Petit témoignage



  • Petit témoignage

    5de1213197872 bpthumb albertnonime mis à jour Il y a 5 mois, 3 semaines 1 Membre · 1 Publier
  • 5de1213197872 bpthumb

    albertnonime

    Membre
    5 décembre 2019 à 2 h 06 min

    Zèbre, âne ou cheval fou ? En tout cas un ongulé que se bouffe les ongles !

    Les premiers test que j’ai fais, c’était en 73 à l’armée. J’avais eu le tord de ne pas spécialement les bâcler et comme ils étaient top, l’armée ne voulait pas me lâcher la grappe car ils manquaient de cadres cette année là et ne se fiaient qu’aux tests sans tenir compte de mon antimilitarisme sévère. J’étais têtu comme un âne, résultat : 180 jour de tôle 60 de rigueur. Douance mal employée, si j’avais été moins con, j’aurais joué le jeu…  Vers 25 ans, après la lecture d’un bouquin de Pierre Berloquin, j’avais tenté avec succés les tests Mensa, où je ne suis resté qu’un an, mais cela m’a fait comprendre d’où venaient beaucoup de mes problèmes (je ne développerai pas, je pense qu’ici on comprendra de quoi je parle). Il m’est arrivé de refaire des test plus tard, mais pas depuis quelques années. Très récemment, j’ai découvert sur le net, le concept de zèbre, ce qui m’a amené sur ce site. Par curiosité j’ai googlelisé Mensa pour voir si ça existait toujours (oui) et fait le pré test sans préciser que j’étais membre (apparemment on l’est à vie, il suffit juste de payer sa cotisation pour re rejoindre l’assoce). Le résultat a été négatif. J’étais fatigué et fais le test à l’arrache, mais je suis persuadé que si je devais refaire un test sérieux, mon QI ne ferait plus partie des 2% de la courbe de Gauss (critère Mensa) qui doit être autour des 130. Je pense que je serais bien plus bas.

    Ce n’est pas grave, de toute façon un bon QI ne m’a rien apporté, je n’ai pas su en profiter ni en faire profiter autrui ; j’ai allègrement gâché cet atout. J’ai été faignant, j’ai été un jouisseur sans grand bonheur une bonne partie de ma vie, je n’ai pas réalisé de grandes choses, contrairement à d’autres qui moins doués ont sus tirer partie de ce qu’il leur avait été donné à la naissance. je ne suis pas fier.

    J’avais un bon QI mais ne savais pas que j’étais un zèbre et je me comportais comme un âne. Maintenant je n’ai plus ce haut QI, mais paradoxalement, je me sent quand même zèbre, en tout cas dans l’esprit si ce n’est dans les chiffres. L’age, le recul, l’expérience, la vie… moins de QI, mais moins con. C’est ballot… si j’avais su….


Affichage des publications 1 de 1

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close