lieu cyan

  • Posted by faiseuse-de-foret on 20 août 2022 à 6 h 48 min

    Au contraire du lieu rose le lieu cyan parle des princes & donc des perceptions sensorielles & affectives qui vous ont marqué[e] sans savoir l’expliquer, là où on ne sait pas faire intervenir la conceptualisation, l’analyse, le mental.
    Car le cyan n’est pas que le contraire du rose : c’est aussi la couleur du ciel donc du songe… Comme toujours je ne fais rien au hasard.

    En opposition de cet aspect il y aura peut-être aussi un lieu d’une couleur pour l’instant secrète (bi-devinable je pense) pour méta-analyser votre propre intellect mais j’en doute… Trop peu de risque de réaction.

    Alors un prince c’est quoi pour moi ? La première image que j’en eusse était en la seconde époque de ma vie (enfant donc, au centre aéré) : c’est un jeune homme Oriental riche, propre, bien habillé, très @ l’aise, qui impose @ la fois le respect & l’admiration…
    Le type d’homme qui ne garde jamais rancune, qui sauverait sans hésiter une personne en détresse, qui chante bien sa culture traditionnelle, qui organise d’immenses fêtes dans son manoir, que toutes les damoiselles des contrées avoisinantes désirent.

    En général j’ai remarqué que les gens quelles qu’elles soient (âge, origine & genre – sexe) offrent une image d’elles-mêmes toute @ l’opposé de ceci : mal habillées, mal entretenues, vulgaires dans leur attitude, leur parler, leurs goûts, leur façon de vivre, leur pensée.
    C’est en ça que vivre en ce monde est décevant. Est-ce vraiment @ ça que notre humanité devrait ressembler ¿ Après tout l’extérieur ne devrait-il pas être @ l’image de l’intérieur donc n’y a-t-il pas un souci global ¿

    J’ai souvent eu l’impression qu’en tout pays voire même en toute époque les personnes soient des clônes les unes des autres comme des robots qui incarneraient un système de pensée unique, une égrégore en somme. C’est pourquoi je milite pour la rationnalité — donc l’indépendance de la pensée…
    & les personnes ayant une vraie personnalité (au sens de la désintégration positive comme j’en parlais tantôt) & vraiment atypiques sont exceptionnelles (au sens probabilistique)·

    (…)

    Hui en la quatrième époque (voir la ressource sur mon site pour comprendre les époques) je reformulerais la définition d’un prince de la manière suivante :
    une personne d’expression de genre masculine (+ éventuellement de sexe secondaire masculin, voir le glossaire de mon blog pour la définition de ˣsexe secondaireˣ), confiante, apaisée, positive, haute vibratoirement sur tous les plans vibratoires possibles (spirituel, mental, moral, énergie de vie, santé & aspect extérieur), qui n’attend rien & n’est pas dans le besoin, autrement dit rayonnante ou encore ”au grand aura‟.

    Le type de personne qui ne peut qu’attirer automatiquement malgré toute résistance & mettre @ l’aise les autres sans rien faire soit le type d’être qui a un grand magnétisme.
    Le type qu’on se dit d’emblée qui en jette, @ qui on veut ressembler si on est de la même (expression de) genre.
    & en tant que consultante en séduction je ne peux qu’exhorter les mâles @ se rapprocher de cet état d’être-la.

    Mais aussi dans l’autre sens : pour l’expression de genre féminine on a tou[te]s connu une fille ou une femme semblant très belle, très bien habillée, très @ l’aise & dont on ne pouvait détourner le regard ! Elle nous a attiré[e] ou énervé[e] mais dans tous les cas marqué[e]…
    & le problème est qu’on est dans une société d’humains mous, médiocres & malheureux qui n’apportent de soin ni @ leur intérieur ni @ leur extérieur. Ce qui aboutit au cercle vicieux que rien dans la vie ne nous motive, qu’on ne séduise pas vraiment & qu’on baise comme des brutes ! C’est l’ensemble de la société qui est bas vibratoirement.

