Autisme et questions du filtre / filtrage



  • Autisme et questions du filtre / filtrage

     etienne31 mis à jour il y a 10 mois, 3 semaines 1 Membre · 1 Publier
  • etienne31

    Member
    2 avril 2019 at 13 h 35 min

    Une vidéo “promotionnelle” pour illustrer l’une des problématiques de certaines formes d’autisme a été posté pour ce 1er avril (et accessoirement relayé par la newletter de “l’obs”) :

    A première lecture, on peut se poser la question “oui, mais, je suis concerné aussi, non ?”. Après tout, nous avons tous capacité à ressentir et percevoir nombre d’informations incalculables sur l’instant.

    Cependant, il y est surtout mis l’accent sur le “filtrage”. Filtrage que n’ont justement pas certains autistes.
    Ou la difficulté à faire le tri entre toutes les informations reçues et perçues par l’individu.

    Je trouve cette question de filtrage très intéressante. Aussi bien sur les sens perceptifs que sur l’analyse de contenu et idées émises pas un texte écrit (donc plutôt cognitif).

    A titre d’exemple, pour ma part, j’ai tendance à enregistrer plus d’informations que sur le conscient immédiat, à faire beaucoup de filtrage, et par la suite à reconditionner les informations perçues pour assembler, ou compléter, un tableau concernant une personne, un problème, un sujet de réflexion, une situation ou n’importe quoi d’autre. Il m’arrive dont très souvent de piocher dans du perçu auquel je n’ai pas forcément prêté attention sur l’instant.

    C’est à dire que sur l’immédiat, je n’explique pas forcément, et cela me demande un temps de réflexion, introspection, méditation, le temps que tout s’assemble tout seul dans mon esprit, dans mon mental.

    Paradoxalement, si je rencontre des profils équivalent au miens, je me retrouve parfois dans une sorte d’effervescence, et nous pourrions parler des heures non stop.

    Ces questions de filtrages, d’assemblages dans le conscient, l’inconscient, et le subconscient, c’est vraiment de l’ordre du fascinant.

    C’est aussi intéressant pour les questions de “relations amoureuses”, car le temps de se rendre compte de quelque chose d’important n’est là aussi pas forcément immédiat à cause de ces filtrages, et surtout lorsque le cognitif fait autorité sur les émotions, ressentis et nombre de perceptions sensorielles (ce qui est mon cas).


Viewing 1 of 1 posts

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant

New Report

Close