Forum Adulte SurdouĂ© 🩓 ZĂšbre 🩓 Haut Potentiel (HP, HPI, HPE)

1er réseau social / forum pour ZÚbre / Surdoué / HP (Haut Potentiel)

10.000 adultes surdoués participent déjà au forum zÚbre !
Haut Potentiel Émotionnel HPE / Haut Potentiel Intellectuel HPI / THQI / Zùbre / Atypique / Neuroatypique / Hypersensible...

đŸ”” JE M'INSCRIS SUR LE FORUM POUR ADULTE SURDOUÉ đŸ””

  • Se dĂ©couvrir HP

     JoelLiberte13 mis Ă  jour Il y a 19 heures, 23 minutes 8 Membres · 39 Articles
  • LeyliSems

    Membre
    18 novembre 2021 Ă  23 h 43 min

    Belle nuit Ă  tous.

    Pourriez-vous me dire, si le fait d’avoir Ă©tĂ© identifiĂ©(e) HP a constituĂ© un tournant dans votre vie?

    Y a-t-il un vous ” avant le dĂ©pistage ” et un vous ” aprĂšs “?

    Ma question s’adresse particuliĂšrement Ă  ceux qui ont mal vĂ©cu leur ” surdouance ” durant la pĂ©riode de vie oĂč ils ignoraient leur ” spĂ©cificitĂ© “.

    Et, au cas oĂč, vous avez menĂ© une vie bien meilleure aprĂšs la dĂ©couverte, qu’est-ce qui vous l’a concrĂštement permis?

    (Ex: lecture de livre sur les HP?, etc.)

    Merci d’avance pour les Ă©ventuels retours.

  • Maths

    Membre
    19 novembre 2021 Ă  6 h 19 min

    Bonjour,

    Personnellement je me pose un peu la mĂȘme question (bon moi c’est encore plus rĂ©cent, testĂ© cette semaine..).

    Qu’est-ce que ça change concrĂštement ? Est-ce qu’il y a un espoir de mieux vivre dans ce monde si horrible, mieux vivre le fait de faire partie de cette espĂšce la plus nuisible qui soit, l’Humain ?

    EspĂ©rer rencontrer quelqu’un aussi ? Car ne pas avoir d’amis, bon ça passe au final on s’y fait Ă  la longue, mais je suis pas sur qu’on soit complĂštement fait pour vivre entiĂšrement seul, toujours cĂ©libataire..

    Et je me pose aussi une question complémentaire, est-ce que ça aide de discuter sur des forums (voir en vrai) avec des zÚbres ?

    J’ai l’impression que le dĂ©pistage engendre encore plus d’incertitudes et de questions qu’avant, mĂȘme si on moins ça peut permettre (mĂȘme si c’est compliquĂ© tout de mĂȘme de se l’avouer qu’on l’est, toujours cette mauvaise impression qu’on a trichĂ© ou que le psy nous a dit ce qu’on voulait savoir aprĂšs le passage du WAIS IV..).

    Voili voilou..

  • LeyliSems

    Membre
    19 novembre 2021 Ă  11 h 21 min

    Bonjour Maths.

    Moi j’pense que, il faut autant d’amour que d’amitiĂ©. Chaque chose a sa place et offre des choses que l’autre relation ne peut donner. Sinon, c’est sur qu’Ă  choisir, ce serait mieux de vivre avec son Âme soeur.

    En ce qui concerne la rencontre, discussions avec les zÚbres. Faut dire que je suis assez nouvelle dans cette démarche.

    Je me suis d’abord abonnĂ©e Ă  des groupes Facebook. Et aussi un autre site…

    Mais perso, ce forum semble ĂȘtre le plus ” enrichissant ” ou je ss pas quel adjectif utiliser, en tt cas, ça me parle bcp plus que les prĂ©cĂ©dents essais.

    J’suis au moins tombĂ©e sur une personne que j’apprĂ©cie et avec laquelle je me sens connectĂ©e :), ce qui pour moi, est chose rare.

    Sinon, je n’ai pas encore rencontrĂ© quelqu’un en vrai donc. VoilĂ , en somme, pas vraiment bcp d’expĂ©rience. Mais j’espĂšre que ça apportera qd mm des choses positives.

    Moi, je suis, actuellement, en phase d’essayer de comprendre ce qu’est un HP et saisir a fortiori mon mode de fonctionnement. A cet Ă©gard, je conseillerai vivement d’entamer la lecture du livre ” Les Philo-cognitifs: ils n’aiment que penser et penser autrement ” de Fanny Nusbaum (et 2 autres scientifiques). (Si ce n’est dĂ©jĂ  fait).

    Et enfin, mĂȘme si, on se pose beaucoup de questions, j’pense que c un de nos + grands prob., faut qu’on apprenne Ă  se jeter Ă  l’eau et rĂ©flĂ©chir au rĂ©sultat aprĂšs. 🙂

    Et puis… si y a plus de nĂ©gatif que du positif, bein, au moins, on aura appris qqch!.

    Je vous remercie de votre retour.

    PS: Si envie d’Ă©changer, n’hĂ©sitez pas.

    Sur ce, excellente journée à vous.

    • Maths

      Membre
      19 novembre 2021 Ă  16 h 36 min

      Merci pour le retour.

      Pour les amis et l’Ăąme sƓur c’est sur que ce serait sans doute pas mal, mais quand tu pars de zĂ©ro aprĂšs bientĂŽt 35 ans d’existance, t’as tendance Ă  plus trop y croire.

      Je suis un peu pareil j’essai de comprendre
 J’ai dĂ©jĂ  lu “Trop intelligent pour ĂȘtre heureux”, “L’adulte surdouĂ©”, en train de lire “Je pense trop” et “Je pense mieux”. Je m’Ă©tais dit que je lirais peut ĂȘtre aussi “Je suis un zĂšbre” (au moins c’est Ă©crit par un zĂšbre^^). Je regarderais pour ton livre “Les philo cognitifs”.

      Déjà avant de passer le test je me suis pas mal documenté sur le net, fais quelques tests en ligne, regardé pas mal de vidéo Youtube.

      Au final pour l’instant c’est surtout que ça permet d’expliquer pour on se sent si diffĂ©rent, et du mal avec la sociĂ©tĂ©.

      Pour se jeter Ă  l’eau sans rĂ©flĂ©chir lĂ  ça va me poser un gros problĂšme^^, j’ai tellement la fĂącheuse tendance Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  tous les scĂ©narii possibles avant de me “jeter Ă  l’eau”. Et en gĂ©nĂ©ral tu trouves toujours au moins 1 scĂ©nario nĂ©gatif, et tu te dis, mais en fait pourquoi y aller du coup ?

      • LeyliSems

        Membre
        19 novembre 2021 Ă  22 h 22 min

        Merci Ă  vous!

        J’comprends… j’comprends tout Ă  fait… Mais bon, faut dire aussi que les ” vraies ” amitiĂ©s et amours, ça ne court pas les rues hein!

        Il y a, selon moi, cette dĂ©marcation entre le superficiel et l’authenticitĂ©, celles auxquelles on s’est juste… habituĂ©es. J’pense que, les vraies relations oĂč l’on se vit en s’enrichit mutuellement, c qqch de trĂšs rare, car, ça requiert des 2 cĂŽtĂ©s:

        Un coeur Ă©blouissant, une puretĂ© d’Âme mais aussi la profondeur de l’esprit. J’pense en tout cas.

        Rien ne peut se vivre intensĂ©ment ou authentiquement, tant que la personne (amitiĂ© ou amour qu’importa la relation) n’est pas prĂȘte Ă  se dĂ©voiler comme tel, ou n’est pas capable d’accueillir cette intensitĂ©.

        Mais bon, ce n’est que mon avis. Et cela, peut, surement ne pas ĂȘtre suffisamment consolateur quand la solitude nous pĂšse.

        Je sais que, agir sans rĂ©flĂ©chir nous semble trĂšs difficile mais justement, il est important d’ĂȘtre conscient de ses lacunes, points faibles, et de tenter (au moins d’accepter) d’y remĂ©dier…

        Maintenant, chacun sa vie, et son rythme bien sur. Mais, j’pense qu’il n’est pas trop juste d’anticiper sur le remĂšde, car justement lĂ  est le remĂšde :))) essayer de ne pas anticiper!…..

        MĂȘme si l’on ne peut s’empĂȘcher de se poser trop de questions, ou la rĂ©flexion tout court, on peut au moins, essayer de travail sur soi et ne pas s’avouer vaincu dĂšs l’dĂ©but!

        Chacun ses forces et ses faiblesses mais, perso, j’pense que (mm si ça a ses avantages ou peut constituer une grande force) en mĂȘme temps ma plus grande faiblesse c’est la rĂ©flexion, donc, pr qqun comme moi, bein… faut aller contre sa peur… rĂ©flexion = anticipation de ce qui est nĂ©gatif = anxiĂ©tĂ©… donc faut aller contre soi.

        VlĂ … (ce n’est que ma vision).

        Sur ce, je vous souhaite une excellente nuit!

      • Maths

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  7 h 33 min

        Merci pour l’excellente nuit.. MĂȘme si ça fait longtemps que je ne passe plus vraiment de “bonnes” nuits
 J’espĂšre pour toi que la nuit aura Ă©tĂ© meilleure ! (DĂ©solĂ© j’ai toujours eu du mal avec le vouvoiement en espĂ©rant que ça ne te dĂ©range pas trop)

        Pour les amitiĂ©s je me demande si c’est pas notre façon d’ĂȘtre, de penser, qui nous fait demander quelque chose de plus dans les relations (amicales ou amoureuses).

        Personnellement je le supporte assez mal quand j’envoi un message, et que ça met du temps Ă  rĂ©pondre. Alors que moi je suis du genre Ă  rĂ©pondre trĂšs vite (trop vite ?^^).

        Effectivement il est possible que d’Ă©viter d’anticiper tout serait un remĂšde Ă  notre problĂšme, mais c’est aussi un peu contre nature. (Tellement tendance en ce moment Ă  en avoir marre des gens, Ă  tout envoyer chier, mĂȘme si je me doute bien que ce n’est pas forcĂ©ment la solution Ă  long terme, Ă  court terme ça fait tellement de bien
)

        On a vraiment des forces ?^^ J’ai tendance Ă  trouver tout ce qu’on est plutĂŽt nĂ©gatif, et d’envier un peu les gens “normaux”, qui ne pensent pas autant Ă  tout ce qui se passent, Ă  l’avenir, et profite beaucoup plus de l’instant prĂ©sent. Chose que j’ai l’impression de ne pas faire du tout, je pense rĂ©guliĂšrement (tout le temps) aux impacts de mes diffĂ©rentes actions, et c’est vrai que c’est dur de se poser, “profiter”. A voir si c’est en partie ça qui fait qu’on arrive pas Ă  ĂȘtre heureux ? Quand on regarde en arriĂšre, on voit surtout tous les aspects nĂ©gatifs de notre vie, toutes les douleurs qu’on a vĂ©cues, qu’elles soient physiques ou psychologiques. Et Ă  cĂŽtĂ© les moments qu’on a relativement apprĂ©ciĂ© semble tellement Ă©parses !

        AprĂšs j’ai dĂ©jĂ  essayĂ© de me forcer Ă  faire des choses, mais au final avec le temps je m’aperçois que ça me fait plus de mal que de bien, qu’au final on est les seuls Ă  ne pas vraiment montrer notre vrai visage mais Ă  faire semblant pour espĂ©rer ĂȘtre accepter des autres. Ca me rappel des anciens collĂšgues qui m’avaient relookĂ©s en me disant “Tu verras aprĂšs tu te sentiras mieux”. Au final ça n’a strictement rien changĂ©, je me suis juste transformer pour essayer d’ĂȘtre intĂ©grĂ© (et d’ailleurs au final ça a strictement rien changĂ© dans les relations avec les autres, donc j’ai fini par abandonner et revenir Ă  ce que j’Ă©tais).

        Bref oui foncer tĂȘte baissĂ©e c’est peut ĂȘtre la solution, mais il faudrait des rĂ©sultats suffisamment rapide pour se motiver Ă  continuer !

      • LeyliSems

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  9 h 11 min

        Bonjour !

        J’ai eu un peu de mal Ă  m’endormir mais ça va. Merci Ă  vous. Aucun problĂšme pour le tutoiement, je prĂ©fĂšre quand on fait Ă  son aise.

        Pour ce qui est de la force, oui on en a comme tout un chacun mais il est vrai que notre expérience de vie et notre mauvaise estime de soi biaise notre vision des choses. Cette capacité de réflexion constitue tout autant une force :

        Il est tellement de gens qui ne posent mĂȘme la question de ce qu’ils sont, ni de leurs liens avec le monde, alors que ce serait la base de toute une vie, savoir ou essayer d’apprendre qui nous sommes vraiment et ĂȘtre capable de rĂ©flĂ©chir par soi.

        Cette capacitĂ© de cogiter est une force car nous permet d’aller dans et en dehors de beaucoup de concepts et de choses, nous permet aussi d’avoir une plus grande connexion avec le monde dans sa globalitĂ©. Prendre conscience notamment de la spĂ©cificitĂ© des choses qui paraissent banales pour beaucoup !

        Le prob c’est que l’excĂšs nuit dans tout c’est tout. Et qu’il y a un moment oĂč faut tout simplement s’efforcer de ne pas rester dans la rĂ©flexion et je suis sĂ»re qu’il y a des moyens adĂ©quats pour mieux gĂ©rer notre mode de fonctionnement, que l’on ignore peut-ĂȘtre !

        Aller contre sa nature c’est different d’un travail sur soi… Moi perso j’accepte que y a des moments oĂč l’on ne doit tout simplement pas rĂ©flĂ©chir et sachant ça, mais j’essaie de faire l’effort pour… MĂȘme si c pas Ă©vident hein je vous l’accorde !…

      • LeyliSems

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  9 h 25 min

        C’est sur que changer vers ce que l’on ne dĂ©sire en rĂ©alitĂ© pas pour plaire ne doit pas aider.

        Une relation seine requiert que l’on soi vraiment soi-mĂȘme avec l’autre et le fait d’ĂȘtre aimĂ©, apprĂ©ciĂ© dans notre façon d’ĂȘtre en gĂ©nĂ©ral.

        C’est sur que notre façon de fonctionner n’aide pas pour de vraies relations mais (et mĂȘme si ça peut ne pas soulager) avec notre façon d’ĂȘtre quand on s’entend bien avec qqun, en gĂ©nĂ©ral la connexion est vraiment lĂ  ! Et… C’est solide.

        Faut dire que perso j’avais bcp de chances avant car j’Ă©tais dans le respect (pas superficiel, celui que je me dois, sur lequel je n’ai pas le choix) et dans l’Ă©merveillement face Ă  l’humain. J’aimais rencontrer de nouveaux univers, chaque humain Ă©tant un monde, ça me plaisait quelqu’il soit… Et j’avais hĂąte de savoir sa façon de penser, sa reprĂ©sentation du monde tandis que maintenant c’est le dĂ©goĂ»t et le mĂ©pris que j’ai face Ă  l’espĂšce humaine, en gĂ©nĂ©ral, donc mm ce cĂŽtĂ© intellect ne me fait plus vraiment effet, le coitoiment d’une personne me fatigue vite, a tendance Ă  m’irriter car je les ressens plus comme des coquilles vides, il n’y a que les gens dont je sens la bienveillance qui ont un minimum de considĂ©ration (l’authentique, la sincĂšre…) de ma part, qui, gagnent donc mon respect.

