Conditions de la réincarnation ?



  • Conditions de la réincarnation ?

    ?s=1&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue Anonyme mis à jour Il y a 3 mois, 3 semaines 8 Membres · 10 Messages
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    5 juin 2020 à 0 h 50 min

    Bonjour à tous,

    une petite question que je me pose par rapport à ce qui peut être parfois ramené d’une NDE,

    en termes de témoignage quant à notre propre volonté de nous réincarner dans telle ou telle vie,

    dans tel ou tel corps, etc.

    Comment peut-on choisir de se réincarner dans une vie de souffrance, si par exemple on décide de se réincarner en une personne handicapée depuis l’enfance ? ( que ce soit sourd, aveugle, ou autres )

    Alors on peut me dire, c’est comme ça, la vie est injuste, regarde, on fait bien souffrir des animaux par exemple,

    oui sauf que dans cet exemple, on décide de faire souffrir autrui, que ce soit un animal ou autre,

    mais quand il s’agit de soi-même ?

    Comment peut-on, avant de naître, de décider de souffrir toute notre vie, si par exemple on est handicapé depuis la naissance ?

    Ca reste un mystère pour moi.

    Ou bien cette histoire de libre arbitre, de décider en quoi on se réincarne, serait du fake ?

    On ne déciderait de rien du tout en fait ?

    Ce qui pourrait tendre à prouver que l’enfer n’existe pas, car nous aurions, dans cette vie, créé notre propre enfer pour la vie suivante ?

    Ou bien l’enfer existe quand même, selon ce qui semble parfois être ramené de quelques rares NDE ?

    Je n’ai pas de réponses, que des questions…

  • 5e538ff590b75 bpthumb

    max

    Modérateur
    5 juin 2020 à 1 h 13 min

    N’étant pas croyant, je ne sais pas si ma réponse aura une légitimité pour toi…

    Je dirais que dans l’hypothèse de la réincarnation, le handicap serait une punition pour avoir eu une “mauvaise vie d’avant”. Je trouve ça beaucoup plus concevable que l’existence d’un paradis et d’un enfer, qui sont si manichéens que personne ne peut mériter l’un ou l’autre…

    Et afin de multiplier les degrés de jugement, on peut même envisager des univers parallèles plus ou moins sympas. Du coup, si un handicapé se comporte mal, il va être rétrogradé d’un univers !

  • 5ec2a0d9097a9 bpthumb

    isit

    Membre
    5 juin 2020 à 2 h 09 min

    @alfamag Pour plus de lisibilité je recopie ta réponse à Max parce que tu l’a postée dans le fil général du groupe.

    “Le fait que tu sois croyant ou pas ne compte pas pour moi dans la légitimité de ton commentaire.

    Les témoignages de NDE ne relèvent d’aucune religion, mais d’expériences vécues.

    Donc il ne s’agit en aucun cas de croyances.

    Mais dans ces expériences qui nous sont relatées, ça ressemble dans la majeure partie des cas à l’approche d’un paradis, et plus rarement d’un enfer.

    N’hésite pas à regarder quelques témoignages de gens qui ont vécu ces expériences. Il ne s’agit pas de croyances mais de discernement face à des témoignages de différentes personnes.

    Sinon oui, des dimensions et des univers différents, il semblerait que ce soit largement possible.

    Voire carrément établi même. De par tout un tas de domaines différents ( télépathie, fantômes, et j’en passe )”

    Tu as l’air de penser que les expériences de NDE valident l’idée de l’existence de la réincarnation. Je me demande comment tu en est venu à cette conclusion ? Même si les témoignages pourraient faire penser à l’existence du paradis (ça reste discutable), je n’en ai jamais entendu qui parlaient de réincarnation, toi oui ? Au contraire certaine personnes rencontrent un être cher (qui est mort)… Du coup c’est parce qu’il ne s’est pas encore réincarné ?

    Et entre réincarnation selon le bien/mal que t’as fait dans ta vie ou selon ton propre choix c’est aussi 2 choses différentes.

