Est-ce cela aimer & où notre cœur nous mène-t-il ?

  • Est-ce cela aimer & où notre cœur nous mène-t-il ?

    Posted by faiseuse-de-foret on 2 juillet 2020 à 4 h 32 min

    Bonjour, mon questionnement de ces temps-ci :

    être très attendrie par une personne & vouloir passer plein de temps avec elle est-ce cela aimer ?
    Même si on sait que cette personne ne nous convient pas et que notre cœur veut autre chose ?

    Notre cœur nous guide-t-il vers ce qui est bon pour nous ou nous perd-t-il vers une perfection qu’on ne trouvera jamais ?

    Belle journée.

    bagayaga a répondu il y a 2 années, 1 mois 10 Membres · 31 Réponses
  • 31 Réponses
  • 5fad60629df69 bpthumb

    hanae

    Membre
    2 juillet 2020 à 10 h 19 min

    Je suppose que tu parles de l’amour avec un grand A. Tout dépend ce que tu recherches en l’autre, tu parles de perfection.

    Tu peux aimer et être attendri par une personne mais ne pas avoir de désir sexuel pour elle, c’est de l’amitié. Tu aimes sa compagnie, discuter, passer beaucoup de temps…

    La où s’est complexe c’est si une personne sur les deux éprouve de l’attirance mais que ce n’est pas réciproque. Il est préférable de s’éloigner pour ne pas faire souffrir l’autre.

    Quel serait ton âme sœur qui te comblerait entièrement d’après toi ?

  • 6187d1898871b bpthumb

    neba

    Membre
    2 juillet 2020 à 11 h 11 min

    Bonjour @faiseuse-de-foret

    “Être très attendrie par une personne & vouloir passer plein de temps avec elle est-ce cela aimer ?”

    Etre très attendrie par une personne est de l’amour de l’autre pour ce qu’il est ou de l’amour de toi quand ce que tu vois en l’autre est ce que tu vois en toi. C’est donc à toi de nous définir ce que tu ressens et si ce qui t’attires chez lui vit en toi ou non. 😉

    Vouloir passer du temps avec l’autre c’est vouloir s’épanouir avec quelqu’un (ou quelque chose). Cela reste de l’amour de l’autre tant que ce dernier est libre de faire ses choix sans que nous ressentions une difficulté. Ce n’est plus de l’amour de l’autre si nous commençons à vouloir l’enfermer dans une cage dans notre intérêt.

    “Même si on sait que cette personne ne nous convient pas et que notre cœur veut autre chose ?”

    L’amour de l’autre n’implique pas l’amour de soi. Il faudrait savoir ce qui ne te convient pas et ce que ton cœur souhaite.

    “Notre cœur nous guide-t-il vers ce qui est bon pour nous ou nous perd-t-il vers une perfection qu’on ne trouvera jamais ?”

    Il faut à mes yeux faire la part entre « notre mental » et « notre cœur » pour s’assurer de la réponse à la question.

    De quels critères parle-t-on ? De quoi est faite cette perfection que recherche ton coeur ?

    Quand tu abaisses tes critères est-ce encore de l’amour ou la peur de la solitude ?

    Est-ce de l’amour de l’autre ou le besoin d’être aimé que tu ressens ou les deux ?

    en attendant, je te souhaite d’aimer et de te sentir aimé 😉

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    7 juillet 2020 à 3 h 39 min

    Bonjour & merci de vos réponses.

    Hanae :
    Donc pour toi il n’y a pas de degré intermédiaire entre l’amitié & le sexe ?
    J’ignore comment on définit la perfection ni si ce vers quoi mon cœur me guide en est, ni non-plus si cela est possible ou illusoire c’est là tout mon questionnement, & je ne pourrais pas le décrire c’est assez complexe·

    NEBA :
    & si j’ignore ce qui m’attire chez cette personne comment puis-je procéder ? Je pense @ sa sensibilité mais c’est probablement bien plus vaste·
    Ma raison me dit que je devrais rester avec quand mon cœur a besoin de fuïr·
    Au minimum j’aimerais qu’elle se donne corps & âme pour nous, pas @ moitié˙
    Si je n’arrive pas @ m’en éloigner c’est @ la fois par peur de solitude, car j’y suis très attachée & car elle est dépendante de moi·
    @ la dernière question je dirais les deux·˙

  • 5fad60629df69 bpthumb

    hanae

    Membre
    7 juillet 2020 à 10 h 09 min

    Donc pour toi il n’y a pas de degré intermédiaire entre l’amitié & le sexe ?

    Je ne comprends pas ta remarque en réponse à mes propos « Tu peux aimer et être attendri par une personne mais ne pas avoir de désir sexuel pour elle, c’est de l’amitié. Tu aimes sa compagnie, discuter, passer beaucoup de temps… »

    Une histoire d’amour peut très bien commencer après une amitié. Mais à partir du moment où rentre en jeu la sexualité, peut-on encore parler d’amitié ? Je dirais qu’on parle d’Amour et de désir non ? Tomber amoureux, être amoureux…

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    7 juillet 2020 à 11 h 50 min

    @faiseuse-de-foret

    Je pense que tu parles du sexfriends.

    Ça n’a rien à voir avec un plan cul.

    C’est plutôt une infinité intellectuel et émotionnel mais ça ne va pas + loin= pas question d’être en couple.

    Je pense qu’il y a un accord entre les deux personnes.

    Par contre je pense qu au fur à mesure de la relation sex friends= l’un des 2 peu en souffrir, surtout si = développement de sentiments amoureux.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    7 juillet 2020 à 12 h 52 min

    Bonjour faiseuse de forêt, c’est un pseudo qui me fait rêver, merci^^

    Il y a différentes façons de tomber amoureux.

    En fonction de ce que l’amour représente pour soi,j’imagine.

    Si l’on a une image de soi positive et équilibrée que l’on a confiance en soi, on tombera amoureux de personnes qui nous renvoient cette image positive.

    Si on a une image de soi négative et déséquilibrée, ce sera l’inverse.

    Si on a peur de la solitude, que l’on a pas confiance en soi. On cherchera quelqu’un pas forcément la bonne personne, quitte à l’idéaliser pour se faire croire que c’est la bonne personne.

    De mon côté je n’ai jamais choisis des personnes respectueuses de ce que j’étais. Car je ne me respectais pas, puis quand j’avais peur de mes choix affectifs, je faisais des choix raisonnables en idéalisant pour que cela fonctionne. Et ça ne fonctionnait pas.

    Alors j’accusais les hommes,le destin, la malchance. Tout en reproduisant les mêmes schéma.

    Car le problème c’était moi. Et l’image que j’avais de moi et que je projetais.

    Alors j’ai arrêté de chercher à m’aparier, puis j’ai commencé à me donner enfin de l’amour à moi.

    Et je considère maintenant que je suis une femme précieuse, et que l’homme qui voudra me séduire devra me séduire. Je ne lui faciliterais pas l’accès à mes émotions.

    Il faudra qu’il y ait une phase de découverte mutuelle, pour discerner si nos identités ont un sens commun de l’existence. Une manière compatible d’aborder la vie.

    Car par expérience c’est là où le bas blesse. Quand on se déchire et se dégoute à aimer quelqu’un qui agis de façon contraire à ses principes.

    J’ai besoin de pouvoir admirer moralement mon aimé. Avoir confiance en son discernement. Ne pas avoir peur de ce dont il est capable. De pouvoir me reposer aveuglément sur lui.

    Je pense que cette personne doit aussi s’intéresser à mes domaines de prédilections sans pour autant que cela soit les siens. Et que cela soit le cas aussi dans mon sens. Donc j’aimerais que cela soit une personne curieuse. C’est la deuxième base nécessaire à mon épanouissement. Pouvoir passer du temps à deux dans l’échange,le partage et la découverte.

    Le point qui me semble nécessaire également c’est que ce soit une personne indépendante et libre. Qui n’a pas besoin de moi. Mais qui a envie de partager ma compagnie, sans pour autant que cela lui soit vitale. Car il aurait lui aussi des occupations et l’envie d’être seul parfois. Il aurait assez confiance en lui et en moi pour ne pas m’oppresser quand j’ai la nécessité d’être seule.

    Puis il y a la part animale. Qui elle ne ce décide pas. L’instinct, de mon côté c’est tout un tas d’attitudes corporelles, d’odeurs, de son et d’image.

    J’aime être contenue, je n’ai pas une notion très délimitée de mon corps. Il le faut un amoureux qui de son corps, de son regard,de son souffle, de sa bouche et de ses mots,me délimite.

    Il faut qu’il soit espiègle et enjoué. Qu’il soit dynamique. Le regard est d’une importance cruciale. C’est 60% de la séduction. Puis le contenu de ses mœurs et de sa pensée. La curiosité et l’indépendance.

    J’aime tellement être seule, que pour déjouer cette amour il va falloir quelqu’un de vraiment percutant.