        Moi faut que je sente vraiment la personne, ce qui me satisfaisait voire me rendait admirative ne me fait plus ou presque plus d’effet, et Ă  mĂȘme plutĂŽt tendance Ă  accentuer mon dĂ©goĂ»t. (ex: qqun qui Ă  mes yeux, dotĂ© d’un certain niveau de capacitĂ©s cognitives mais qui, l’utilise Ă  mauvais escient… Ou qui est qqun manquant de respect ou d’orgueilleux, etc).

        Et ouais, la solitude pĂšse. Mais je pense qu’il ne faut surtout pas s’abandonner soi. Et… Ce serait dommage de quitter ce monde, en ayant vĂ©cu l’enfer de soi mĂȘme, sans avoir goĂ»ter et vĂ©cu le paradis qu’il contient. Moi j’pense que tout a 2 faces ici… Positif et nĂ©gatif… Donc voilĂ … Le chemin est tortueux mais l’abandon, s’Ă©tait juste pour moi, du gĂąchis.

      • Maths

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  11 h 48 min

        J’ai malheureusement jamais eu de vrai connexion avec quelqu’un, aprĂšs j’ai peut ĂȘtre pas eu de chance sur ce point.

        La solitude sur le long terme oui ça pĂšse beaucoup… (heureusement que j’ai mon chat !)

        L’abandon c’est peut ĂȘtre du gĂąchis, mais quand tu fais des efforts pendant des annĂ©es, que tu essaies diffĂ©rents trucs et qu’au final tu ne vois aucun changement, Ă  terme c’est compliquĂ© de persister et de se dire que ça va finir par changer…

      • LeyliSems

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  11 h 54 min

        Moi je pense que la chance joue !

        J’ai eu la chance d’avoir de bonnes amies. Peu mais bonnes.

        Pour moi une seule personne peut suffire, fin façon de parler… Car plus d’univers il y a, plus palpitant cela peut ĂȘtre en vue de combler l’ennui potentiel qui peut survenir Ă  la longue.

        Mais j’pense que la chance ou le destin ou je ne sais pas peu importe la mot joue beaucoup car la connexion dont je parle c’est qqch de rare ! Admettons le !…

        DĂ©jĂ … On a tous ou pour beaucoup d’entre nous un masque… Combien de personnes arrivent Ă  l’ĂŽter ou les ĂŽter ?…

        Pas facile d’ĂȘtre rĂ©ellement soi, si l’on ne s’estime dĂ©jĂ  pas. Mais en plus de maniĂšre gĂ©nĂ©rale c’est pas facile d’ĂȘtre soi, et encore moins le fait d’aimer et d’ĂȘtre aimĂ© dans cette authenticitĂ© mutuelle.

        Car la connexion peut ĂȘtre lĂ  nouveau personnalitĂ© intelligence Ăąme etc. Mais pas au niveau sentimental… Peut-ĂȘtre que la personne n’a pas ce besoin d’amitiĂ© Ă  ce moment prĂ©cis de sa vie. Etc. Etc. Donc c vraiment difficile…

      • LeyliSems

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  12 h 08 min

        Vous avez raison sur le fait d’essayer et d’essayer et d’essayer et qu’au final, avoir l’impression que ça n’aboutit pas au rĂ©sultat voulu……

        J’imagine, qu’Ă  force, bein, on n’a plus de force et peut-ĂȘtre ou plutĂŽt mĂȘme plus l’envie…

        Plus l’envie de faire l’effort.

        Mais, moi je reste persuadĂ©e que l’essentiel c’est de se vivre soi, s’accepter.

        Et c’est aussi plus difficile car quand dĂ©jĂ , t’as une vision pessimiste sur toi-mĂȘme, peu importe ce que tu es en rĂ©alitĂ©, peut-ĂȘtre une chose rare et prĂ©cieuse, bein ça ne te fera ni chaud ni froid car tu le verras pas. Et quand, Ă  cĂŽtĂ© de ça, tu as cette fĂącheuse tendance Ă  tout le temps tout intellectualiser… Rhoooooo!

        Encore MOINS de chances! Car automatiquement, tu vas tomber sur les lacunes, fin ce que l’on perçoit comme ĂȘtre ” des imperfections ” vont nous sauter aux yeux!

        Et, c’est ce qui fait la diffĂ©rence avec bcp de gens.

        Bcp ne rĂ©flĂ©chissent pas sur ce qu’ils sont, et sont imbus d’eux-mĂȘmes, tout bĂȘtement.

        Le fait d’ĂȘtre capable ses points positifs et nĂ©gatifs, en prenant du recul, et en Ă©tant le + objectif possible, je pense que c une des tĂąches les plus ardues!…

        Quand t’es perfectionniste et que t’es intransigeant envers toi-mĂȘme, bein ça n’aide pas l’image que t’as, c’est sur que le fait d’ĂȘtre aimĂ© pr ce que t’es, ça aide, ça apporte qqch que tu ne peux trouver nulle part ailleurs mais.

        Rien Ă  faire, j’pense qu’il faut commencer par soi-mĂȘme.

        Moi j’ai vu aussi que… mĂȘme si le regard d’autrui peut ĂȘtre important Ă  nos yeux, bein quand tu ne te considĂšres pas, tu ne considĂšres pas. Le monde entier peut me dire ” intelligente “, si je ne me trouve pas ainsi, bein j’aurais du mal Ă  l’accepter (mĂȘme si je ferai un tri bien entendu sur le type de personnes qui Ă©noncent ou semblent constater un tel fait… se base-t-elle vraiment sur des points ” objectifs “… etc.)

        Fin tout ça pour dire: pas évident.

        Mais… Pour moi, la vie rime avec accomplissement de soi. Eh oui, on a besoin des autres, je ne demande pas de nier ce fait. Maiiiiiiiiiiiiiiiiiiis……

        Je soutiens que, sans soi, y a rien!.

        Et…….. aussi longtemps que l’on ne s’assumera pas dans notre façon d”ĂȘtre… donc:

        Y a d’une part la personne qu’on voudrait ĂȘtre

        Et d’autre celle que nous sommes…

        Quelque part, on ne peut devenir qqun (en paix et sĂ©rĂ©nitĂ© intĂ©rieurement parlant) qui s’accomplit (essaie de s’accomplir) sans respecter son propre mode de fonctionnement.

        LuciditĂ© est fondamentale, bein, elle ne sera pas lĂ , si y a pas cette fameuse rĂ©flexion dont vous voudriez vous extirpez……….

      • Maths

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  16 h 49 min

        Pour le masque j’ai du mal Ă  savoir si j’en ai un, j’ai tellement tendance Ă  dire ce que je pense, Ă  ĂȘtre sans filtre (et c’est assez mal vu d’ailleurs, surtout que j’arrondis rarement les angles…). Ou sinon j’en ai un mais je me rend pas / plus compte avec le temps, puis c’est vrai que comme j’Ă©vite d’ĂȘtre en contact en d’autres personnes, ça aide pas. Surtout que pour ma part, quand je dois faire des courses ou autre, j’ai tendance Ă  me mettre dans ma bulle, ignorer les autres, un casque avec de la musique sur les oreilles, et Ă  faire au plus vite pour vite vite rentrer chez moi afin d’ĂȘtre tranquille. Pis bon j’ai quand mĂȘme une certaine apprĂ©hension des autres au final, je me verrais mĂȘme pas chatonner avec des personnes qui peuvent Ă©couter, d’ailleurs les rares fois ou je suis dans la chanson et pensant ĂȘtre seul, j’ai tendance Ă  laisser un peu de son sortir de ma bouche, et s’il s’avĂšre qu’une personne a entendu lĂ  ça me met hyper mal Ă  l’aise.

