La promesse de véhicules à hydrogène abordables semble se dessiner…



  • La promesse de véhicules à hydrogène abordables semble se dessiner…

    5ec29db998906 bpthumb jasper mis à jour Il y a 1 année 5 Membres · 8 Messages
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    15 mai 2019 à 21 h 40 min

    fin des énergies fossiles?

     

    Pas pour demain peut être , mais une belle avancée.

     

    https://pubs.rsc.org/en/content/articlelanding/2019/ee/c8ee02499e#!divAbstract

     

    qu”en pensez vous?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    15 mai 2019 à 21 h 42 min
  • 5cd0606621af4 bpthumb

    revmo

    Membre
    15 mai 2019 à 22 h 59 min

    Intéressant, il était temps car la technologie existe depuis longtemps mais était trop compliquée à implémenter à grande échelle…

    Maintenant à voir comment ça va se passer, je suis pas complotiste mais quelque chose me dit que certains ne vont pas être contents si une alternative viable au pétrole pointe le bout de son nez, ce qui pourrait ralentir le processus malheureusement.

    On note qu’il est dit que la fabrication coute 5 fois moins cher que les batteries électriques, qui parie avec moi que le prix final ne changera pas pour le consommateur ? 🙂

    En tant que petrolhead (j’ai une grosse caisse, je fais du circuit…), j’ai du mal à me faire à l’idée qu’il va falloir abandonner le pétrole tôt ou tard (le plus tôt sera le mieux objectivement), parce que ça délivre une sacrée prestation sonore 😀 Autant j’étais assez réfractaire aux voitures électriques car c’était à mon sens un déplacement du problème, autant si l’hydrogène se met en place intelligemment, je franchirai le cap de bon coeur, et on trouvera nos sensations ailleurs que dans l’essence (son odeur, son broouuiiii)

    En fait je pense que question transport, on arrivera bien à trouver des solutions sans pétrole. Ce qui me questionne davantage, c’est la quantité incroyable de plastique utilisée pour les emballages. Quelle sera l’alternative à ce niveau ?

  • 5cd86f7935031 bpthumb

    chiropter

    Membre
    16 mai 2019 à 0 h 10 min

    Ben le plastique est fait à partir des résidus du pétrole qui ne servent pas à faire des carburants… Si le pétrole se raréfie et/ou la consommation d’essence diminue, les plastiques aussi, ils deviendront donc plus chers et la raison pour laquelle on emballe tout et n’importe quoi dans du plastique, c’est que ça ne coûte rien… De plus on a des plastiques végétaux à base d’amidons, et autres déchets agro-alimentaires, qui font aujourd’hui très bien le taf pour beaucoup de nos usages donc à mon avis, on assistera à moins de sur-emballage et à une société plus raisonnée de ce point de vue là…

    Je ne pense pas que les pétroliers feront forcément du forcing pour empêcher l’hydrogène, ils font partie de ceux qui investissent dedans… Ils savent que leur business model touche à sa fin, le pic de production a été atteint à de nombreux endroits, ils cherchent à diversifier leurs sources de revenus… ça fait une dizaine d’années qu’on sait que le pétrole, c’est fini, on ne sait juste pas si ce sera brutal ou en douceur… Par contre, tout ceux qui ont investi de grosses sommes dans l’électrique eux, risquent de faire de la résistance tant qu’il n’auront pas rentabilisé leur investissement…

    Par contre, quelqu’un a une idée de comment produire cet hydrogène ? Parce que le seul moyen que je connaisse c’est par électrolyse de l’eau, c’est à la fois gourmand en énergie électrique et potentiellement dévastateurs pour des réserves d’eau douce… Et quid de la pluviométrie ? À priori, un moteur qui ne rejette que de l’eau, c’est séduisant, mais des millions de moteurs rejetant de l’eau au même moment, ça ne risquerait pas d’ếtre problématique ?

    Si quelqu’un a des réponses là dessus, je suis preneur…

  • 5cd0606621af4 bpthumb

    revmo

    Membre
    16 mai 2019 à 0 h 44 min

    Oui je me suis dit après avoir posté qu’en fait les pétroliers allaient plutôt vouloir une part du gâteau hydrogène pour survivre.

    Tu soulèves une bonne question pour la production de l’hydrogène, en fait à l’heure actuelle on dirait que le procédé le plus utilisé est à partir d’énergies fossiles… C’est con 😀 L’électrolyse de l’eau est très peu utilisée car pas rentable, mais quand y’aura plus de pétrole, y’aura plus trop le choix, faut espérer que d’autres méthodes vont être trouvées. Mais si on vide les réserves d’eau pour faire de l’hydrogène et qu’il se met à pleuvoir tout le temps à cause des voitures à hydrogènes qui rejettent de l’eau, ça remplit les réserves et la boucle est bouclée ? lol

    Honnêtement je n’ai aucune idée de la quantité de vapeur rejetée par un tel véhicule, mais j’imagine ça relativement faible, sinon ça ressemblerait à des usines à gaz ! Et je n’ai pas souvenir d’avoir vu la Honda Clarity fumer comme une locomotive lors de ses tests. Il faudrait comparer avec les centrales nucléaires (qui existent déjà et qui rejettent un max d’eau) pour se faire une idée, voir combien de voitures à hydrogène il faudrait faire marcher pour dégager autant de vapeur que les cheminées d’une centrale… à mon avis beaucoup BEAUCOUP ! Il est aussi possible que la vapeur d’une voiture à hydrogène ne soit pas dégagée immédiatement à l’air libre, mais condensée puis évacuée sous forme liquide d’une manière ou d’une autre ?

  • 5cb0575dcbcd8 bpthumb

    proko49

    Membre
    16 mai 2019 à 0 h 47 min

    On peut l’avoir également par la force du soleil avec une parabole solaire en concentrant l’énergie en un point pour casser les molécules d’eau.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    16 mai 2019 à 21 h 28 min

    on peut aussi l extraire de l urine…Plutôt que de gaspiller de l’eau.

     

     

  • 5ec29db998906 bpthumb

    jasper

    Membre
    16 mai 2019 à 22 h 30 min

    Ca serait vraiment bien de pouvoir stocker l’hydrogène de facon simple. On réglerait à la fois le problème du transport, et celui de du stockage de l’énergie.

    Mais pour les transports, le problème de la production de l’hydrogène n’est pas réglé en effet. L’électrolyse de l’eau de mer a un faible rendement, et produirait de la saumure (même problème que le dessalement de l’eau de mer pour compenser le manque d’eau douce) L’électrolyse à haute température demande encore plus d’électricité, mais on aurait là une technique de stockage de l’énergie qui rendrait performant certaines énergies non renouvelables. .

    La méthode actuelle consomme des énergies fossiles, Méthane ou charbon, et produit du co2.  Seul le charbon est réaliste, mais , avec ce procédé, on produirait beaucoup plus (5 fois) de CO2 en faisant de l’hydrogène pour les moteurs qu’on en produit directement en brulant du pétrole dans les moteurs.. On pourrait aussi utiliser du biogaz, mais la production de biogaz a grande échelle peut poser un problème de ressource en eau. et il faut recapter le co2 .  Par contre, C’est plus facile de le faire dans des usines qu’à la sortie des pots d’échappement. Ceci dit on ne sait toujours pas quoi faire du co2 recapté, et le coût de cette recaptation serait considérable.

    On espère aussi obtenir de l’hydrogène directement avec des organismes biologiques mais il reste a voir les déchets que ça génère. Ceci dit, pour l’instant la production d’hydrogène sans CO2 passe par le nucléaire.

    Par contre, la vapeur d’eau produite par sa combustion est elle même un gaz a effet de serre. Mais elle se condense en altitude et retombe sur terre, et une augmentation de cette vapeur d’eau se solderait au pire par une augmentation des nuages, d’où baisse des températures. On ne devrait pas arriver pas a une accumulation comme pour le co2.

    Enfin, l’utilisation de l’hydrogène comme source d’énergie provoquerait d’importante transformations géopolitiques. C’est aussi un critère a prendre en compte car les équilibres internationaux seraient complètement métamorphosés.

    Pour finir, désolé pour ceux qui aiment les beaux bruits de moteur, mais si l’on réglait son problème de poids, (une pile à combustible est 10 fois plus lourde qu’un moteur à essence) il serait à priori plus intéressant d’utiliser l’hydrogène dans des piles à combustibles pour faire marcher des moteurs électriques que de l’envoyer directement dans un moteur pour faire de la combustion (qui dégage pas mal d’autres produits comme les oxydes d’azote)

     


Affichage des publications 1 - 8 de 8

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close