Bonjour ! …je suis Cécile, de Lille !

  • Bonjour ! …je suis Cécile, de Lille !

    Posted by Usager supprimé on 14 février 2019 à 13 h 03 min

    Bonjour à tous.

    Je suis Cécile. J’habite à Lille. J’ai 35 ans. J’aime des tas de choses (la course à pieds, l’actualité, apprendre des choses, comprendre comment vivent les gens…).

    Je suis joyeuse et curieuse, mais mon haut-potentiel complique fortement mes relations sociales, affectives et amoureuses. Je dois sans cesse tenter de m’adapter et cela me fatigue et me complique tellement la vie.

    Du coup, j’ai besoin de me sentir un peu rassurée et apaisée, je souhaite me “faciliter” les rencontres et les projets !

    Au plaisir d’échanger avec vous, et de vous rencontrer !

    myself a répondu il y a 3 années, 7 mois 8 Membres · 20 Réponses
  • 20 Réponses
  • 5c6703197b7f3 bpthumb

    dartagnan181

    Membre
    14 février 2019 à 13 h 12 min

    Bonjour Cécile,

    Je vois que nous souffrons à peu près de la même affection affective : celle qui consiste à être celui (ou celle) que l’autre voudrait que l’on soit. Du coup on adopte un masque mais qu’il est difficile et fatiguant à tenir dans le temps.

    Au plaisir de te lire

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    14 février 2019 à 13 h 19 min

    C’est tout à fait juste. Tu mets des mots sur mes attitudes !
    Pas facile à vivre : mensonges, complications, incompréhensions, malaises…

    Heureuse de lire que je ne suis pas la seule dans ce cas ! 🙂

  • 5c6703197b7f3 bpthumb

    dartagnan181

    Membre
    14 février 2019 à 13 h 29 min

    Oh que non !!! J’ai mis 47 avant d’assumer cet état de fait. Désormais je suis moi, pour le meilleur et pour le pire. Je préfère bien m’entendre avec moi même que d’etre obligé de jouer aux faux semblants avec d’autres. La solitude peut être pesante mais je me dis que la vie n’est pas fini tant qu’il y aura des groupes comme celui ci

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    14 février 2019 à 16 h 36 min

    Bonjour Cécile, Bonjour Dartagnan181,

    Je confirme que tu n’es pas un cas isolé Cécile. Je n’avais jamais pensé que les autres étaient si différents dans leur manière de pensée, et comme je ne comprenais pas, j’ai longtemps été celui qui fait plaisir, pour être aimé. Mais voilà, ça ne dure qu’un temps, ça fatigue, c’est frustrant… jusqu’au jour où à 42 ans, on t’apprend qu’en fait, c’est normal: tu fonctionnes comme ça à cause de tes rayures! Ben fallait seulement me le dire! Maintenant, je m’assume à 100% dans mes désirs et mes contradictions, et ça va beaucoup mieux!

    Bienvenue sur ce site!

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    14 février 2019 à 17 h 25 min

    Merci Messieurs, de vos réponses !
    Je comprends et souscris totalement à ce que vous dites.

    Sauf qu’à ce jour, je suis paralysée par la peur.
    Cesser d’être celle que les autres voudraient que je sois, m’assumer pleinement, arrêter de mentir, de faire semblant… me terrorise ! Parce que justement, c’est prendre le risque de décevoir. et d’être seule. Toute seule. et ça… !!! je ne suis pas sûre de pouvoir le supporter.

    Vous voyez ? 🙂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    17 février 2019 à 11 h 57 min

    Cesser d’être celle que les autres voudraient que je sois, m’assumer pleinement, arrêter de mentir, de faire semblant… me terrorise ! Parce que justement, c’est prendre le risque de décevoir. et d’être seule. Toute seule. et ça… !!! je ne suis pas sûre de pouvoir le supporter.

    C’est surtout se donner la chance de vivre des relations authentiques et d’être libre. Se cacher derrière un faux-self, histoire de ne pas bousculer les autres, c’est se faire son propre geôlier. C’est à mon avis la pire des solitudes ; quoi de plus angoissant en effet que d’être seul parmi la multitude.
    Etre HP, asperger ou neuro-atypique c’est de toute façon une violence faite aux autres.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    17 février 2019 à 12 h 49 min

    @jabberwocky
    “Etre HP, asperger ou neuro-atypique c’est de toute façon une violence faite aux autres.”

    Qu’est ce que tu entends pas là? Que la zébritude est une violence que nous infligeons aux normo pensants? Les pauvres. Alors c’est notre faute, c’est ça?
    Et pourquoi les zèbres ne prendraient pas les normo pensants comme une violence aussi, voire une insulte? Ça changerait un peu, non?
    Honnêtement, combien de fois les zèbres sont ils pris pour des crétins, des inadaptés, des déchets sociaux, etc etc…C’est pas une violence, ça?

    @ccile
    A moins de choisir une vie d’ermite, il te faudra assumer ta différence. Oui, la zébritude est un don magnifique, mais c’est aussi une croix à porter. Ne te cache pas, bien sûr, tu n’as pas à mentir, mais n’oublie pas de te protéger.
    La zébritude me rappelle le concept de l’enfant intérieur, “the inner child”, dont parlent beaucoup les ricains. Dans les années 60/70, la mode était à la liberté de cet enfant intérieur, son expression et son épanouissement total.
    Et puis à force d’expérimentations (toutes plus hippies les unes que les autres, lol…), ils se sont aperçus que cet enfant intérieur avait besoin de protection. D’être encadré. Lui permettre de s’extérioriser dans certaines circonstances, à certaines conditions, sinon, il souffrait plus qu’autre chose, et sa survie, finalement, dépendait d’un équilibre entre les deux extrêmes, tout lui permettre, ou ne rien lui permettre.
    Le hp peut être comparé à cet “inner child”. C’est une partie de nous même, vitale, extrêmement sensible, authentique, créative, intelligente, et absolument unique. A respecter, et cultiver à tout prix, mais avec certaines précautions aussi, car quand on reçoit un don, on a une sorte de responsabilité qui vient automatiquement avec, qui est celle d’en prendre soin.
    J’espère t’avoir été utile…Bon courage, et bon dimanche, Cécile de Lille 🙂

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    17 février 2019 à 12 h 55 min

    C’est très intéressant ce que tu développes sur “the inner child”, @pepita
    Merci!

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    17 février 2019 à 13 h 22 min

    Qu’est ce que tu entends pas là?

    Ce que je veux dire c’est que notre différence questionne souvent les normaux-pensant sur le sens, la légitimité, le bien-fondé de leur propre actions ou de leurs opinions.
    Je vais te donner un exemple. J’ai une sœur qui est magistrate. Elle s’est construite une vie extrêmement balisée et a tout fait pour se hisser le plus haut possible. Elle éprouve un grand besoin d’appartenance sociale. Pour y répondre elle a accumulé les signes de reconnaissances et s’est mise aussi à adopter des comportements archétypaux.
    Elle s’est mise, par exemple, à acheter des tableaux en salle de vente. Sur ses murs se côtoient ainsi des œuvres qui n’ont aucune parenté et qui souffrent d’aucun choix esthétiques.

    Un jour je lui ai démontré que l’un de ses tableaux était une croûte. Je ne pensais pas à mal. J’ai fait appel à mes connaissances, au bon sens et à des critères objectifs (fautes de proportions du sujet, zones mal peintes ou bâclées, oublis, perspective foireuse, etc.).

    Elle a été très vexée. Vexée non pas parce que j’avais raison, mais vexée parce que j’émettais une opinion pertinente alors que je n’avais pas de légitimité à ses yeux (j’ai pourtant fait de longues études d’arts appliqués). Cela revenait à dire que son argent ne pourrait jamais lui payer le bon goût qu’elle n’avait pas.

    Mine de rien, au bout de quelques mois, elle a fini par virer le tableau…
    Je me suis dit que si j’avais continué sur ma lancé, elle en aurait décroché au moins un autre.

    Tu pourras trouver mon exemple tirer par les cheveux, mais je crois qu’il demeure quand même significatif. Mais si tu préfères, j’en appellerais à ta propre expérience.
    J’imagine volontiers que ta tournure d’esprit, ta propension à questionner les choses qui t’entourent ou à ne pas trop rentrer dans des schémas comportementaux suscitent parfois l’incompréhension. C’est aussi cette incompréhension qui est violente parce qu’elle bouscule la représentation que se font les normaux-pensants de la réalité. Le rejet que nous subissons n’est à mon avis qu’un contre-coup du malaise que nous provoquons en eux.

    Est-ce plus clair pour toi @pepita ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    17 février 2019 à 21 h 11 min

    Merci @pepita !
    Merci à vous tous !
    Je vais creuser ce que vous m’écrivez !
    … et vous demanderez toute l’aide et le soutien nécessaire !!!!!!!!!

Page 1 of 2