Le libre arbitre

  • Le libre arbitre

    Posted by pulsar on 9 février 2020 à 21 h 23 min

    Ah, le libre arbitre… Vaste sujet, n’est-ce pas ? Ça peut paraître une notion simple et pourtant il semble qu’il y ait pas mal de matière à débat sur la chose. Chose que j’aborde car il ne vous aura sans doute pas échappé que cette fameuse notion a été évoquée à plusieurs reprises (avec plus ou moins de succès) ces derniers temps ici et là sur le forum. Au fond, qu’est-ce que le libre arbitre ?

    Courant septembre dernier, au détour d’un rayon de la FNAC, j’ai été interpellé par le titre d’un livre : « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens » de Joule et Beauvois, deux experts renommés dans leur domaine. Je l’ai lu et, franchement, j’ai adoré ! Et je vous le recommande !

    « Diantre ! Fichtre ! Comment ose-t-il faire l’apologie d’un ouvrage aussi inepte ! » êtes-vous sûrement en train de vous exclamer à la lecture de mon propos.

    Tout d’abord, calmez-vous. Ensuite, malgré son titre, ce livre n’est pas du tout ce que vous vous êtes sûrement imaginé. Il ne s’agit nullement d’un manuel du parfait petit manipulateur, mais d’un ouvrage de vulgarisation de psychologie sociale traitant de la manière dont on se fait manipuler malgré nous. Tous, sans aucune exception. Par les autres, d’une part ; mais aussi par nous-même !! (Cf le piège abscons et la dépense gâchée, entre autres).

    Et l’on se rend bien vite compte que cela porte un sacré coup à la notion de libre arbitre. Pire, il semblerait que ce fameux libre arbitre censé nous gouverner tous puisse être limité, altéré, contraint, bref manipulé sans même que l’on s’en rende compte un seul instant. Par n’importe qui, soi-même inclus. Pour n’importe quel motif, y compris (surtout !) les plus absurdes. Dans n’importe quel but, bienveillant ou malveillant.

    Dès lors, on est en droit de se poser la question : notre libre arbitre est-il vraiment aussi libre que nous le croyons ?

    D’ailleurs, au vu de tout cela, le libre arbitre existe-t-il vraiment ou bien n’est-ce qu’une bête illusion générée par notre cerveau ? Et dans ce cas, serions-nous donc soumis malgré nous à un quelconque destin implacable qui nous échapperait et sur lequel nous n’aurions aucune prise ?

    Usager supprimé a répondu il y a 2 années, 5 mois 13 Membres · 59 Réponses
  • 59 Réponses
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 29 min

    Entre l’inconscient qui fait des choix et le conscient qui s’évertuent à les justifier à posteriori

    Entre l’instant et le lieux où l’on se trouve qui suppriment par éliminations les choix possibles de tous les autres lieux aux autres instants

    Entre les biais d’interprétation , illusions, orientations etc

    C’est vrai qui reste plus beaucoup de degré de liberté à la fin de la journée ^^

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 30 min

    je vais suivre ce post avec attention Le sujet me plait beaucoup et tous les commentaires vont être source d’enrichissement ou de questionnement.

    Je note la référence de ce livre que tu cites : ta description m’interpelle et m’intéresse 🙂

    Le sujet est tellement vaste dans ma tête que je ne parviens pas, pour le moment à poser des mots ici, tout est sur-activé ^^

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 34 min

    J’avais il y a longtemps formuler l’idée selon laquelle notre cerveau possède une partie consciente et inconscientes qui interagissent entre elles pour évoluer, avec l’aide des stimulations extérieures. J’avais imaginé que lorsque les deux parties tendent vers une évolution qui “va dans le même sens”, le comportement et la manière de penser de la personne peut tendre vers une certaine limite, que j’ai défini comme le destin.
    C’est assez fumeux, j’avais 16 ou 17 ans quand j’avais eu cette idée, elle mériterait d’être retravaillée.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 36 min

    je vais déjà écrire ce qui me vient : je ne pense pas que nous ayons un réel libre arbitre. J’aime beaucoup, en psychologie, la systémique et si l’on part de cela, tout est quelque part interactions. Même lorsque nous sommes seuls, nous sommes dans un environnement, nés dans une culture, dans un pays, dans une situation climatique, et je pourrais encore ajouter des tas d’éléments extérieurs à nos envies ou besoins ou liberté de choix … j’ai tendance à penser que tout est multifactoriel .. mais bon tes questions me font m’en poser encore bien d’autres 🙂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 36 min

    Classiquement, cette manière que j’avais de voir le destin permettait surtout de justifier l’existence de personnes bornées et/ou qui répètent sans cesse les même erreurs.

  • 627a48c901a54 bpthumb

    max

    Modérateur
    9 février 2020 à 21 h 37 min

    C’est un excellent sujet en effet ! Histoire, Politique.. il aurait sa place dans tellement de catégories !

    J’ai eu l’occasion d’aborder la mécanique des foules durant mes études et un truc m’a marqué : vous allez dans un supermarché, à quelques exceptions près liées à des caractéristiques du bâtiment, ils sont tous disposés à peu près de la même façon : les divertissements, le superflu sur la droite en entrant et le nécessaire (alimentaire) à gauche, bien au fond du magasin. C’est pour une raison précise : la plupart des gens se dirigent à droite dans un premier temps à cause de la force de Coriolis (la même qui fait tourner l’eau dans la baignoire). Ça m’avait beaucoup amusé de découvrir qu’un choix aussi arbitraire avait des origines aussi imperceptibles.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 41 min

    Je vais encore pomper un lien du même site de neuroscience mais décidément ^^

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 44 min

    J’ajouterai pour plus de précision que “dans le même sens” signifie que l’évolution couplée entre le conscient et l’inconscient les pousse mutuellement vers de même tendances qui se répètent: un peu comme si on avait deux ficelles que l’on fait évoluer de façon chaotique en les mélangeant ensemble aléatoirement… jusqu’à ce qu’il n’y ai plus aucune extrêmité mais juste un cercle qui autour duquel on peut tourner.

    @Max Il me semble que la force de coriolis n’intervient pas dans l’écoulement de l’eau d’un lavabo.

  • 627a48c901a54 bpthumb

    max

    Modérateur
    9 février 2020 à 21 h 49 min

    @ArthurAD en effet après vérification, c’est un mythe scientifique, du coup, toute mon anecdote est remise en question… On m’aurait menti ? Sweat Smile

    Je suis un peu gêné d’avoir ramené ma science sur ce coup, faites comme si je n’avais rien dit !

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    9 février 2020 à 21 h 55 min

    @Max
    Ca ne remet pas vraiment tout en cause non plus. La force de coriolis, il me semble (j’ai honte de douter sachant que j’ai travaillé dessus il y a pas longtemps et que je me suis éclaté à un oral à cause d’elle), il me semble, donc, qu’elle est dirigé orthogonalement vers la droite du mouvement. Elle est certainement négligeable sur un humain qui marche, mais peut-être qu’en tant qu’être sensibles, cette force a une incidence sur notre comportement ? Aller savoir.

    Ce qui est sûr, c’est que moi, si je vais d’abord à droite dans les supermarchés, c’est parce que l’entrée est à droite. Et d’ailleurs je ne vais jamais aux même endroits dans le même ordre !

Page 1 of 6