Liberté Egalité Fraternité



  • Liberté Egalité Fraternité

    5f3e7e69d5f09 bpthumb Alfa mis à jour Il y a 1 semaine, 5 jours 3 Membres · 13 Messages
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    19 juin 2020 à 8 h 10 min

    Je vais commencer par critiquer ce slogan publicitaire de l’Etat, tout en restant bien sûr conscient que ce n’est pas qu’un slogan publicitaire, et que nombre de pays nous envient, à juste titre je pense, par rapport à ces concepts essentiels quant à ce qu’ils représentent de positif dans leur essence. Alors je peut déjà apporter plus de précisions par rapport à cette introduction ( que ce sont par exemple bien sûr des concepts universels qui ne concernent pas que la France ), et me doute bien que je vais m’en prendre plein la tronche, mais j’assume et je me lance : pourquoi c’est, quelque part, un slogan publicitaire ? Car bien souvent dans la pub, le but est de déconnecter le cerveau, d’utiliser un biais pour vendre quelque chose en montrant ou en essayant de faire passer autre chose que la chose à vendre en elle-même : pour essayer de vendre une voiture bien polluante, par exemple, on vous montre de beaux paysages… Alors quel rapport avec Liberté Egalité Fraternité ? Déjà, si on prend le mot “Liberté”, dans la tête de beaucoup de monde, c’est un mot forcément positif. Alors que dans la réalité, la liberté n’est ni positive ni négative, tout dépend comment on l’utilise. Et voilà, on vend un mot en laissant croire qu’il est forcément positif, alors que ce n’est pas forcément le cas. Le mot “Liberté”, c’est comme si il était présenté dans une belle vitrine d’un grand magasin. Alors que la liberté, ça peut être, par exemple, la liberté de violer quelqu’un dans la rue ( par exemple ), ça reste une liberté, mais dans ce cas elle n’est bien sûr pas positive. Ah, ça reste une liberté ! Comme buter des animaux qui ne nous ont rien fait juste pour les bouffer, alors qu’on peut se faire même bien plus plaisir à bouffer une excellente salade. Ah ça reste une liberté, mais est-elle vraiment positive ? La liberté, ça ne veut rien dire en soi-même. Pas le temps ce matin de traiter le cas de l’Egalité et de la Fraternité, et le raisonnement n’est pas forcément le même bien évidemment, car ce sont des choses différentes. Mais je pourrai dire ce que j’en pense, et je ne suis pas toujours critique sur tout, je cherche juste la vérité. On peut me dire que c’est “ma” vérité, moi je pense qu’il y a une différence entre chercher la vérité et chercher à avoir raison. Ce que j’essaye de faire passer, c’est qu’il ne faut pas se faire aveugler par un mot qui parait forcément positif, alors que ce n’est pas le cas.

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    27 juillet 2020 à 6 h 54 min

    Anonyme c’était alfamag tout court, du coup je fais suite à mon post avec “vaispastrainer” en plus, mais on verra si je continue à pas trainer ou pas…

    Donc encore sur la liberté, qui reste dans la tête de pas mal de gens, une valeur forcément positive, grâce à la poudre aux yeux qui vient d’où vous voulez, de la personne en elle-même, de l’extérieur, des deux, etc.

    On va prendre la liberté de culte, et la liberté de croire ou pas en l’au-delà ( ou en Dieu, mais c’est déjà encore autre chose ). D’ailleurs on mélange bien souvent et bien volontiers liberté de culte et liberté de croire ou pas dans l’au-delà, mais c’est déjà bien différent.

    Concernant la liberté de culte, bien sûr qu’on est plus dans les guerres de religions, on ne va pas imposer son culte à personne, que ce soit dans le même pays ou pas. Les cultures et les religions se croisent aujourd’hui et depuis longtemps dans plein de pays.

    La liberté de culte est à respecter je pense, car c’est un pendant traditionnel de la famille ou environnemental d’un individu, ou même sans ça, d’un individu tout court. Donc tant que la personne ne devient pas extrémiste à en venir à tuer des gens par exemple, il n’y a normalement pas de problème, et si, donc, la liberté de chacun concernant cette question ne dérange pas “la société”, y’a pas de mal à ça, donc rien à dire sur les affinités de chacun concernant cette question, en dehors d’actes extrêmes et nuisibles à autrui.

    Concernant le fait de croire en l’au-delà ( voire en Dieu ), la liberté qui nous est imposée par la laïcité pose question tout de même je pense. C’est une autre question que la liberté de culte je pense. Car d’un côté, ok pour les traditions ( et encore, égorger un mouton dans une baignoire… ) ( et d’autres choses ), mais d’un autre côté, la laïcité nous “impose” le droit à la liberté de nous planter ou pas sur le fait que l’au-delà existe ou pas…

    Bah si, l’au-delà soit il existe, soit il existe pas, donc dire que tout le monde est libre d’en penser ce qu’il veut, ça veut dire qu’on laisse tout le monde libre de se planter à ce sujet. Alors que la liberté, on en fait quelque chose, souvent, de foncièrement positif, mais là c’est : tu es libre de te planter ou pas par rapport à une vérité, quelle qu’elle soit, donc pas du tout 100% positif !

    C’est simple, l’au-delà, et même Dieu, existe ou pas. Et on fait passer la pilule de : croyez ce que vous voulez là-dessus ou pas. En gros, 50% ou plus des gens peuvent se planter à ce sujet, et tout le monde applaudit cette liberté.

    Y’aurait pas comme une arnaque là ? La société nous dit en gros : que tu te plantes ou pas concernant la vie après la mort, j’en ai rien à battre ! Sauf que la société est faite d’une masse d’individus, donc si la moitié se plante à ce sujet, et par exemple, ne pense pas à son avenir dans l’autre monde, vous ne pensez pas que ça pourrait changer des choses ?

    Les NDE nous apportent des messages de l’au-delà, moi je trouve ça vraiment cool de pouvoir au moins avoir des pistes par rapport à cette question ( et par rapport à l’avenir de chacun au passage ) plutôt que que dalle du style : croyez, ou croyez pas, on s’en bat la race !

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    27 juillet 2020 à 7 h 23 min

    Liberté de croire ou de ne pas croire à l’au-delà, Ouais c’est bien beau la liberté, la laïcité est sans doute le moins pire des “systèmes”, tout comme la démocratie, mais en attendant, la laïcité nous dit : t’es libre de croire ou pas en l’au-delà, que ça existe ou pas, que te plantes ou pas, moi je m’en fous ! Donc 100% positif la liberté concernant cette question, vraiment ? Parce qu’une chose est sûre je pense, soit ça existe, soit ça existe pas, et tout le monde est ok dans la laïcité pour rester dans le flou concernant cette question… Alors qu’on a les témoignages NDE, mais c’est pas grave…

    Rester dans le flou, ça vous parait 100% positif ? Ah c’est ce que la laïcité promeut ! La liberté concernant cette question. Que tu te plantes ou pas concernant cette question, la laïcité, elle en a rien à battre les mecs ! En attendant elle fait bonne figure puisqu’elle laisse tout le monde libre ( de se planter ou pas ), elle a bon dos parfois la liberté !

  • 5f23fd5431e5c bpthumb

    Norbert

    Membre
    27 juillet 2020 à 18 h 58 min

    @alfamag-vaispastrainer

    salut, tu dis “Donc encore sur la liberté, qui reste dans la tête de pas mal de gens,
    une valeur forcément positive, grâce à la poudre aux yeux qui vient d’où
    vous voulez, de la personne en elle-même, de l’extérieur, des deux,
    etc.”

    la liberté c’est aussi celle du fort d’écraser le faible.

    concrètement par exemple le fort décide de remplacer les cultures de mais pour l’alimentation par des cultures de maïs pour faire du carburant: bilan 100 000 morts (dans les années 2010)

    est ce une “bonne liberté, celle ci ?

    une proposition de réponse: ne faudrait il pas

    A]

    a) fixer une hiérarchie des besoins (Maslow) manger>sécurité>intégration sociale> épanouissement ???

    b) fixer la règle, pour satisfaire mon besoin secondaire je ne peux pas te frustrer de ton besoin primaire,…????

    B] corréler la satisfaction des besoins avec l’effort fourni, en ayant permis de fournir l’effort

    (car souvent une personne veut travailler mais ne peut pas,…) ???

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    29 juillet 2020 à 1 h 23 min

    Hello @Anonyme

    De bonnes questions, mais tu sais tu les pose à un âne !

    Je vais essayer de faire ce que je peux ceci dit :

    “salut, tu dis “Donc encore sur la liberté, qui reste dans la tête de pas mal de gens,
    une valeur forcément positive, grâce à la poudre aux yeux qui vient d’où
    vous voulez, de la personne en elle-même, de l’extérieur, des deux,
    etc.”

    la liberté c’est aussi celle du fort d’écraser le faible.

    Réponse : je disais pas autre chose en disant ça, au contraire.

    concrètement par exemple le fort décide de remplacer les cultures de mais pour l’alimentation par des cultures de maïs pour faire du carburant: bilan 100 000 morts (dans les années 2010)

    Réponse : hé bien oui, il est là le problème par exemple.

    est ce une “bonne liberté, celle ci ?

    Réponse : non bien sûr.

    une proposition de réponse: ne faudrait il pas

    A]

    a) fixer une hiérarchie des besoins (Maslow) manger>sécurité>intégration sociale> épanouissement ???

    Réponse : non, ce que je comprends de cette pyramide, mais si ça trouve non, c’est que les uns sont plus importants que les autres selon une échelle pyramidale, mais tu peux avoir à manger toute ta vie est être en insécurité, et te faire buter. Toute la bouffe qui te restera pour le reste de tes jours ça servira à rien. Je pourrais donner d’autres exemples, entre épanouissement et alimentation par exemple, qui peuvent ne pas coller dans l’ordre que tu as énoncé, mais ce serait long ici.

    b) fixer la règle, pour satisfaire mon besoin secondaire je ne peux pas te frustrer de ton besoin primaire,…????

    Réponse : Effectivement, les besoins des uns par rapport aux autres doivent rester dans le respect ( mais c’est très très large le respect ) Donc oui, mais malgré ta question très précise, ça reste très large je pense.

    B] corréler la satisfaction des besoins avec l’effort fourni, en ayant permis de fournir l’effort

    (car souvent une personne veut travailler mais ne peut pas,…) ???”

    Réponse : Repose-moi cette question si tu peux car ça me semble assez large, on parle de besoin , de satisfaction, de l’effort, de l’impossibilité. Si tu peux préciser ta question ?

    Bonne soirée à toi

    et cool pour ton post !

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    18 août 2020 à 7 h 23 min

    <div>Sinon on peut parler de Fraternité aussi, pour moi dans ce slogan “Liberté égalité fraternité”, tout se vaut d’un point de vue de comment est dirigé tout ça, et digéré aussi…</div><div>

    En gros on te dis : réfléchis pas, bouffe tout ça. Bon tu digères tout ça ? Ca tombe bien, c’était la direction… Direction, dirigeants, on est pas loin quoi… C’est même exactement ça en fait.

    C’est le slogan de la France, mais la France c’est vraiment ça ? Dans une pub, tu vois, tu entends un slogan, qui te pousse à acheter en fonction de ce qu’on te dis, et là c’est pas tellement différent en fait…

    Ce sont de belles valeurs, mais des valeurs récupérées, comme un peu tout en politique… Pour en faire autre chose bien sûr ! Sinon pourquoi récupérer ? Sinon on applique ! Ce sont deux verbes différents et très possiblement opposés…

    Si le politique a besoin de récupérer des valeurs, des combats, c’est pour en faire autre chose, sinon il promulguerait ces choses tout simplement, sans avoir besoin de les récupérer ! Et en faire autre chose, c’est manipuler les choses.

