Le sens de la vie

  • Le sens de la vie

    Posted by olbius on 6 mars 2022 à 14 h 19 min

    Le sens de la vie, ça vous évoque quoi ? La vie a-t-elle un sens ? Et par “sens de la vie”, qu’entendons-nous exactement ?

    L’expression sens de la vie désigne l’interrogation sur l’origine, la nature et la finalité de la vie ou plus généralement de l’existence, en particulier de l’existence humaine. Cette interrogation métaphysique se trouve souvent posée sous la forme d’une série de questions : « qui sommes-nous ? », « d’où venons-nous ? », « où allons-nous ? », « pourquoi sommes-nous ici-bas ? »…

    Source : Sens de la vie (Wikipedia) (je vous laisse éplucher, si le cœur vous en dit, le sens de la vie en philosophie, le sens de la vie en religion, et… le reste, y a un bon rappel des bases).

    Un podcast sur la question du sens de la vie vient d’être ajouté sur le site de France Culture :

    Quel que soit le fondement que l’on donne au sens de la vie, celui-ci ne cesse de varier au cours du temps. Qu’est-ce qui peut expliquer que le sens de la vie oscille tant ?

    Source : Comment la vie peut-elle perdre son sens ?

    Quel est le sens de la vie, selon vous ? Mais la vie a-t-elle seulement un sens ? Et si elle n’en a pas, comment lui donnez-vous du “sens”, une signification, une direction, ou autre…? Et quid de l’expression “le vrai sens de la vie” ? A-t-elle un sens ? 😉

    A vous le micro !

    cinematographe a répondu il y a 2 mois 9 Membres · 36 Réponses
  • 36 Réponses
  • 626bb25d54601 bpthumb

    le_bacteriophage

    Membre
    6 mars 2022 à 14 h 30 min

    Je copie/colle diiiiiiiirect :

    Je ne suis pas sûr d’avoir déjà réellement douté du sens de ma vie mais mes souvenirs sont tellement partiels que c’est difficile à dire. J’ai déjà pu être perdu, bien sûr mais si j’y pense bien, je crois que je n’ai jamais trouvé un quelconque sens à ma vie. Alors oui, j’ai pensé que mon rôle était de faire de mon mieux pour aider des gens et les accepter avec leurs familles. Aussi, depuis que ma fille est là, j’ai un but clair qui est de lui transmettre le moins de troubles possible et de faire en sorte d’avancer avec elle sur ceux qui vont se présenter en tentant d’aborder les choses de la façon la plus complète possible et donc sans la préserver de réflexions difficiles (et sans me préserver moi-même mais je pense que je n’ai jamais su vraiment faire ça).
    Difficile pour moi de me questionner sur le sens de ma vie quand j’ai l’impression de m’être à peu près toujours dit que ma vie n’avait pas à avoir de sens précis. Je voulais juste que mon passage sur terre laisse le moins de traces possible, qu’elles soient bonnes ou néfastes (merci à mon grand-père pour ce type de message que je garderai avec moi jusqu’à la fin).
    Par contre, je me suis beaucoup questionne sur le sens de la vie de l’humain et je continue de me questionner. J’avoue que là, j’ai du mal à trouver des réponses satisfaisantes.

    Vous êtes nombreux à avoir cherché le sens de votre vie? (Vraie question)

  • 62103001ea254 bpthumb

    bartorn

    Membre
    6 mars 2022 à 22 h 08 min

    Le sens de la vie, hein? C’est pas de la torture cette question?

    Pourquoi chercher un sens à la vie? C’est vain. La vie est là avec un sens ou sans, autant vivre sans se poser la question, non? Les animaux ou les plantes ne se posent pas la question et vivent.

    Me suis posé la question marmot, mais comprenant que je ne trouverai jamais de réponses, j’ai globalement arrêté de me poser des questions. Depuis, je vis, sans sens, acceptant plus ou moins facilement les épreuves, acceptant plus ou moins facilement la vie.

    Plus ça va, plus les mots du grand père de Dhiminy me parlent. C’est une idée qui me hante, laisser le moins de trace, surtout aux jours d’aujourd’hui. Mais cela ne donne pas de sens à la vie, à la rigueur, un objectif à ma vie.

    Toutes les questions, tout les actes mèneront à une seule chose : la mort. De tout un chacun, de l’humanité, de notre système solaire, sans espoir, sans désespoir. C’est la fatalité.

    Nous ne sommes pas grand chose, il faut se l’avouer. Se questionner sur le sens de la vie est un moyen de se donner un peu plus de consistance mais ça me paraît tout à fait illusoire.

    C’est mon avis.

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    7 mars 2022 à 14 h 39 min

    Les Grecs pensaient que le théâtre permettait de mettre en évidence nos travers. Nous les montrer et rendre possible la fameuse catharsis. Selon eux nos travers étaient guidés par notre volonté de vouloir nous assimiler à des dieux, voir les supplanter.

    Cela me paraît valable.

    Puisque l’homme est le seul animal à s’être libéré de sa condition animale. Ce qui fait qu’ il pète régulièrement plus haut que son cul.

    Puis cette formule de libération me semble bien peu valable.

    Puisque les pulsions animales sont toujours en nous. Mais elles sont socialement inacceptables. Et il est de bon ton de les brimer lorsqu’elles surgissent en nous.

    Je parle des fondamentales Baiser, Bouffer, Bastonner ou Battre en retraite.

    Donc les Grecs sanctionnaient par le biais du théâtre et de l’outil de la catharsis la propension mégalomane de l’homme à croire qu’il est un dieu.

    C’est à dire qu’il n’est plus un animal, et qu’il a donc un autre sens pour lui, à la vie. Autre que de rester en vie le maximum possible et assurer une descendance.

    Alors peut être que le théâtre est la représentation de ses errances épistémologiques ?

    Quel sens trouver à la vie pour des semi-dieux?

    Pourvus d’un corps, toujours régi par ses pulsions animales. Mais, aussi, d’un esprit qui répugne à les laisser s’exprimer.

    Selon moi l’homme est une dichotomie ambulante.

    Il y a ce corps qui demande qu’on le maintienne en vie et qui veut se reproduire. Et l’esprit qui interprète tout ce que veut faire le corps sous l’œil de Sauron de la morale.

    Et bam ça fait des Chocapic ! Ah non, bam ça fait un burn-out.

    ( Attention,on peut très bien ne pas être éloigné spirituellement de ce que demande le corps. Et là je pense que des personnes vivent en adéquation avec leur corps et leur esprit. Et tant mieux.)(C’est peut-être un système valable de catégorisation de la race d’Homo Sapiens, adéquation nulle, totale ou partielle, du paleocortex archaïque animal et de du neo-cortex humain.)(Niveau de moral et spectre de dépression)(Échelle d’humanité ? Échelle d’animalité ?)

    Mais il y a sur le continuum, un autre extrême, celui de l’esprit qui souffre des besoins de ce corps et de devoir l’entretenir. Un esprit qui rêve de n’être plus qu’un esprit . Affranchit des lois primaires de ce corps.

    Que c’est il passé ?

    Nous sommes tombés, nous les Hommes, aux mains des moralistes. Il a été établi, dans cette dichotomie, cette cohabitation malsaine, qu’être un animal c’était mal.

    (Imaginez si l’inverse avait été plébiscité^^)((Et peut être puisque j’ai lu la démonstration sur les quatre possibilité d’univers Parallèles de Faiseuse qu’il y a un réalité où la morale est inversée)).

    Bref les Lois et la religion ont commencées à suinter de partout. On ne sait pas quand elles sont nées. Parce qu’avant les Sumériens nous n’avons pas de traces écrites.

    Et on peu essayer de déduire sur certaines représentations rupestres, se poser la question sur d’éventuelles transmissions de lois.

    Un autre outils que l’on considère maintenant ce sont nos contes et légendes.

    Mais sinon la première trace, deux milles ans avant notre ère, c’est le code de Hammurabi. Qui détail en gros qui est à quoi ?comment ? Et ce qui ce passe si tu chie dans la colle. C’est Babylonien.

    ( § 154 : Si quelqu’un a « connu » sa fille, on le chassera de la ville. § 155 : Si quelqu’un s’est choisi une bru pour son fils, si son fils l’a « connue », si lui-même, par la suite, a couché dans son sein et si on l’a pris, on liera cet homme et on le jettera à l’eau. § 156 : Si quelqu’un s’est choisi une bru pour son fils, si son fils ne l’a pas « connue » et si lui-même a couché dans son sein, il lui payera une demi-mine d’argent et il lui restituera intégralement tout ce qu’elle avait apporté de la maison de son père et l’époux qui lui plaira elle prendra. § 157 : Si quelqu’un, après la mort de son père, a couché dans le sein de sa mère, on les brûlera tous les deux. § 158 : Si quelqu’un, après (la mort de) son père, a été pris dans le sein de la « grande » qui avait engendré des enfants (manifestement sa belle-mère), cet homme sera expulsé de la maison paternelle)

    Mais voilà l’homme à réglementé son animalité pour pouvoir vivre en société. Sûrement à partir du moment où la démographie a augmentée. (Et au vu de l’extrait d’Hammurabi ils devaient en avoir leur claque des consanguins ((ce que je comprends)).

    On passe de groupe d’hommes qui vivent sur un vaste territoire et se déplacent en fonction des saisons(un petit été et un très grand hiver) et de l’épuisement des ressources (territoire de chasse vaste sur des étendues de type toundra, pas de forêt durant les maximum glaciaires(Riss, Würm, Vistulien).(Pléistocène)(Paléolithique) (Je parle de l’Europe)

    Donc vastes étendues de toundra.

    Peuplée de gros gibiers(Rhinocéros, Mammouth(plus à l’est ), Bison, Cerf, Renne, Bouquetin, Isard, Ours, renard, loup, lion des cavernes, hyène des cavernes(carnivores pour fourrure pas pour la viande. (Puis c’est des concurrents)…)

    Puis l’interglaciaire s’installe.(Début de l’Holocène)

    Les saisons changent et le biotope aussi.

    Finit les grandes toundras et le gibier titanesque.

    Place aux forêts.

    Et petit gibier.

    Explosion démographique. Plus besoin de vivre en groupe pour chasser du gros gibier.

    Invention de l’arc.

    Sédentarisation.

    On arrive doucement mais sûrement à la Néolithisation. La protohistoire.

    Et l’avènement de la Société.

    Et de ses dogmes.

    Avec la morale comme fer de lance pour rendre possible le vivre ensemble ?

    Est-ce que les fourmis se volent, se tuent, se mangent où se violent entre-elles ? (Dans la fourmilière,collègue, je te vois arriver).

    Non.

    Dès l’instant où la démographie s’accentue il se développe une sorte de conscience collective, celle de n’être qu’un élément nécessaire au fonctionnement d’un tout.

    Choses que nos voisins à l’Est ont réussi à mieux développer que nous.

    Le collectivisme.(Je ne porte pas de jugement, juste j’observe. Force est de constater, que leur philosophie, les poussent, en règle générale, car comme dans notre société il y a un continuum, mais bref, les poussent à être plus collectivistes, qu’individualistes. Maybe aussi que le fait d’avoir une population de deux milliards ça aide ? ou c’est la conséquence ? )

    Bref.

    Nos lois et mœurs servent ce but.(Au moment où l’on créer nos lois, c’était le bordel sa mère, même Dieu dans la bible il génocide l’ensemble de la terre, sauf Noé (pourtant le gars est un alcoolique notoire qui aime finir nu en coma éthylique devant ses enfants ((maybe le complexe du survivant.)(((maybe aussi de devoir laisser ses fils niquer leur mère pour repeupler la terre ?)((((maybe parce qu’il les a vu se taper des animaux, faute de grive on se contente de merle ?))))

    Générer une adhésion commune à un tout pour accomplir des choses atteignables grâce à l’action combinée de nombreux individus en adéquation.

    C’était l’enjeu avec l’explosion démographique.

    Nier notre animalité.

    Et en un sens nos émotions. Développer la raison.

    Pour devenir une force de volonté et d’action commune. (En gros t’oublie que tu es un petit lego et tu t’assemble pour créer la bateau pirate)(C’est le truc qu’on a tous pensé petit non ? Et si nous n’étions que les molécules d’un plus gros organisme ?) ( Ou le fameux « Je suis le bulbe rachidien de Jack. Sans moi Jack ne pourrait réguler sa fréquence cardiaque, sa tension et sa respiration » Dans fight club.)

    Sauf que l’Humain n’est pas que raison.

    Il est régit avant tout par ses émotions.

    Et c’est encore une fois lié à la préservation de son corps.(L’émotion est le carburant, l’anima pour que le corps se meuve et obéisse à l’esprit)((Tu vois le petit bonhomme dans la tête d’un zig en mode Steam punk, qui tire sur des pistons, avec de la vapeur partout, en hurlant à faire frémir ses moustaches, avec un accent écossais à faire trembler la reine Elisabeth :

    -Tu vas m’obéir vil canasson ! )

    Cet idéalisation de l’Homme dénué de sentiment, maître de son corps, plein de noblesse grâce à son esprit.

    Ne fonctionne pas.

    Les quatre B des pulsions animales sont bien plus puissants.

    Et surtout la chimie des émotions opère par le biais de ces substances hormonales qui régissent nos comportements.

    C’est là que la religion arrive.

    Et nous propulse dans ce système de paternalisme vraiment pénible que nous ressentons ici en France je trouve.

    Ce mécanisme qui est dans une première phase.

    L’Etat se rend indispensable en te volant ton autonomie.

    Tu deviens donc dépendant de lui pour survivre.

    Et tu ne recherche plus à être autonome.

    Ensuite vu qu’il te prend pour un enfant débile et qu’il ne te fait pas confiance, il te force à faire des trucs.

    Et si tu t’oppose à ce joug, il refuse de te fournir de quoi survivre.

    La religion fait un peu pareil.( Etttt je me relis et je pense, que c’est aussi ce que notre cerveau fait, zut !Si tu fais ce qu’il dit, bam t’as un shoot de dopamine, si tu n’obéis pas, cortisol dans ta tronche, Tchétchène ! *crache par terre.*)

    Elle te baptise ,donc te donne ta carte de membre, de bénéficiaire du Paradis.

    Par contre il te faut te plier à ses exigences morales, toute ta vie.

    Ce qui implique de souffrir et d’être ultra hypocrite face à tes besoins primaires.

    Et, seulement si tu a été un bon petit soldat et que tu t’es bien laisser faire, que t’as bien été la pute de la société et de la morale, tu pourras aller au paradis.

    Et dans le cas contraire tu vas en enfer et là, t’as des génies comme Jérôme Bosch qui ont produit des illustrations de ce que ça doit être, avec j’en rigole encore, sur les fesses d’un supplicié dans un de ses tableaux, une partition de musique. Qui a été mis en musique et c’est pas mal du tout^^

    « Quelques-uns, par suite de l’ignorance où ils sont de la décomposition réservée à notre nature, par suite aussi de la conscience qu’ils ont de leurs mauvaises actions, passent leur vie dans le trouble et l’angoisse, en imaginant des fables mensongères sur ce qui advient après la mort. »

    Pensées,297, Démocrite.

    Ce qui est réconfortant c’est qu’il existe peut être une réalité où l’on a écouté Démocrite l’Abdèrien, ( environs quatre cent ans avant notre ère.)

    Il était l’élève de Leucipe.

    Abdère se situe en Grèce sous la Bulgarie.

    A l’époque de Démo les Perses avaient envahit la zone, et notre petit Démocrite il s’est fait éduquer par des mages Perses. (Leur roi c’est le fameux Xerxès, oui vous pensez à cet elfe anorexique sadomasochiste avec une alopécie franche et plus de bijoux que Barracuda dans agence tout risque, matérialisé dans le film trois cent.)

    Durant le début de l’âge adulte il part en voyage, ayant hérité d’un petit pactole. Il voyage en Afrique, au moyen Orient, en Asie. Sans ressources il rentre au bercail, et il reçoit un accueil plutôt froid, genre de la société conservatrice de droite qui considère que le savoir ne rapporte pas de mailles, donc que c’est useless, du loisir quoi ! Sans le sous, des idées excentriques plein la tête, c’est un peu un punk fils de bourgeois qui fait le clodo dans la rue.

    Mais Démocrite est malin.

    Il monte un coup. Achète la plus part des stocks d’huile. Spéculant sur le court à la hausse, futur.(Lié à la météo^^ Ce ouf quoi !)(Enfin ce ne sont que des choses qui ont été rapportées, je vous explique pourquoi après).

    Et il réalise un coup de bambou.

    La ville est ahurie de se son intelligence et on arrête de lui casser les pieds.

    Puisqu’il rend la marchandise et ne demande pas son bénéfice.

    Il finit par vivre dans le jardin de son frère, dans une cabane.

    Et il n’a pour but que d’étudier et d’écrire.

    La plus part de ses écrits sont maintenant détruits, comme il ne croyait pas en dieu, dans une époque où c’était très mal perçu.

    Et pour finir au moyen âge avec les diverses inquisitions et autodafés, au troisième siècle de notre ère, il lui on fait sa fête à Démocrite. Des atomes mon cul ! Hérétique ! C’est dieu qui a créer le monde ,blabla. )

    Ben il a bien failli disparaître pour de bon.

    Heureusement que d’autres parlent de lui.

    Sinon, ben, il serait passé à la trappe.

    À priori il en avait rien à carrer de la postérité.

    Cool Démocrite, l’humilité ça fait propre….

    Mais espèce de connard ! On aurait pu s’éviter l’obscurantisme religieux ! Et là pépère joyeux, rigolo mais machiste (Ben ouais, paraît que Démo il s’est crevé les yeux parce-que de ne pas pouvoir contrôler sa bistouquette, ça lui foutait les glandes. Et lui il ne voulait pas passer sa life à échafauder comment il allait faire pour tirer Hélène and co, ben il a coupé la poire en deux. Il s’est crever les mirettes. Comme ça finit les distractions, bien qu’il y ait une rumeur qui dit que le gars pouvait flairer les vierges !)

    Mais bon démo il m’aurait dit ça.

    Ma petite Camille (Il n’aurait pas vu ma taille et il m’aurait prise pour une conne comme je suis une femme. Après j’ai la voix grave, j’aurais peut être pu l’enfumer. Je ne suis plus vierge en plus. Mais bref, il m’aurait dit^^

    « Pour être véritablement philosophe, il faut se convaincre en détail qu’il n’y a presque dans le monde, que des fous et des enfants. Des fous plus dignes de pitié que de colère ; des enfants qu’on doit plaindre et contre lesquels il n’est jamais permis de s’aigrir, ni de se fâcher ma brave fille. »

    En s’esclaffant comme un demeuré parce que le gars il est reconnu pour ça^^ Et il m’aurait claqué la porte de son mausolée au pif, dans lequel il a finit par se claquemurer, parce que merde ces fous et ces gosses et ces tentatrices jacassent trop !

    Ne jamais oublier comme le disait Audiard, ne pas reconnaître son talent c’est faciliter la réussite des médiocres.

    Platon aurait voulu brûler tous les écrits de Démocrite, askip.

    Et lui ben on l’étudie en bonne place dans nos écoles…sic.

    Et sa philosophie a soutenue ,toute ces conneries d’idéal ascétique délétère, qui me font penser que l’homme qui rêve d’être un dieu, poursuit un idéal de pureté morale et physique qui le rend malheureux.

    Finalement la morale humaine et la poursuite de l’idéal ascétique ressemble à ce parasite, le toxoplasme, qui fait perdre à son hôte le goût de survivre.

