YOUPI ! Après les variants, les recombinants

  • YOUPI ! Après les variants, les recombinants

    609ad67250be2 bpthumb cineaste mis à jour Il y a 3 mois, 3 semaines 3 Membres · 3 Articles
  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    5 août 2021 à 10 h 22 min

    Attention braves gens vous n’êtes pas au bout de vos surprises car après les variants, tous plus contagieux de 40 à 60% que le précédent voici venu l’heure des recombinants qui pourraient mettre la vaccination en PLS.

    Aussi surprenant que cela puisse paraître, deux variants du coronavirus se seraient accouplés donnant naissance à un “nouveau virus hybride“, alerte la presse scientifique. On parle alors d’un “recombinant“. Concrètement, les génomes des variants anglais et californien du SARS-CoV-2 sont parvenus à se mélanger en apportant une plus grande diversité génétique au virus. C’est le magazine New Scientist qui évoquait cette découverte présentée lors d’une récente conférence de l’Académie des Sciences de New-York.

    Depuis cette découverte, des chercheurs ont alerté sur l’apparition d’une quinzaine de recombinants via sur le site Virological.org. Onze d’entre eux seraient classés en quatre groupes et possèderaient deux ou trois représentants identiques. Quatre seraient uniques. Tous contiendraient des séquences provenant du variant identifié fin 2020 en Angleterre. Le reste de leur code proviendrait de différents autres variants de la Covid-19. “La recombinaison pourrait conduire à l’émergence de nouveaux et plus dangereux variants“, ajoutent les chercheurs

    Merde mais que devenir va-t’on ? Moi qui avait tellement confiance dans les mesures sanitaires qui allaient tous nous sauver. Mais ce virus est manifestement un gros mégalo qui pense pouvoir ne pas se faire fracasser par les petits bras hyper musclés de nos institutions et son artillerie sanitaro-législative hyper balaise. J’en ai presque de la peine pour lui dis donc !

  • 5edb60375dec8 bpthumb

    yugen

    Membre
    5 août 2021 à 11 h 22 min
  • 609ad67250be2 bpthumb

    cineaste

    Membre
    5 août 2021 à 14 h 46 min

    Les variants apparaissent spontanément, par une succession de mutations aléatoires, au moment de la réplication de l’ARN messager viral, de sa traduction en chaînes d’acides aminés par les ribosomes du cytoplasme cellulaire, des erreurs de copies se produisent inopinément, bien que ces virus disposent d’un mécanisme d’auto régulation génétique, qui corrige les copies défectueuses, afin de maintenir l’intégrité structurelle au fil des générations…

    Il semblerait que ces virus simple brin cyclique d’ARN, soient également capables d’échanger du matériel génétique, ce qui leur conférerai un avantage évolutif certain, assez comparable à la reproduction sexuée de certains êtres vivants, même si ce n’est bien sûr pas exactement la même chose à proprement parler, mais d’un point de vu du brassage génétique des populations, cela reste tout de même un avantage considérable au delà du simple clonage…

    Un nouveau variant n’implique absolument pas nécessairement une dangerosité accrue, mais une adaptation sélective en adéquation avec la physiologie humaine, une facilité pour franchir les barrières physiologiques naturelles…

    Selon la chaîne YouTube de l’institut de recherche hospitalier « Méditerranée Infections », dont je suis régulièrement les communiqués, le variant indien par exemple est considérablement plus virulent et contagieux que le variant anglais, suite à des mutations adaptatives, mais nettement moins délétère, induisant très peu et même pas du tout de létalité, dernièrement chez les patients admis aux services de réanimation…

    Il semblerait que le corolaire soit en réciprocité, celui d’un pouvoir de pénétration cellulaire supérieur, et d’un moindre dommage pathogène simultanément ?

    Cette évolution reste à confirmer bien sûr…

Affichage des réponses 1 - 3 de 3

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant