A la recherche de mon absolu

  • A la recherche de mon absolu

    Publié par Almasika le 9 juillet 2024 à 19 h 45 min

    Sans doute est-ce par trop désuet, mais je dépose ici une petite annonce : Psychologue hyperactive, tendre et curieuse, à la recherche d’un dandy au charme suranné pour vivre une passion sans détour.

    Membre Inconnu a répondu il y a 1 semaine, 2 jours 9 Membres · 20 Réponses
  • 20 Réponses
  • adagio

    Membre
    9 juillet 2024 à 19 h 47 min

    Bonsoir

  • bovdam

    Membre
    9 juillet 2024 à 20 h 07 min

    Critères plutôt précis et à la fois pas tant, intrigant.
    Un dandy dans quel coin géographique par exemple?

  • Almasika

    Membre
    9 juillet 2024 à 20 h 08 min

    Je vis dans le Grand Est.

  • matty

    Membre
    10 juillet 2024 à 18 h 29 min

    <div>@Almasika </div>

    A la recherche de mon absolu

    Est-ce que cet absolu pourrait avoir un lien avec “la quête du jumeau perdu” tel qu’elle est décrite dans la littérature sur les surdoués ? Ce sentiment diffus et indétournable de n’être pas complet tel que l’on est, qu’il nous manque une part à fusionner ?

  • peneloppe

    Membre
    11 juillet 2024 à 8 h 52 min

    Bonjour,

    Pourrais-tu apporter des précisions quant à cette “littérature sur les surdoués”? stp, merci

  • matty

    Membre
    11 juillet 2024 à 9 h 37 min

    <div>@peneloppe </div>

    Pourrais tu préciser ta question, je ne la comprends pas tel quelle est formulée. Porte-t-elle sur la littérature des surdoués ou sur la notion du jumeau perdu ?

  • peneloppe

    Membre
    11 juillet 2024 à 9 h 45 min

    Les deux mon capitaine! ^* mais oui du jumeau perdu, et savoir quel était le rapport avec les surdoués ; le tout quoi 🙂

  • matty

    Membre
    11 juillet 2024 à 10 h 45 min

    <div>@penelloppe</div>

    Il s’agit pour le surdoué d’un sentiment diffus et indétournable de n’être pas complet tel que l’on est, qu’il nous manque une part à nous même. Ce sentiment profond peut se concrétiser par une recherche perpétuelle et semi consciente de fusion. Ça se manifeste souvent par la quête d’un alter-ego, par l’aspiration à une relation amoureuse fusionnelle et absolue, l’aspiration à trouver sa flamme jumelle.

  • peneloppe

    Membre
    11 juillet 2024 à 11 h 12 min

    J’avais déjà entendu parlé de ce syndrome, fait réel ou non, de la perte d’un jumeau avant la naissance, mais je ne comprends pas pourquoi les personnes surdouées seraient impactée… pourquoi une catégorie plus qu’une autre?
    L’humain n’est-il pas fait pour être à deux, dans la majorité des cas? Rechercher son autre n’a rien d’exceptionnel, bien que certains disent être bien seuls, ce dont je doute, ceux-là même qui sont sur les réseaux sociaux pour “partager” ^^

  • matty

    Membre
    11 juillet 2024 à 13 h 37 min

    @peneloppepourquoi les personnes surdouées seraient impactée… pourquoi une catégorie plus qu’une autre?”

    Vaste question qui interroge la nature humaine à des endroits où une réponse de type psychologique ne saurait pouvoir être satisfaisante. Une approche plus “ésotérique” du phénomène est plus à même d’éclairer ce mystère.

    L’humain n’est-il pas fait pour être à deux, dans la majorité des cas? Rechercher son autre n’a rien d’exceptionnel.”

    Cela a de singulier qu’il ne s’agit pas tant d’une recherche de son autre ou d’une vie de couple mais bien à la notion de fusion intime voir ultime. L’objet de cette aspiration ne trouvant pas d’autre écho dans le champ culturel et social que celui de l’altérité, c’est vers cette voie que se tourne le profane ce qui entre nous ne peut à terme que le conduire à un échec relationnel, à de la désillusion et à beaucoup de souffrance.

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.