        D’ailleurs je me demandais si j’Ă©tais fou ou quoi, quand je marche sur un trottoir (malgrĂ© que j’Ă©coute la musique et que je pense Ă  diffĂ©rent trucs
 apparemment c’est encore pas suffisant) Ă  m’imaginer des trucs par rapport au trottoir, notamment la partie en bordure de route qui permet aussi d’Ă©couler l’eau. Bref il y a des joins, et je m’imagine que c’est dangereux, et que je n’ai pas le droit de poser le pied dessus, du coup je rĂ©duis ou augmente le pas pour Ă©viter ce joint. Je m’imagine aussi des lignes qui en sorte, parallĂšle au joint mais aussi Ă  un angle de 45°. Bref tout ça pour dire, suis-je le seul Ă  m’imaginer des trucs aussi tordu ?

        Pour le fait de se considĂ©rer intelligent ou pas, c’est toujours compliquĂ©. On se sent diffĂ©rent, mais se dire qu’on est “plus intelligent que la moyenne”, mĂȘme une fois qu’on a passĂ© le test, c’est dur Ă  admettre. Pis bon l’intelligence se dĂ©compose en plein de choses diffĂ©rentes. D’ailleurs j’ai trouvĂ© le test assez Ă©trange lĂ  dessus, autant je comprend la partie sur le puzzle Ă  reconstituer, les formes en 3D Ă  positionner dans son esprit et les tourner pour assembler une forme finale. Mais j’ai du mal Ă  me dire qu’on sort du lot sur la description de certains mots, sur le fait d’arriver Ă  “dĂ©coder” un texte (trĂšs perturbant d’ailleurs de devoir forcĂ©ment le faire dans l’ordre, ça frustre car on sait trĂšs bien qu’on irait plus vite d’une autre façon..).

      • LeyliSems

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  18 h 43 min

        VoilĂ , pouvoir ĂȘtre sans filtre avec qqun, mutuellement et s’entendre, c’est ça pour moi la dĂ©finition d’une relation, vraie, authentique.

        J’pense qu’en ce qui concerne l’Ă©vitement c’est un peu comme:

        La fĂ©nĂ©antise engendre la fĂ©nĂ©antise, plus tu restes au lit, plus t’as la flemme d’en sortir…

        Et puis, le phĂ©nomĂšne s’accentue, c’est un cercle vicieux, et plus le temps passe, plus difficile encore est de faire le pas… vers le changement.

        Haha! Je me retrouve bien dans le ” D’ailleurs je me demandais si j’Ă©tais fou ou quoi “, y a vraiment des moments oĂč jme dis que jss vraiment tarĂ©e…

        Moi j’pense qu’on peut tous avoir un cĂŽtĂ© tordu… Moi par ex la matiĂšre j’ai une sensibilitĂ© qui fait que je peux aller jusqu’Ă  analyser la paume de la main d’une personne, ou que n’importe quel contact avec la peau bein ça peut m’irriter facilement.

        C pas trĂšs courant donc ça met mal Ă  l’aise perso…

      • Maths

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  16 h 58 min

        Pour respecter notre mode de fonctionnement, faudrait dĂ©jĂ  en saisir tous les aspects. J’ai beau essayĂ© de me documenter sur le sujet, on est d’accord avec certains points et moins sur d’autres. Surtout qu’au final chaque zĂšbre est diffĂ©rent, du coup on peut mĂȘme pas se dire qu’il y a un manuel type qui va nous permettre de comprendre comment on fonctionne.

        DĂ©jĂ  personnellement j’essaie d’ĂȘtre un peu plus en paix avec moi mĂȘme en essayant d’ĂȘtre un peu plus Ă©cologique et en rĂ©duisant mon empreinte sur ce monde, car ça me fait mal de savoir que je participe finalement Ă  la destruction de toute cette biodiversitĂ© qui a mis des millions d’annĂ©es Ă  se mettre en place.

        Mais s’accepter en tant que zĂšbre c’est compliquĂ©, et ça risque de l’ĂȘtre encore longtemps j’en ai peur.

        AprĂšs ce qui est Ă©trange c’est qu’au final il y a des zĂšbres qui s’ignorent, mais qui semblent plutĂŽt heureux (enfin je crois ?). Pourquoi il y a une telle disparitĂ© au final ? J’ai tellement l’impression pour ma part que le bonheur est totalement hors de portĂ©, loin loin.

        Je pars un peu en vrille lĂ  bref. Mais peut ĂȘtre que le fait de ne plus ĂȘtre seul(e) apporte un changement important et positif ? Mais ça semble tellement mission impossible de toute façon.

      • LeyliSems

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  18 h 52 min

        * Pour respecter notre mode de fonctionnement, faudrait déjà en saisir tous les aspects. *

        Tout Ă  fait! MĂȘme si jpense que le livre Les Philo-cognitifs apprend bcp, c’est sur qu’on est, tous, diffĂ©rent, conditionnĂ© qqe part par notre environnement, notre vĂ©cu, etc.

        Mais je pense que saisir, bien comprendre et prendre conscience de toutes les facettes de notre fonctionnement qui sont directement INHERENTES à notre partie HP, bein, ce serait déjà, (pour ma part en tout cas), UN TREEEEEEEEEEEEEES GRAND PAS!

        Car mm si, on peut rĂ©gler certains problĂšmes au feeling, j’pense que y a des choses que l’on ne peut rĂ©soudre ou comprendre sans en saisir le sens, et qd tu ss que t’as qd mm bcp de comportements ou pensĂ©es etc. dĂ» Ă  ça bein, ça devient trĂšs important de saisir cette partie de notre identitĂ©.

        Pour le reste, j’pense qu’il vaut mieux procĂ©der au feeling aussi, nous sommes les plus Ă  mĂȘmes de nous cerner donc…

        Mais quand tu perds le goĂ»t du combat, bein t’as plus rien…

        D’oĂč, la nĂ©cessitĂ© de vouloir s’amĂ©liorer, d’ĂȘtre mieux, de s’aimer…

        Enfin, c’est ce que je pense.

      • Maths

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  19 h 28 min

        Va falloir que je le lise du coup, mais bon je vais déjà essayer de finir le livre en cours, et pas trop motivé à lire ce week-end (et le temps merdique doit pas aider).

        C’est sĂ»r que mieux comprendre comment on fonctionne ça ne peut qu’ĂȘtre positif, mais ça doit pas ĂȘtre spĂ©cialement simple (aprĂšs perso je vais continuer Ă  voir la psy pour qu’elle m’y aide, je verrais bien ce que ça donne, pis bon j’ai pas mal de questions Ă  lui poser suite au test…)

        Pour le feeling, faudrait dĂ©jĂ  se faire confiance, et ça j’ai du mal. D’ailleurs pendant le test la psy m’a dit d’y faire plus confiance, que j’avais souvent directement la rĂ©ponse alors que je mettais du temps Ă  rĂ©pondre (j’avoue que j’aime comprendre pourquoi c’est telle rĂ©ponse Ă  pas dire juste ça doit ĂȘtre ça !)

  • danaee

    Membre
    19 novembre 2021 Ă  12 h 02 min

    Bonjour,

    Le fait de savoir que l’on est HP est juste rassurant et la vie est plus sereine car il est confirmĂ© que, effectivement, nous sommes diffĂ©rents et pourquoi nous sommes diffĂ©rents.

    Beaucoup de questionnements se posaient à nous avant, à présent nous pouvons vivre pleinement notre vie car nous connaissons la réponse.

    Belle journée

    • LeyliSems

      Membre
      19 novembre 2021 Ă  12 h 15 min

      Bonjour danaee!

      C’est sur qu’au dĂ©but, ça m’avait soulagĂ©e aussi, m’a dĂ©livrĂ© d’un poids lourd…

      Donc, si j’ai bien compris, vous ne vous posez plus autant de questions qu’auparavant alors?

      Mais, y a quand mĂȘme toujours des interrogations non? Fin le fait de cogiter je veux dire…

      Je vous remercie de votre témoignage et de votre retour.

      Et vous souhaite une agrĂ©able journĂ©e aussi! Merci 🙂

      • danaee

        Membre
        20 novembre 2021 Ă  11 h 56 min

        Bonjour LeyliSems,

        Merci pour votre réponse.

        Non je ne me pose plus autant de questions qu’avant sachant que je rĂ©ponds Ă  la majoritĂ© des critĂšres pour ĂȘtre surdouĂ©e. Je n’ai pas encore franchi le pas de me faire dĂ©tecter par un psy par contre.

        Bon, les sentiments liĂ©s au fait d’ĂȘtre surdouĂ©e restent toujours entiers, dĂ©calage avec les autres, problĂšmes de se faire accepter, l’impression d’ĂȘtre Ă  part etc….

        Savoir que d’autres personnes sont de le mĂȘme cas m’aide beaucoup et dialoguer sur le forum me permet aussi de pouvoir retrouver des rĂ©ponses Ă  mes questionnements.

        Bienvenue sur ce forum, j’espĂšre qu’il t’apportera du soutien et la sĂ©rĂ©nitĂ©

        Cordialement

        Danaee

      • LeyliSems

        Membre
        21 novembre 2021 Ă  13 h 39 min

        Bonjour danaee,

        Je vous remercie pour votre message Ă©galement. 🙂

        Je vois… Moi j’pense que l’essentiel c’est de bien se sentir dans sa peau… Perso, j’ai ce besoin, d’apprendre plus sur le fonctionnement HP, j’aimerais maitriser le sujet sous toutes ces facettes en vue notamment de mieux me cerner.

        Et… c’est sĂ»r que le sentiment de ne pas ĂȘtre seule est vraiment soulageant… voire salvateur…

        Je vous rejoins Ă©galement quant au fait de trouver des rĂ©ponses aux questions. Ce forum, me semble, en effet ĂȘtre plus bĂ©nĂ©fique que beaucoup d’autres sites.

        Merci beaucoup pour vos ondes positives! Je l’espĂšre aussi. 🙂

        Et vous souhaite bon courage dans votre cheminement personnel…

        Merci de votre retour, et excellente journée à vous!

  • JeanFrancois

    Membre
    20 novembre 2021 Ă  18 h 48 min

    Bonjour Ă  tous. Si je peux vous apporter mon propre Ă©clairage. Notez d’abord que l’on m’a parlĂ© de surdouance seulement lorsque j’ai atteint l’Ăąge de 52ans. C’est une psychologue qui l’aura Ă©voquĂ© la premiĂšre. Ce jour lĂ , je m’en souviendrais toujours, j’ai encaissĂ© comme on pourrait encaisser un crochet du droit. Puis, arrivĂ© dans ma voiture, j’ai hurlĂ©. HurlĂ© de terreur. Je pleure encore Ă  ce souvenir. J’ai toujours eu conscience d’une diffĂ©rence, mon histoire personnelle et moi mĂȘme probablement ont fait que je me suis emmurĂ©, cloitrĂ© et convaincu que j’Ă©tais idiot.

    Apprendre, que peut-ĂȘtre j’Ă©tais surdouĂ© m’a subitement mis face Ă  la construction mĂ©ticuleuse d’un mensonge censĂ© me protĂ©ger que j’Ă©laborais depuis prĂȘts de 50 ans. Au temps perdu, Ă  l’immensitĂ© de la solitude vĂ©cue jusqu’alors.

    AprĂšs quelques mois, aprĂšs avoir pu le digĂ©rer un peu, je me suis mis Ă  en Ă©prouver une certaine fiertĂ©, un certain plaisir. J’Ă©tait ”diffĂ©rent”, mais cette fois c’Ă©tait valorisant. Le zĂšbre en plus est un bel animal. Il m’est mĂȘme arrivĂ© d’avoir la faible vanitĂ© de me sentir enfin un peu lumineux au milieu de la multitude.

    Trois ans m’auront Ă©tĂ© nĂ©cessaires pour enfin accepter de me faire tester. Comble du malheur 0, Nothing, Nada!! Pourtant, le test effectuĂ© par deux professionnels, s’est dĂ©roulĂ© dans d’excellentes conditions. Je ne me souviens plus ce qui Ă  conditionnĂ© la chose, je l’ai toutefois passĂ© Ă  une date non prĂ©vue, ce qui a pu m’empĂȘcher d’angoisser ou tout simplement de me prĂ©parer Ă  l’Ă©chouer.

    Je l’ai passĂ© donc. Pourtant sans que l’on m’ait Ă  la fin dĂ©livrĂ© le prĂ©cieux sĂ©same pour intĂ©grer la communautĂ© des zĂšbres. Pire encore, moi qui toute ma vie ai souffert de n’appartenir Ă  aucune communautĂ© , sans non plus me retourner dans celle des gens “normaux”. Aucun QI ne m’a Ă©tĂ© dĂ©livrĂ©. Bien sĂ»r, on a pris soins de m’expliquer qu’un Ă©cart de plus de 40 entre deux Items interdisait de dĂ©livrer une valeur fiable (mes rĂ©sultats laissent apparaĂźtre des divergences largement supĂ©rieures). Que le chiffre n’avait aucune importance. Qu’il fallait interprĂ©ter le contenu…..

    Le dĂ©chirement reste donc entier. MĂȘme si mon sentiment peut paraĂźtre puĂ©ril, on ne m’a pas “classĂ©”. J’ai bien conscience que mon cas, ma perception des choses, mon Ă©motion, ne sont pas celles de tous. Toutefois, je crois vraiment que le sujet n’est pas Ă  traiter Ă  la lĂ©gĂšre et qu’avant toutes choses, les grands pontes de la “Psychologie des surdouĂ©s” devrait y rĂ©flĂ©chir Ă  deux fois avant que d’Ă©riger une science destinĂ©e Ă  encore faire rentrer dans des cases des ĂȘtres “diffĂ©rents” alors que par essence mĂȘme, je crois, le ZĂšbre ne peut justement concevoir les lignes qui en composent les bordures

    • LeyliSems

      Membre
      21 novembre 2021 Ă  14 h 08 min

      Bonjour JeanFrancois!

      Je vous remercie de votre témoignage et de votre retour.

      ” Puis, arrivĂ© dans ma voiture, j’ai hurlĂ©. HurlĂ© de terreur. ” 🙁

      ” Je pleure encore Ă  ce souvenir. ” J’imagine!………… C’est un seul mot mais qui peut englober tant de choses… mais aussi, donner sens Ă  beaucoup de souffrances…

      ” convaincu que j’Ă©tais idiot ” = comme cela me semble si familier!……………

      Ca m’Ă©nerve d’ailleurs ce sentiment, cette impression de se sentir nulle quoiqu’il fĂ»t ” accompli “…

      * d’un mensonge censĂ© me protĂ©ger que j’élaborais depuis prĂȘts de 50 ans *

      ProtĂ©ger de quoi… de qui?

      Peut-ĂȘtre de soi 🙁

      Rhooo… D’ailleurs, je pense qu’il est capital de se protĂ©ger de soi!

      Surtout quand son soi, est l’ennemi qui n’arrĂȘte pas de te scruter pour le moindre de tes faux pas…

      š J’était ”diffĂ©rent”, mais cette fois c’était valorisant. “

      (Maintenant chacun son expĂ©rience et son ressenti et interprĂ©tation) mais, moi j’trouve que mĂȘme si cette diffĂ©rence est justifiĂ©e par une philo-cognition (donc HP), c’est nĂ©gatif dans le rĂ©sultat quand la solitude te pĂšse. Parce qu’y a un moment oĂč…

      MĂȘme tu peux constater que la diffĂ©rence, que ta diffĂ©rence est positive, y a un moment oĂč tu n’en as cure en fait, car tu prĂ©fĂšrerais ĂȘtre plus ” adaptable ” au naturel………

      Un ennui permanent au contact des autres, majoritairement parlant, aussi ” valorisĂ© qu’il puisse ĂȘtre “, n’est, (pour ma par en tout cas), jamais agrĂ©able Ă  vivre, au contraire, Ă  la longue, c’est agaçant, et irritant. Ca use.

      * Le zĂšbre en plus est un bel animal. Il m’est mĂȘme arrivĂ© d’avoir la faible vanitĂ© de me sentir enfin un peu lumineux au milieu de la multitude. *

      Ca m’a fait sourire 🙂

      Je vous souhaite que votre intĂ©rioritĂ© soit Ă©clairĂ©e par une lumiĂšre d’une intensitĂ© plus forte, plus immense, plus infinie que… l’obscuritĂ© (destructrice) qui a l’air d’avoir planĂ© sur vous tout au long de votre vie.

      * Trois ans m’auront Ă©tĂ© nĂ©cessaires pour enfin accepter de me faire tester. *

      Moi environ 5 ans… AprĂšs avoir entendu pour la 1Ăšre fois ce mot ” Hp “…

      * moi qui toute ma vie ai souffert de n’appartenir Ă  aucune communautĂ© ” = Enh mon Dieu, cela m’est trĂšs familier aussi.

      ” qu’un Ă©cart de plus de 40 entre deux Items interdisait de dĂ©livrer une valeur fiable (mes rĂ©sultats laissent apparaĂźtre des divergences largement supĂ©rieures) “

      Bon… Je ne suis pas professionnelle dans l’domaine, loin dlĂ ! Toutefois, euh… Je sais que parmi les HP, y a 2 types de catĂ©gories (soulevĂ©es par des scientifiques dont l’ouvrage intitulĂ© [” Les philo-cognitifs “: ils n’aiment que penser et penser autrement.] perso, je le conseille vivement… Ca apporte bcp d’Ă©clairage… sur ce qu’est le HP, ils expliquent en long et en large, en divisant les 2 profils et en ” chapitre ” pour chaque profil Ă  l’issue duquel, tentent d’aborder les Ă©ventuels problĂšmes que le fonctionnement peut susciter et LES CONSEILS!

      Et donc les 2 profils sont:

      Les laminaires: avec un QI homogĂšne

      Et les complexes: avec un QI hĂ©tĂ©rogĂšne… Dans lequel justement, y a de grands Ă©carts entre les diffĂ©rents indices.

      Maintenant, je ne sais pas (2 professionnels qd mĂȘme…) quel est le degrĂ© de tomber dans l’erreur pour ces professionnels… mĂȘme si l’erreur est humaine… et qu’il est vrai que le test bien qu’il soit constituĂ© d’une partie quantitative (donc ce test QI) mais Ă©galement d’une partie qualitative lors d’un entretien avec ce professionnel qui pose diverses questions et analyse aussi la personne dans sa façon d’ĂȘtre etc.

      C’est un tout en fait.

      * MĂȘme si mon sentiment peut paraĂźtre puĂ©ril, on ne m’a pas “classĂ©â€. *

      ” PuĂ©ril?! ” = Je n’le pense pas du tout! C la dĂ©ception… une dĂ©ception ĂŽ combien immense ( je ne veux pas imaginer 🙁 car moi j’avais peur sur le rĂ©sultat donc j’apprĂ©hendais cette situation…) Grande dĂ©ception car mettre des mots sur des choses que t’as jamais pu saisir en toi, mais aussi justifier ce soi disant ” cĂŽtĂ© anormal ” que t’as… Mais aussi toutes les souffrances que t’as pu avoir. Bein pouvoir y mettre des mots est vraiment salvateur! Ca libĂšre… MĂȘme si ça change pas l’vĂ©cu… Ca li bÚÚÚÚÚÚ re…………

      MĂȘme si aprĂšs tu te dis, quid de la suite? Que faire maintenant…

      Je ne sais pas, je suis trĂšs novice dans le domaine et je n’en suis qu’au dĂ©but de mes apprentissages mais j’aimerais vraiment creuser…

      Je vous remercie de votre partage. Et ne sais pas vraiment quoi dire quant Ă  la dĂ©ception…

      Moi j’pense qu’au final, savoir ou pas… (ce fameux hp), l’essentiel est de bien se sentir avec soi-mĂȘme…

      Que le fait de ” savoir ” ne fasse pas souffrir.

      Ca prend en tout cas… Beaucoup de temps de s’apprendre, de se connaitre. Et j’pense que, c’est ça la base… Pouvoir ” se vivre “……………………….

      J’espĂšre qu’on en fera partie avant de mourir. Partie de ceux qui ont vraiment vĂ©cu, et non pas simplement existĂ©.

      Je vous souhaite une belle journée emplie de sérénité.

  • petitezebre

    Membre
    4 décembre 2021 à 15 h 01 min

    @JeanFrancois

    Bonjour, 100 points d’Ă©cart tu dis ? Mais c’est ENORME !

    Alors oui, comme je l’ai dit dans une autre discussion, les livres Ă  destination du grand public font une liste Ă  la PrĂ©vert des caractĂ©ristiques des HP, dans laquelle chacun peut finalement peut un peu se retrouver. Je disais aussi que si je lis un livre sur mon signe astrologique, je vais m’y retrouver, mais si je lis un livre sur un autre signe que le mien je m’y retrouverais aussi. C’est pour ça que je pense que toute cette vulgarisation, tout ce cinĂ©ma autour des HPI ne sont bons pour personne. Ni pour les HPI, ni pour ceux qui pensent l’ĂȘtre et qui y voient la raison de leurs problĂšmes. C’est bien compliquĂ© tout ça. Je trouve mon mode de pensĂ©e normal, le fait que je sois beaucoup plus rapide m’apporte juste de l’agacement quand les gens autour de moi ne comprennent pas aussi vite. Eux ils s’en foutent et ils ont bien raison. Et le fait de penser plus, ben si les autres pensent pas aux mĂȘmes choses que moi c’est qu’ils en Ă©prouvent pas le besoin, et ils ne sont pas infĂ©rieurs Ă  moi. C’est comme ça, c’est tout.

  • JoelLiberte13

    Membre
    4 décembre 2021 à 16 h 36 min

    bonjour

    Pour mon cas, la surdouance a crĂ©Ă© l’impression que ce serait difficile d’avoir de bonnes relations avec les collĂšgues

  • Maths

    Membre
    20 novembre 2021 Ă  20 h 57 min

    C’est dĂ©jĂ  rassurant si ça peut ĂȘtre un tournant dans la vie ! Il y a donc peut ĂȘtre une lueur au bout de ce long tunnel !

    Du coup ce serait tous les HPI qui seraient sans filtre ? Ca c’est plutĂŽt un cĂŽtĂ© assez nĂ©gatif je trouve, ça me pose des soucis au boulot (les normaux pensants n’apprĂ©cient pas trop mon mode sans filtre, surtout que j’ai pas du tout tendance Ă  arrondir les angles, je dis ce que je pense sur le moment sans rĂ©flĂ©chir forcĂ©ment Ă  modifier la tournure pour que ce soit plus accepté ).

    Pour le doute sur tout, effectivement je me reconnais bien lĂ  dedans, et c’est aussi quelque chose qui n’aide pas trop Ă  avancer je trouve.

  • LeyliSems

    Membre
    21 novembre 2021 Ă  20 h 54 min

    Salut Sophie! 🙂

    Tout d’abord, je tiens Ă  te remercier pour ton tĂ©moignage et retour.

    * J’ai tout d’abord apprĂ©ciĂ© le fait que je n’ai pas eu Ă  prendre d’anti-dĂ©presseurs (mais je le dois aussi Ă  ce site Ă  Ă  certaines personnes d’ici) *

    Eh bein! Si, ça c’est pas une Ă©volution et un apport bĂ©nĂ©fique ! 😼

    ” mon anxiĂ©tĂ© a disparu comme par magie alors que j’ai toujours Ă©tĂ© anxieuse, et mon eczĂ©ma a aussi quasi disparu, alors que j’en avais depuis tant d’annĂ©es
 ”

    đŸ˜Č A ce point?!…

    * Le fait de mieux comprendre comment fonctionne mon cerveau m’aide à mieux l’utiliser *

    😍 C’est mon souhait et espoir aussi!!!

    * le fait de savoir qu’a priori je suis “normale” m’a apportĂ© un soulagement. * Tu m’Ă©tonnes! 🙁

    Savoir que, toutes tes souffrances, ou bcp d’entre elles procĂšdent de ce phĂ©nomĂšne…

    *et inutile de dire le contraire, les psy me l’ont dit, na !* = Haha! 🙂

    ” Mais/et chacun ses blessures. ” = il n’y a, aucun doute lĂ -dessus!

    * Sinon, mon pĂšre m’a appelĂ© hier, waouh. En fait, il m’a appelĂ© 2 fois depuis que j’ai Ă©tĂ© identifiĂ©e comme lui quand il Ă©tait jeune (bon, sauf que lui, il a un autre “niveau”
), contre
 hum, euh, 1 fois par an, d’habitude, et encore
 *

    Comme quoi cette identification a vraiment apporté son lot de positivités dans ta vie alors!

    * J’ai lu pas mal de livres sur les HPI mais au final pour moi il faut prendre tout ça avec des pincettes, y compris les tests wais. * = Cela, me, choque 😳, mĂȘme le test Wais?! 😼

    ” Je me demande si ĂȘtre HPI ce n’est pas notamment cette tendance Ă  ĂȘtre “sans filtre”, ” possible, tu es beaucoup mieux placĂ©e que moi pour Ă©mettre des commentaires Ă  ce sujet.

    * en plus d’avoir une vitesse de traitement de l’information particuliĂšrement rapide * = lĂ , y a pas photo…

    ” on a tendance Ă  dire naturellement ce qu’on pense, en bien ou en mal, selon ce qu’on va penser sur le moment
 Et ça part dans tous les sens
 ” = C’est vrai………. surtout, cette spontanĂ©itĂ© qui crĂ©Ă© des difficultĂ©s dans mon cas!

    * Il y a aussi cette capacitĂ© Ă  pouvoir tout remettre en cause * = rheeeeeeeeeeeeen, ça m’casse la tĂȘte ça! C’est saoulant hein Ă  la fin! Surtout que tu n’y peux rien, c’est plus fort que toi… C’est un ” besoin ” tout simplement.

    * notamment tout ce qu’on voudrait nous faire apprendre ou croire, y compris sur nous-mĂȘme
 * = Ouais! C’est tellement ça! qu’Ă  la ça saoooooĂ»uuuuuuuuuuuleuuuuuuuh. Moi ça m’saoule en tout cas.

    ” On peut d’ailleurs avoir un cerveau tellement plastique qu’on va douter de tout, surtout de nous-mĂȘme ” = rhen, t’as tout rĂ©sumĂ© lĂ . Douter de tout. C vraiment ça. MĂȘme de nous-mĂȘmes!.

    * les autres vont pouvoir trouver “rigides”. Peut-ĂȘtre parce que justement nous avons trop de plasticitĂ© neuronale alors nous cherchons de la stabilitĂ© lĂ  oĂč nous pouvons en trouver. * = c’est peut-ĂȘtre justement qu’on doute tellement de tout que, quand on constate qqch ou qu’on aboutit Ă  un rĂ©sultat quoi, la certitude s’accroit proportionnellement Ă  l’ampleur du doute. On n’est tellement pas certain que… quand on l’est, on l’est Ă  fond!.

    ” Pas besoin, on SAIT assez vite si quelqu’un est un haut potentiel ou pas ” = donc tu penses que, le critĂšre dĂ©terminant serait le fait d’ĂȘtre sans filtre?

    * Et si on prend le temps de bien causer avec l’autre, on peut avoir cette impression de trouver quelqu’un qui soit capable de comprendre les choses comme nous, qu’il est sur la mĂȘme longueur d’ondes que nous, quelqu’un avec qui on pourrait se lier, on peut se sentir Ă  sa place
 Parce que justement, c’est un haut potentiel
 *

    Donc, la connexion dont on parle!

    ” Sauf qu’il y a Ă©normĂ©ment de diffĂ©rences entre hauts potentiels et que s’entendre avec quelqu’un, c’est qu’il y a aussi une affaire de personnalitĂ©, de goĂ»ts communs, de façons de voir, etc. ” = ça, ça a Ă©tĂ© une grande dĂ©couverte pour moi, (peut paraĂźtre con mais…), jcrois que… inconsciemment, j’avais en tĂȘte que les philo-cognitifs avaient plus de similitudes… du coup, qu’ils s’entendront plus facilement…

    Je te remercie en tout cas!

    Non seulement de ton commentaire mais aussi de ta prĂ©sence sur ce site! 😉

    Excellente nuit Ă  toi.

    A bientĂŽt.

  • Maths

    Membre
    20 novembre 2021 Ă  22 h 24 min

    J’ai aussi eu des problĂšmes avec ma hiĂ©rarchie Ă  cause de ça


    Les chefs aiment bien le systĂšme Ă  la militaire, que les ch’ti n’ouvrier ferme sa gueule et suit parfaitement les ordres (d’ailleurs un de mes chefs sur mon ancien boulot avait glissĂ© dans une discussion qu’il regrettait la suppression du service militaire car les jeunes d’aujourd’hui ne respectent plus la hiĂ©rarchie – je me suis senti un peu beaucoup visé ).

    Sauf que c’est quelque chose que je ne peux pas faire, s’il y a un truc qui ne va pas va falloir que je le dise
 (autant en temps normal je suis trĂšs rĂ©servĂ©, autant lĂ  faut que je l’ouvre :@).

  • Maths

    Membre
    21 novembre 2021 Ă  6 h 08 min

    Pour ma part je suis dans le privĂ©, mais effectivement j’ai l’impression que ça me grille doucement des diffĂ©rents clients (enfin il y en a pour qui ça passe, mais d’autres moins).

    AprĂšs j’ai aussi eu l’inverse, oĂč j’avais l’impression d’ĂȘtre pris entre 2 feux (rĂ©unions entre responsable client et mon chef), oĂč il y a eu une question dont personne n’aurait apprĂ©ciĂ© la rĂ©ponse (enfin je suppose), et du coup bah je pouvais rien dire.

    Remarque en amont ils ont parlĂ© de l’histore de masque (covid
) oĂč pour moi c’Ă©tait hors de question d’aller au boulot et de porter cette merde toute la journĂ©e – je vois moyennement l’intĂ©rĂȘt mais surtout pourquoi nous faire revenir sur site alors qu’il n’y a aucun problĂšme quand on est en tĂ©lĂ©travail ? – , et ça a dĂ©jĂ  foutu la merde dĂšs le dĂ©part surtout qu’ils pensaient que j’entendais pas – que j’Ă©tais pas encore arrivĂ© – et du coup ça m’a fortement Ă©nervĂ© contre mon chef.

    Ouais au final il y a ça qui est pĂ©nible aussi, je monte trĂšs vite et trĂšs haut dans les tours pour quelque chose qui peut sembler au final assez anodon ? Ou mĂȘme des trucs mal interprĂ©tĂ©. Et du coup on se met en colĂšre lĂ  dessus et on bloque pendant des heures. Ca met vraiment du temps avant de redescendre. D’ailleurs je me demande si j’avais pas dĂ©jĂ  ça Ă©tend petit vu que je partais “bouder” dans mon coin pendant des heures.

  • Maths

    Membre
    21 novembre 2021 Ă  12 h 52 min

    Tu t’es fait mal sans publique ? (ça m’arrive de vouloir me frapper quand je fais de la merde, ou de frapper mon clavier..)

    Par contre contre les autres j’arrive pas Ă  ĂȘtre violent, au collĂšge en 3Ăšme un gamin de 6Ăšme a voulu me faire un croche pied, il a insistĂ© longuement jusqu’Ă  y arriver (me suis laissĂ© faire…)

    Il y a juste une fois oĂč je me suis Ă©nervĂ© (contre une nana qui s’est foutu de ma gueule pendant des mois, puis qui s’est mis Ă  mentir en disant n’importe quoi sur moi). Je l’ai empĂȘchĂ© de passĂ© et lui ai demandĂ© des explications. Bon ça a pas servi Ă  grand chose vu qu’elle a rien voulu dire.

  • Maths

    Membre
    21 novembre 2021 Ă  15 h 25 min

    Ah pour une fois que je suis pas le 1er (et le seul d’ailleurs) Ă  parler suicide !

    Ce serait tellement plus simple si il y avait un systĂšme d’euthanasie volontaire ou Ă©ventuellement faciliter la procuration de produits / matĂ©riels pour en finir avec ce monde horrible ! Mais non ils font tout l’inverse, Ă  croire que pour eux faut ĂȘtre fou pour penser mettre fin Ă  ses jours de façon volontaire, d’ailleurs ils ont tendance Ă  placer ceux qui y pensent en hĂŽpital psychiatrique (ou HP tient tient ça ressemble beaucoup Ă  un autre acronyme, heureux hasard ?).

    Mais sinon ça m’arrive de m’Ă©nerver, relativement souvent mĂȘme, mais soit je garde ça Ă  l’intĂ©rieur, soit je me dĂ©foule quand je suis seul


    Je te comprend sur le fait de vouloir parler et agir Ă  tĂȘte reposĂ©, mais compliquĂ© Ă  faire !

  • petitezebre

    Membre
    4 décembre 2021 à 11 h 14 min

    Bonjour, moi j’ai passĂ© le WAIS il y a Ă  peine 3 semaines, dĂ©tectĂ©e HPI, et j’espĂšre bien que ça va me permettre d’avancer. AprĂšs l’annonce du rĂ©sultat, j’ai bien essayĂ© de faire dire au psy qu’il avait pu se tromper, que j’avais eu peut-ĂȘtre de la chance… Ca l’a fait sourire. Bref…J’ai lu, et je continue Ă  lire, des livres sur les surdouĂ©s, et c’est vrai que je me retrouve. D’ailleurs, moi qui me suis toujours trouvĂ©e diffĂ©rente, du coup je me suis dit : mais en fait tu es d’un commun ma fille ! 🙂 Au boulot, j’ai vraiment de la chance. Je travaille dans le social, et j’ai la chance d’avoir un DG qui a vu et complĂštement acceptĂ© ce que je suis. Alors je me retiens souvent, mais quelques fois ça sort tout seul, mais j’essaie parfois de sourire aprĂšs, de dire une plaisanterie, et du coup ça passe. Parce que quand j’ai dit la derniĂšre fois Ă  mon DG : “mais vous m’Ă©nervez quand vous comprenez rien !!”, il vaut mieux se marrer derriĂšre, et ça passe comme une lettre Ă  la poste. Mais quelques fois il me dit que je suis raide, et c’est vrai, mais bon, comme je suis plutĂŽt sympa et dans la bienveillance avec les autres, on me le pardonne. Et puis ça fait un peu partie de mon mĂ©tier. J’ai choisi un mĂ©tier trĂšs encadrĂ©, et c’est ce qu’il me faut, parce que sinon je m’Ă©parpille facilement. Un travail qui me permets de travailler beaucoup seule (quand je travaille avec les salariĂ©s de mon Ă©quipe, ils me disent que je vais trop vite, donc je prĂ©fĂšre avancer seule). Je me suis quand mĂȘme Ă©normĂ©ment adaptĂ©e Ă  mon environnement, entourage, et ça m’apporte beaucoup. Mais je voyais bien que j’avais du mal Ă  nouer de vraies relations. Passer le test m’a aidĂ©e Ă  comprendre pourquoi, et j’espĂšre bien maintenant mieux m’accepter, accepter ma diffĂ©rence et trouver des gens come moi, avec qui je puisse entrer en vraie relation. J’aimerais vraiment arriver Ă  trouver un compromis. M’adapter, voire me suradapter, me permet d’avoir de bonnes relations avec les autres, mais il ne faut pas que j’oublie d’ĂȘtre moi-mĂȘme, il faut aussi que je rĂ©ponde Ă  mes propres besoins, que j’arrĂȘte de faire passer ceux des autres avant les miens, comme s’ils Ă©taient plus importants. J’espĂšre que le travail que j’entame avec mon psy, et le fait que ma particularitĂ© soit prise en compte, va m’aider.

    Parce que je vis une espĂšce de crise existentielle, et suis en quĂȘte de sens, j’ai dĂ©cidĂ© de voir un psy pour m’aider Ă  voir plus clair. La 1Ăšre que j’ai vue n’a pas Ă©coutĂ© ce que je lui disais, et m’a emmenĂ©e dans des chemins qui n’Ă©taient pas les bons. J’espĂšre que celui qui m’a fait passer les tests et me suis depuis me comprendra mieux, et m’accompagnera mieux.

  • JeanFrancois

    Membre
    4 décembre 2021 à 14 h 49 min

    Bonjour Ă  tous. Bonjour petit ZĂšbre.

    Pour ma part, comme je l’ai dis plus haut, bien que testĂ©, aucun QI ne m’a Ă©tĂ© communiquĂ©. Oui, on m’a bien expliquĂ© aprĂšs analyse, tout un tas de choses. J’ai Ă©tĂ© complĂštement incapable de seulement les entendre. J’ai seulement compris qu’au delĂ  de 40 points d’Ă©cart entre chaque item, la moyenne rĂ©sultante ne pouvait ĂȘtre jugĂ©e fiable.

    Je totalise prĂšs de 100 points d’Ă©cart entre les deux items les plus marquĂ©s. J’ai pu depuis lire qu’effectivement mon profil correspondrait Ă  un ZĂšbre, rayĂ© bien sĂ»r, mais en plus complexe!

    Super! Moi aussi, comme beaucoup d’entre vous, je me retrouve souvent dans les articles que je peux lire ça ou lĂ . Toutefois, je ne peux m’empĂȘcher de croire invariablement qu’il s’agit, un peu comme pour les fadaises que sont les horoscopes, les descriptifs de prĂ©noms, ou divers signes, d’Ă©crits ou chacun, quelque part, flattĂ© par ce qu’il y trouve, ne peux qu’avantageusement se reconnaĂźtre. Faisant du coup de l’espĂšce des ZĂšbres, une bande de petits ĂȘtres vaniteux juste en recherche de reconnaissance.

    Je vous supplie de ne pas vous offenser, de mon propos. C’est plus fort que moi. MĂȘme face au signe “objectifs”, dans la vie, au travail ( comprĂ©hension intuitive et globale de systĂšmes jugĂ©s par d’autres difficiles, fulgurance dans les prises de dĂ©cision, pensĂ©e en tout invariablement divergente, impossibilitĂ© de travailler en mode “low voltage”, capacitĂ© Ă  m’isoler, communication, sommeil, nourriture, de tout une fois la machine mise en route….), je ne peux conceptualiser le fait que ”les autres ait un mode de fonctionnement ”infĂ©rieur” (d’autant que pour eux, la vie semble plus aisĂ©e).

    Bon week-end , JF

  • gueko

    Membre
    4 décembre 2021 à 15 h 13 min

    @JeanFrancois Je vais poser une question peut ĂȘtre conne, mais je suis pas experte du sujet. Un Ă©cart aussi grand ne pourrait pas venir d’un trouble du spectre autistique?

  • petitezebre

    Membre
    4 décembre 2021 à 15 h 51 min

    @JeanFrancois

    Il y a un truc qui m’Ă©chappe dans tes rĂ©sultats. Je croyais que le Wais plafonnait Ă  160 ! Cela voudrait dire que tu as moins de 60 ailleurs ? Il faut que tu Ă©claires ma lanterne

Affichage des réponses 1 - 7 de 7

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant