L’insatisfaction chronique

  • L’insatisfaction chronique

    Posted by mina13 on 20 août 2021 à 12 h 38 min

    Bonjour, j’aimerais savoir si certains d’entre vous vivent dans un état d’insatisfaction chronique et n’arrivent plus à trouver de l’intérêt dans les relations amicales ou amoureuses qui ont à chaque fois un goût de “trop peu”, une fadeur ou a contrario un aspect excessif et drama queen. Dans tous les cas, la déception est au rendez-vous. À force de rencontrer des gens qui ne vous correspondent pas (qu’ils soient zèbres ou pas), il y a cette lassitude et cette envie de lâcher l’affaire qui s’installe. Si certains d’entre vous ont des expériences à relater ou des solutions à proposer, je suis preneuse.

    mina13 a répondu il y a 1 année, 1 mois 4 Membres · 11 Réponses
  • 11 Réponses
  • 5dfea3b2338c9 bpthumb

    ellie2303

    Membre
    21 août 2021 à 1 h 15 min

    Bonjour Mina, je vois très bien de quoi tu parles… Tu ne peux pas éviter la déception, malheureusement personne d’autre que toi même ne pourra te donner entière satisfaction.

    Les pistes que je peux te donner c’est premièrement d’essayer de vivre dans l’instant présent, mettre son cerveau sur pause, éviter de se projeter et laisser la vie te surprendre au lieu d’essayer de la contrôler. En second lieu dans les moments où ça «déborde » au niveau émotionnel, essayer de trouver un moyen de te recentrer sur toi même.

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    mina13

    Membre
    21 août 2021 à 9 h 11 min

    Bonjour Ellie et merci pour ta réponse et tes pistes. Je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à vivre cela. Tu as raison sur le fait de rester dans l’instant présent et d’être moins contrôlante. Je médite depuis des années, mais j’ai un mental très fort. La vie peut en effet nous surprendre si on lui en laisse l’occasion, parfois à force d’avoir vécu des expériences désagréables, le cerveau fait des rapprochements et anticipe. Quand le présent n’est pas très sympa, on a aussi tendance à vite se projeter. Il y a également, sans doute, une ouverture à avoir et des schémas à casser (être excessivement à l’écoute et dans le don de soi par exemple) pour attirer de nouvelles relations plus équilibrées et être moins déçue.

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    22 août 2021 à 10 h 24 min

    Je connais ça aussi. Je ne suis jamais satisfaite de ce que je produis ou ce que les autres produisent. Je trouve toujours des défauts dans les manières de faire.

    Quand je m’en suis rendu compte, ça allait déjà mieux. J’ai accepté la variable de l’erreur humaine, que rien ne peut vraiment être parfait, et même que si tout était parfait on se ferait gravement chier.

    Depuis je prends du recul dès que je ne suis pas satisfaite. J’analyse la situation. Elle n’est généralement pas si désastreuse, parfois même plus que correcte. L’important c’est d’avoir fait son maximum. Je ne dis pas non plus que c’est facile tout les jours.

    Concernant les relations amoureuses, j’ai l’impression de les avoir enchaînées. J’ai fini par me convaincre que de toute façon, personne ne pourra me convenir parfaitement. J’avais beau faire mon maximum pour que la relation marche, c’était toujours impossible à vivre. Pourtant j’ai un couple d’amis qui sont très heureux en amour malgré moulte mésaventures. Pour ma part, j’ai enfin rencontré quelqu’un récemment avec qui je vis le parfait amour. Quand je pense que je n’attendais plus à trouver une personne qui me rende vraiment heureuse.

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    martialb

    Membre
    22 août 2021 à 11 h 32 min

    Bonjour,

    J ai l impression d avoir essayé tellement de fois et je me retrouve toujours dans votre situation. La déception. On me dit, ” tu es trop exigeant”. Pourtant je n ai pas cette impression. J ai envie d amitié sincère, régulière mais c est comme si ça ne fonctionnait pas avec moi.

    Comment on fait pour “mettre son cerveau sur pause”.?

    Il y a encore 6 mois je ne savais même pas que certaines personnes pouvaient ne pas réfléchir en permanence.

    Si vous avez de vrais conseils sur cette pause, je suis preneur.

    Merci

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    mina13

    Membre
    22 août 2021 à 12 h 36 min

    @geapix Bonjour, c’est exactement ce que tu décris. Parfois, ce besoin de perfection me paralyse totalement et je tombe dans la procrastination. Ensuite, je culpabilise, c’est sans fin. La perfection n’est en effet pas de ce monde, mais ça reste compliqué à accepter quand on est idéaliste.

    Pour l’aspect amoureux, la séduction en elle-même est une illusion, une fois que ça tombe, il reste les valeurs communes, l’attachement sincère. Or, j’ai l’impression que les gens ne sont souvent pas au clair avec leurs valeurs (sans être vraiment mauvais ou manipulateurs). Ils n’y ont pas vraiment réfléchi ou seulement de façon superficielle. Pour moi, qui pense tout en profondeur, c’est difficile à accepter et ça fini par coincer.

    C’est cool que tu aies trouvé une personne qui te convienne parfaitement. C’est une affaire de circonstances, mais si tu as des astuces, je suis preneuse lol.

