Tous au Fab Lab !!

  • 6025ba1d6125f bpthumb

    pulsar

    Membre
    4 avril 2021 à 20 h 27 min

    Aujourd’hui, j’ai testé la technique de cintrage du bois à la vapeur. Le test est plutôt concluant, et le résultat est assez bluffant !

    Par contre, c’est assez contraignant :

    • il faut laisser chauffer le bois assez longtemps (ici au moins 20 minutes) pour qu’il soit suffisamment souple (et cette durée est variable selon l’épaisseur, sinon c’est pas drôle !).
    • Une fois sorti de l’étude (une simple cocotte-minute en mode cuisson vapeur suffit), il faut cintrer rapidement le bois sinon… Crac ! C’est le drame… Le bois refroidit terriblement vite et donc se rigidifie très vite. Pas le temps de réfléchir, juste celui d’agir.
    • Il faut laisser sécher le bois ainsi cintré pendant plusieurs jours sur le gabarit de cintrage, le temps qu’il sèche suffisamment pour conserver sa nouvelle forme.

    En parlant de gabarit de cintrage, il faut que celui-ci permette l’usage de morceaux de bois plus grands que la longueur nécessaire (genre au moins 5 cm de chaque côté) : ça facilitera le cintrage au niveau de chaque extrémité.

    Sur la photo ci-dessous, les deux morceaux de bois ont exactement la même longueur.

  • 6089c48295e96 bpthumb

    kimanh

    Membre
    30 avril 2021 à 18 h 42 min

    Bonjour,

    j’aimerais savoir si vos projets ont abouti, notamment la fabrication de l’imprimante 3D? J’en ai approchée une au festival des arts – numériques Futur en Seine et l’idée de faire des sculptures avec me titille…Je sais que maintenant on utilise cette technologie pour construire à moindre coût des maisons en 24h alors pourquoi ne pas rêver…

    Si ça peut servir, je mets en lien la carte interactive des Fab Lab du monde,

    https://www.makery.info/labs-map/

  • 6025ba1d6125f bpthumb

    pulsar

    Membre
    30 avril 2021 à 22 h 28 min

    Salut @kimanh !

    Hélas non, mes projets n’ont pas avancé, du moins pas autant que je l’aurais espéré.

    Pour l’imprimante 3D, c’est surtout dû au fait que c’est un modèle unique (pour l’instant) et que je n’ai pas les finances nécessaires en ce moment pour poursuivre.

    Mais à défaut de pouvoir travailler sur le matériel, je travaille toujours sur la conception de quelques parties qui laissent encore à désirer malgré mes efforts.

    Petit bonus : tu devrais aussi jeter un Å“il du côté des découpeuses laser. Je pense que les possibilités offertes avec ce type de machines sont aussi susceptibles de t’intéresser.

    On peut autant faire de la gravure que de la découpe en jouant sur l’intensité du faisceau laser. Ça complète vraiment les possibilités des imprimantes 3D.

  • 6089c48295e96 bpthumb

    kimanh

    Membre
    1 mai 2021 à 18 h 18 min

    Bonjour @pulsar !

    Merci pour l’idée, c’est très très interessant. Comme je fais aussi de la gravure traditionnelle à l’eau forte, je me dis que si j’arrive à trouver les réglages de la découpeuse laser pour mordre le métal de la plaque à encrer cela m’éviterait d’utiliser des produits toxiques et de sulfater toute la ville, avec un gain de temps considérable car je n’aurais pas à reporter moi-même le dessin. Il faudrait alors voir si l’on peut approcher la sensibilité du trait gravé à la main…Dürer va se retourner dans sa tombe 😆

    Bon courage pour tes projets, tiens nous au courant!

  • 6025ba1d6125f bpthumb

    pulsar

    Membre
    1 mai 2021 à 22 h 04 min

    Salut @kimanh !

    Ah, la gravure sur métal… C’est un cas particulier car ça nécessite des lasers particuliers car la surface des métaux réfléchit la lumière du spectre visible littéralement comme un miroir. Et du coup, la gravure sur la surface métalliques est quasiment invisible.

    Pour obtenir des résultats probants, il faut donc utiliser des lasers qui émettent dans l’infrarouge : soit des lasers à CO2 (plus chers que des lasers classiques, très gourmands en énergie et qui chauffent beaucoup), soit des lasers à fibre (qui consomment très peu et ne chauffent quasiment pas mais qui coûtent un bras)…

    Je crains donc que tu ne doives continuer à user de produits pas très bons pour la santé encore un petit moment…

    Par contre, les lasers classiques suffisent largement pour découper et graver des matériaux tels le bois, le cuir, le carton, le papier,… Bref, autant les matériaux durs que les matériaux souples, du moment qu’ils sont opaques et non-métalliques.

  • 637b1bf70392f bpthumb

    olivhood

    Membre
    12 janvier 2022 à 18 h 44 min

    Bonjour à tous, pour des questions de santé, je suis en formation de reconversion pro en direction des métiers de la production additive (aka impression 3d) .

    Je cherche donc des lieux de stage, si possible en lien avec le domaine du médical ou du handicap (1 à 3 semaines max). Je suis dans le nord de la france (Picardie) mais je peux bénéficier de frais de déplacement et d’hébergement pour aller un peu plus loin.
    Evidemment, toute possibilité de stage dans le domaine de la production ou de l’industrie m’intéresse. La vente de machine je vous dirais “non merci” : je vise les processus de création et de production (et en tant que TSA je préfère éviter les contacts trop fréquents avec la clientèle).

    Merci par avance si quelqu’un a des idées à me donner car je trouve très peu d’opportunités.

    Sinon pour répondre au topic: j’ai depuis 2 ans une ender 3pro (un peu modifiée) dont je suis satisfait (vu le prix je veux pas être difficile) et qui fonctionne souvent. Je n’imprime que du PLA mais j’aimerais tenter l’ABS pour des constructions nécessitant de la solidité.

  • 637b1bf70392f bpthumb

    olivhood

    Membre
    24 novembre 2022 à 21 h 59 min

    Bon je relance le topic car je suis maintenant sur calais à la fac pour un DU fabrication additive. je cherche un stage pro pour mi Mars, Si jamais quelqu’un pouvait m’aider ??

    merci d’avance.

Page 4 of 4