Glottophobie

  • Glottophobie

    5f825ad29183e bpthumb faiseuse-de-foret mis Ă  jour Il y a 5 mois 10 Membres · 56 Articles
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    1 février 2021 à 19 h 21 min

    Avez-vous déjà été victime de glottophobie ?

    Qu’est-ce que la glottophobie ?

    Voici la dĂ©finition de la glottophobie selon le crĂ©ateur du terme, Philippe Blanchet, sociolinguiste et professeur Ă  l’universitĂ© de Rennes 2 :

    le mĂ©pris, la haine, l’agression, le rejet, l’exclusion, de personnes, discrimination nĂ©gative effectivement ou prĂ©tendument fondĂ©s sur le fait de considĂ©rer incorrectes, infĂ©rieures, mauvaises certaines formes linguistiques (perçues comme des langues, des dialectes ou des usages de langue) usitĂ©es par ces personnes, en gĂ©nĂ©ral en focalisant sur les formes linguistiques (et sans toujours avoir pleinement conscience de l’ampleur des effets produits sur les personnes).

    — (Qu’est-ce que la glottophobie ? Entretien avec Philippe Blanchet sur blog.assimil.com, 1er juillet 2019)

    Source : glottophobie (Wikipedia)

    Autrement dit la glottophobie est une discrimination linguistique (basĂ©e sur la langue et/ou l’accent).

    Avez-vous dĂ©jĂ  croisĂ© des glottophobes ? Vous a-t-on refusĂ© l’entrĂ©e Ă  une Grande Ecole ou au job de vos rĂȘves en raison de votre accent ?

    Que pensez-vous de la glottophobie en général ? Comment pensez-vous que la société puisse devenir moins glottophobe ?

    Ou ĂȘtes-vous vous mĂȘme glottophobe ? Pourquoi et comment cela se manifeste-t-il ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    1 février 2021 à 19 h 39 min

    C’est sĂ»r que si je multiplie les « t’as vu » « tu vois » « c’est de la balle » etc… dans la conversation, certaines personnes risquent de me regarder de travers…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    11 février 2021 à 1 h 13 min

    Bonjour docteur,

    Cela se manifeste quand j’entends le mot “wesh”, gĂ©nĂ©ralement, prononcĂ© dans un rayon de deux mĂštres autour de moi… Bien que d’autres formes de vocabulaires et de tons employĂ©s ont dĂ©jĂ  eu un effet comparable, bien que moins systĂ©matique.

    Les symptĂŽmes sont Ă©tranges, accĂ©lĂ©ration de la respiration, tremblement, ce mot raisonne comme une obsession dans mes oreilles, je n’entends que lui, puis soudain tous s’arrĂȘte et c’est le trou noir…

    GĂ©nĂ©ralement je me rĂ©veille les mains ensanglantĂ©s, mais je n’ai aucun souvenir de comment je suis arrivĂ© lĂ , ni de ce qu’il s’est passĂ©…


    Docteur, pourquoi j’ai cette camisole dĂ©jĂ  ?

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    11 février 2021 à 2 h 10 min

    ËŁWach ÙˆŰŁŰŽËŁ est empruntĂ© du ‛Ar̃abe contractant la particule de serment ˜wa و˜ & le mot ˜’ach ۣۮ˜ signifiant ‟quoi‟.

    C’est de le voir transcrit @ l’Anglaise ‟SH‟ qui pour ma part m’insupporte au plus haut point prĂšs d’aggresser les gens car il n’existe qu’un ËŁCHËŁ chuintant en ‛Ar̃abe comme en Français, il n’y a pas d’ËŁSHËŁ doux comme en ExtrĂȘme-Orient·
    Le plus pĂ©nible est encore qu’elles essayent de me dire que j’aie dort alors que je leur explique en quoi elles sont en faute·

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    11 février 2021 à 8 h 40 min

    @faiseuse-de-foret

    En phonĂ©tique c’est bien shin. Si on devait l’Ă©crire ça serait plutĂŽt wsh.

    C’est beaucoup utilisĂ© en AlgĂ©rie pour demander “comment tu vas ?” – ” weshi ou wechi (on s’en fout) lebess ou ” qu’est ce qui ne va pas”- *weshbik” mais rarement tout seul. Concernant la littĂ©rature je n’en sais rien.

  • 6021201cbea6a bpthumb

    v_nus

    Membre
    11 février 2021 à 14 h 00 min

    Faisons un peu de prévention, mon écriture sera criblée de fautes, légÚrement comique au vu du sujet.

    J’en est dĂ©jĂ  Ă©tĂ© victime.

    Mais “glottophobie” (me) pose des problĂšmes dĂšs son emploiement (apparemment ce mot est tomber en dĂ©suĂ©tude… (ce qui ne fais que confirmer mon langage fautif (du moins pour son rĂ©cepteur))) par l’utilisation du substantif Phobie. Pour faire court, un phobie est soit une peur instinctive soit une aversion irraisonnĂ©e soit “SymptĂŽme prĂ©valent des nĂ©vroses obsessionnelles” CNRTL. Une phobie est reliĂ© Ă  un trouble anxieux. Pour moi ce serai donc quelque chose Ă  soigner, tĂącher de comprendre plutĂŽt que de condamner.

    Mais passons, ici le crĂ©ateur de ce terme nous propose sa dĂ©finition (je ne sais pas comment citer lisez donc le questionnement d'”olbius” 1er fĂ©vrier Ă  19h21).

    Je perçoit ici la “glottophobie” comme une discrimination nĂ©gative du langage au sens large. Pourquoi l’auteur n’a-t-il donc pas nommĂ© cela “glottoĂŻsme” le suffixe “-isme” Ă©tant Ă  la mode? Je plaisante Ă  demi-mots, car le “-isme” pose (pour moi) encore plus de problĂšmes.

    Maintenant admettons.

    Prenons “wesh” (peu importe son orthographe ici) (https://www.cnrtl.fr/definition/dmf/wesh%20%5Bargot%20franco%20maghr%C3%A9bin%5D%20%5Bou%C3%A8che%5D), il fais parti d’un argot et pour ma par on ne peut exiger de quelqu’un Ă  le comprendre (surtout si le milieu de l’emploi ou que le rĂ©cepteur n’y sont pas familier (par familier j’entends la capacitĂ© Ă , de lui mĂȘme comprendre)). Par exemple je suis arrivĂ© en Alsace il y a quelque annĂ©es, Ă©tant originaire de bourgogne, certain terme d’argot me fussent bien incomprĂ©hensible et ces termes non prĂ©sent dans le dictionnaire conventionnelle je n’eus pu comprendre par moi mĂȘme (simplement). LĂ , une solution est pour l’utilisateur d’offrir (par dĂ©faut si possible) un synonyme au rĂ©cepteur, et ce rĂ©cepteur de tout simplement demander l’explication Ă  ce mĂȘme utilisateur. Une solution qui n’est efficace que par un minimum de termes d’argot employer pour un non-initiĂ©.

    Pour ce qui est de l’accent, il ne devrais pas y avoir de problĂšmes sauf pour des domaine qui induisent un langage particulier ou une utilisation de celui normĂ©. Dans le mĂȘme principe de ce que j’ai Ă©cris si-dessus un accent trop dĂ©velopper, peux amener Ă  une difficultĂ© de comprĂ©hension, dans ce cas, un peu comme pour tout, l’effort devrais se faire de la part des 2 partie.

    Suivant la dĂ©finition donnĂ© par Philippe Blanchet, je pense que tout le monde est “glottophobe”, mais le niveau fluctue entre les gens, chacun place sur cette courbe un seuil de tolĂ©rance: x variable rĂ©sultant des facteurs intra et inter personnelle de chacun.

    Il me parait rationnel de refuser ou accepter quelqu’un en fonction de son langage (dans la mesure du raisonnable bien sĂ»r), dans les cas de profession qui nĂ©cessite ou prouve une utilitĂ© non-nĂ©gligeable de cette discrimination (une discrimination, pour rappel, mĂȘme si ce mots ne semble pas plaire, peut ĂȘtre nĂ©gative comme positive). J’ajoute que cette discrimination ne devrais en aucun cas ĂȘtre dĂ©finitive. Pour ce qui est de l’accession d’une grande Ă©cole ou mĂȘme de l’Ă©cole en gĂ©nĂ©rale, la discrimination ne devrais ce faire que si la valeur du langage et incompatible ou fortement divergente (soit si cette valeur handicape trop fortement l’un des tiers). La non-pĂ©rĂ©nitĂ© est aussi ici de mise.

    Pour moi ce n’est pas un problĂšme primaire, par la j’entends qu’il dĂ©coule directement de problĂšmes plus vaste qui sont mĂȘlĂ© dans un joyeux bordel. Je tĂąche alors de rĂ©soudre la base en espĂ©rant un variation positive sur ce problĂšme.

    Il y aurais certainement moins de problĂšme si il n’y avais moins fustigateurs et moins de victimes pour se sentir inlassablement fustiger. Pour moi il ne faux pas tenter de devenir moins “glottophobe” mais tenter d’aller au plus juste dans la “glottophobie”.

    J’ai tenter d’ĂȘtre clair et concis, et je ne sais si je dois dire merci ou dĂ©solĂ© d’ĂȘtre parvenu jusqu’ici.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    12 février 2021 à 1 h 32 min

    @Lila84 En France le chuintement se note ‟CH‟ donc les alphabets Ă©trangers comportant ce son s’y transcrivent ‟CH‟ sinon on ne comprend plus rien.

    Ça n’existe pas de mettre ËŁSHËŁ pour transcrire du ‛Ar̃abe, en tout cas dans ce pays. & les voyelles courtes s’Ă©crivent ! Sinon lĂ  encore on ne peut pas diffĂ©rencier le fathrah َ du soukou̱n ْ par exemple.
    Tu vas Ă©crire ‘A̱minah pour ŰąÙ…Ù†Ű© & ‘Ami̱nah pour ŰŁÙ…ÙŠÙ†Ű© & non respectivement ‘A̱mnh & ‘mi̱nhâ€Żâ€Œ Il y a un minimum de rigueur Ă  avoir.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    12 février 2021 à 1 h 44 min

    @V_Nus Il y a un usage malsain de fautes qui s’installent sous couvert de raison d’habitude alors que la transcription des alphabets est dĂ©jĂ  codifiĂ©e & on va jusqu’@ modifier les dictionnaires pour y faire rentrer des idioties (vĂ©ridique) & en retirer des termes importants pour comprendre certaines Ă©tymologies ou des textes anciens voire qui sont encore utilisĂ©s ou existent au-moins dans la connaissance collective !

    Ce n’est pas acceptable, ce n’est pas au dictionnaire de faire la langue ni aux humains d’en retirer arbitrairement des mots qui sont encore connus & compris.
    BientĂŽt il n’y aura plus ËŁlanguirËŁ mais on trouvera ËŁkikoulolˣ ? L’Ă©volution me dĂ©goĂ»te. Évolution ne veut dire ni ËŁapauvrissementËŁ ni ËŁdestructionˣ·

    La transcription doit ĂȘtre le domaine oĂč j’ai rencontrĂ© le plus de stupiditĂ© humaine : mĂȘme quand tu dĂ©montres aux coquin[e]s qu’|elles–ils| ont tord elles – ils t’expliquent que tu racontes de la m****.
    @ partir du moment oĂč il y a bijection entre les Ă©lĂ©ments de deux ensembles on fait des math’s donc ça dĂ©passe leur capacitĂ© intellectuelle qu’il y ait correspondance entre les sons & les caractĂšres selon une rĂšgle dĂ©finie avec intelligence· Ça fleurre la ”mĂ©thode globale‟ lĂ -dessous — & merci aux prĂ©dicteurs & correcteurs qui tuent toute initiative d’effort & d’apprentissage & poussent @ l’automatisation @ outrance, @ la dĂ©pendance en la technologie & @ l’oubli de la connaĂźssance de base·

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    12 février 2021 à 10 h 28 min

    @faiseuse-de-foret tu enverras ta remarque à tous les ouvrages qui transcrivent du phonétique arabe. De plus le sh se prononce ch en français, je te laisserai regarder dans le dictionnaire. Bonne journée.

  • 6021201cbea6a bpthumb

    v_nus

    Membre
    12 février 2021 à 17 h 46 min

    @faiseuse-de-foret

    Je ne pense pas pouvoir admettre que l’usage de fautes s’installant sous couvert de raison soit nĂ©cessairement malsain, malgrĂ© un accord plutĂŽt unilatĂ©ralement proche du tien (anacoluthe quand tu nous tiens :D) Mes fautes quant Ă  elle sont surtout le rĂ©sultat de mon fonctionnement dĂ©bile qui m’a dit “ne pas faire de fautes d’orthographes, grammaire, etc, ne semble pas plaire Ă  mes professeurs donc apprends Ă  faillir” (oui c’est absurde, et pire trĂšs dur Ă  corriger).

    Pour moi le dictionnaire est un outil et non pas le “rĂ©gisseur” du langage. Il y a des diffĂ©rences entres le dictionnaires, caricaturalement Larousse est conservateur, Robert opposĂ© Ă  ce dernier, et enfin le “sanctum sanctorum” dictionnaire de l’acadĂ©mie française est actuellement en sa 8Ăšme Ă©dition de 1935, ça me fait sourire. (ils ont commencĂ© l’Ă©dition 9 en 1986 et la derniĂšre prise de parole remonte Ă  2011 oĂč ils en Ă©taient Ă  2/3 des 3 tomes prĂ©vu) (de plus cette acadĂ©mie semble plus politique qu’autre chose, ce qui me semble pas aller en leur faveur).

    Je suis en accords avec ce que vous [tu] dites pour le reste du message et surtout sur le fait que l’Ă©volution ne devrais pas ce faire par la perte mais par le gain (jamais au dĂ©pens de ce qui a Ă©tĂ© Ă©tablit), sauf peut ĂȘtre pour le domaine de la transcription, n’Ă©tant pas impliquĂ© je ne permettrais pas d’en juger. ^^

Affichage des réponses 1 - 10 de 56

Connectez-vous pour répondre.

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant