Je me sens si seul

  • Je me sens si seul

  • 6047e0764d4f6 bpthumb

    tony_le_sage

    Membre
    9 mars 2021 à 22 h 33 min

    hello les zèbres. Je crois que tout est dans le titre, et je ne sais pas trop par quoi commencer. Juste le plus important, je me sens si seul dans ce monde. J’ai beau côtoyer un paquet de gens tous les jours, je ne trouve personne qui pense comme moi, qui se pose autant de questions que moi et qui ait un regard objectif sur la vie. J’ai cette étrange impression d’être seul au milieu d’un lac et d’attendre que quelqu’un arrive. Et je n’en peux plus. Je suis hypersensible et je ressens tout puissance 10 et ça me fatigue. Et ça me fait déprimer très souvent comme ce soir. Bref, j’espère trouver quelqu’un qui pourra m’aider.

  • 60488fd5dd9dc bpthumb

    JeremyHPLibre

    Membre
    10 mars 2021 à 1 h 32 min

    Salut Tony, écoutes si tu as besoin de parler, envoie un mp je cherches moi aussi à trouver des personnes du même calibre en terme de douance, de question et de lucidité sur le monde qui nous entoures.

    Ce que je peux répondre dans ce post pour les personnes qui se sentent de la même façon, c’est qu’aujourd’hui il y a un principe fondamental qui est de prendre responsabilité de ses actes !

    Aujourd’hui nous vivons dans une époque formidable grâce à internet, nous pouvons nous connecter à quelqu’un à l’autre bout du monde.

    Nous sommes en vie et libre de nos actes !

    Alors oui la vie n’est pas facile pour les gens comme nous, tu parles de te sentir seul malgré la présence d’un tas de gens.

    La question étant dans quel situation es-tu ? l’école ? le boulot ?

    Comprendre que tu ne peux pas contrôler comment les autres fonctionnent mais tu peux apprendre à te connaître et contrôler comment toi tu fonctionne, même avec ton hyper-sensibilité !

    Internet nous apportes la connaissance et les outils dont nous n’aurions jamais pu prendre connaissance.

    Aujourd’hui je fête mes 20 ans, et malgré la fatigue lié au travail des derniers jours, je n’ai jamais était aussi épanoui car je vis une vie que j’ai choisi, je construit mon propre chemin, forge ma propre destiné !

    J’ai découvert l’entrepreneuriat et le développement personnel depuis 2 ans et depuis j’ai l’impression que le monde s’offre à moi.

    A tous ceux les HPI qui me lisent, je ne peux vous donner meilleur conseil que de visionner le film-documentaire “I am not your Guru” de Tony Robbins.

    Cela m’a ouvert à un océan de possibilité, j’ai lu ses 2 livres et en apprenant la PNL j’ai pu utiliser un outil donner dans le bouquin pour faire taire cette voie dans ma tête qui me rabaissait constamment depuis 3 ans, et cela en 3 minutes.

    Pour ceux qui aimerait en savoir plus, je vous invite à me contacter, je suis en train de monter mon blog, j’en ferais probablement un article un jour, je le partagerai avec vous.

    Mais réellement tu as la responsabilité de te sentir de façon positive ou négative, tu n’as simplement pas connaissance des outils qui te permettent de contrôler tes pensées, et c’est notre curiosité naturelle pour les choses qui nous pousses à découvrir notre potentiel et les outils pour reprendre le contrôle de sa vie.

    Je suis seul depuis bien longtemps, je n’ai jamais vraiment était en couple de par mon exclusion sociale et je me confinais dans ma chambre bien des années avant que le confinement lié à la pandémie existe.

    Avant de me plonger dans le développement personnel, je le vivais très mal, j’étais mal dans ma peau, dépressif, idées noirs. J’étais renfermé et je souffrais d’un vide inter sidéral.

    Et puis la vie a passé, les expériences sont venus et j’ai commencé à reprendre soin de mon corps, et j’ai commencé à créer mon premier cercle sociale à seulement 16 ans.

    Aujourd’hui j’ai quatre amis proches, je n’habites plus dans ma ville natale et donc je ne vois personne.

    On s’appel de temps en temps, et bien que je ne vois personne j’ai gommé ce sentiment de solitude, parce qu’apprendre à s’aimer c’est l’une des premières clés et pouvoir apprendre à être seul en tant que zèbre est fondamental.

    Apprendre à apprécier nos moments de solitude, et à combler ce manque social autrement, c’est là la première étape.

    Je peux comprendre que tu puisses te sentir isolé et incompris, mais ton entourage ne se résume pas qu’aux personnes que tu côtois tous les jours.

    Il s’agit aussi des auteurs que tu lis, des influenceurs/info-preneurs que tu regarde, des youtubers par exemple, vivant de leurs passions en travaillant et voyageant partout dans le monde, je vais citer pour ma part Antoine BM.

    Car ce sont des personnes, qui te disent, tu peux vivre autrement (sans même parler de HPI), tu n’es pas obligé de te conformer aux normes, ton parcours scolaire ne définit pas ton niveau de vie.

    Tu peux échouer scolairement, et changer l’humanité, la scolarité est de base pensé par des normaux pensant pour des normaux pensant (qui ne convient pas du tout à la globalité normaux pensant, donc encore moins aux HP).

    L’application d’un système pour toutes les personnes alors que chacun est différent, ce qui donne un sentiment d’exclusion quand on ne rentre pas dans le moule.

    Mais ce n’est pas parce que l’éducation scolaire n’est pas un succès pour toi que ça veut dire que tu es bizarre, et ça ne signifie absolument pas que tu n’es pas compatible à l’apprentissage, simplement que tu dois apprendre à te connaître et trouver ta propre méthode d’apprentissage.

    Aujourd’hui grâce à internet, on a accès aux conseils de personnes très compétentes, que ce soit à travers des livres; des podcasts; des vidéos gratuites; des articles de blogs; des formations vidéos; des coaching, et tu as un monde entier à découvrir en te basant sur ces 6 méthodes autodidactes non exhaustives.

    C’est ce qui m’inspire depuis maintenant 5 ans, ça fais 4 ans que je suis dans cette voie et me voilà sur le point de lancer mon activité d’indépendant, je vais prendre mes billets dans les prochains jours pour partir commencer mon premier voyage à Lisbonne en mi-mai.

    Donc tu vois être seul au final ça veut tout et rien dire …

    Je comble ma solitude en discutant avec des personnes qui me ressembles, en travaillant sur mes projets et en faisant des choses que j’aime faire car ma priorité est sur le lancement de mon activité et mes débuts en tant que Nomade Digital.

    Être seul avec moi même me conviens, et quand viendra le moment de développer ma vie social, je vais lire un maximum de livres sur le sujet, des conseils et je vais rencontrer des nouvelles personnes presque tous les jours je vais pousser ma sociabilité à son momentum (au point le plus haut).

    Si tu ne trouves pas de personnes comme toi dans ce cas, revois ta méthode de recherche, tu ne le fais sans doute pas de la bonne façon …

    (Evidemment dans ce cas précis, poster un post sur un forum dont les membres sont HP, c’est plutôt une bonne piste 😉

  • 2559bedbe7f07de8041d81e0b9dc1775?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    TiffRaQuoi

    Membre
    10 mars 2021 à 15 h 37 min

    Salut Tony, déjà je te souhaite du courage et je m’excuse du discours peut-être abrupt que je vais tenir. Tu dis

    qui ait un regard objectif sur la vie

    On ne peut par définition pas avoir de regard objectif sur la vie car nous sommes limités par le prisme de nos vécus et traumatismes.

    Personnellement depuis quasiment deux ans j’ai l’impression de flotter au dessus de moi-même, comme si le fait d’avoir une haute conscience des biais auxquels je m’expose et de ceux des autres m’aidait à diminuer leur intensité. Sauf que non : nous sommes tous humains et je pense très franchement que la Psy ambiante n’aide pas du tout à un développement serein des surdoués. Car ils entretiennent un flou sidéral autour du concept et au final rien nest très clair si ce n’est un mal-être généralisé (et c est déjà beaucoup). Ce que je veux te dire, c’est que si on prend l’exemple de personnes (comme moi), qui sont peut-être dans la barre inverse (se refusent à écouter leur mal-être etc par exaspération enorme vis à vis de tout ce fichoir de surdouance), on pourrait aussi parler d’objectivité ? Sauf que non. Tout ce qu’on fait, est etc a un intérêt, même si de surface il ne corrèle pas avec ceux de la majorité ça ne veut pas dire pour autant que ce n’est pas subjectif.

    Je me questionne vraiment est ce que dépersonnaliser le problème, enlever les dimensions personnelles et psychologiques en le centrant plus au niveau social et politique aiderait peut etre, car c’est un cercle influençable et tout part de la.. je ne sais pas

    en tout les cas je te souhaite de trouver de la sérénité dans ta vie

  • 2559bedbe7f07de8041d81e0b9dc1775?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    TiffRaQuoi

    Membre
    10 mars 2021 à 15 h 47 min

    Et je pense qu’il y a une dimension très paradoxal dans ce concept : De manière générale (j’insiste dessus, ce ne se veut pas forcément significatif ou certain ), mais je remarque que ceux qui ont été “diagnostiqués”, avec le vrai test de QI stc sont ceux qui ont le plus de mal à se reconnaître comme surdoués. Et c’est paradoxalement à ça que on les reconnait. Sauf que ben ontologiquement ça n’apporte rien… alors que beaucoup qui n’ont jamais été diagnostiqués mais se sentent juste “différents ” (mais de quoi ? De qui? Est ce quon est pas tous différend ? ) s’autodiag Zèbre HPI HPQ là où plus rien ne veut rien dire. Y a vraiment de quoi rendre fou quand on y regarde de près

  • 6047e0764d4f6 bpthumb

    tony_le_sage

    Membre
    10 mars 2021 à 20 h 25 min

    hello. Merci beaucoup pour vos messages. C’est très gentil. Pour moi, dire que quelqu’un est surdoué (ou appelons le comme on veut) c’est déjà engendrer une différence de cette personne avec les autres. Et de quel droit ! On est tous différent déjà et tant mieux. Et on est tous doués, au moins sur une chose aussi infime soit elle. Bref, on a tous à apprendre des autres. Mais il est vrai que certains apprennent plus vite, régissent plus vite, etc. C’est juste un élément remarquable, rien de plus. La beauté physique est tout aussi remarquable que l’intelligence à haut niveau. Tout dépends de la grille de lecture que l’on utilise.

    Et quand je dis, “un regard objectif sur la vie” , cela signifie que je ne suis pas prisonnier intellectuellement des évènements (des gens) qui m’entourent. Cela n’influence pas ma façon de réfléchir. Mais ce n’est pas trop accepté par les autres. C’est trop froid comme attitude. Ca vient se rajouter au sentiment de solitude.

  • 6049155e64df5 bpthumb

    Melo193

    Membre
    10 mars 2021 à 22 h 10 min

  • 60488fd5dd9dc bpthumb

    JeremyHPLibre

    Membre
    10 mars 2021 à 23 h 19 min

    Je suis d’accord, sur pas mal de point, pourtant je pense qu’à un certain niveau il y a des signes qui ne trompe pas et on peut s’auto-diag, mon cas pratique :

    Pensée arborescente;

    Hyper-sensibilité (pouvoir ressentir des douleurs fictive, une empathie très profonde au point d’absorber comme un éponge le mal-être d’autres personnes);

    Les pensées permanentes et le fait de remettre tout autour de soi en question

    Le rapport à l’autorité (il m’est Impossible de travailler avec un patron, même si c’est une bonne personne, je travail avec les gens pas pour les gens, c’est pourquoi je monte mon activité d’indépendant)

    Le fort intérêt pour les choses, qui amène une certaine forme de curiosité mais la lassitude fréquente, donnant un “fonctionnement par phase” et rendant complexe la tâche des habitudes

    Un sens de l’injustice très très élevé

    Le trop dans tout (relations; intérêts e.g je ne regarde pas une série, je la vie; je ne travaille pas, je suis le travail; la volonté d’avoir tout dans son entièreté sinon à quoi bon ce qui donne …)

    Le perfectionnisme exacerbé (amenant souvent à une forme de procrastination étrange)

    Un besoin de sens hors du commun lié à une lucidité sur ce qui nous entours hors du commun lié à notre fonctionnement, amenant systématiquement à …

    Un décalage avec les personnes de notre âge.

    Je me suis fais exclure à cause de ça, les autres enfants le ressentais et m’ont mis à l’écart, je ne me suis jamais senti bien avec les gens de mon âge, et j’ai toujours cherché des personnes plus âgé, surtout des adultes dans mon adolescence.

    On m’a toujours dis que j’avais une vision très grande lucidité, qu’ils ne pensait pas comme moi au même âge, j’ai fini par conclure que j’avais au moins 4 à 6 ans d’avance au niveau de la maturité.

    Ma non adaptation et mon profond ennui à l’école

    Liste non exhaustive, mais mon but ici n’est pas de prouver que je suis ou non réellement surdoué, quand j’étais petit, je pense qu’un psy m’avait diagnostiqué, ma mère n’a pas voulu que je saute de classe comme il le préconisait et elle l’a zappé, il y avait visiblement un pb de communication ..

    J’ai après grandis avec la sensation que j’étais une erreur de la société, je n’avais aucune estime de moi, ce fut une période de ma vie très douloureuse, j’ai vécu dans un environnement hostile de mes 4 à mes 18 ans.Et puis par chance j’ai découvert le dev perso avant de découvrir le principe même de zèbre ce qui m’a permis de grandir et de reformater mon cerveau en commençant par me décontaminer des croyances limitantes qu’on nous met dans la tête depuis tout petit, que ce soit nos parents ou la société.

    Il y a une semaine, ma coach m’accompagnant depuis 3 mois au lancement de mon activité entrepreneuriale, m’a décris point par point par des caractéristiques qui me correspondait totalement.Elle m’a demandé si j’étais HPI (je ne savais même pas ce que ça voulait dire), et elle m’a expliqué qu’elle en était elle-même une et qu’à ses yeux j’en étais un également.

    Le développement personnel dont la PNL m’a aidé à calmé les pensées négatives non voulu, à apprendre à m’aimer et à m’accepter, l’apprentissage de mon potentiel HPI, m’a donné le sens de mon enfance jusque là.

    J’avais déjà fais de cette différence une force, ce qui m’a permis d’être en paix avec moi-même qu’importe que je sois différent ou non, la découverte du fonctionnement d’HPI m’a permis de mettre un nom sur ma différence et surtout découvrir que je n’étais pas seul et que c’était normal d’être différent par rapport à la moyenne.

    Oui on est tous différent, pourtant dans le milieu scolaire, très peu sont réellement exclu de la sorte, en moyenne les gens se calibrent sur une identité de qui ils devraient être, le zèbre s’en fichant et remettant tout en question, cette indifférence selon moi, le condamne à l’exclusion, jusqu’à ce que progressivement il crée son faux self.

    Vivant dans un milieu hostile, j’avais déjà appris à m’adapter aux adultes étant enfant, mais je ne savais pas qu’il fallait faire la même chose avec les enfants, et à la fois je n’ai jamais pu vraiment les comprendre à partir du moment où j’en ai eu marre de jouer.Concernant la légitimité ou non, je te dirais qu’en effet, difficile de savoir si c’est un justificatif pour faire partie d’une communauté et sortir de sa solitude alors que c’est en faites un simple effet barnum ou si on est réellement surdoué.

    Le soucis c’est qu’on victimise le fait d’être différent, que pour être zèbres on est obligé de douter et de ne pas avoir confiance en soi : Je pense qu’il s’agit d’un effet pervers, ça oblige les gens à se détourner d’eux même pour justifier qu’ils sont zèbres.J’en ai fais moi-même les frais, la seule chose sur laquelle j’ai du mal à m’identifier c’est l’hyperesthésie, je n’ai pas tant que ça l’impression d’avoir un sens plus sensible qu’un autre, car je ne connais pas le standard des sens de personnes non surdoués.

    Il y a 1 semaine encore je pensais que c’était normal de penser constamment, de partir d’un point A, à un point B en passant par Ab;Ac … Az. Je pensais que tout le monde était sensible et que la méchanceté gratuite n’existait pas (même s’il y avait 95% de traits négatives, je n’ai toujours vu que les 5% positifs).Après ma phase de soulagement j’ai douté quelques jours jusqu’à la nuit d’avant-hier, dans laquelle je me suis documenté de minuit à 8 heures du matin, parce que j’avais l’impression que pour être légitimes je devrais forcément douté, d’une chose expliquant tellement de situations dans ma vie, mon écart avec les autres, mon passé douloureux, mes crises d’angoisses et mes crises existentiels.

    Je ne dis pas qu’on doit croire aveuglément ce qu’on voit, au contraire, je suis partisans du mode de pensée, je n’avance rien car je n’ai aucune certitude, seulement des convictions qui ne sont en réalités que des opinions validés par mes connaissances et mes sources avec un droit de réserve sur un potentiel jugement erroné.

    J’ai réglé mon estime de moi à 80%, je continue toujours mais ça fais 2 ans, donc si j’ai autant de similitude et que je sais au fond de moi par intuition et par association de mon profil à celui d’un HPI que j’en suis un, alors j’ai le sentiment d’en être un par mon intuition corroborée par mon histoire personnel.

    Être surdoué c’est une sorte de dons, ça offre un point de vue différent sur les choses par rapport à la moyenne, ce qui par nature même nous rend précieux et uniques.
    Evidemment que chacun est unique, nous le sommes juste de par notre fonctionnement et pas uniquement notre personnalité.
    On a tendance pour ne pas passer pour arrogant de service, de dire qu’être différent c’est être intelligent et différemment et non supérieurement, et j’ai l’intime conviction que c’est vrai nous avons des forces que la moyenne des gens n’ont pas, tout comme ils ont des forces que nous n’avons pas, et il en va de même pour les faiblesses.

    Mais il y a cette tendance, à s’auto-victimisait, à se dire, “Ah je suis si différent, pauvre de moi, je suis né comme ça, je suis condamné à souffrir”.
    <b style=”background-color: transparent; font-family: inherit; font-size: inherit;”>BULLSHIT !

    On est pas moins responsable parce qu’on est née différemment.

    Il ne faut pas oublier que Haut Potentiel Intellectuel, c’est un POTENTIEL, et un potentiel dont on a la chance de pouvoir se servir, s’il n’est pas exploité, cela ne nous rend pas plus différent qu’un autre.

    Principe de responsabilité, quoi qu’il se passe dans ta vie, c’est de TA faute !Tu as souffert ?

    Super est-ce que tu continue à te victimiser et à te plaindre, ou est-ce que tu décide d’en faire une méga-force et de te servir de la maturité, la résilience que tu as acquis, pour en faire quelque chose de positif et que tu n’ai pas souffert en vain ?

    Pourquoi ne partagerais pas ce que tu as appris, si tu as surmonté ces difficultés de dépasser le point A pour aller au point B, il y a certainement dans le monde quelqu’un qui comme toi auparavant se sent piégé au point A et aurait besoin de ton aide pour accéder plus facilement au point B

    Ne pas oublier l’adage “ce qui ne te tue pas te rend plus fort”

    Bon par contre c’est bien beau tout ça mais là, j’écris depuis une heure comme à mes habitudes, et je procrastine alors que je suis censé me former pour monter en compétences et créer ma liberté.Alors je m’y remet, au plaisir, de converser avec vous une autre fois.(J’ai reçu “Trop intelligent pour être heureux” et “Apprendre à faire simple quand on est compliqué” a.k.a les must-reads des hpi. J’aurais donc certainement pleins de nouvelles choses à dire, d’ici là prenez soin de vous, et gratitude à ma coach de m’avoir donné cette clé et cet éclaircissement sur ma vie, que j’aurais peut-être mis des années voir des dizaines d’années à découvrir, n’imaginant au grand jamais, que j’aurais pu être doté de douance)


  • 231c0e7ef7906d9d68ab585edd0f657e?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Lamlam

    Membre
    28 mars 2021 à 21 h 22 min

    Bonjour

    Je suis d’accord avec le principe, effectivement chaque personne est unique…il n’en reste pas moins que ce que tu dis est juste (se sentir seul) , je pense que c’est surtout que tu es incompris. Il faut te dire que ta vision objective, n’est pas celle des autres qui est en sois biaisée par nombreux facteurs qui influencent la pensée des personnes qui t’entourent. Or toi tu te mets dans une situation d’absolue objectivité, pour donner un avis ou débattre d’un sujet quelconque. Pour le coup je ne sais pas si ça t’arrive mais dès fois les gens te regarde après comme si tu descends d’une autre planète.

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    28 mars 2021 à 22 h 46 min

    @Lamlam

    Or toi tu te mets dans une situation d’absolue objectivité, pour donner un avis ou débattre d’un sujet quelconque. Pour le coup je ne sais pas si ça t’arrive mais dès fois les gens te regarde après comme si tu descends d’une autre planète.

    Excellent résumé de la condition HP (ou zèbre)! On est trop objectif!

    J’étais en train d’y réfléchir, mais je n’avais pas les mots.

    Voilà ma théorie. Tout humain a le choix pour voir le monde entre trois niveaux de conscience. Soit il se fie à son ressenti (exemple le professeur Raoult serait un “bouffon”),

    soit il se fie à son mental, analyse, hypothèses, déductions (Raoult est pertinent)

    Soit il se fie à son corps directement (animaux).
    La plupart des gens fonctionnent au ressenti, et donc toi, tu serais en décalage: si tu donnes une info sans charge émotionnelle, les gens ne peuvent pas l’appréhender! Donc ils te regardent avec des yeux ronds et ne savent pas quoi en penser. parce que ce n’est pas émotionnel!

  • 231c0e7ef7906d9d68ab585edd0f657e?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Lamlam

    Membre
    28 mars 2021 à 23 h 00 min

    C’est exactement ça !!!

Affichage des publications 1 - 10 de 17

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant