Parce que c’était moi mais que je cherche toujours lui/elle



  • Parce que c’était moi mais que je cherche toujours lui/elle

    5edcd7e07009a bpthumb lili0000 mis à jour Il y a 3 mois, 2 semaines 1 Membre · 1 Publier
  • 5edcd7e07009a bpthumb

    lili0000

    Membre
    7 juin 2020 à 18 h 01 min

    Bonjour à tous,

    Je me fais (un peu) violence pour poster. Je suis assez réservée et je trouve ça très difficile de se lancer!

    Pendant des années, je sortais énormément et j’avais beaucoup d'”amis”. Disons plutôt que je connaissais beaucoup de monde, que je n’étais jamais seule le samedi soir et que tout cela avait quelque chose de rassurant.

    Et puis, j’ai vieilli, j’ai organisé ma vie différemment, j’ai fait un travail sur moi aussi et je me suis aperçue que, de cette profusion de relations, je ne tirais pas grand chose à part une façon non alcoolisée de m’abrutir. Plus important encore, dans ces amitiés, je n’étais pas moi. Je connaissais finalement très peu de choses de la vie de ces personnes que je voyais pourtant très souvent et je ne leur avais rien laissé savoir de moi. Ca ne me convenait plus.

    J’ai levé le pied et, à peu près au même moment, j’ai rencontré une femme pour laquelle j’ai eu un véritable coup de foudre amical. Nous avons noué une relation à distance très intense et très profonde qui m’a beaucoup apporté. Et puis, après plusieurs années, il y a eu rupture. Elle m’a confié ne plus pouvoir “tenir le rythme”. C’est peu de dire que j’ai morflé. Mais j’ai aussi réfléchi sur ce qu’elle m’avait dit et j’ai pris conscience que j’ai une façon de vivre les choses (toutes les choses! Pas que ma vie relationnelle) très intense. J’ai accepté aussi que cette intensité qui m’est indispensable paraît le plus souvent excessive aux autres.

    C’est magnifique! J’ai compris plein de choses. Mais je me trouve dans l’impasse. Parce que soit j’accepte de vivre des amitiés superficielles. Je ne m’ennuie pas. Ma vie est pleine mais je suis triste. Soit je cherche cette intensité dont j’ai besoin et là… et ben je me trouve seule avec ma culpabilité d’être “trop”.

    Bref, je suis très entourée mais malgré tout en manque de sens et de partage.

    Certains d’entre vous connaissent ça aussi? Vous vous en sortez comment?

     


Affichage des publications 1 de 1

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close