    Montez en fréquence, aimez ce que vous êtes, prenez du plaisir @ prendre soin de votre extérieur comme de votre intérieur, arrêtez de vivre en mode automatique & intérêssez-vous vraiment @ ce qui vous entoure & vous verrez que vous serez aimé[e]s en retour pour la nouvelle version de vous-mêmes que vous incarnerez.
    & petit @ petit la société changera & avoir la chance de péchotter la bombe du coin ne sera plus d’un ordre irréaliste car elles seront plus nombreuses & que vous en serez digne (ou en serez une vous-même) !

    Les princesses & les princes existent, comme je l’avais déjà dit tout est une question de définition. & c’est grace @ ce détail qui n’en est pas un que tout en ce monde est réalisable, même le plus réputé impossible. N’abandonnez jamais vos rêves d’enfants, concrêtisez-les & donnez-leur vie !
    Arrêtez d’être renfrogné[e]s, de thymie basse ou négative & de vous trouver des ex-uses & utilisez l’énergie physique & psychique que l’univers vous offre gratuitement chaque jour (la propriété n’existe pas @ échelle globale, ce n’est qu’une construction humaine) pour bâtir de grandes choses & c’est lui qui vous en remerciera.

    (…)

    Pour en revenir… En grandissant ai-je déjà rencontré des princes ?

    — Peut-être parfois furtivement @ la télé-·
    Mais ce n’est pas comme les princes ‛Ar̃abes qui m’ont donné une mauvaise image quand j’en ai vu (pas jeunes, pas assez entretenus, pensée trop peu libre & trop d’intérêts terre-@-terre)·

    — Dans les films parfois certains personnages sont des princes @ mon sens…
    Comme par exemple le fils aîné R̃a̱hhoul R̃aïtshand dans ˣKabhi̱ Rhoushi̱ Kabhi̱ Ram कभी ख़ुशी कभी ग़म् (”la Famille Indienne‟)ˣ interprêté par le grand acteur Châ̱h R̃ou̱rh Rhâ̱nn شاه روخ خان .

    — Dans la vie courante parfois on en rencontre : par exemple dans ma ville il y a un garçon d’Afrique Blanche très sûr de lui, habillé cool très propre adapté & attirant l’œil, posé, pas délinquant, sympa’ avec tout le monde, parlant le wĕch mais sans tout insulter tout le temps, doux & poli avec les gens hors de son milieu, chiant avec les filles mais juste assez pour créer une tension séductive… Très apprécié. Le style qu’on rêverait qu’il nous demande quoi que ce soit pour pouvoir accepter·
    Mais c’est vraiment rare : en général les jeunes c’est « [assis par terre en jogging] Wĕch [crache par terre] t’as pas du fric ? Nique ta mère la pute poto ! » soit une consternante & inintentionnelle imitation de Coluche.

    Dans tous les cas ce ne sont pas des princes charmants c’est à dire pas celui qui va nous sauver & nous séduire.

    & vous : y a-t-il des images particulières, des données, des faits qui vous marquent & que vous ne savez rattacher @ aucun type de savoir, comme si cela vous était propre ?
    Que cela vous évoque-t-il, vous fait-il ressentir ?
    Qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans l’univers, plus particulièrement dans sa partie que vous côtoyez au quotidien ?
    @ vous les stylos !

    faiseuse-de-foret a répondu il y a 1 mois 3 Membres · 6 Réponses
  • 6 Réponses
  • 5e08a928a03a4 bpthumb

    vtt

    Membre
    21 août 2022 à 1 h 00 min

    Salut!
    J’ai lu une fois et demi ton post, il m’a inspiré honnêteté et sensibilité, une sensibilité autre que celle dont tout le monde discute(…), c’était agréable à lire [constat plus qu’amabilité…].
    La deuxième fois je n’ai lu que les lignes que je vais mettre en copie et auxquelles je vais tâcher de donner une quelconque réplique [pour moi, elle n’est pas quelconque ma réplique mais ceci est sans grande importance].
    Le reste de ton post n’est absolument pas sans intérêt, je trouve que c’est une manifestation transcrite avec style, d’un comportement socio/sexué auquel nous nous livrons tous sans exception avec plus moins d’énergie, plus moins d’atouts et plus moins de réussite. Cela n’apporte rien de pertinent que j’expose ici la part subjective de ce comportement me concernant, d’autant plus que je suis à ce jour en panne d’idéalisme et de mystère (je bosse ce Week end, le poids du concret tue l’idéalisme; ce n’est pas sans explication, à moins qu’on soit ardemment réfractaire ou plus nettement fou, que l’idéalisme soit associé à certain type de pouvoir d’achat …#Kaaarl) ; Je vais juste ré-enfoncer le clou que tu as déjà tapé en disant ” tout est une question de définition “.

    [[[En général j’ai remarqué que les gens quelles qu’elles soient (âge, origine & genre – sexe) offrent une image d’elles-mêmes toute @ l’opposé de ceci : mal habillées, mal entretenues, vulgaires dans leur attitude, leur parler, leurs goûts, leur façon de vivre, leur pensée.
    C’est en ça que vivre en ce monde est décevant. Est-ce vraiment @ ça que notre humanité devrait ressembler ¿ Après tout l’extérieur ne devrait-il pas être @ l’image de l’intérieur donc n’y a-t-il pas un souci global ¿]]]

    Je serais tenté par séparer la chose en deux : ce que nous sommes ET ce à quoi notre esprit nous fait aspirer.

    Ce que nous sommes : Il est évident aujourd’hui que la vie en groupe est un des gros avantages, si ce n’est le plus gros, qui a permis à cette créature laide (sapiens) de s’assoir sur le toit du monde et violer continuellement la terre et ses habitants (je parlais de laideur car j’ai toujours senti que les animaux nous trouvent une apparence répugnante et qu’ils finissent par accepter notre compagnie pour d’autres raisons que l’élégance de notre apparence physique). Plaire aux autres est un besoin très profond en nous car dans le passé et pendant très longtemps, être accepté et trouver sa place dans le groupe dépendait de beaucoup de non-dits eux même soumis à des contraintes autres que la rationalité. Ce besoin est, aujourd’hui, de moins en moins réel, mais il à considérer malgré tout comme prépondérant dans le conditionnement de notre façon d’être.

    Ce à quoi notre esprit nous fait aspirer : Ceux qui aspirent une certaine cohérence entre leurs deux facettes interne et externe, sont ceux qui adhèrent à la suprématie légitime (…) d’un Tout de même nature que cette cohérence et dont la beauté subtile et infinie ressentie par et à travers l’esprit humain quand il l’appréhende a fait jaillir des concepts des plus délirants, le plus coriace de ces concepts reste quand même “Dios”. Ceux-là ne sont pas les plus nombreux, ceux-là sont les malheureux de la terre, car la cohérence qu’il croient LE salut n’est que facilement ratable, il suffit que l’esprit humain se montre moins attentif pour que tout ce qui lui était antérieur (sous-cortical…) dans “l’évolution ” de sapiens surgisse, piétine cette cohérence et sème sur son passage une laideur mortifère que seuls les malheureux de la terre voient mais que bien d’avantage subissent.

    Je suis d’accord avec toi, il y a bien un “soucis global” ! 🙂

    [[[((…)J’ai souvent eu l’impression qu’en tout pays voire même en toute époque les personnes soient des clônes les unes des autres comme des robots qui incarneraient un système de pensée unique, une égrégore en somme. C’est pourquoi je milite pour la rationnalité — donc l’indépendance de la pensée…

    & les personnes ayant une vraie personnalité (au sens de la désintégration positive comme j’en parlais tantôt) & vraiment atypiques sont exceptionnelles (au sens probabilistique)·
    (…) le problème est qu’on est dans une société d’humains mous, médiocres & malheureux qui n’apportent de soin ni @ leur intérieur ni @ leur extérieur. Ce qui aboutit au cercle vicieux que rien dans la vie ne nous motive, qu’on ne séduise pas vraiment & qu’on baise comme des brutes ! C’est l’ensemble de la société qui est bas vibratoirement.
    (…) Montez en fréquence, aimez ce que vous êtes, prenez du plaisir @ prendre soin de votre extérieur comme de votre intérieur, arrêtez de vivre en mode automatique & intérêssez-vous vraiment @ ce qui vous entoure & vous verrez que vous serez aimé[e]s en retour pour la nouvelle version de vous-mêmes que vous incarnerez.
    & petit @ petit la société changera & avoir la chance de péchotter la bombe du coin ne sera plus d’un ordre irréaliste car elles seront plus nombreuses & que vous en serez digne (ou en serez une vous-même) (…)
    (…) Les princesses & les princes existent, comme je l’avais déjà dit tout est une question de définition. & c’est grace @ ce détail qui n’en est pas un que tout en ce monde est réalisable, même le plus réputé impossible. N’abandonnez jamais vos rêves d’enfants, concrêtisez-les & donnez-leur vie !
    Arrêtez d’être renfrogné[e]s, de thymie basse ou négative & de vous trouver des ex-uses & utilisez l’énergie physique & psychique que l’univers vous offre gratuitement chaque jour (la propriété n’existe pas @ échelle globale, ce n’est qu’une construction humaine) pour bâtir de grandes choses & c’est lui qui vous en remerciera.]]]

    La tendance générale de notre civilisation est vers le décadence (…); paradoxalement, la rationalité, notre bien le plus cher à mes yeux, est un des moteurs de cette décadence car tue la Tradition par définition non rationnelle et par la même occasion tue tout ce qui nous est bénéfique (chaleur humaine…)et qui avait la tradition comme terreau. Je ne suis pas aussi optimiste que ce que, je crois, tu laisses entendre, je pense que nous sommes vraiment baisés, les tentatives faites par les malheureux de la terre pour apporter un peu plus de cohérence à notre existence bien que pleines de grâce, d’élégance et de bonté, ne seront, au mieux, que des à-coups minimes que sentira à peine le chariot de l’humanité dans sa folle descente le long des rails qui le conduisent au néant.

    Est-ce que les malheureux de la terre, doivent pour autant choisir la facilité et participer, à cette partouse généralisée de non-sens et coucher avec l’ennemie viscéral de l’esprit libre et positivement réfractaire?, ma réponse est sans hésitation, NON! d’abord car notre esprit nous en OBLIGE, et secondairement car j’ai l’impression que nous ne serons pas tout à fait du coté des perdants dans cette fin même si le concept de perdant/gagnant n’est qu’une contraction spéculative.

    [[[Qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans l’univers, plus particulièrement dans sa partie que vous côtoyez au quotidien ?]]]
    l’humain étant mon centre d’intérêt principal ( mais j’en ai d’autres quand même) , je le côtoie chaque jour, je le trouve honnêtement très souvent repoussant, mais je traite avec le plus souvent par devoir ( au sens le plus large), je ne dirais pas que je ne comprends pas l’humain, je dirais plutôt qu’il m’intrigue et me distrait à la fois, être l’observateur et le sujet de l’observation à la fois c’est amusant même si c’est casse-gueule quant à la pertinence.

    Plusieurs points qui méritent d’être approfondis ne l’ont pas été, mon post étant déjà indigeste, je me suis dit que ce serait une victoire qu’il soit lu au moins par deux personnes.

    P-S : je n’ai pas pu trouver ton blog

    bien à toi, lecteur.

  • 62dc726ddec81 bpthumb

    Loulou30

    Membre
    21 août 2022 à 7 h 41 min

    @faiseuse-de-foret

    Comme tu invites au partage,

    Ce que je vois et ne comprends pas c’est qu’une immense majorité de personnes brandissent la logique/cohérence/objectivité comme principe de vie et de pensée, mais au final qui va réellement appliquer ces principes ?

    J’aime beaucoup ces idées, notamment parce qu’elles impliquent une remise en question de soi. Et qu’y a t il en dehors de la cohérence ?

    Mais j’aime les raisonnements simples, logiques, cohérents, pas prétentieux ou pour étaler sa capacité d’analyse.

    Rien de nouveau, seulement ce triste constat : il y a peu de ” princes de l’objectivité ”

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    21 août 2022 à 10 h 18 min

    VTT merci beaucoup pour ton très gentil retour.

    ‟Je serais tenté par séparer la chose en deux : ce que nous sommes ET ce à quoi notre esprit nous fait aspirer.”
    Disons qu’on aspire @ ce qu’on est vraiment — soit ce qu’on est en haut — & on croit être ce qu’on est en bas·

    ‟Je ne suis pas aussi optimiste que ce que, je crois, tu laisses entendre”
    On Attire ce qu’on pense donc il est important d’être positi|ve–f|s· De plus la civilisation comme elle est actuellement va se terminer mais ça ne veut pas dire que toute la civilisation se terminera de si tôt… Il faut avoir confiance en nos ressources psychiques & nos capacités d’évoluer·

    ‟mon post étant déjà indigeste”
    Oh non il y a déjà eu bien pire…

    ‟je n’ai pas pu trouver ton blog”
    Son nom est @ la fin du quatrième paragraphe sur mon profil· :3

  • 5e08a928a03a4 bpthumb

    vtt

    Membre
    21 août 2022 à 20 h 37 min

    @Loulou30

    Salut !

    Toujours dans le partage, 🙂

    [[Ce que je vois et ne comprends pas c’est qu’une immense majorité de personnes brandissent la logique/cohérence/objectivité comme principe de vie et de pensée, mais au final qui va réellement appliquer ces principes ]]

    Ceux qui, intentionnellement, ne se tiennent pas un minimum à ce à quoi ils appellent où à ce à quoi ils prétendent adhérer sont des petits joueurs, de mon côté, dans la mesure du possible, je ne prends même pas le peine le leur signaler cette lâcheté intellectuelle, l’impérissable cycle du retour du réel finit assez souvent par s’en charger et non pas sans humour. Ce qui est problématique, en revanche, est quand on se surprend soi-même entrain de gouter à cette lâcheté intellectuelle et surtout d’y prendre goût devant l’irrésistible séduction du confort et de la facilité, Comment faire pour rester indemne de ce fléau quand on emprunte, avec plus moins d’efficience, le sentier d’un Homme de cœur ?? À ma petite échelle, j’ai fini par prêter une attention particulière à notre rapport au confort (le confort peut être du temps, de l’argent, un effort physique délégué par fainéantise, se monter injustement désagréable et ne pas s’autocontrôler par paresse …), plus ce rapport est “gras “(= épais) moins je suis dans la bonne direction, celle que j’ai estimé bonne et cohérente selon mon cœur (…), cela pour dire que le rapport d’une personne au confort pourrait être indicatif de son adhésion à ce à quoi il prétend adhérer surtout quad il est question de valeurs présentées comme profitables à tous(…). Je ne suis pas hostile au confort, bien au contraire, mais je le veux modéré donc digne de notre esprit.

    [[J’aime beaucoup ces idées, notamment parce qu’elles impliquent une remise en question de soi. Et qu’y a-t-il en dehors de la cohérence ?]]
    D’accord avec toi, la remise en question de soi est une attitude intellectuellement distinguée, il n’y que les sots pour la trouver haïssable ou signe de faiblesse(..). En dehors de la cohérence, il y aurait la bestialité, c’est à dire la réduction du déroulement de l’existence à des contraintes brutes sans sens car pas de conscience pour lui donner un sens. Par définition, en tant qu’humain notre solde en cohérence n’est jamais nul, mais manquer de cohérence est un pas vers la bestialité (péjoratif). J’entends par cohérence l’expression de l’esprit humain, en valeur absolue surtout, car elle peut être notre salut comme elle peut être notre damnation, même si au fond de moi, j’ai l’ultime conviction qu’une pensée humaine implacable et cohérente jusqu’à la perfection ne peut être que notre salut, hélas elle m’a l’air toujours hors de notre portée (ma portée en tout cas). Particulièrement je n’entends pas par cohérence le système de valeur lui-même, d’ailleurs les faillites du monde viennent plus d’une cohérence existante mais délétère (système de valeur mauvais) que de son absence.

    [[Mais j’aime les raisonnements simples, logiques, cohérents, pas prétentieux ou pour étaler sa capacité d’analyse.]]
    J’ai toujours trouvé le mot “prétentieux” lourd de sens(…), et aussi intimement lié au “mépris”, ce dernier serait le nom de la plaque tournante des malheurs interhumains(…).

    Merci pour ton invitation à penser un temps où c’était possible de le faire 😉

  • 5e08a928a03a4 bpthumb

    vtt

    Membre
    21 août 2022 à 20 h 44 min

    @faiseuse-de-foret

    Tant mieux pour nous que tu aies trouvé mon retour gentil, ce n’était pas personnel !

    [[Disons qu’on aspire @ ce qu’on est vraiment — soit ce qu’on est en haut — & on croit être ce qu’on est en bas]]
    Je n’ai pas vraiment compris, si tu fais allusion à une théorie philosophicoreligieuse orientale, je te demande d’excuser ma lenteur, si c’est ta propre affirmation, je la trouve fataliste, on peut bien aspirer à ce que nous ne sommes pas (un temps T)?

    [[‟Je ne suis pas aussi optimiste que ce que, je crois, tu laisses entendre”]]

    On Attire ce qu’on pense donc il est important d’être positi|ve–f|s· De plus la civilisation comme elle est actuellement va se terminer mais ça ne veut pas dire que toute la civilisation se terminera de si tôt… Il faut avoir confiance en nos ressources psychiques & nos capacités d’évoluer·]]

    “On attire ce qu’on pense”, Je pense, sans certitude mais avec conviction quand même, que si on fait des statistiques rigoureuses l’association entre ce qu’on pense et ce qu’on attire ne sera pas significative car au moins il y a trop de facteurs confondants, d’autant plus que des biais cognitifs pourraient expliquer (plus ou moins) la phénoménologie d’une telle croyance. (((Pendant de mon premier job étudiant, je faisais un travail où je devais répondre au téléphone un bonne partie de la nuit, le nombre d’appels est aléatoire, on pouvait passer la nuit sans un seul appel comme on pouvait être inondé d’appels toute la nuit, les personnes qui y travaillent à l’année ont entretenu une légende selon laquelle il y a un apparait de téléphone qu’il faut éviter de prendre au début du service si non on se fait démonter par les appels, j’ai souvent pris cet appareil et j’ai comptais les appels quasiment à chaque fois pour leur montrer que ce n’est pas du tout vrai, tout le monde s’en fichait, et en plus ceux qui prennent ce téléphone avaient tendance à être vite sous l’eau avec un certain nombre d’appel, alors qu’avec le même nombre d’appel mais avec un autre téléphone il l’auraient mieux vécu)))) ; évidement cet anecdote est insignifiante d’un point vu statistique, elle est pleine de biais car j’étais parti en mode ‘avocat ‘et non en mode ‘enquêteur’ ( biais de confirmation), ce que je voulais dire par là est qu’il n’est pas aberrant de penser qu’une croyance qui nous parait fort convaincante soit construite en dehors de toute rationalité. J’ai d’autres exemples sur le surévaluation de l’étendu de notre champ d’observation et les aberrations de jugement que cela puisse engendrer, mais je m’arrête là, j’essayerai de faire une publication indépendante pour sonder ce qu’en pensent les autres humains.

    Je suis bien de nature positive(…), mais je n’aime pas les mauvaises surprises (les surprise tout court), je préfère être moins positif que déçu par la fin, même si cette fin demeure très théorique avec mon échelle de vie insignifiante.

    [[‟mon post étant déjà indigeste”

    Oh non il y a déjà eu bien pire…]]
    Je remercie tous ces inconnus qui ont fait pire… :d

    [[‟je n’ai pas pu trouver ton blog”

    Son nom est @ la fin du quatrième paragraphe sur mon profil· :3]]
    J’irai faire un tour dès que possible !.🙂

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    22 août 2022 à 5 h 28 min

    Le cyan a été dévié au bleu marine là…

    ‟je n’ai pas vraiment compris”
    Ce qu’on est en bas c’est nos convictions, nos valeurs…
    & ce qu’on est en haut c’est notre vocation, notre voie, ce vers quoi on voulait spontanément se diriger au cours de l’enfance, notre vraie nature que nous devons retrouver au cours de cette vie.

    ‟on peut bien aspirer à ce que nous ne sommes pas”
    Oui biensûr si nous n’avons pas (re)trouvé ce que nous sommes, si nous sommes perdu[e] en route·
    Ça vient d’un manque d’éveil, de sagesse, de ”conscience‟ ou de spiritualité·

    Mais dans ce cas la destinée va donner des secousses qui feront de plus en plus mal tant qu’on n’aura pas compris· C’est comme ça qu’on se retrouve avec des multitrilliardaires qui font une NDE lors d’un accident puis plaquent tout pour aller faire des soins énergétiques près de la nature car la casse psycho- & physiologique de l’épreuve de vie permet de faire prendre conscience de la vacuïté de leurs basses aspirations & de la vanité (fait d’être vain[e]) de leur faux-être & d’orienter sur le changement·

    ‟si on fait des statistiques rigoureuses l’association entre ce qu’on pense et ce qu’on attire ne sera pas significative”
    La pensée est faite de plusieurs couches de profondeur entre l’esprit conscient & celui inconscient, ces couches s’alimentent les unes les autres par exemple la répétition d’une pensée au sein de la couche superficielle l’ancre en des couches plus profondes (voie émissive) & les pensées superficielles habituelles viennent en grande partie de celles engrammées en les couches profondes (voie réceptive) ; & le vécu concrêt & effectif s’aligne avec ce qu’est programmé en nos couches profondes — c’est d’ailleurs pour ça que les vieux traumatismes produisent des conséquences négatives ou destructrices qui se répètent car l’information est profonde @ déloger·

    VTT j’ai l’impression que tu serais un av̱ata̱r̃ अवतार de Ganymède… (je te reconnaîs @ certaines subtilités)
    Si c’est bien le cas je me souviens que nos systèmes de pensée sont incompatibles — mais vous pouvez toujours créer un lieu bleu marine pour continuer entre vous.

    J’espère que d’autres personnes participeront pour rester dans la thématique cyane·
    Ce que j’attends est des témoignages de faits non-rationnalisables comme par exemple dans mon cas
    ‟un prince c’est […]”
    ou ‾le mot ˜[‘remplir]˜ m’a toujours fait penser @ [‘image n’ayant rien à voir]‾
    ou encore ‾je me suis toujours demandé(e) pourquoi les clôtures (s)ont […] alors que ça ressemble @ […]‾
    pour qu’on reste dans ce que de ce monde vous n’intégrez ou n’intelligibilisez pas·