Les êtres mourants

  • Les êtres mourants

    Publié par bartorn le 25 mars 2023 à 13 h 08 min

    Salut les tordus 😅

    Nouveau sujet qui m’a tapé la semaine dernière, ou celle d’avant : les êtres mourants.

    C’est quoi le concept? Je crois qu’on part du mauvais pied en parlant d’êtres vivants. Dans l’idée, je parlais d’animaux de compagnie avec une amie qui m’a sorti “bêtes à chagrin”. Pour ceux qui ont des animaux ou des proches (c’est pareil 😁), la perte de ce dernier entraîne bien des désagréments. Il m’a semblé alors évident que nous créons ce(s) désagrément(s) en définissant les êtres vivants.

    Dans ma vision, l’être vivant est immortel puisque défini par la vie. Rien ne nous prépare à sa disparition mis à part une vague idée. En utilisant l’expression “être mourant”, la fin reste une vague idée mais le concept est acquis dès qu’on pose les mots. L’être mourant meurt, comme l’être vivant vit, mais l’être mourant doit forcément vivre pour mourir alors que, dans l’idée, l’être vivant n’est pas obligé de mourir…

    Après discussion sur le sujet avec mon psy, il m’a dit que j’étais déprimant mais que le champs qui s’ouvre avec ce concept est bien plus vertueux qu’avec celui d’être vivant.

    Ça vous dit quoi?

    Membre Inconnu a répondu il y a 1 année, 2 mois 7 Membres · 10 Réponses
  • 10 Réponses
  • matty

    Membre
    26 mars 2023 à 12 h 16 min

    Dès avant notre premier souffle notre destin est scellé. Nous imaginer vivant dans un monde où tout dépéri est une belle façon de se tenir artificiellement chaud” collectivement dans la grotte de Platon.

    Pourrait-on seulement n’être qu’existant dans ce monde et non vivant ?

  • Membre Inconnu

    Membre
    26 mars 2023 à 13 h 40 min

    Salut, @bartorn !

    Pour moi le concept d’êtres mourants est déjà pris : il s’agit d’êtres en train de mourir. Les êtres vivants ont déjà été bien définis et délimités, et les êtres humains en font partie. Un être vivant est opposé à un être mort, c’est un être mortel, destiné à mourir un jour. Etre mort veut dire qu’on a été vivant mais qu’on ne l’est plus, et en se décomposant on finit par ne plus exister du tout.

    Cela n’a rien de déprimant, selon la façon dont on le perçoit, mais lorsqu’on cela voit par exemple comme le fait d’être séparé, surtout si on pense que c’est définitif, des êtres qu’on aime, cela peut le devenir, effectivement, pour moi, en fonction de ce qu’on peut ressentir. On peut ressentir tellement d’émotions et de sentiments différents et d’intensités différentes, voire ne rien ressentir (du moins, rien de notable), face à sa propre mort ou à celles des autres, selon notamment qui on est à ce moment là, ce qu’ils sont, et ce qu’ils sont pour nous. Idem face à des êtres vivants, dont nous-même… Tout dépend de ce qu’on se met dans le corps et l’esprit… Et ce n’est pas forcément stable dans le temps. Cela peut fluctuer ou encore évoluer, dans un sens comme dans un autre, et également en intensité.

    Dans les faits, on se rend bien compte que les êtres vivants finissent (généralement ?) tous par mourir, même si cette mort n’est que rarement programmée. On peut bien sûr décider du moment où on va en finir avec sa vie ou celle d’un autre être vivant, mais généralement, les êtres vivants ont tous une épée de Damoclès au dessus de leur tête… Et on n’a pas d’autre choix que de faire au mieux avec.

    Si tu refuses de te lier trop aux autres par peur de souffrir, alors tu ne ressentiras pas non plus d’autres émotions et sentiments, du moins, l’intensité (encore elle !) en sera différente… Quoiqu’il en soit, si la notion de vie est opposée à la notion de mort, lorsqu’on a peur de mourir, c’est qu’on a envie de vivre… Et c’est une sensation agréable que de retrouver ce sentiment. Et le bénéfice en est pour moi bien plus important que de ne pas avoir peur de la mort…

    Les êtres mourants selon ton concept ne me semblent pas faire partie des êtres vivants, c’est un concept différent qui ne peut le remplacer et qui me semble être (déjà ?) dans un autre monde. Dans tous les cas, certains êtres vivants respirent de l’oxygène (pas tous), et certains ressentent des émotions, des sentiments… Les êtres humains, par exemple. Et si on ne ressent plus rien ou plus grand chose, peut-être qu’effectivement peut on être qualifié d’être mourant… Même si certains êtres au bord de la mort peuvent ressentir au contraire encore plus intensément cette envie de vivre, selon ce qu’ils se mettent dans leur esprit et corps à ce moment là.

    Je pense en tout cas que lorsque des êtres humains éprouvent très peu voire sont (quasi ?) dépourvus d’émotions, de sentiments et surtout d’empathie envers les autres ou encore pour eux-mêmes, ils peuvent être comme des virus, qui même s’ils ne font pas partie des êtres vivants font partie de ce monde et peuvent parasiter les cellules des êtres vivants qui en font aussi partie… Et chercher à causer ou causant parfois leur destruction, sans même le vouloir. Cela leur est de toute façon indifférent, et c’est ce en quoi ils peuvent être dangereux.

    Et lorsqu’on perçoit des êtres vivants somme des virus, on peut avoir envie de les détruire, aussi, d’autant plus lorsqu’ils nous attaquent, si on les perçoit comme étant une menace. Afin de ne pas être détruit soi-même par ces êtres qui peuvent représenter un danger pour nous ou les autres. Une épée de Damoclès, là encore, que l’on pourrait par contre faire disparaître. Certains êtres vivants, cependant, ne vivent aussi qu’en parasitant les autres… Et ne pourraient donc vivre sans eux. Mais n’est-ce pas aussi le principe d’un être vivant ? Un être qui ne peut pas être vivant sans les autres et/ou dans un certain ecosystème ?

    Quoiqu’il en soit, je n’utiliserai pas ce concept d’êtres mourants car je ne souhaite pas penser de trop à la mort, et encore moins ce qu’il y aurait après, mais sans intérêt particulier sur ce sujet précis, puisque je ne crois pas en un au-delà. Seule compte pour moi la vie et ce qu’elle a à m’apporter. A moi et aux autres, aussi… Surtout à certains autres… Qui ne m’importeraient pas tant si je ne ressentais pas des sentiments envers eux… Ce qui me fait me sentir tellement vivante, aussi… Et pour moi, quand on veut se couper de ses émotions, sentiments et sens pour ne plus souffrir, c’est comme si on était… Moins vivant ?

  • Membre Inconnu

    Membre
    26 mars 2023 à 21 h 24 min

    A l’heure où l’on veut faire disparaitre les dates de péremption des produit en super marchés; parler sérieusement de la mort en société est impossible! Je reconnais sans problème que c’est un sujet pas franchement agréable ! Mais voilà, nous y passons tous un jour! Autant s’y préparer un peu. J’ entends spirituellement. J’ai 38 ans cette année, et je me sens VIEUX, vraiment vieux 😭! Faute de certaines expériences de vie aux quelles on est sensé avoir eu droit à un moment donné! Le temps , on ne le stock pas! Il file…………..Je crois que l’aspect de l’état d’HP que je déteste le plus est la capacité de voir tout ce temps évaporé , et tout les sans issue à certaines situations de la vie! Je pense que la sensibilité est au final plus handicapante que l’intellect ! Elle détermine ce que nous sommes capable ou non d’endurer!

    J’avais fais une discu ” aux commandes de sa vie………..” il y a quelques temps ici. Certains pensent avoir le contrôle sur leurs parcours de vie! Je pense pour ma part, que nous n’avons qu’un simulacre de marge de manœuvre dans nos vies! Les dés sont jetés dès la naissance!

    Qu’est ce qu’on fout là???? Sérieusement et honnêtement!!! Combien d’individus peuvent prétendre en ce monde être heureux ou épanouis ???? Je ne blâme personne! Simplement , c’est une chose où l’on ne peux tricher qu’avec soit même au final!

    A la fin du chrono, que nous attend t’il? Une délivrance? Un purgatoire? Le néant? le paradis? l’enfer?

    Vraiment plus je vieillis, est plus je me pose la question! Qu’est ce que je fous là?

    Et puis cette époque qu’est là notre n’est pas vraiment SEXY!

    En dehors de faire de notre mieux pour espérer avoir satisfaction dans nos projets………………………..

    Perdre les gens qu’on aime ou leur survivre! Quand c’est ceux qu’on aiment pas! Encore……………

    Quoi qu’il y ait à la fin, la vie est une épreuve pour un très grand nombre. Quelques rares individus s’y baladent! L’inégalité dès la naissance est la mesure de ce monde! La jouissance de ce que peut offrir de mieux la vie est conditionnée par la possession d’un état physique et matériel (interface avec ce monde). Manquer de l’un ou de l’autre la rend horrible!

    C’est la jungle! La loi du plus fort! Cette soit disant époque “civilisée” ! Sérieusement……………..

    Il est certain que l’on trouve toujours une personne au sort pire que le sien, mais je me refuse à accepter ce discours! C’est celui qui mène à cette société! Celle qui ne sait plus écouter son prochain!

    MOI MOI MOI MOI! De quoi tu te pleins? hein??? Y a pire que toi, alors ta G******………………………………………. voilà comment ça ce passe!

    La souffrance revêt de nombreux costumes! Il n’appartient à personnes (sauf certains cas bien énormes), de dire qui souffre ou non!

    Et si l’écoute était là, tout le monde en aurait conscience!

    L’adversité est sensé rapprocher les gens! Pour lutter ensemble!

    Que s’est il passé?

    Elle est surement comme le reste ( MORTE )!

    Une époque où un président dit vouloir emmerder son peuple et qui se trouve “réélu…….”, où l’on coupe la tête des prêtres, on coupe les gamines en morceaux, où les pédocriminels se baladent tranquilles…..etc……etc! Où les inexcusables sont pardonnés , et les innocents tabassés, etc….etc…!

    Si il y a vraiment un ou des concepteurs de cette vie sur terre! Je voudrais bien avoir l’opportunité un jour d’une bonne conversation avec lui/eux!

    En général , quand on veut éviter les problèmes ; on sépare les allumettes du bidon d’essence!

    Tout en ce monde est explosif! C’est surement ça la théorie du bigbang!

    Para belum pour être heureux! Même si t’es pacifique au fond de toi, ce monde te l’impose ! Ou la mort!

    On fait une belle bande de déglingués SM non?

  • matty

    Membre
    26 mars 2023 à 22 h 54 min

    Certaines traditions détaillent les réponses au pourquoi du comment. Ce n’est pas plus gai que ton constat @maponos-harmonix mais de comprendre les tenants et aboutissants de cette vilaine mascarade donne des outils pour s’en extraire le jour J et la chance de pouvoir affûter ses armes de notre “vivant”.

  • Membre Inconnu

    Membre
    26 mars 2023 à 23 h 45 min

    Je rejoins maponos.harmonix sur le culte de l’égo. MOI MOI MOI MOI MOI !!! Cette attitude nous a fait perdre de vue ce qui est est réellement important et pour le bien de tous. Je pense ce culte de l’égo nous perdra, il a déjà commencé en fait. Plus fort que la vie, plus fort que la planète, il détruira tout.

  • matty

    Membre
    27 mars 2023 à 15 h 07 min

    Dans ce monde, par nature, rien n’est assez bien créé pour durer (je ne parle pas de ce que produit l’Homme). Ce n’est donc pas l’Homme qui est responsable de cette chute perpétuelle mais ses bâtisseurs et gardiens. Nous ne sommes que des esclaves dont les chaînes entravent nos esprits. Nous ne sommes responsables que de notre ignorance. Ignorants des règles du jeu, ignorants de notre nature, ignorants de nos ressources. Alors ça continue encore et encore et encore.

  • kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    27 mars 2023 à 15 h 51 min
  • lapin-blanc

    Membre
    30 mars 2023 à 16 h 07 min

    Salut. je te rejoins sur pas mal de tes propos (la morosité de ce monde, le chacun pour soi…). J’aimerai te faire part de ce que j’ai vécu il y a environ un an(si ça peut aider). Je sais que la croyance “populaire” dit que ce n’est pas possible, mais disons que j’ai été “de l’autre côté”. Avant ces évenements j’étais un “ultra-matérialiste”, j’avais même des idées très virulantes concernant les croyances de toutes sortes. Mais j’ai vu la mort de très près, et j’ai été témoin(ou “victime”) d’un vrai miracle. Sans trop rentrer dans les détails, j’ai vu une lumière liquide, “vu” d’autres mondes, et je me sentais si bien que je pense pouvoir dire que c’était le nirvana. Bref, je sais certaines choses qu’un humain “ordinaire” n’est pas censé savoir (j’insiste sur le terme “savoir” et non pas “croire”). Mais sache que la mort n’est pas la fin. Si tu cherches des réponses, je te suggère la méditation. Lorsque je suis dans des états méditatifs qui sont proches de l’hypnose profonde, “il se passe des choses” que je n’imaginais même pas il y encore un an(attention à ne pas perdre contact avec la “réalité”).

    C’est tout un monde qui s’est ouvert à moi. Certe, au début j’étais très déstabilisé, et je me posais mille questions. J’ai pas toutes les réponses, et je sais que je ne les aurai jamais toutes, mais j’apprends petit à petit à lacher prise. En effet, notre passage sur terre est éphémère, alors ceuillons les roses de la vie🙂. Les choses n’ont que l’importance qu’on leur accorde… c’est toi qui “choisis ton réel”. Mais dans tous les cas: sans ombre, pas de lumière ! C’est “un cycle va la vie”.

    Haut les coeurs! A+

  • matty

    Membre
    30 mars 2023 à 22 h 30 min

    @lapin-blanc

    Quand la lumière vient de partout, il n’est pas de place pour l’ombre.

    Haut les cœurs ! Même si tout est écrit, tout n’est pas joué.

  • Membre Inconnu

    Membre
    30 mars 2023 à 23 h 48 min

    On peut mettre tout et n’importe quoi dans sa tête, et les autres peuvent même nous y “aider” pour cela. Ce n’est clairement pas toujours évident de faire avec l’intensité de ce que nous pouvons ressentir, qui peut nous faire perdre notre capacité à raisonner, parfois, ou encore faire avec nos émotions et sentiments négatifs, mais on peut essayer de s’en servir et se créer des émotions et sentiments positifs, et mieux nous adapter à ce monde au lieu de trop le subir, selon les possibilités que nous avons et pouvons créer… Notamment en s’entourant bien… Ou bien mieux. En fonction aussi de comment nous traitons les autres. Nous ne sommes pas faits pour être seuls et notre environnement joue un rôle essentiel dans notre bien-être et le fait de se sentir vivant, par exemple. Et pour se sentir comme des êtres vivants et non se percevoir comme des être mourants (en fait, je trouve ça déplaisant de penser autant à la mort au lieu de profiter de la vie, vu la vision que j’ai de cette mort), mieux vaut être bien entouré. Et si nous refusons de (trop ?) nous lier aux autres par peur de perdre cette relation que nous pouvons créer mutuellement avec eux (une relation et des liens se tissant et détissant à deux), nous ne pouvons pas connaître non plus les joies d’être ensemble. Quant à l’ego, il est là pour nous protéger… Tout dépend de ce qu’on en fait… Et s’il est à la mode de vouloir s’en débarrasser, sans lui nous serions pour moi déjà… A moitié morts… ?
    La vie n’est pas toujours un cadeau, mais elle peut l’être. Tout dépend de ce que nous ressentons et en faisons… Avec les moyens dont nous disposons et que nous utilisons.

Connectez-vous pour répondre.