    Moi les personnes qui disent “c’est toi qui choisi avant ta naissance les souffrances que tu va vivre” à des personnes qui ont vécu des trucs horribles je trouve ça gonflé quand même ! Genre tu l’as voulu ? C’est pour je ne sais quelle grande cause cosmique de purification de l’âme de l’humanité ? Moi je trouve ça assez farfelu, voir irrespectueux pour ceux qui souffrent…

    Mais du coup pourquoi tu pense qu’on pourrait faire ce choix toi ?

    Bon je suis pas non plus trop connaisseuse du sujet alors j’attend que tu m’en apprenne un peu plus, peut être…

  • 5e538ff590b75 bpthumb

    max

    Modérateur
    5 juin 2020 à 3 h 47 min

    Je manque de sources moi aussi, mais j’ai déjà lu quelque part (surtout ne me demande pas où, je serai bien incapable de te répondre) que la vision de “la grande lumière au bout du tunnel” n’était que des impulsions électriques qui bernaient le cerveau, et qui étaient interprétées a posteriori.

    Je suis plutôt pragmatique, et je ne crois pas à tout ce qui est paranormal, ce qui ne m’empêche pas d’y réfléchir… Déjà, le concept de la réincarnation, ou du Paradis, implique la présence d’une âme immortelle qui survit à notre corps, c’est déjà une croyance.

    Ne te méprends pas, je ne jette pas tes idées aux orties ! Je trouve le sujet intéressant quand même !

  • 5e469f61d6cc8 bpthumb

    fredoz

    Membre
    5 juin 2020 à 9 h 32 min

    @alfamag ton post présuppose que se réincarner est possible ? je ne suis pas croyant, mais je suis sceptique sur le principe

    les expériences de NDE, ce n’est pas se réincarner, je pense

    crois tu en la réincarnation ?

  • 5ed5a671570cb bpthumb

    neba

    Membre
    5 juin 2020 à 9 h 48 min

    Salut tout le monde, c’est un sujet qui m’intéresse personnellement suite à ma propre expérience.

    A mes yeux, plus que la lumière au bout du tunnel, ce qui compte c’est les émotions et sentiments ressentis dans l’expérience et les conséquences sur la vie.

    Suite à ma propre expérience, je dirais que je ne souhaite pas attendre une prochaine vie pour profiter de ma vie et que celle-ci à du sens quand je regarde en arrière.

    Question à poser à un handicapé. Souffre-t-il d’être handicapé ou d’être vue comme handicapé qui change son propre regard sur lui au point de baisser son estime de lui? Ne souffre-t-il pas de ressentir un rejet ou un manque d’acceptation de son état par notre système de fonctionnement ?

    L’handicap n’est il pas présent pour ouvrir la conscience des gens et montrer à ceux qui ont tout qu’on peut avoir moins et être épanouie?

    Tout à du sens, quand vous regardez l’ensemble. Ce qui fait le déséquilibre de notre monde c’est que nous regardons notre nombril.

  • 5eaef6e686f14 bpthumb

    jesus-christ

    Membre
    5 juin 2020 à 10 h 54 min

    Voilà un sujet pour moi. Sachez tout d’abord que la première étape est de comprendre, accepter et donc savoir que l’on ne sait que peu des causes, raisons, et mécanismes de la vie. L’éventuelle science en la matière n’est que surfacique, mêlant expériences et observations, mais nullement source de réelles explications. Notamment, justement, ces expériences de visualisations, projections astrales ou autres perceptions extrasensorielles que l’on est malgré tout capable de comprendre et partiellement interpréter. Certains miracles relatifs à la vie sont simplement tronqués et expliqués d’un point de vue limité. N’y a t il pas un miracle à respirer ? Pouvoir se mouvoir et penser, agir, créer ? On oubli souvent la chance que l’on a à être vivant. La vie est une chance !

    Parallèlement, si on observe le temps passé à améliorer l’expérience “vie” de façon générale, d’un point de vue englobant toutes les espèces, on comprend bien que quelques millions d’années nécessaires réduisent l’espérance et l’expérience humaine à peu de chose.

