Hypothétiquement

  • Hypothétiquement

    Posted by maxchk on 10 février 2021 à 0 h 54 min

    Je me demandais, juste par curiosité, si j’hurle brusquement à l’oreille de quelqu’un qui dort et que je disparait juste ensuite,

    • est ce qu’il réalisera qu’on lui a crié dessus,
    • est ce qu’il se réveillera en sursaut dans une pièce silencieux sans comprendre ce qu’il lui est arrivé (éventuellement en ayant un peu mal à l’oreille)
    • ou est ce qu’il ne se réveillera pas incorporant ce cri à ses rêves (car le son est trop bref).

    A quelle vitesse la conscience “s’allume” t elle (passe t elle du sommeil à l’éveil) ? où est la limite peut il comprendre un mot (comme “castor !!!”), combien de temps puis je hurler avant qu’il puisse reconnaitre ma voix ?

    Peut être, la conscience s’allume instantanément ?

    Peut être peut elle réussir à traiter rétrospectivement les sons alentours en étant endormie ?(si oui sur quelle durée, à quel degré…)

    Combien de temps doit durer le son, est ce qu’un claquement sonore suffit ?

    Honnêtement j’ai quelques intuitions sur la question notamment en faisant une analogie avec la sensation de douleur que j’ai eu l’occasion d’avoir les fois où je suis tombé de mon lit dans mon sommeil.

    Je voudrais bien avoir aussi votre avis sur la question.

    (Je préfèrerais éviter dans un premier temps à avoir à faire du babysitting pour me donner l’occasion de tester mes hypothèses 😁.)

    bagayaga a répondu il y a 1 année, 6 mois 2 Membres · 1 Répondre
  • 1 Répondre
  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    10 février 2021 à 13 h 35 min

    Premièrement ça me fait penser à mon sommeil post accouchement. Depuis que je suis maman je suis passée d’un sommeil plutôt profond, où pas grand choses ne peut me réveiller. A une hyper vigilance la nuit. Comparée à mon compagnon qui n’entendait pas forcément nos enfants se réveiller. De mon côté lorsqu’elles dormaient dans notre chambre j’étais instantanément réveillée au moindre changement dans leur sommeil. Et d’ailleurs les nourrissons ont le Sommeil très agité. On se dit et merde et merde elle va se réveiller. Et non ils dorment en faisant du merdier.

    En fonction du stade de sommeil interrompu, ça peut être très violent. Genre tachycardie et sentiment d’être défoncé.

    Et ce phénomène est étudié chez la femme, c’est lié à la production de prolactine. Pour que la maman soit vigilante la nuit pour pouvoir nourrir son enfant.

    Les hommes ne l’ont donc pas.

    Après dans un autre registre j’ai pensé au forme de torture où l’on réveille un détenu avec une musique genre métal ultra violent d’un coup. Mais ça ne cadre pas avec ta description de bruit fort mais bref. Mais peut être peux-tu trouver des études autour de ce champs.

    Enfin j’imagine que cela est différent en fonction des personnes. Il y a des personnes qui ont le Sommeil très léger. Un moindre petit bruit va les réveiller instantanément. Alors que d’autres personnes ont le Sommeil profond. J’imagine encore une fois que c’est une divergence de production d’hormones de la sphère du sommeil. Notamment celle qui endort la vigilance.

    Donc si tu devais mener une études il te faudrait un groupe de Sommeil, léger, un de sommeil lourd et un groupe test. Et peut être faire gaffe aux parturiantes récentes.

    Bien entendu tu devras munir tes sujets d’electroencephanlogrammes. Pour déterminer dans quel phase de sommeil ils se trouvent. Et de tester les réveils dans ces différentes phases.

    Il y aussi ce que tu questionne sur l’instantanéité du sommeil. Et c’est une histoire d’onde électriques. Y a les Thétas et les Alphas.

    Les Alphas pour l’état de conscience et Thétas pour le repos. À priori elle ne se croisent pas, sauf lorsqu’il y Hypnagogie. Ce qui permet de se souvenir de ses rêves. Car dans une phase où la conscience émerge petit à petit, nous avons une petite fenêtre sur le côté funky des rêves.

    Donc tu peux poser comme hypothèse qu’en fonction des ondes émises par tes sujets selon la phase de sommeil qu’ils traversent le temps de réveil variera.

    Et que si c’est en phase d’Hypnagogie le bruit pourrait être intégré au rêve. Car phase de concience/inconscience. J’ai souvenir d’avoir une fois rêvé que mon réveil sonnait dans mon rêve. Et il sonnait vraiment,mais je me suis réveillée dans mon rêve. Pas dans ma vie.

    Pour le temps de durée du stimulus, ben observe les gens avec leur réveil. Perso au premier mouvement musical je suis réveillée ,enfin j’ai l’impression. Si ça ce trouve il a sonné déjà vingt secondes. Ça, faudrait encore une fois mesurer l’onde cérébrale et filmer, je sais que ça me fait sursauter le réveil.

    Voilà ! Par contre je te déconseille les sujets bébés. Qui n’ont pas la même strucuture que les enfants, les ados, les adultes et les seniors. L’âge est donc une variable à contrôler. Et te méfier de certains adultes qui ne sont vraiment pas sympas quand on les réveilles.