Haut Potentiel Émotionnel



  • Haut Potentiel Émotionnel

     Anonymous mis à jour il y a 1 année 14 Membres · 49 Messages
  • olbius

    Organisateur
    9 octobre 2017 at 20 h 33 min

    Haut Potentiel Émotionnel (HPE)HPE (Haut Potentiel Émotionnel)

    Le Haut Potentiel Émotionnel (HPE), on en parle souvent et c’est un type de “Haut Potentiel” qui, il me semble, fait régulièrement polémique. Une réaction (qui a dit “un rejet” ?) le plus souvent, paradoxalement, guidée par l’émotionnel, à vrai dire.

    Si j’ai bien tout compris, pour certains le Haut Potentiel Émotionnel n’existe tout simplement pas. Ce serait une façon pour certains auteurs et thérapeutes de “vendre” le concept de la surdouance à des personnes qui échoueraient peut-être au test de QI traditionnel, donc des femmes et des hommes qui ne seraient pas Haut Potentiel Intellectuel (HPI). Des gens qui en tout cas n’ont pas passé de test pour savoir s’ils sont ou non surdoués, et qui se reconnaîtront facilement dans un livre qui aborde la surdouance sous un angle “émotionnel”, par essence difficilement quantifiable et qui répond donc peu / mal à un test, quel qu’il soit.

    Pour ces surdoués et/ou spécialistes du Haut Potentiel, le Haut Potentiel Émotionnel n’est pas un “vrai adulte à Haut Potentiel”. Fin du débat.

    Pour d’autres, le Haut Potentiel Émotionnel est une sorte… d’illuminé. Le genre de surdoué irrationnel, capable de comprendre intuitivement et rapidement certaines choses mais tout aussi doué pour partir dans des délires mystico-philosophiques. En gros, si l’on sait qu’il y a pas mal de surdoués dans les sectes, on peut penser que ce sont presque tous des Hauts Potentiels Émotionnels / HPE 😉

    Enfin, pour la plupart des surdoués je pense, le Haut Potentiel Émotionnel est tout simplement un hypersensible… Mais l’hypersensibilité n’est-elle pas une caractéristique de tout surdoué ? N’est-ce pas une composante du fameux “zèbre” ? (j’ai cru comprendre aussi que certains différencient “surdoué” et “zèbre” mais on va y aller progressivement, hein ^^)

    Bref, j’avoue ne pas y voir très clair sur le sujet.

    Pour vous, c’est quoi le Haut Potentiel Émotionnel exactement ? Êtes-vous vous-même HPE ? Est-ce qu’un test (test de QI, test de personnalité ou autre…) peut déterminer qu’on est HPE ou HPI ? Est-ce qu’on peut être à la fois HPE et HPI ? (j’ai cru comprendre que non mais… 🙂 )

  • darkgally

    Member
    9 octobre 2017 at 21 h 09 min

    Étant non testée j’en sais foutre rien. Néanmoins, pour moi l’hypersensibilité fait partie du package surdoué.
    Après, ça me semble vraiment weird qu’on retrouve des surdoués dans des sectes (à part en gourou). Oui le HP peut tomber facilement sur un PN, mais sur une manipulation de groupe ça me paraît un peu fort de café (et j’aime pas le café)

  • olbius

    Organisateur
    9 octobre 2017 at 21 h 12 min

    “Le fanatisme est une surcompensation du doute” (Carl Jung)
    Une citation que j’aime beaucoup.
    Or, le surdoué doute énormément & doute toujours… ?
    Se réfugier dans des croyances, ou plutôt des certitudes, peut être incroyablement “reposant” pour quelqu’un qui doute autant, non ?

  • darkgally

    Member
    9 octobre 2017 at 21 h 31 min

    D’accord sur le doute. Néanmoins, les sectes sont censées apporter des réponses. Comment une typologie de personnes qui doutent tout le temps, qui creusent sans fin, peuvent accepter des réponses toutes faites sur la simple croyance ? Ça ne me paraît pas compatible.

  • olbius

    Organisateur
    9 octobre 2017 at 21 h 38 min

    Du fait, précisément, de l’hypersensibilité, du Haut Potentiel Émotionnel… Justement, à un moment c’est tellement épuisant de chercher des réponses en permanence que se construire des certitudes, pour peu qu’elles soient compatibles avec des croyances déjà présentes, doit amener une incroyable sensation de bien-être, de sérénité… D’où le Haut Potentiel Émotionnel en déduirait que ces sensations sont la preuve qu’il a trouvé sa place, qu’il est en accord avec lui-même.
    Ce n’est que mon interprétation naturellement, mais j’ai l’impression de croiser souvent la route de surdoués plus ou moins franchement irrationnels, qui deviennent “fous” lorsque tu remets en question (rationnellement) des Vérités qu’ils se sont fabriquées.

    Si tu ajours à cela l’aspect communautaire, le besoin d’appartenance, le “je ne suis pas comme le monde extérieur”…

  • darkgally

    Member
    9 octobre 2017 at 21 h 53 min

    J’entends ce que tu dis. Mais je continue de trouver ça étrange. Oui on cherche la sérénité, mais on cherche à trouver par soi-même.
    Après, ta logique s’explique si on croit aux HQE (pas mon cas).
    Après, je ne parle qu’en mon nom car je sais comment moi je fonctionne. Et je ne crois qu’aux faits que j’ai pu vérifier moi-même (ne serait-ce qu’en confrontant des sources différentes).
    Quant à être irrationnelle, je pense l’être comme tout le monde. Surtout quand on vient me raconter des conneries sur l’Histoire (y a des trucs faut pas toucher).

  • deepfunpact

    Member
    9 octobre 2017 at 21 h 58 min

    La photo du sujet est im-pay-able ?
    P.S. je viens de passer un quart d’heure à vous pondre une réponse et je l’ai perdue en passant à une autre page, pour vous dire que je ne poste pas juste pour dire hihihi…)

  • olbius

    Organisateur
    9 octobre 2017 at 22 h 05 min

    @deepfunpact N’est-ce pas ? ?
    (Oh, comment ça tu as perdu ta réponse ? :-/ )

    @darkgally ah oui, le “Haut Quotient Émotionnel“, exact ? Tu entends quoi par “irrationnel”, c’est que la définition du mot pour toi ?

  • darkgally

    Member
    9 octobre 2017 at 22 h 19 min

    Je reprends tes mots darling.
    Mais être irrationnel, c’est aussi quand tu es acculé par une personne qui t’assomme d’arguments spécieux pour avoir raison à tout prix (alors que ses arguments sont débiles et ne reposent sur rien), que cela te poussent dans de tels retranchements que tu perds ton raisonnement logique et que tu es prêt à dire tout et n’importe quoi pour pousser l’autre à ouvrir les yeux. Être irrationnel c’est une forme de perte de contrôle et de cohérence.

  • olbius

    Organisateur
    9 octobre 2017 at 22 h 20 min

    Oui et je pense que les mécanismes qui amènent dans les bras d’un gourou ou d’un PN ne sont peut-être pas très éloignés les uns des autres… 🙂

  • darkgally

    Member
    9 octobre 2017 at 22 h 55 min

    Dis pas ça, je vais le prendre mal !
    Franchement, je pense pas pour le gourou. Comment peut-on se faire avoir si le même message s’adresse à tous ?
    Le PN joue sur les failles d’une personne, fait en sorte de susciter son empathie pour créer l’emprise. Si quelqu’un demande la même chose à 50 personnes en même temps, comment un surdoué ne pourrait-il pas le voir ?

  • olbius

    Organisateur
    9 octobre 2017 at 22 h 58 min

    Qui te dit qu’un gourou demande la même chose à un tas de personnes à la fois ? 🙂
    Une des forces des leaders de secte, semble-t-il, est que chacun a l’impression d’être le “very special one”, celui auquel il s’adresse personnellement à travers tous les autres.