    Aussi, la vie étant une chance, et le temps et l’espace une contrainte à la fois mystérieuse et semblant parfois suivre une échelle logarithmique, on peut s’interroger sur la nécessité de parfaire cette harmonie, que l’on peut résumer à la maîtrise de la vie matérielle, sur le long terme. Une vie humaine est trop courte. Apporte bon nombre d’expériences mais de façon extrêmement réduites. Il y a toujours le point de vue anthropomorphique, et celui d’autres échelles ou espèces.

    Contrairement à quelques croyances, je suis au regret de dire qu’il n’y a rien de tel que l’être parfait qui n’a plus besoin de se réincarner. Cela n’existe pas. C’est juste une croyance, outil de pouvoir sur les masses. Certains messies servant alors de modèle sur l’humain tel qu’il devrait être (ou tel qu’on voudrait que les masses se le figurent).

    Oui vous avez bien lu : modèle. Cela ne vous rappelle t il pas la définition du mot paradigme ? En effet. Chacun pense détenir sa vérité, mais elle s’extrait de sa propre pensée et conscience; souvent limité à son seul mental.

    Pour résumer, il existe différentes approches sur la vie. Imaginez donc les poupées russes : il y en a toujours une autre à l’intérieur. La vie ou l’incarnation, tel que nous la concevons généralement, ne suis pas ce modèle. Et pourtant, il faut bien qu’il y ait un pilote à chacun de ces corpuscules en mouvement. Aussi, savoir qu’il y ait ou non des conditions à la réincarnation n’apporte sans doute pas grand chose. Le concept de la pesée de l’âme, ainsi que croyaient les Égyptiens dans l’antiquité, pourrait cependant être un bon début. L’aspiration, durant le vivant, à être au service d’une cause. Et quelle plus noble cause que la vie en elle même ? Être au service de la vie ? Biologiquement nous sommes programmé pour cela. Mais comme évoqué dans les paragraphes précédents, la raison à tout cela est autre que celle que l’on croit généralement. Et, humains que nous sommes, évertuons nous juste à être de bons humains, du mieux que l’on peut. Si l’occasion nous prête à l’être, à être bon, saisissons là. Parfois elle ne passe qu’une fois. Et s’il y a bilan de la vie à l’issue de celle ci, condition même pour suivre une prochaine existence, alors mieux vaut qu’il soit positif dans son ensemble. Certains vous diront, et je les rejoint : il y a sur Terre à la fois l’Enfer, et le Paradis. Chacun modèle son univers et son paradigme, déterminants du cheminement individuel. Et c’est pour cela que lorsque je demande à quelqu’un “quel monde souhaites tu ?”, s’il ne daigne pas répondre, je suis triste pour lui. Car qui ne sait répondre à cela ne sait pas où il va, et ne peut donc que chuter pour réapprendre ce qu’il vraisemblablement n’a pas encore compris.

  • 5d5ff71276985 bpthumb

    byaku

    Modérateur
    5 juin 2020 à 11 h 29 min

    C’est dommage après un aussi beau bla bla de conclure avec :

    et ne peut donc que chuter pour réapprendre ce qu’il vraisemblablement n’a pas encore compris.

  • 5d73d3b3bbdc7 bpthumb

    shan

    Membre
    5 juin 2020 à 12 h 01 min

    Salut tout le monde, en voilà un sujet aussi perturbant que passionnant, allez j’incruste ma petite graine – petite graine qui ne vient pas de moi (ma conscience n’est pas encore en mode total aware) mais de lectures et interprétations de ces lectures.

    J’ai bien aimé la conclusion de NEBA, si on voit la vie comme un test énergétique et non un test personnel, ou chaque âme est liée à un groupe d’âmes, nous aurions tendance à nous réincarner dans notre famille d’âme, liées par une énergie commune, l’idée est d’utiliser cette énergie pour agir sur la Terre ou l’Univers.

    Elever la conscience humaine en apprenant nos leçons de vie, modifiant notre vision des problématiques grâce à la confrontation, tout ça entre-mêlé avec les leçons personnelles de ceux qui nous entourent et les leçons communes à notre famille ; modifier notre énergie, celle du groupe, et donc celle de l’humanité.

    Nous naissons avec nos peurs, nos désirs, nos talents et notre personnalité, l’ADN se rappelle de tout – je ne sais pas si je fais bien d’inclure la notion d’ADN là je me dis que ça risque de mettre un peu le bordel ^^ – et une fois qu’on les a acceptés et reconnus, on peut commencer à oeuvrer avec nos caractéristiques. Quitter le mode “survie” ou nous sommes guidés par nos peurs et nos besoins, réagir différemment à ces stimuli. Adoucir notre défensive permettrait de voir les autres aspects de la vie. Le préjugé humain limite la compréhension – on le sait il y a assez d’exemples tous les jours ! – observer différemment et changer nos intentions. On pourrait ainsi puiser des données de nos vies antérieures et les injecter dans notre vie actuelle, bon ce qui est con c’est qu’on ne se rappelle de rien à la naissance, enfin l’ADN sait mais le cerveau il reste bloqué sur sa survie qui est sa fonction primaire.

    Quant au fait de s’incarner dans une vie de souffrance n’est pas un choix “conscient” mais un choix énergétique en fonction de nos vies passées et futures, nous vivons toutes nos vies en même temps – si nous considérons le temps comme cyclique et non linéaire, ou Max qui évoquait les vies parallèles – une prédomine car portée par l’énergie de telle ou telle leçon, personnelle ou commune de la famille d’âmes. <font face=”inherit”>Et il y a quand même une question qui me titille, plutôt en lien avec l’énergie d’incarnation, et d’avance je me dis que la réponse</font><font face=”inherit”> est sûrement les 2 – si une réponse existe : est ce que tu décides de vivre cette vie là pour t’emmener vers une leçon précise, ou as tu déjà appris ces leçons te permettant d’accepter cette vie là et ainsi éveiller les consciences autour de toi ?</font>

    Donc oui en quelque sorte l’âme choisit son incarnation, mais dans cette incarnation ta vie est modulable, il n’y a pas un chemin de vie mais une infinité, et chaque petit choix créé une nouvelle potentialité.

    Une leçon apprise n’est jamais oubliée, à nous de tenter d’approcher l’énigme et de devenir les semeurs du changement.

    Si il faut ce forum réuni des âmes d’une même famille…c’est par où le changement les amis ? J’arrive !

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    6 juin 2020 à 0 h 07 min

    Ne pouvant répondre à tous, merci pour vos réflexions et avis que je trouve dans la grande majorité très intéressants, voire souvent fulgurants. Ainsi que pour les questions soulevées quant à cette thématique.

    Alors non, je ne “crois” pas à la réincarnation, mais si la réincarnation existe bien, pas besoin d’y croire pour que cela arrive, ou nous arrive à tous dans le futur. Je ne sais pas, tout simplement. Donc concernant la réincarnation, je ne crois pas, et ne sais pas, mais je trouvais que la question, même si elle était peut-être mal posée, méritait d’être soulevée…

    Je ne pourrais pas non plus dire dans quel témoignage NDE la personne relatait avoir conscience que la réincarnation existe bien. Donc, approximation, et donc rien de très probant sans doute aucun. Cela ne fait donc pas trop avancer le schmilblick… Enfin je parle pour moi surtout, car si vous avez quelques questions, vous avez aussi des certitudes concernant cette question comme j’ai pu le lire. Et je ne dis pas qu’elles ne sont pas fondées.

    Par contre, les NDE, une simple réaction chimique du cerveau pour faire face à un événement choquant ? Impossible. De nombreux expérienceurs ont rapporté des conversations entre les médecins et/ou infirmiers dans leur salle d’opération lors d’électroencéphalogrammes plats, et arrêts cardiaques. C’est une preuve que l’âme a quitté le corps, et qu’elle “entend”. Elle “voit” aussi, à 360°, peut traverser les murs, et encore d’autres choses. Il suffit de ne pas se fier à un seul témoignage NDE, mais de recouper les informations de différentes NDE, et on comprend que pas mal de choses se recoupent. Mais ça ne reste que mon avis.

    Sur ce, je ne vais plus trop traîner sur ce site. Très intéressant, mais trop de boulot.


Affichage des publications 1 - 10 de 10

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close