La Haine et l’Amour

  • Publié par anner le 22 janvier 2024 à 13 h 01 min

    Il n’est pas rare de rencontrer de la haine sur les sites de rencontres entre surdoués, atypiques et/ou neuro-variants / neuro-divergeants, je me suis demandée pourquoi ?

    olbius a répondu il y a 2 mois, 3 semaines 6 Membres · 16 Réponses
  • 16 Réponses
  • anner

    Membre
    22 janvier 2024 à 13 h 03 min

    LA HAINE DU SURDOUÉ
    ————————-

    Il n’est pas rare de rencontrer de la haine sur les sites de rencontres entre surdoués, atypiques et/ou neuro-variants / neuro-divergeants, je me suis demandée pourquoi ?

    Je lis sur les chats des phrases comme ; ”il faut avoir tout de même le ”coeur bien accroché”, ce genre d’espace est propice à la haine. Mais à l’amour aussi.”

    Moi qui passe ma vie à travers le spectre de l’amour sous toutes ses formes, la haine est un thème qui questionne, puisque l’on dit que les extrêmes se rejoignent.

    Effectivement, là aussi la diversité fait partie du jeu !

    Si nous allons sur ces forums, sur ces sites c’est bien que nous allons chercher du “comme moi”.

    Personnellement, je ne pense pas qu’intrinsèquement, il y ait de bonnes ou de mauvaises personnes. Ce sont les actes qui font la différences entre le vivant et le mortifère et cela surtout dans la relation, qu’elle soit professionnelle, amicale, familiale, amoureuse ou autre.

    Et nos actes sont bien plus souvent issus de nos peurs de que de l’élan de notre amour. Nous avons grandi comme ça. Ce n’est pas nouveau. Mais ce n’est pas nécessaire (on y reviendra)

    Il y a donc sur ce genre de réseaux, le croisement entre les souffrances et les espoirs, les deux n’étant pas des expressions de l’amour, mais de son attente.

    Se rencontrent alors dans ces espace grand nombre de personnes dont les peurs sont légitimes (malgré qu’elles soient inutiles, mais ça il ne le savent pas encore) et cela en raison :

    • 1. des situations de décalages avec la pensée commune
    • 2. de sur-adaptation de comportements face aux règles et aux codes d’un monde dans lequel il est difficile de se reconnaître.
    • 3. des rejets et des éloignements issus des deux premiers

    Nous savons à présent que nos neurones ne fonctionnent qu’en mimétisme (miroir), il copient ce qu’ils captent ! Depuis René Girard, le désir mimétique a été à la psychologie ce que les gènes ont été à la physiologie.

    Il est donc impossible de connaitre quelque chose que l’on a pas pu re-connaitre à l’extérieur (les autres), alors quand à l’extérieur il n’y a personne pour faire miroir à ce que l’on sent être ou désirer être, une sorte de peur en tristesse ou en colère s’installe en nous.

    C’est l’histoire du petit homme de la jungle, de Kipling. Il faut le miroir, et il faut l’autre “comme moi” pour oser l’amour.

    Nous trouverons donc facilement cette phrase chez les NV (pour résumer = neuro-variants)

    ”j’aime pas les gens”.

    Et oui, il va falloir commencer par cela… et le truc du miroir étant précisément l’illusion de l’autre et le regard posé sur soi, vous comprendrez pourquoi je vous dis qu’il va falloir commencer par ça, par soi.. donc !

    Et vous, comment vivez-vous l’agression ?

  • le_bacteriophage

    Membre
    22 janvier 2024 à 14 h 26 min

    Nous savons à présent que nos neurones ne fonctionnent qu’en mimétisme (miroir)

    Ah bon? Et d’où ça sort?

    Par ailleurs, pour parler de haine, il faut avoir des billes pour le faire et ne résumer les conflits que par le couple amour-haine est vraiment problématique. Mais peut-être que ce n’est pas ce que vous cherchez à faire. De quelle haine parlez-vous? Histoire qu’on soit bien sûr de ne pas taper à côté.

  • anner

    Membre
    22 janvier 2024 à 17 h 07 min

    Un bon exemple de réponse basée sur la critique et le jugement. Une correction exempte de questionnement antérieur. Un modèle parfait d’absence totale de bienveillance et de tolérance de vision du monde. Merci de si bien représenter le thème que je propose.

    J’ai trouvé une définition intéressante de la haine ; cela viendrai du mot “haïr” de Sinaï qui indiquerait le refus de la loi. Ce qui m’invite à me questionner sur le fameux thème ici du rapport à l’autorité qui semble pour beaucoup très conflictuel.

    ” À l’origine de la haine et de l’activité de pensée, se trouve le complexe fraternel.”

    Au départ, la haine est une pensée. L’émotion antérieure à la pensée de haine est la peur.

