Nuits tourmentées



  • Nuits tourmentées

    5f22f30465dcc bpthumb hanae mis à jour Il y a 3 mois, 4 semaines 2 Membres · 6 Messages
  • 5f22f30465dcc bpthumb

    hanae

    Membre
    29 mai 2020 à 16 h 46 min

    J’arrive à écrire le plus souvent les nuits d’insomnies, quand je suis très mal car il y a quelque chose qui me travaille. Ce texte exprime l’angoisse la plus profonde que j’ai connu, celle qui persiste au réveil, un condensé de tout ce qui me tourmentait à l’époque et que je n’ai jamais pu expulser autrement qu’en le couchant par écrit.
    Comme je vais de mieux en mieux je pense que ça me sera de plus en plus difficile de poser des mots sur mes ressentis. L’écriture est un véritable exutoire pour moi.

    |- L’entre deux mondes -|

    Comment puis-je espérer par ce jour sombre,

    qu’il y aura un après empreint de quiétude.

    Avec mon énergie et mes envies évanouies,

    la confiance s’en est allée elle aussi.

    Je suis si fatigué.

    Je pleure sans savoir pourquoi.

    Est-ce parce que je ne peux plus rêver ma vie,

    ou que ma vie ne peut se rêver.

    Plus rien ne me touche et tout m’indiffère.

    J’étouffe dans cette atmosphère opaque.

    Je me meure devant l’insignifiance de la vie.

    Mon crâne endolori écrasé par des pensées torturées,

    ne laisse plus de place à la musique et à la poésie.

    Je ne sais plus à quoi m’accrocher.

    J’aimerais que tout cela cesse.

    Je crois que je suis passé de l’autre côté.

    J’ai sombré dans les profondeurs abyssales.

    Embarqué à regret sur les traces de fantômes abîmés,
    héritage d’un passé lourd à porter.

    Comment puis-je me débarrasser de ses ombres tenaces,

    qui à chaque brassage me laisse ankylosé,

    privé de mon élan de vie et le cœur las.

    Je cherche en vain à reprendre mon souffle.

    Quand j’y parviens, une brume se saisit de moi

    et m’entraine à nouveau vers les tréfonds de l’obscurité.

    Je veux que le jour revienne et avec lui le soleil.
    Pourquoi en suis-je là, y a-t-il un sens à tout cela.

    Fév. 2020

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    29 mai 2020 à 19 h 35 min

    J’ai connu ce sentiment. C’est que je n’étais pas à la place. Pas sur mon fil. J’ai opéré un grand virage. Et maintenant mes pas sonnent justes dans mon cœur.

    Je te le souhaite Hanae! Ton texte est très beau malgré sa mélancolie. Tu as une âme de poète. ^^

    https://link.smule.com/ktQRHXb8S6

  • 5f22f30465dcc bpthumb

    hanae

    Membre
    29 mai 2020 à 19 h 42 min

    Merci beaucoup. Ta chanson est magnifique.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    29 mai 2020 à 19 h 59 min

    C’est une chanson d’espoir^^ Pour te l’insuffler^^ Que la vie te soit doooooouce^^ Je crois que la musique, enfin ça fonctionne pour moi. Est un grand remède. Il y en a tellement qui ouvrent les portes dans son âme, et laisse passer la lumière pour que des petites graines d’espoir voient le jour. Et un matin on se réveille. Et dans son jardin secret là où le volcan avait laissé un champs de ruines , s’allanguit le plus délectable oasis de quiétude et de bien être.

    On s’y promène avec émoi et entrain, ahuris de constater que tout ça était possible. Et que c’est par sa main qu’est naquit cette enchantement^^

  • 5f22f30465dcc bpthumb

    hanae

    Membre
    29 mai 2020 à 20 h 19 min

    Merci, c’est vraiment gentil, je manque d’optimisme depuis quelques temps, mais je progresse doucement, pas à pas. Je sens vraiment de la bienveillance sur ce forum et ça fait du bien.

  • 5f22f30465dcc bpthumb

    hanae

    Membre
    2 juin 2020 à 3 h 59 min

    |- Angelus pluma -|

    Bel ange aux yeux bleus,

    Je t’en prie pardonne moi, simple humain que je suis.

    De ne pas avoir été là pour toi à ce moment-là.

    De n’avoir pas pu éviter le drame.

    Tu m’as été confié et je n’ai pas su te protéger.

    Pauvre de moi, tu n’es plus là et je ne l’accepte pas.

    Tu attendais patiemment de voir ta progéniture,

    faisant les cent pas la tête basse.

    Je suis tellement triste en cette heure,

    trouver ton corps sans vie m’a brisé le cœur.

    Je ferais de mon mieux pour prendre soin de ta compagne,

    qui restera seule à t’attendre sur son nid douillet.

    Tu ne méritais pas de finir ainsi,

    pataud belliqueux mais tellement touchant.

    Je garderais en moi ta fierté et ta splendeur.

    Plume de douceur, vole là où le vent te porte

    et emmène avec toi toute la beauté du monde.

    Arrête-toi dans un coin sauvage et sème là ici,

    près d’un lac bordé d’un saule pleureur.

    Afin que mon ami s’y repose,

    la tête sous l’aile et le cœur en paix.

    -Juin 2020-


Affichage des publications 1 - 6 de 6

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close