Le p’tit Québec de ”Craft” et la théorie des ”4P”

  • Le p’tit Québec de ”Craft” et la théorie des ”4P”

    603da21290749 bpthumb christine4erik mis à jour Il y a 2 mois, 2 semaines 2 Membres · 4 Articles
  • 603da21290749 bpthumb

    christine4erik

    Membre
    12 mai 2021 à 20 h 53 min

    00:38 Je confirme ce qui est dit, je suis diplômée, maitrise en psychologie et certificat universitaire en administration et je suis traitée comme si j’avais obtenu mes diplômes (plusieurs autres diplômes de moindre importance que ceux mentionnés) dans une boîte de cracker jack parce que je ne suis plus en mesure de travailler compte tenu que j’ai une fatigue chronique et on me propose ce que j’appelle: ”la machine à laver” – c’est-à-dire le chemin de calvaire des faux diagnostics, non merci j’ai été assez torturée déjà je vais plutôt sacrer mon camp pendant que n’en suis encore capable. Je ne peux pas être plus rejetée socialement plus que je le suis et puis on me prend pour une cri*e d’insignifiante et en plus, d’une lâche. Bon je m’arrête ici, j’en ai suffisamment dit. L’histoire de ma vie est enregistrée mais je n’ai pas l’énergie pour le mettre en livre (sans compter mes 10 projets de livres qui pendent…) et de toute façon, je vais m’enfoncer 6 pieds sous terre car de: 1) ça ne va intéresser personne parce que je ne suis pas une personne bien connue, au contraire et 2) pendant que je vais continuer à être rejetée socialement de toute façon donc ce n’est pas la solution) et c’est pourquoi je veux m’expatrier. J’ai même créé un ‘gofundme’ mais ça va nulle part, je n’ai même pas reçu 5 cents depuis Janvier 2021 alors même ça ne fonctionne pas. Lorsque tu n’as pas de connections, c’est ça qui arrive.

    2:18 Je confirme ce qui est dit, j’ai vécu beaucoup d’intimidation et cela a commencé avec mon soit-disant père (qui a aussi beaucoup intimidé ma mère au point de la détruire) mais ça ne s’est pas arrêté là bien entendu et ma dernière expérience est tellement grave et incroyable que je ne veux pas en parler du tout, par contre je peux parler de l’intimidation et de la torture mentale que mon soit-disant père m’a fait subir mais c’est déjà dans l’histoire de ma vie déjà enregistrée (audio) que je ne peux pas publier en forme de livre pour les raisons déjà mentionnées dans mon premier commentaire.

    La seule “aide” disponible est la psychiatrie, ce que je ne recommande à personne, car à moins que tu sois très chanceux et que tu tombes sur un/une psychiatre qui est très hors norme de la plupart d’entre eux, (c’est comme gagner à la loterie, il faut que tu sois très chanceux) tu va te faire enfoncer davantage dans le trou, ils vont même personnellement mettre les clous à ton cercueil pour être certain que tu ne t’en sortiras plus. Ma mère est enterrée à l’hopital Saint-Michel Archange, qui porte un autre nom aujourd’hui – ils l’ont changé tellement souvent depuis 1960 – et elle a subie non seulement des violences de se faire mettre en salle d’isolement parce qu’elle refusait d’avaler les soit-disant ’médicaments’ – qui en réalité sont des drogues dites légales – ou de subir des électrochocs mais ils ont réussi dû à la maltraitance continue de finalement lui faire subir une lobotomie chimique. (et non une lobotomie physique dans le cas d’Alys Robie qui fut hospitalisée dans le même hôpital) Ah c’est très beau le p’tit Québec de Craft (Craft au lieu de Kraft pour dénoncer la magie noire, le craft noir qu’est la psychiatrie, alors voilà. Je vais me taire seulement lorsque je serai morte quoique je ne parle pas souvent et encore moins en commentaires sur YouTube. Bon il va falloir que je me change les idées….

    3:50 Je confirme la théorie des 4P avec mon expérience personnelle assez exceptionnelle dans le sens que ma mère aussi fut fort probablement une autiste elle-même donc, c’est de la souffrance non pas seulement personnelle mais intergénérationnelle également, sans compter que ma mère et ma grand-mère étaient mineures lorsqu’elles se sont mariées. Il se peut que je m’expatrie, ce qui peut se terminer par la mort compte tenu que j’ai un budget plus que limité mais au moins, j’aurai essayé de me sortir de la merde que je vis au Québec depuis plusieurs décennies. Je ne vais pas en dire davantage, peut importe les commentaires mais je considère que ma solution est bien meilleure que le suicide car au moins, je prend une chance que ma vie s’améliore car il n’y a absolument aucun espoir pour moi ici, jusqu’à preuve du contraire.

    ”J’y ai goûté” pour reprendre ton expression depuis que j’ai l’âge de 5 ans, lorsque mon frère est né. (entre 0 et 5 ans je n’étais pas trop détestée, c’est toute une histoire) Et ça continue, c’est pourquoi je veux m’expatrier qui peut être dangereux compte tenu que mon budget est très limité mais c’est la seule solution que j’aie, mis à part le paradis/suicide que je ne veux pas considérer – et qui n’est pas une option valable pour personne soit dit en passant – car je vais mourir en me battant, comme mes ancêtres.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    13 mai 2021 à 1 h 20 min

    Les psychiatres faut leur dire ce qu’|elles–ils| veulent entendre.

    Moi les rares fois où j’ai été obligée d’en voir (diagnostics & chirurgie) je me suis arrangée pour leur en apprendre… & c’était loin d’être un luxe.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    13 mai 2021 à 1 h 23 min

    Je suis étonnée : un autiste m’a dit qu’au Québec l’autisme a une prise en charge bien meilleure qu’en France… J’ai l’impression qu’où qu’on soit ce soit un peu la lotterie.

  • 603da21290749 bpthumb

    christine4erik

    Membre
    13 mai 2021 à 2 h 44 min

    @faiseuse-de-foret Bien cela dépends je dirais. Je ne suis pas un jeune garçon autiste né récemment.
    Même les hommes adultes autistes ont des difficultés au Québec. https://www.youtube.com/channel/UCvh7522tEYr5RwcoiYzQlGw

Affichage des réponses 1 - 4 de 4

Connectez-vous pour répondre.

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant