" S’adapter à une société malade "

  • " S’adapter à une société malade "

    Posted by Usager supprimé on 30 janvier 2021 à 12 h 20 min

    Hey les polichinelles ! =)

     

    Aujourd’hui, flemme de lire ou de bosser sur mes cours, alors je me perd sur youtube….

     

    Et puis je tombe sur Barbara Stiegmer sur la chaine Thinkerview. Dés le début, on lui balance une phrase supère intéressante: ” Ce n’est pas un signe de bonne santé, que d’être parfaitement adapter dans une société profondément malade

     

    Et donc la philosophe répond grossomerdot ” qu’elle trouve ça très juste, et que c’est un réel problème, car en psychologie on passe notre temps à dire que l’adaptation est un élément primordiale à la bonne santé mental”

     

    Et donc sa fait tilte O_o

     

    Beaucoup de personnes sur ce forum expriment leur problème d’adaptation, la souffrance que ça engendre etc… Et si toutes ces personnes, ne prenait pas finalement le problème à l’envers ?

    Et si finalement, ce soucis d’adaptation étais bien plus qu’un simple problème individuel, mais qu’il étais le reflet d’une névrose sociale ? Ce problème d’adaptation ne serrais t’il pas, une façon inconsciente de se protéger d’un monde qui ne colle pas avec son idéologie ?

     

    J’ai mon avis là dessus, mais ce qui m’intéresse c’est le votre, alors à vos clavier =)

     

    Usager supprimé a répondu il y a 1 année, 6 mois 3 Membres · 18 Réponses
  • 18 Réponses
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 18 h 16 min

    @larlequin

    ce soucis d’adaptation étais bien plus qu’un simple problème individuel, mais qu’il étais le reflet d’une névrose sociale ?

    salut cela faisait longtemps!

    perso j’ai toujours considéré comme deux variables indépendantes X=la santé par rapport

    à soi-même et Y=l’adaptation sociale:

    On place le “patient” sur un graphique en 2 dimensions

    http://129.78.68.1/u/MOW/vectors/images/v060x.gif

    http://129.78.68.1/u/MOW/vectors/images/v060x.gif

    a) sur l’axe des x: on représente la difficulté psychologique “avec soi même”: blessures, culpabilité, identité

    b) sur l’axe des y, son inadaptation à la société environnante

    pour moi les 2 “variables” sont à priori indépendantes !

    (mais effectivement dans certains pays, seule compte l’adaptation à la société: par exemple si tu vis au Texas, s’ils sont violents, porteurs d’armes et racistes, et si tu t’entends bien avec eux: tu seras déclaré en bonne santé !)

    __

    Dans le contexte actuel, l’inadaptation en effet est peut être nécessaire pour être capable embrayer sur un début de nouvelle société mais je ne pense pas qu’en soi, ce soit un atout.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 18 h 29 min

    @norbert

    Yép ! ça fait un petit bail

    Donc pour toi se détacher d’une société, est la meilleur façon de reconstruire quelque chose de nouveau, mais être trop à l’écart est source de problème psychologique car on a besoin de relations sociale ?

    Mais finalement c’est ça qui donne des mouvements en marges non ? Comme les Punks, les babacools etc… On créé une communauté plus en adéquation avec ses propre valeurs, mais on est assez nombreux pour conserver un comportement grégaire.

    Le problème c’est que ce genre de mouvement sont beaucoup trop marginaux pour changer quoi que ce soit. Non ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 19 h 07 min

    @larlequin

    Donc pour toi se détacher d’une société, est la meilleur façon de
    reconstruire quelque chose de nouveau, mais être trop à l’écart est
    source de problème psychologique car on a besoin de relations sociale ?

    salut dans “société”il y a 2 aspect, l’aspect vie communautaire qui ne change guère d’une civilisation à l’autre: ne pas tuer, voler, ne pas faire aux autres ce qu’on ne veut pas qu’on te fasse, donner autant que recevoir. ce côté là, il faut l’avoir

    Après tu as l’idéologie, en occident c’est le matérialisme de l’argent et l’individualisme: pour faire face à la période à venir, à mon avis mieux vaut être détaché de tout cela

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 20 h 05 min

    Salut.

    Les mouvements dont tu parles n’ont jamais été marginaux, ils ont été juste récupérés, normalisés, assimilés et au final, noyautés.

    Les identités qu’ils représentaient ( révolte, rébellion ) n’ont inspiré au final pratiquement que des artistes, qui eux-mêmes ont continué à les faire vivre. Actuellement, il n’y a pas de musique émergeante comme l’ont été le blues, le jazz, le rock, la techno, le hip hop, le reggae… qui étaient aussi des vecteurs de prise de conscience au plan sociétal pour pas mal de gens. À croire qu’on a déjà tout dit en art…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 20 h 08 min

    @norbert

    <div>“Après tu as l’idéologie, en occident c’est le matérialisme de l’argent et l’individualisme:”</div><div>

    Je ne définirais pas ces deux concepts comme de l’idéologie, ils son plutôt les conséquences de notre système économique.

    Mais peut importe les termes que l’on utilise. Parce que c’est justement là que sa devient intéressant:

    Le matérialisme et l’individualisme, sont une part intégrante de notre personnes, car on a grandi dans une société qui exerce ces deux contraintes sur notre personnalité. On a donc chacun évoluer en conséquence. Si on avait grandi dans une société tout autre, on aurait une manière différente d’aborder les choses.

    Donc admettons, que les personnes mal intégrées dans notre société, évoluent dans une communauté différente, qui a des valeurs plus adéquates avec leur morale, est ce qu’ils aurait toujours ce problème d’intégration ?

    </div>

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 20 h 14 min

    Quant j’utilise le thermes marginal, c’est juste pour définir un mouvement qui n’est pas en accord avec le système dominant dans lequel les individus évoluent.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 20 h 31 min

    Compris.

    Mon rêve est de marginaliser le modèle dominant, je pense qu’il reste du pain sur la planche 🙂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 20 h 36 min

    Mon rêve est de marginaliser le modèle dominant

    Une bien belle prose que voici mon cher Monsieur.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    1 février 2021 à 20 h 42 min

    Absolument ! Et ériger la poésie en science exacte !! 🙂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    2 février 2021 à 12 h 42 min

    @larlequin

    que les personnes mal intégrées dans notre société, évoluent dans une communauté différente, qui a des valeurs plus adéquates avec leur morale, est ce qu’ils aurait toujours ce problème d’intégration ?

    2 sortes de problèmes:

    A ceux avec soi même, qui causeront dans toute société, des difficultés avec les autres. Des problèmes à dépasser (c’est dur, on a tous, parfois les boyaux tordus par l’angoisse)

    B des problèmes avec le groupe, ils varient bien sûr selon le groupe avec qui ont est.

    (Je pense que) la résolution de A entraine aussi celle de B, mais selon le groupe cela peut être immédiat ou très long.

    Ceci n’est qu’un avis.

Page 1 of 2