    En espérant que vous appreniez à vous exprimer avec un peu plus d’amour. Mais c’est en option, effectivement.

    Vous êtes-vous demandé qui ici pourrait s’intéresser au genre de discours que vous tenez ? Ce que cela apporte et ce que cela génère ? Là encore, c’est optionel.

    Salutations,

    Anne Yvonne

  • anner

    Membre
    22 janvier 2024 à 17 h 19 min

    Concernant votre question, mes références viennent “les neurones miroirs et la théorie mimétique” de René Girard et Jean-Michel Oughourlian, c’était en 2012. Avant il y avait Lewis Caroll, dit autrement.

    Pour en savoir plus sur cette hypothèse confirmée par les neuroscience, bien qu’encore peu accueillie dans nos croyances romantiques.

    https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-chemins-de-la-philosophie/hommage-a-rene-girard-jean-michel-oughourlian-9051530

  • le_bacteriophage

    Membre
    22 janvier 2024 à 17 h 54 min

    Et un bon exemple du “faites ce que je dis mais pas ce que je fais”?

    Votre phrase que j’ai cité est parfaitement inexacte étant donné qu’il n’a jamais été question de nos neurones qui ne fonctionnerait QU’EN mimétisme. Si c’est ce que vous en avez compris, c’est sans doute qu’il faut revoir votre sujet. Désolé. La bienveillance n’a rien à voir là-dedans donc laissez là où elle a le mérite de devoir exister et tout ira bien. De plus, cette théorie, aussi majeure soit-elle a déjà trouvé des limites depuis un moment. Vous ne semblez pas au courant. Vous avez pourtant eu le temps de faire la démarche, depuis 2012. Je ne connais ce sujet que depuis 2 ans, je suis clairement peu renseigné mais vous l’êtes visiblement encore bien moins que moi. Ce sera toujours décevant voyez-vous.

    Idem pour l’amour, laissez le donc où il doit être au lieu de prétendre que ce serait une condition aux échanges intéressants.

    Voyez-vous, j’ai lu votre profil avec attention avant de poster et c’est justement ce qui m’a amené à vous répondre. Vous dites cela :

    “Ce que je recherche, c’est un peu plus de conscience, d’altérité et de relations qui cherchent à faire grandir !”

    J’étais curieux de savoir à quel moment vous alliez démontrer que le message était incomplet et qu’il fallait en fait y lire ceci :

    Ce que je recherche, c’est un peu plus de conscience, d’altérité et de relations qui cherchent à faire grandir ! COMME J’EN AI ENVIE.

    Est-il nécessaire de vous signifier ce qu’est l’altérité? Que c’est autre chose qu’un mot à la mode qu’il serait bon de ressortir dans n’importe quelle discussion pour pouvoir être considérée comme “ouverte”?

    Bref, je ne m’attendais pas à ce que vous le démontriez aussi rapidement.

    Alala, la bienveillance, l’amour, l’altérité. C’est beau tout ça hein? Surtout quand on n’y comprend pas un traitre mot.

    Je vous laisse donc votre sujet, sans aucun doute futur temple de la niaiserie, avec cet exemple de haine.

  • phifou

    Membre
    23 janvier 2024 à 6 h 21 min

    @anner Merci pour ton partage d’expérience, je trouve aussi que la haine explose vite, particulièrement au volant (!) et sur les réseaux sociaux : peut-être parce qu’elle trouve en ces endroits un espace d’expression protégé (carrosserie et écran interposés). Je dis ça sans vouloir agresser quiconque !!! 😄

  • peneloppe

    Membre
    23 janvier 2024 à 10 h 42 min

    le_bacteriophage Au moins, tous les deux, vous m’aurez fait rire!
    Petite précision : Jèmpalégen !

  • le_bacteriophage

    Membre
    23 janvier 2024 à 12 h 34 min

    @peneloppe

    Impossible que tant de haine puisse faire rire!!! Le pire c’est que moi j’aime les gens 🤭

  • peneloppe

    Membre
    23 janvier 2024 à 12 h 54 min

    le_bacteriophage Certaines “incompréhensions” me font rire, du moment que je ne suis po dans la boucle. Tout comme certains mots qui me hérissent à force de les lire.. la mode toussa.. voire il faut les prendre à rebrousse truc
    😆

  • le_bacteriophage

    Membre
    23 janvier 2024 à 13 h 10 min

    Au moins, ça m’aura permis de faire une découverte :

    L’une des qualités premières de cette grande dame est d’avoir la faculté de bloquer plus vite que son ombre. Jamais vu qui que ce soit de plus rapide sur ce sujet. La force de la sagesse et de l’amour, probablement.

    Édit :

    Ah, c’était quoi la question posée à la fin du premier post déjà?

    Et vous, comment vivez-vous l’agression ?

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.