    J’imagine qu’un jour cette personne viendra à ma rencontre. Mais pour l’instant je me plais à la rêver. C’est un processus très agréable^^ Se laisser aller à la rêverie d’une dyade enrichissante.

    Sans pour autant en avoir ni la nécessité, ni l’envie.

    Et surtout en ayant à l’esprit que je ne veux pas me lier avec un homme en attendant pour tromper ma solitude. Je ne veux pas revoir mais désirs à la baisse.

    Il faut écouter son instinct et aussi garder à l’esprit les enseignements sages que l’on tire de ses expériences.

  • 6187d1898871b bpthumb

    neba

    Membre
    7 juillet 2020 à 13 h 00 min

    Bonjour @Hanae et @faiseuse-de-foret

    Je partage mon point de vue lié à mes propres expériences.

    A mes yeux « l’amour » dans une « relation amoureuse » n’est pas que le sentiment d’amour.

    Qu’est que la fidélité sinon une assurance basée sur une confiance mutuelle car on ne souhaite pas perdre quelque chose ? Je pense que le sentiment de trahison est généré par la rupture de cette assurance et le sentiment de perte qui s’éveille. Après la perte de quoi est à définir par chacun. 😉

    Ce que tu décris Hanae comme « l’amour et le désir » ne serait pas tout simplement un stéréotype de « relation amoureuse » à détacher du sentiment d’amour et du désir qui revient surtout à une volonté de satisfaire des besoins personnels dans une relation à deux ?

    Chacun utilise des outils pour satisfaire ses besoins. Le sexe est un outil. 😉

    J’ai vu des femmes avoir des rapports en pensant m’aimer et j’ai vu des femmes ressentir l’amour et l’exprimer physiquement. C’est le jour et la nuit. ^^

    « Aimer » n’est pas forcément à joindre avec le fait de vivre avec l’autre ou de vouloir lui faire « l’amour » mais plutôt de vouloir son épanouissement tout comme nous souhaitons le nôtre.

    Tu peux « aimer » sans vouloir que l’autre t’appartient dans ton propre intérêt et c’est à mes yeux cela le véritable amour non tronqué par nos propres besoins égoïste.

    Tu peux donc avoir des rapports sexuels avec quelqu’un pour qui tu ressens ce sentiment d’amour et une volonté de satisfaire cet amour à travers tes sens en respectant ses propres visions de « l‘amour » par amour de ce qu’il est. (Ça fait beaucoup d’amour ^^)

    Réduire les rapports entre deux êtres à « relation amical » ou « relation amoureuse » manque à mes yeux de détails très important mais rassure en délimitant drastiquement une limite avec ce qui se fait et ne se fait pas dans chaque stéréotype prédéfini.

    @faiseuse-de-foret

    « Si j’ignore ce qui m’attire chez cette personne comment puis-je procéder ? »

    Je te propose de regarder au-delà de l’apparence, de l’identité, la définition. Regarde au-delà du jugement qui définit les choses comme ami, ennemi, amoureux, frère, sœur, cousin, parent, etc et regarde ce qui t’attire à chaque fois. Avec le temps tu verras des points communs et tu trouveras ce qui finalement t’attire fondamentalement chez l’autre.

    Tu finiras par voir si tu as besoin de cette chose car elle te manque ou si tu as besoin de cette chose car elle vit en toi aussi et que tu ressens un épanouissement supplémentaire à la partager avec l’autre.

    Ce qui nous attire chez l’autre n’est pas forcément agréable à ressentir, il peut s’agir d’une souffrance, parfois d’une colère.

    Les membres du Ku Klux Klan se rejoignent par amour ou pour partager une haine commune ?

    « Ma raison me dit que je devrais rester avec quand mon cœur a besoin de fuir »

    Pour comprendre et t’offrir un soutien, j’ai besoin de savoir ce que dit ton cœur dans ces moments à tes yeux. Qu’elles sont les pensées qui te traversent l’esprit dans ces moments ?

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    7 juillet 2020 à 13 h 23 min

    Et l’homme s’avança dans ma lumière et me dit:

    -” Je ne serais pas un ingrédient de ton bonheur, car tu es déjà accomplie. Je ne serais pas quelque choses dont tu vas te nourrir pour exister. Je serais une gourmandise à ton existence, du superflu à ton état de grâce, mais que tu auras choisi de savourer en plus du Tout qui te constitues déjà. “

  • 6187d1898871b bpthumb

    neba

    Membre
    7 juillet 2020 à 13 h 28 min

    @bagayaga

    Ça vient d’où cette citation ?

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    7 juillet 2020 à 13 h 28 min

    Invention^^

Page 1 of 4