    @MartialB Bonjour Martial, personnellement, je comprends cette exigence, c’est justement lié à cette envie d’avoir quelque chose de vrai et d’entier (sans entrer dans la possessivité ou la dépendance affective bien sûr). C’est simplement, le désir de développer une réelle complicité autour de valeurs communes (du moins pour moi). Or, encore une fois et je ne sais pas si c’est une affaire de société ou d’époque, mais les gens (zèbres ou pas d’ailleurs) pensent souvent en termes assez superficiels parce que s’interroger sur ses valeurs profondes et entrer en réelle cohérence avec elles demande du courage et de l’engagement, des efforts qu’ils ne sont pas prêts à fournir. Enfin, ce n’est qu’une explication, je suis ouverte à en entendre d’autres.

    Ensuite, pour mettre le cerveau en pause, j’ai bien des “trucs” parce que je me suis intéressée aux médecines douces (et même formée). Je ne suis moi-même pas suffisamment assidue, mais si on l’est ces techniques fonctionnent réellement. C’est encore une fois une affaire d’engagement et d’investissement dans la durée sinon il n’y aura pas de résultats. Je peux te citer la méditation (classique), la cohérence cardiaque (simple et efficace, mais demande de la régularité), la sophrologie, le yoga, la réflexologie, etc.

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    22 août 2021 à 16 h 43 min

    Oui moi aussi ça me paralyse, me fait procrastiner, culpabiliser, déprimer. C’est terrible parce que les gens ne comprennent pas. Ils font des remarques désobligeantes, Ce qui n’arrange rien au moral. C’est un sacré cercle vicieux. On m’a même traîté de fénéante alors que quand je m’y mets, je fais un travail impeccable… Ce qui demande beaucoup d’énergie et cette idée non plus ne me motive pas à faire les choses.

    J’ai appris à ne plus culpabiliser. Je sais comment je fonctionne. Je sais que j’ai des périodes où je suis motivée pour faire ce que j’ai à faire.

    Concernant la séduction, c’est utile j’imagine pour arriver à sortir avec quelqu’un mais en réalité, je n’en use plus parce que cela n’aboutit jamais vraiment sur une histoire sérieuse.

    Je pense que la séduction n’a pas vraiment lieu d’être pour trouver une personne avec qui tu auras une vrai histoire séreuse. Les choses se passe plutôt naturellement. J’ai écouté un psychologue qui disait que l’amour est comme une charrette tirée par 2 chevaux. Il faut que les 2 partenaires avance vers la même direction et à même allure pour avancer.

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    mina13

    Membre
    22 août 2021 à 19 h 43 min

    @geapix C’est rassurant de voir qu’on n’est pas la seule à vivre ces problématiques. Je sais ce que c’est de se prendre des réflexions et de passer pour un tire-au-flanc alors que ce perfectionnisme génère une forme d’anxiété sur laquelle on n’a finalement pas vraiment d’emprise. Comme toi, je profite des périodes où je suis motivée pour achever le maximum de travail et je me pardonne un peu plus facilement lors des périodes de procrastination.

    Tout à fait d’accord sur le fait d’apprendre à connaître une personne petit à petit pour tisser un lien solide et durable. Ensuite, il faut déjà rencontrer des gens et je suis introvertie, exigeante et free-lance, ça n’aide pas trop lol. Ça arrivera au bon moment, peut-être tout bientôt🙂. Je suis d’accord avec le psy que tu mentionnes, il faut regarder dans la même direction et avoir un système de valeurs proche. Pour le reste, les différences peuvent servir la complémentarité.

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    23 août 2021 à 9 h 05 min

    Chez moi ce stress chronique engendré pas ce perfectionnisme chronique a provoqué une dépression chronique depuis l’âge de 3 ans. Ma vie est plutôt chronique finalement…

    Il m’est arrivé de mettre la faute sur ma mère, qui quoi qu’on fasse n’est jamais satisfaite, mais ce n’est pas aussi simple. Mon père aussi a été exigent ponctuellement envers moi.

    Et puis il y a l’exigence de la société, surtout si tu es une femme. J’ai l’impression de ne pas avoir droit à l’erreur alors que c’est normal de faire des erreurs. C’est humain et c’est un moyen extrêmement efficace d’apprendre.

    Je suis bien d’accord avec toi sur la complémentarité dans le couple.

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    mina13

    Membre
    23 août 2021 à 14 h 52 min

    Je comprends pour le côté chronique, c’est pour cette raison que j’ai choisi d’intégrer ce terme dans le titre. Quand c’est ancré, ça se répète régulièrement. Il y a sûrement, en plus d’un fonctionnement propre, des explications familiales, peut-être même génétiques et transgénérationnelles et bien sûr, comme tu le dis, sociétales et culturelles. J’ai l’impression que cette idée de ne pas avoir droit à l’erreur et à l’échec est quand même très ancrée en France. Ça décourage de l’envie de réessayer, de tenter de se réinventer après un “échec” et favorise justement la dépression. Je ne crois d’ailleurs pas en la notion d’échec, mais en celle d’expérience de vie et d’apprentissage.

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    23 août 2021 à 18 h 57 min

    Oui tu as raison. La prochaine fois que tu t’adresses à quelqu’un en particulier, pense à le mentionner comme ceci :” @Mina13 ” comme ça la personne concernée reçois une notification comme quoi tu as posté un message le concernant. Si tu ne le fais pas, la personne ne peut pas savoir que tu lui as répondu sauf si elle suit assidûment tous les nouveaux postes.

Page 1 of 2