place un axe de travail en tenant compte de l’état émotionnel, établir une grille d’observables à remplir d’une séance à l’autre, et nous espérons mettre en avant que l’animal apprend plus vite, de manière plus autonome et peut être avec plus d’envie si on lui donne la possibilité d’être acteur de son apprentissage.

  • bagayaga

    Member
    14 février 2020 at 12 h 20 min

    @shan

    Merci.

    Je chercherais un texte plus probant^^ Je suis crevée c’est ma semaine en entreprise et le soir j’ai le cerveau constipé^^

    Juste pour dire que ce que j’ai avancé ne sont que des intuitions. Mais l’article est tellement intéressant et dense qu’il me’faudra plus de temps pour le décortiquer et m’en servir pour appuyer mes intuitions.

    Je pense que pour l’apprentissage physique j’ai lu des recherches la dessus y a deux jours. Ils parlaient justement de visualisation mentale du geste comme encodage aussi efficient nuque la pratique^^

    Je me demande comment vous mettez en pratique l’émotionnel chez vos sujets ?

    C’est du conditionnement pavlovien?

    Ça me fait plaisir de voir que cela t’intéresse^^

    Tu es dans la sphère de la recherche cognitive ?

    Bonne journée à toi^^

  • Isbale

    Member
    14 février 2020 at 20 h 16 min

    @bagayaga

    Merci pour ces infos intéressantes ! Je creuserai aussi un peu le sujet ce week-end. Je viens de rentrer du travail et je crois que mon cerveau refuse un tel effort pour ce soir Yum

  • bagayaga

    Member
    14 février 2020 at 20 h 46 min

    @isbale

    Je comprends. C’est la même ici^^

  • bagayaga

    Member
    15 février 2020 at 18 h 59 min

    J’ai trouvé @isbale

    Après c’est purement des hypothèses encore vu que ça semble leur en taper une sans toucher l’autre en scientifiques de faire des recherches sur l’aphantasie^^

    Bref.

    Du fait de notre cécité mentale y a possibilité qu’on mémorise le passé d’une façon différé.

    Avec la mémoire dite sémantique.

    Celle qui nous permet de mémoriser des faits avérés^^

    Genre histoire,géo et autres disciplines humaines.

    Ce qui expliquerait notre justesse de rappel des souvenirs. Comme des faits.

    Bon ce n’est qu’une hypothèse mais y a un mec qui avait eu un accident de mob. Son cortex a bien dérouillé et il avait oublié son passé, il ne pouvait plus se projeter dans l’avenir. Il ne se souvenait plus des gens connus.

    Par contre la mémoire sémantique intacte. La capacité à comprendre le monde. Et son organisation ok.

    Je t’ai screené un morceau de l’article très intéressant.

    Ainsi, avant l’âge de 4 ans environ les enfants vivraient sans véritable mémoire épisodique (Tulving, 2005) et utiliseraient des systèmes mnésiques basiques émergeant successivement : mémoire procédurale, système de représentations perceptives, mémoire sémantique, puis mémoire de travail (Tulving, 1995). L’augmentation tardive des capacités de la mémoire épisodique pourrait notamment être due aux relations inter-systémiques auxquelles elle est assujettie et à sa position au sein du modèle. L’encodage s’effectuant de façon sérielle entre les quatre systèmes représentationnels, les capacités de la mémoire épisodique resteraient sujettes à maturation tant que les systèmes inférieurs ne sont pas parfaitement fonctionnels. Le stockage s’effectuerait en revanche en parallèle et la récupération indépendamment des autres systèmes mnésiques (Tulving, 1995). Le souvenir spécifique d’un événement pourrait ainsi être récupéré en mémoire épisodique, indépendamment des autres systèmes mnésiques.

    6Même si la définition de la mémoire épisodique suggère qu’elle s’apparente à la mémoire autobiographique, ces deux concepts ne sont pas superposables. En effet, la mémoire autobiographique ne concerne pas uniquement la mémoire épisodique. Depuis l’observation du cas K.C. deux composantes sont distinguées au sein de la mémoire autobiographique, l’une épisodique et l’autre sémantique (Tulving, Schacter, McLachlan, & Moscovitch, 1988). Ainsi, la mémoire autobiographique stocke l’ensemble des informations (composante sémantique) et des souvenirs spécifiques (composante épisodique) à un individu accumulés depuis son plus jeune âge et qui lui permettent de construire un sentiment d’identité et de continuité (Piolino, Desgranges, & Eustache, 2000). L’aspect composite de la mémoire autobiographique a été souligné par différents auteurs, notamment par Conway.

    En gros enfant le cerveau n’est pas encore mature. Et il utilise dans l’ordre c’est différentes mémoires.

    Mémoire procédurale<système de représentations perceptives<mémoire sémantique<mémoire de travail.

    En gros plus le cerveau mature ,plus les différentes zones de sa structure nson activée par myelinisation. Et les dernières à l’être sont celles qui soutendent la mémoire épisodique.

    Alors peut être que notre mémoire autobiographique,elle même composée de la sémantique (pose le décor de la réalité) et la mémoire épisodique ( l’action inscrite dans le temps et l’espace. Le sentiment de soi). Est scindée en deux. On a gardé la sémantique de l’enfance et on a pas développé l’épisodique.

    Du coup notre mémorisation est factuelle.

    Voilà j’en suis là. Avec l’étude des structures impliquée. Et d’autres broutilles . Qui me passionne moi. Je ne sais pas si tu as envi de creuser plus loin.

    J’ai lu un morceau de livre sur Booknod car c’était payant sinan. Mais le père de l’aphantasie en 1880, Francis Galton, a remarqué (je ne sais pas trop la valeur de son étude), que les scientifiques avaient une médiocre capacité d’imagerie mentale.

    A nuancer quand on sait que Tesla pouvait concevoir une machine dans sa tête pièces par pièces et contrôler après des mois de fonctionnement dans sa tête le.niveau d’usures des mécanismes^^

    J’ai lu ça dans le même livre!

    Bref. Voilà les trouvailles du jour^^

  • bagayaga

    Member
    15 février 2020 at 19 h 27 min

    L’oeil de l’esprit c’est la région ocipito-parietale médiale composée du cuneus et du precuneus.

  • bagayaga

    Member
    15 février 2020 at 19 h 33 min

    Perso à six piges je me suis faite renversée par une mobylette. J’ai eu un choc frontal. On sait que les zones qui sont lésées lors d’un trauma ne sont pas localisées sous l’impacte.mais à son opposé. Le cerveau toc de l’autre côté de l’impact. Peut être que ça a lésé mon oeil mental du coup. En plein dans la maturation de mon cortex. Du coup j’ai pu de la sorte grâce à la plasticité cérébrale combler ce vide visuel mental par le développement de ma mémoire sémantique.

    Je me demandais si tu as des soucis de perception de toi même ? @isbale


Viewing 101 - 147 of 147 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant

New Report

Close