    Et qui te dit que je n’ai pas donné dans la PN ? 😉

  • darkgally

    Member
    9 octobre 2017 at 23 h 40 min

    Je ne parle toujours qu’en mon nom, je n’ai pas l’arrogance de présumer de la vie des autres. Je ne sais pas ce que fait un gourou. Je sais juste que j’ai déjà fait fuir un scientologue et des témoins de Jéhovah

  • neoplume

    Member
    9 mai 2018 at 18 h 56 min

    Le HP devient comme le dyslexique, l’autiste beaucoup de gens semblent vouloir l’être… Donc ceux qui ne sont pas surdoués peuvent se dire HPE et cela est entretenu par une personne qui n’a aucune compétence sur le sujet mais qui aime publier des vidéos sur youtube.

    Pour avoir tenté d’échanger avec des personnes qui se crient HPE, j’ai constaté (et je ne suis pas la seule) qu’il est impossible de leur parler tant leurs croyances et leur narcissisme sont importants. Tout est pris au premier degré sans recul… j’y ai trouvé beaucoup d’egocentrique.

    Qd j’écris qu’il devient comme le dyslexique et l’autiste… ce n’est pas nier ces deux pathologies mais il est de plus en plus “naturel” de se revendiquer dyslexique ou de revendiquer son enfant comme autiste. Pour l’autisme nous sommes passés de 1 sur 9000 à 1 sur 100 selon certains asso de parents gouroutiques.
    Non tout enfant avec des troubles de la relation n’est pas autiste mais lui mettre cette étiquette dès le plus jeune âge risque de l’empêcher de s’ouvrir…
    Non, avoir des troubles des apprentissages, un retard intellectuel etc… ne font pas de vous un dyslexique ou dysmachinchose…

    Se sentir agressé par les autres, être égocentrique, ne pas relativiser, ne pas vouloir entendre l’autre et avoir QItotal < 130 ne fait pas de vous un HP quelque chose…

    Le HPE n’existe dans aucune nosographie et même pas dans le DSM5 ça veut tout dire…

  • pink-lady

    Moderator
    29 mai 2018 at 20 h 41 min

    Ce post commence à dater un peu mais je voudrais quand même vous faire part de ce que je pense. Evidemment, ceci n’engage que moi et je ne prétends pas détenir la vérité absolue ^^
    Pour moi, le HPI et le HPE sont deux facettes de la douance.
    On peut avoir plus ou moins de l’un et de l’autre.
    Comme partout en fait, chacun est unique, certains sont plus sensibles que d’autres, certains sont plus intelligents que d’autres.
    Attention ! Ca ne veut pas dire que, plus on a de HPI, moins on a de HPE et inversement ^^ Ce sont deux potentiels différents qui dépendent de facteurs différents (même si leur facteur commun est la douance).
    Mais les deux sont nécessaires pour être surdoué.
    Ainsi, pour moi il y a quatre grandes “catégories type” de personnes si on se base uniquement sur ces deux caractéristiques :
    – ni HPI, ni HPE, des gens “normaux”
    – HPI seulement, ils se retrouvent dans les caractéristiques intellectuelles mais pas dans les émotionnelles. Ils sont “seulement” très intelligents
    – HPE seulement, ils se retrouvent dans les caractéristiques émotionnelles mais pas dans les intellectuelles. Ils sont “seulement” hypersensibles
    – HPI et HPE, des surdoués. Encore une fois, on peut être plus HPI ou plus HPE ou avoir les deux en quantité égale, les profils sont très variés.

    On en arrive donc aux tests.
    Le HPI est plutôt facile à déterminer, avec des tests type WAIS (même si certaines intelligences ne sont pas testées, mais ça c’est un autre sujet ^^).
    MAIS, le HPE n’est pas évaluable et surtout, il peut fausser les tests d’HPI, notamment à cause d’un stress intense.
    Ainsi, un surdoué ayant un HPE très développé peut ne pas réussir les tests car il va perdre tous ses moyens. Je pense que c’est d’ailleurs pour ça qu’il peut également y avoir des tests psychologiques.

    Etant en attente de mes résultats, je ne peux pas affirmer être quoi que ce soit mais je me retrouve plus dans les caractéristiques émotionnelles que dans les intellectuelles et je me dirais “plutôt HPE”.


Viewing 1 - 15 of 49 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close