Nouveau venu

  • Posted by aknot on 24 avril 2022 à 16 h 11 min

    Bonjour à tous, je rejoins la communauté à mon tour. 😊

    Poussé par mon entourage et ma propre curiosité (je crois que j’arrive à un âge où la quête de sens et de soi remonte dans les priorités) j’ai réalisé il y a quelques semaines un test de performances cognitives et c’est tout récemment (la semaine dernière pour ne rien vous cacher) que j’ai eu la confirmation (mes soupçons avaient été confortés lors du passage des tests, considérant la facilité (perçue) avec laquelle j’avais pu en exécuter la plupart) de mon profil HPI.

    Nous sommes une famille où au moins 3, voire 4 profils sont envisagés (dont le mien fraîchement confirmé), ma sœur (qui va elle aussi passer ses tests tout prochainement), mon père et l’une de mes filles qui est une mère “pourquoi” et qui s’intéresse beaucoup au fonctionnement du monde qui l’entoure 😍

    Pour l’heure je n’ai révélé cette facette de ma personne qu’à la famille très proche et j’hésite maintenant sur la marche à suivre. D’un coté, j’ai envie de le dire à tout le monde, et de l’autre, je crains certaines réactions (incompréhension ; rejet ; etc.), pour m’être un peu documenté sur le sujet. J’ai déjà la chance d’avoir des proches concernés par le sujet et bienveillants à son encontre, je ne me sens donc pas totalement seul, mais j’ai besoin de plus et je crois que c’est là que ce forum entre en action ! En effet, rendu à 34 ans (presque 35) et vivant sur la région lyonnaise depuis plus d’une dizaine d’années, je me rends compte que mon cercle d’amis est ultra restreint (allez, inexistant ou presque, soyons francs) et je me dis que c’est peut-être en partie pour cette raison.

    A ce jour, c’est une fierté et je ressens une certaine allégresse à connaître ce “secret” sur moi-même, je ne sais pas si d’autres parmi vous le vivent ou l’ont vécu ainsi. 😁

    Pour en dire un peu plus sur moi, j’ai un profil un peu geek, je suis tombé dans marmite de l’informatique quand j’étais petit et la passion ne m’a jamais quitté (c’est d’ailleurs dans ce domaine que je travaille actuellement). J’ai une appétence pour les sciences en général avec un goût plus prononcé pour ce qui touche à l’espace au sens large, à l’automobile, les jeux vidéos et bien sûr à la high-tech. Depuis tout petit j’aime les jeux de construction et j’ai une collection de Lego aussi variée que fournie (principalement Technic mais il y a quelques autres sets sympa, avis aux amateurs !). J’ambitionne un jour de pouvoir disposer d’un espace chez moi pour concevoir mes propres modèles 🤩 Sur les projets à plus court terme, il y a celui de me mettre au JdR papier.

    J’espère pouvoir élargir (ou constituer plutôt, si vous avez bien suivi jusqu’ici !) mon cercle d’amis aussi bien à distance (pour les personnes résidant en dehors de la métropole lyonnaise) que plus localement.

    Merci de m’avoir lu, si vous avez des questions, n’hésitez pas 😋

    Aknøt (avec un ø, j’y tiens, mais le site ne le permettait pas).

    ganymede69 a répondu il y a 4 mois, 4 semaines 2 Membres · 3 Réponses
  • 3 Réponses
  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    ganymede69

    Membre
    9 mai 2022 à 16 h 19 min

    Salut à toi,

    Je profite pour te souhaiter (aussi) la bienvenue, je viens de voir ton message sur le topic où je me suis incrusté, étant moi-même nouveau ici. Merci donc pour ton message. En te lisant, je ne peux m’empêcher de me retrouver beaucoup en toi :

    1) j’ai découvert que j’étais HPI à l’âge de 34 ans après une consultation auprès d’un neuropsychologue, je me croyais, dur comme fer, TDAH, je n’avais qu’une idée en tête, avoir de la Ritaline car les caractéristiques de ce trouble me parlait trop et expliquait mon errans dans la vie, à commencer dans les études où je commençais toujours bien un diplôme et je ne le finissais pas. J’enchaine sur une consultation psychiatrique (seul habilité à prescrire, avec les neurologues, le médoc) mais pour lui, la Vérité est ailleurs 😅 je suis selon lui un “enfant précoce qui n’a pas été reconnu”.