    Donc yes, liberté égalité fraternité, c’est bien beau sur le papier, ou sur les frontons des monuments publics, mais sinon ?

    Je dis pas que rien n’est fait dans ce sens, pas du tout, ni que l’anarchie serait mieux que la loi, mais en attendant y’a pas comme un entubage de ce côté ?

    Bise à tous

    </div>

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    20 août 2020 à 14 h 25 min

    Un bel exemple je trouve, de liberté, d’égalité, et de fraternité à la fois

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    20 août 2020 à 14 h 30 min

    Mais pas non plus besoin d’habiter dans des cabanes pour ça !

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    22 août 2020 à 6 h 38 min

    Un mec qui parle de… ( vidéo à suivre )

    ( bon ok pour les thunes en jeu de son côté )

    Mais sinon, bonnes idées le mec je trouve !

    Il explique en gros que différentes haines sont en majeure partie le fruit ( pourri ) d’un manque de communication entre les gens. Exactement comme le disait @Norbert, vrai !

    Il parle en gros d’éclater la bulle de “silence” entre par exemple des maghrébins français ( si c’est pas le bon terme, merci de ne pas me traiter de raciste ), et des gens qui votent extrême droite par exemple.

    Il démontre, je trouve, que si ces gens arrivent à se parler, la bulle de haine éclate au bout de peu de temps de discussion, et qu’on rentre déjà dans quelque chose de plus positif, de compréhension de l’autre, de ses problèmes, pourquoi chacun en arrive à penser comme il pense, etc.

    Et à partir de là, comprendre l’autre, et la haine disparait simplement, alors qu’on pensait tous ( ou presque, ou en tout cas en apparence ) que ce problème était hyper compliqué,

    alors qu’il ne l’est pas si on met les bonnes choses en oeuvre par rapport à cette question, c’est à dire des rapports humains et de la discussion ! C’est pas plus compliqué que ça au final sans doute. Sauf qu’il n’y a pas, ou peu, d’espace de parole entre ces différentes “communautés”. Comme le disait @Norbert très justement, le manque de possibilités et de réalités de “brassages” de populations est le source de nombreux problèmes d’incompréhensions, et d’autres problèmes du coup plus grave, entre les gens, ou entre certaines personne en tout cas.

    Je vais peut-être faire une analogie complètement conne à ce sujet, mais Hank, dans Breaking Bad, ne dit pas autre chose à Mr White : la communication, se parler, c’est important ! ( bon ok, il parlait de sa femme cleptomane, mais l’exemple de ses phrases vont bien au-delà de son propre propos sur ce coup-là je pense ! )

    Du coup, la vidéo à ce sujet :

    ( et ne pas se fier au titre possiblement, voire très anxiogène, mais no souci, le mec ne parle au final pas vraiment de ça, enfin peu je trouve )

    Bise à tous

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    22 août 2020 à 6 h 46 min

    Un mec qui parle de… ( vidéo à suivre )

    ( bon ok pour les thunes en jeu de son côté )

    Mais sinon, bonnes idées le mec je trouve !

    Il explique en gros que différentes haines sont en majeure partie le fruit ( pourri ) d’un manque de communication entre les gens. Exactement comme le disait @Norbert, vrai !

    Il parle en gros d’éclater la bulle de “silence” entre par exemple des maghrébins français ( si c’est pas le bon terme, merci de ne pas me traiter de raciste ), et des gens qui votent extrême droite par exemple.

    Il démontre, je trouve, que si ces gens arrivent à se parler, la bulle de haine éclate au bout de peu de temps de discussion, et qu’on rentre déjà dans quelque chose de plus positif, de compréhension de l’autre, de ses problèmes, pourquoi chacun en arrive à penser comme il pense, etc.

    Et à partir de là, comprendre l’autre, et la haine disparait simplement, alors qu’on pensait tous ( ou presque, ou en tout cas en apparence ) que ce problème était hyper compliqué,

    alors qu’il ne l’est pas si on met les bonnes choses en oeuvre par rapport à cette question, c’est à dire des rapports humains et de la discussion ! C’est pas plus compliqué que ça au final sans doute. Sauf qu’il n’y a pas, ou peu, d’espace de parole entre ces différentes “communautés”. Comme le disait @Norbert très justement, le manque de possibilités et de réalités de “brassages” de populations est le source de nombreux problèmes d’incompréhensions, et d’autres problèmes du coup plus grave, entre les gens, ou entre certaines personnes en tout cas.

    Je vais peut-être faire une analogie complètement conne à ce sujet, mais Hank, dans Breaking Bad, ne dit pas autre chose à Mr White : la communication, se parler, c’est important ! ( bon ok, il parlait de sa femme cleptomane, mais l’exemple de ses phrases vont bien au-delà de son propre propos sur ce coup-là je pense ! )

    Du coup, la vidéo à ce sujet :

    ( et ne pas se fier au titre possiblement, voire très anxiogène, mais no souci, le mec ne parle au final pas vraiment de ça, enfin peu je trouve )

    Bise à tous

    https://www.youtube.com/watch?v=1IUfQ7o8TnI

    ps : désolé, j’ai reposté pour rectifier une faute d’orthographe

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    22 août 2020 à 8 h 58 min

    Il se peut que j’utilise pas toujours les bons termes pour désigner les gens.

    D’ailleurs je suis d’accord avec cette phrase, mais pas tellement non plus.

    Car désigner les gens, ça veut dire quoi ? Car je les connais pas les gens !

    Et puis “désigner les gens”, c’est moche quoi !

    Ok il y a des “courants” ou des “communautés”,

    mais ce ne sont que des mots je pense,

    généraux, et donc non représentatifs des différentes personnes en elles-mêmes, quelle que soit leur “confession”. ( je pense ) Si confession il y a quelle qu’elle soit, et ça non plus n’est pas un problème en soi je pense pour un vivre ensemble.

    Donc je parle un peu sur tout ça, mais j’espère ne pas en parler en mal, de tous points de vue.

    Bise à tous

  • 5f23fd5431e5c bpthumb

    Norbert

    Membre
    11 septembre 2020 à 12 h 08 min

    Merci @Alfa Oui tout est problème de communication (y compris les maladies: si on arrive à communiquer, on n’a plus besoin de la maladie pour le faire)

    Or la mode est de ne plus communiquer et de fermer les lieux de rencontre: , les contacts humains sont remplacés par le télétravail ou les caisses automatiques, on a supprimé les bals du 14 juillet et même fermé les discothèques, diminution des marchés aux légumes, on interdit les “pauses café” (rendues célèbres par la télé), les gens sont saturés de spams et n’ouvrent plus le mail ou ne répondent plus au téléphone d’un inconnu…

    Et même dans les manifestations contestant “le manque de dialogue du gouvernement” on met de la musique et les gens ne se parlent plus

    C’est un phénomène de société (mondial) qui a commencé en 2000.
    et bien sûr le corona c’est la “Covid” sur le gâteau !

    Les artères de la communication, sont en train de se boucher !

  • 5f3e7e69d5f09 bpthumb

    Alfa

    Membre
    13 septembre 2020 à 15 h 09 min

    Oui @Norbert

    Entièrement d’accord, les artères de com se bouchent, et c’est une belle métaphore que la tienne sur cette question je trouve.

    Les biais du malin sont nombreuses pour biaiser nos possibilités d’évolution et de discussion. J’en suis moi-même victime, et en même temps responsable. Selon différentes choses.

    Le maître des illusions est là, au quotidien, partout. Se manifeste spirituellement et même matériellement. ( les deux vont parfois de pair )

    C’est pourquoi prendre les religions par dessus la jambe est pour moi une erreur fondamentale.

    Mais désolé si je pars un peu loin, peut-être que d’autres ne partent pas assez loin aussi…

    La modération en toute chose, même en matière de spiritualité me parait la meilleure chose à adopter et à appliquer. Mais c’est mon avis.

    Bien à toi


Affichage des publications 1 - 13 de 13

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close