Une de plus ! 😉



  • Une de plus ! 😉

  • ccab943f3420a370a85b7ffdbb5c5f3d?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    carolinacaramba

    Membre
    8 mai 2019 à 19 h 21 min

    Bonjour

    Je me lance et me livre à l’exercice (que je trouve difficile) de la présentation. Je suis zèbre depuis toujours, je le sens depuis toujours. Comment? Par ce sentiment de décalage qui est très communément partagé par les zèbres. A l’adolescence, nourrie de lectures de bouquins de SF, je m’étais même auto définie comme une mutante. Cela m’a aidé à vivre pendant de nombreuses années, cela expliquait beaucoup de choses, les différences de degré de perception, de réactions, etc… Maintenant je regarde cette partie de mon parcours avec amusement. C’est très bien que j’ai trouvé cette stratégie pour mieux vivre ma différence. Mais je suis passée à autre chose 😉

    Je suis mère de deux petits zèbres devenus grands. Ils n’ont jamais passé de test, pas la peine, pour confirmer quoi ? Nous nous sommes toujours parlé et entendu de zèbre à zèbre. Comme leur père ne l’est pas, cela donnait parfois des scènes un peu étranges autour de la table du repas, avec trois personnes qui communiquaient sur le même mode avec les mêmes associations d’idées, les choses à peine à moitié dites et aussitôt captées pour mieux rebondir dessus, toujours plus vite, toujours plus vif et une personne un peu en retrait, un peu larguée. Rétrospectivement je me dis que ça ne devait pas être toujours facile à vivre pour lui, ces moments là…

    Mes enfants savent depuis assez peu de temps qu’ils sont zébrés. Avant il n’y avait pas nécessité et je ne voulais pas que cela risque d’alimenter chez eux un sentiment de supériorité. Je le leur ai dit quand j’ai estimé qu’ils seraient capables d’en faire bon usage, c’est à dire de considérer cette information juste comme un élément de plus dans la connaissance de leur personnalité. Oui notre cerveau fonctionne différemment et avec lui tout notre corps. Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Pas de question de cet ordre à se poser, c’est juste un fait. Et cette particularité induit des forces et des faiblesses particulières elles aussi.

    Côté force, j’ai mis à profit mes capacités particulières dans le métier de psy. Mes patients me demandent souvent si je suis télépathe 😉 Mais, revers de la médaille, j’aurais tendance à être comme une éponge, ce qui n’est pas forcément un bien, compte tenu du travail que je fais.

    Pour équilibrer ça, je pratique la méditation depuis près de 20 ans. J’ai fait aussi beaucoup de sport, volley, tennis… Le point commun de ces sports, la dimension du jeu. Parce que j’ai besoin de bouger pour me sentir bien (vive les endorphines !) mais que j’ai aussi besoin de m’amuser en faisant ce sport. La dimension du jeu et du plaisir y est très importante pour moi.

    Depuis peu, je commence à dire autour de moi que je suis zèbre (bien sûr quand l’occasion s’y prête, quand je sens que la personne en face est capable de l’entendre, c’est à dire sans que ça la fasse basculer dans un sentiment injustifié d’infériorité qui l’amènerait à être agressive en retour, je parle d’expérience…).

    Je crois que ma venue sur ce site participe du même mouvement.

    Arrêter de me cacher et de faire semblant de fonctionner comme la majorité des autres.

    Non, la zébritude n’est pas un vilain défaut !

    Caroline


Affichage des publications 1 de 1

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close