    2) Deux mois d’introspection intensive (j’ai reconnecté tous les évènements marquants de ma vie depuis l’âge de 2 ans et demie avec l’aide des souvenirs de mes proches) et de recherche sur le sujet (point d’accord, je suis tombé sur le site du PSYRENE qui m’a beaucoup aidé : bien que n’ayant pas passé le TEST car, au fond de moi, je le sens inutile aujourd’hui, d’autant que le coût et une certaine exclusion sociale ne me permet malheureusement pas de débourser cette somme. Mais c’était sur ma liste de choses à faire, le temps pour moi de trouver un métier qui me permettrait de me rendre au centre du PSYRENE. J’ai même déménagé sur Lyon dans cette éventualité en 2018 dans le cadre d’une reprise d’études en Droit à Lyon II Lumière. Aujourd’hui, cependant je suis à nouveau confronté à ce problème que je n’arrive pas à fini ce que j’ai entrepris (j’ai un master 1 en droit public, et deux master 2 invalidée en partie pour cause de non-rendu de Mémoire) 😥 C’est d’ailleurs à la survenance du deuxième non-rendu que j’ai décidé qu’il était nécessaire que je trouve des ami(e)s comme moi car mes stratégies personnelles mis en œuvre depuis 2015 ne fonctionnent plus, le manque de confiance, le doute de choisir (car je suis intuitif et instinctif et qu’un travail universitaire doit m’obliger à faire des choix). Or, on sait depuis SARTRE que “choisir, c’est renoncer” ! Je ne veux pas renoncer ! D’où une Anxiété ingérable qui finit par des somatisations (acouphènes) 🤨

    3) Ton intérêt pour les Sciences, chez moi c’est un intérêt pour la Théologie (Rationalisation de la notion de Dieu/Science/Nature), la Philosophie (particulièrement celle de Spinoza et celle de Platon), L’Histoire, la Médecine, la Psychologie (particulièrement, celle de Jung et de son intérêt pour la science relevant de l’ésotérisme) etc… Tout ça pour cette Quête de Sens, qui avant 34 ans, n’était pas comprises, c’était de la curiosité, mais depuis et ça fait près de 7 ans, c’est de trouver toutes les réponses au Pourquoi ? 😅

    4) Je suis comme toi un gros GEEK : je ne joue cependant qu’à des jeux qui s’inscrivent dans cette quête de Sens et qui relaye mes centre d’intérêt : genre Crusader King II sur lequel je compte pas moins de 7000 h de jeu, mais j’ai aussi été sur des MMORPG, comme Warcraft ou Starwars, où pour ce dernier j’ai revécu ma passion pour l’œuvre éponyme et dans mon identification à Anakyn (dont le PSYRENE a identifié le profil HP-C ^^) : de quoi nous aidez à nous accepter, même si le Monde nous voit en “mal” notre cheminement finira pour le Monde à nous voir comme celui qui rétablira l’équilibre, ici dans la Force 🤣

    Bon, je m’arrête là car tu vas finir par croire que je suis un GROS FOU, mais t’inquiètes j’essaye désormais de me soigner, en parallèle de mon inscription ici, j’ai décidé de voir un Psy pour m’essayer au TCC (je ne suis pas certain que cela puisse produire un effet sur les HPI mais qui ne tente rien n’a rien) 😉

    PS : bien qu’ayant 41 ans, je suis encore un gros GAMIN, parfois, je me dis que j’ai 15 ans dans ma tête, parfois, je me dis que j’ai 2400 ans (ma référence étant SOCRATE ^^) et seulement après la réalité me rappelle que j’ai 40 balais 🙄 mais je reste une personne, ou du moins, selon SPINOZA, en partie seulement ^^ en cela je suis sauvé de la trajectoire que ce petit va prendre 😝

  • 626550aacd394 bpthumb

    aknot

    Membre
    9 mai 2022 à 17 h 53 min

    Hello,

    Je te remercie à mon tour !

    Pour ma part (et l’avenir me dira si j’ai eu raison ou pas) je n’envisage pas de me soigner, car je ne considère pas ça comme une pathologie à traiter mais plutôt comme un don qu’il s’agira d’apprendre à exploiter (ou pas) / vivre avec.


    Avant la “révélation” j’avais déjà identifié des choses dans mon comportement : le fait de se passionner à fond pour un sujet/projet puis, du jour au lendemain, de s’en lasser pour passer à autre chose alors qu’il n’est pas forcément terminé / le fait de devoir s’occuper l’esprit pour arrêter la machine à penser (coucou les jeux vidéos / Lego / livres) et bien d’autres aspects comme le fait de trainer les pieds quand je dois faire quelque chose que j’ai pas envie de faire (on est tous un peu comme ça, mais apparemment c’est encore plus développé chez les HPI :D) ou d’avoir finalement pas ou peu d’amis car je me rendais compte qu’il m’ennuyaient (pas intéressant de parler avec eux). Genre au lycée, pendant les soirées où tout le monde picolait, j’étais là à attendre et à ne pas comprendre où était le fun 😀


    Au final, les seuls profils avec lesquels j’ai envie d’échanger me semblent être des personnes comme moi car j’en ai au moins 2 d’identifiées à quasi 100% de certitude dans mon entourage direct avec qui je peux discuter des heures durant dès lors qu’on tombe sur un sujet de discussion commun.


    Je me suis d’ailleurs compte, après coup, que j’ai un métier relativement compatible avec ces aspects, du coup le risque de lassitude reste très modéré (poste dans l’informatique, ce qui implique des changements permanents des situations client et/ou car la tech évolue tout le temps).


    Je te recommande d’ailleurs vivement la lecture de “Les philos-cognitifs” co-écrit par Fanny Nusbaum qui explique vraiment comment nous fonctionnons (tant au niveau biologique, observations à l’appui via scanners et autres, que social etc.) et qui donne des pistes pour gérer certains aspects du HPI qui peuvent te mettre en difficulté au quotidien.


    Après, j’imagine que comme tous les “dons” du genre, le niveau “d’intensité” varie d’un individu à l’autre et que notre parcours depuis la naissance influence aussi significativement leur niveau d’expression, il est ainsi peut-être possible que tu sois plus “atteint” (j’aime vraiment pas ce mot dans ce contexte mais il ne m’en vient aucun autre pour l’heure) que moi et que tu puisses avoir vécu ça plus difficilement, par exemple;


    Au plaisir de discuter de tout ça en MP ou IRL autour d’une bonne bière avec d’autres zèbres à l’occasion 😀

  • 6273d02d3c5e9 bpthumb

    ganymede69

    Membre
    10 mai 2022 à 1 h 38 min

    @Aknot

    Pour ma part (et l’avenir me dira si j’ai eu raison ou pas) je n’envisage pas de me soigner, car je ne considère pas ça comme une pathologie à traiter mais plutôt comme un don qu’il s’agira d’apprendre à exploiter (ou pas) / vivre avec.

    En principe, cela n’est pas une pathologie, il est vrai, tu as bien raison et effectivement, comme tu les dis plus bas, le vécu des uns ou des autres peuvent être différent ; en ce qui me concerne, cette forme handicapante s’explique assez clairement dont je viens de prendre conscience en pratique. C’est Fabrice BAK (psychologue clinicien spécialisé sur Lyon) qui m’a mis sur la piste en 2015 où il explique dans une conférence de 3h pour Mensa Rhone-Alpes (j’ai partagé sur un autre sujet) l’origine de la forme handicapante notamment pour les enfants de 6-7 ans qui vont chercher en eux les Ressources pour “grandir” dès lors que leur remise en question des règles imposées par les adultes n’apparaissent pas pertinentes avec le logiciel du cerveau HPI, ils ont dès lors rejeté l’autorité des parents, des enseignants, acceptant uniquement cette autorité lorsqu’un lien affectif se crée, j’extrapole volontairement ici au regard de mon expérience puisque si à l’âge en question je procédais inconsciemment à la recherche des ressources internes, en 2015, je l’ai fait de manière conscience… BAK insiste que pour cet enfant de 6-7 ans, c’est extrêmement dangereux de s’auto-guider au plan de l’anxiété. D’où ma décision de rechercher l’aide auprès d’un Psy ce soir 😅

    Genre au lycée, pendant les soirées où tout le monde picolait, j’étais là à attendre et à ne pas comprendre où était le funGenre au lycée, pendant les soirées où tout le monde picolait, j’étais là à attendre et à ne pas comprendre où était le fun

    J’avais tendance à faire comme les autres moi car même si j’ignorais la Cause de la différence, et c’était plus difficile car je ne comprenais pas pourquoi j’étais comme eux ; du coup lorsque j’ai pu avoir des amis (pas beaucoup) j’ai été assez fier de donner de moi une image de poivrot, en première et en terminale, j’ai eu de vrais amis (encore que c’est assez exceptionnel, mes parents m’ayant mis dans le privé) et je suis passé de l’intello au poivrot pour avoir été au bord du coma éthylique, et j’ai connu un succès tel que je suis monté en GRADE et j’ai eu encore plus de copains, alcool, cannabis… séchage de cours, mur pour sortir alors que j’avais une grande LIBERTE déjà dans la famille 🤣 Bref, ce n’est qu’en 2015 j’ai compris que c’était une des fausses personnalités que développent les HPI : et qu’on nomme le FAUX SELF et qui là aussi un danger majeur. Question Faux-Self j’en ai eu pas mal, et effectivement d’un point de vue social, c’était la réussite, leader étudiant, médias, expérience politique…. mais tout ça ce n’était pas moi et je me perdais, alors bien content d’avoir appris en 2015 le HPI car là j’ai pu me libérer mais en même temps la souffrance a été plus visible, car cette fois-ci c’est ce que je suis qui cause la souffrance.

    Je te recommande d’ailleurs vivement la lecture de “Les philos-cognitifs” co-écrit par Fanny Nusbaum qui explique vraiment comment nous fonctionnons (tant au niveau biologique, observations à l’appui via scanners et autres, que social etc.) et qui donne des pistes pour gérer certains aspects du HPI qui peuvent te mettre en difficulté au quotidien.

    Je l’ai parcouru déjà 😅 mais cela ne correspondait pas vraiment à mon profit 😥 ni celui de Jeanne SIAUD-FACCHIN, qui est encore moins adaptée, son “Trop intelligent pour être heureux” ne correspondait pas du tout à la perception que j’avais du HPI, et encore aujourd’hui je ne me trouve pas intelligent alors même que c’est souvent ce qui indique, pour le psychologue, le marqueur déterminant du HPI avant toute passation de test 🤣

    Aussi, vu la forme handicapante qui me concerne, c’est vers le livre de Monique de KERMADEC qui correspondait le mieux : “L’Adulte surdoué à la conquête du bonheur” avec pour bandeau : “Rompre avec la souffrance” ! Bouleversant, mais les solutions préconisées n’étaient pas encore à ma portée, car ce n’est que maintenant que je commence à accepter le fait et de ne plus me cacher (inscription ici c’était la première étape, la consultation psy la seconde, la troisième c’est de sortir de mon isolement et accepter d’être ce que je suis, aussi je suis CHAUD pour qu’on puisse avec d’autres HPI lyonnais d’aller boire un verre ensemble entre GONES de sang ou d’adoption 😝 ça tombe bien c’est le Printemps, même si on va, cette semaine, avoir, parait-il, un avant-goût d’été 😉

    Au plaisir d’échanger avec toi, Ganymède69 (j’aurai du mettre Ganymède tout court sur le forum, pour dire que je comprends ton attachement à ø) 🤣