    La souris qui le porte se laisse manger par le chat.

    Le sens de la vie des Hommes, c’est d’être malheureux d’être des animaux. L’animal névrosé de pouvoir exercer la noétique. Prendre de la hauteur, être conscient de son existence et d’avoir un jugement moral de ses actes.

    « Vous n’êtes pas exceptionnels, vous n’êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique, vous êtes fait de la même substance organique pourrissante que tout le reste, nous sommes la merde de ce monde prête à servir à tout, nous appartenons tous au même tas d’humus en décomposition. »

    Fight club, David Fincher.

    « Quand la statue montre le ciel, l’imbécile regarde le doigt. »

    Amélie Poulain, Jean Genêt.

    « La nature et l’éducation sont proches l’une de l’autre. Car l’éducation transforme l’homme, mais par cette transformation, elle lui crée une seconde nature. »

    Fragments authentiques d’œuvres indéterminées,33, Démocrite.

    Petit jeu avec le tableau, c’est un triptyque, le jardin des délices, troisième panneau de Jérôme Bosch. Trouveras-tu le supplicié qui porte la partition de la chanson des fesses, sur ses fesses ?

  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • 626bb25d54601 bpthumb

    le_bacteriophage

    Membre
    7 mars 2022 à 19 h 32 min

    @bagayaga

    Sache que tu viens de me violer l’esprit et que j’ai aimé ça! En gros, je viens de me prendre une leçon de 15 disciplines différentes en moins de 15 minutes. Je t’enverrais bien au bûcher mais comme je ne suis qu’un animal, je vais juste continuer à vivre comme si rien de tout ça n’avait eu lieu.

    Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrraaavoooo 👌👏

  • 626bb25d54601 bpthumb

    le_bacteriophage

    Membre
    7 mars 2022 à 19 h 40 min

    @joelliberte13

    Je crois avoir exposé ma vocation 🙂

    Une fois que j’aurai pu faire ce qu’il faut (si j’y parviens) le reste de ma vie ne sera qu’un spectacle plaisant en attendant l’ultime aboutissement : la mort en retournant à la terre et en laissant ceux qui m’entourent conscients que j’ai eu une vie accomplie, avec des soucis, des regrets, des motifs de grande satisfaction mais en espérant juste disparaître le plus possible et de la façon la plus rapide possible. J’espère que mon grand-père n’existera bientôt plus pour moi car rien de ce qu’il m’aura dit ne me semblera si génial que ça. Il m’aura guidé, assurément mais je pourrai le laisser mourir sur tous les points, juste parce que je l’aurai assez respecté pour saisir sa pensée et la dépasser. C’est ce que j’espère pour ma fille.

    Je ne sais pas si c’est très clair mais j’ai pas mieux pour l’instant. De toute façon, je m’apprête à disparaitre de ce sujet. Je souhaite avant tout lire ce qu’en disent les autres 🙂

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    7 mars 2022 à 19 h 43 min

    Hehe^^ Chiotte je vais être fichée secte là !

  • 62103001ea254 bpthumb

    bartorn

    Membre
    7 mars 2022 à 20 h 17 min

    Content de voir qu’il y a d’autres barjos qui font des trucs de branques : se crever les yeux. Ça m’a souvent traversé… Autant l’oreille, je vois pas l’intérêt, mais les yeux! Là j’ai testé un bout de doigt, c’est un peu délicat mais ça permet de pas bosser qques mois. Mouahaha!

  • 626bb25d54601 bpthumb

    le_bacteriophage

    Membre
    7 mars 2022 à 20 h 30 min

    Petit jeu avec le tableau, c’est un triptyque, le jardin des délices, troisième panneau de Jérôme Bosch. Trouveras-tu le supplicié qui porte la partition de la chanson des fesses, sur ses fesses ?

    Sous le luth, à gauche!

  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    7 mars 2022 à 20 h 33 min

    J’attendais que quelqu’un trouve^^ Gagné !

Page 1 of 4