Tout n’est-il qu’une question de gain et de perte ?

  • Tout n’est-il qu’une question de gain et de perte ?

    Posted by asocial on 3 février 2022 à 23 h 19 min

    Deux citations pour illustrer la problématique, premièrement :

    “Un homme qui ne cesse de calculer est un poltron. Je dis cela parce que les supputations ont toujours un lien avec les idées de profit et de perte; l’individu qui les fait est tout le temps préoccupé par des notions de gain ou de perte.

    Mourir est une perte, vivre est un gain et c’est ainsi que l’on décide souvent de ne pas mourir.

    C’est de la lâcheté. De même, un homme qui a reçu une bonne éducation peut camoufler, avec son intelligence et son éloquence, sa poltronnerie ou sa cupidité qui sont sa véritable nature. Bien des gens ne s’en rendent pas compte.”

    Jochô Yamamoto

    Par ces mots, Jochô Yamamoto, tend à nous indiquer que quelque chose transcende les principes de gain et de perte. Cette notion, détaillée dans son “Hagakure”, est l’honneur : qu’il oppose à la mentalité de commerçant (ces derniers constituant la caste la plus méprisée dans le japon médiévale).

    Ensuite, ces quelques mots tirés d’une ritournelle populaire de mes jeunes années :

    “Les honneurs, la patrie, les conquêtes et les colonies : on a déjà vu les résultat de ces conneries […]”

    Vous aurez bien-sûr reconnu l’extrait de “Plus jamais ça” de NTM.

    Outre le décalage marqué et amusant entre ces deux références, cette citation nous invite à réfléchir sur les dérives que peuvent engendrer les actes de foi lorsqu’ils basculent dans l’extrémisme.

    Bref, il m’intéressait de connaitre votre point de vue sur ces réflexions.

    Persuadé que votre participation me sera instructive.

    Merci.

    asocial a répondu il y a 7 mois, 3 semaines 3 Membres · 16 Réponses
  • 16 Réponses
  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    3 février 2022 à 23 h 35 min

    Gain, perte… → Échanges.
    Tout n’est qu’échanges d’énergie mais l’énergie est de l’amour (car la pensée de l’être qui crée l’univers est faite d’amour & que c’est elle qui crée l’énergie qui compose l’univers) & quand on aime on ne compte pas.
    Tout doit être fait dans l’amour donc tout doit être gratuit (≃ sans contrepartie).

    L’honneur j’ignore ce que c’est mais n’est-ce pas qu’une bien trouvée raison de défendre son égo ?

  • 61e1aad94781b bpthumb

    asocial

    Membre
    3 février 2022 à 23 h 52 min

    @faiseuse-de-foret

    En effet l’amour transcende également les notions de gain et de perte. Le film Interstellar aborde cet aspect.

    En revanche échange≠don et je ne pense pas que l’amour, lorsqu’il est totalement sincère, attende un retour. (c’est d’ailleur ce que tu sembles dire :”Tout doit être fait dans l’amour donc tout doit être gratuit (≃ sans contrepartie)”.)

    L’honneur mal placé est en effet une histoire d’égo, mais il peut également être la manifestation d’un idéal désintéressé.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    4 février 2022 à 0 h 01 min

    Pourquoi échange ≠ don ? Je vois l’échange comme le déplacement d’un point @ un autre simplement·

  • 61e1aad94781b bpthumb

    asocial

    Membre
    4 février 2022 à 0 h 05 min

    @faiseuse-de-foret

    Dans ce cas nous avons juste une mésentente sur la terminologie : plutôt qu'”échange”, je te propose “dynamique”, qu’en penses-tu ?

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    4 février 2022 à 0 h 06 min

    D’accord pour le sens mais pas pour l’esthétique·

  • 61e1aad94781b bpthumb

    asocial

    Membre
    4 février 2022 à 1 h 15 min

    Complémentarité ?

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    4 février 2022 à 2 h 21 min

    Non car si Gonze est bas vibratoirement & va traîner autour de Gus qui est haut vibratoirement & lui prend toute son énergie il le vide pour se recharger sans rien lui donner en échange·˙

  • 61e1aad94781b bpthumb

    asocial

    Membre
    4 février 2022 à 3 h 05 min

    Tout dépend si Gonze agit de manière vampirique ou s’il est juste à-même à recevoir le don généreux de Gus…

    Pour revenir sur la notion d’honneur, je crois qu’un de ses synonymes est “amour-propre”. Notion intéressante si on la met en rapport avec notre développement, sans toutefois tomber dans le narcissisme.

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    4 février 2022 à 3 h 48 min

    Je suis pas d’accord avec ton ‟tout dépend” puisque dans les deux cas c’est toujours une énergie qui part du biochamp de Gus & qui va en le biochamp de Gonze sans contrepartie·

    Eh bien moi l’honneur j’ai l’impression qu’on ne l’invoque pour faire du mal aux autres juste car son égo a été blessé. Quand un pré-ado’ tabasse celui qui s’est demi-moqué de lui la demi-journée précédente en cours & que tout le monde a rigolé, quand un chef d’état refuse un compromis @ cause de ce qu’un autre a pu dire dans les médias un mois avant, quand dans certain pays une femme violée est brûlée vivante par son mari pour laver son honneur.
    & l’amour-propre j’ai l’impression qu’on ne l’évoque jamais que quand on reproche @ l’autre de ne pas se comporter d’une manière aussi stricte — coïncée — qu’on aurait attendu d’elle – de lui. Donc pour tuer ce qu’|elle–il| est & le faire entrer de force dans son groupe ou l’en éliminer. « T’as mis un décolleté ‽ T’as pas d’amour propre ?! »
    Sinon de manière individuelle l’amour-propre m’évoque justement le narcissisme.

    Par contre je suis d’accord qu’on doive se défendre quand on nous attaque. Si un forcené se vide de sa violence intellectuelle ou physique sur soi on ne va pas tendre l’autre joue @ ce moment mais utiliser les techniques qu’on a @ sa disposition grace @ la nature : intelligence, sournoiserie, discrétion, manipulation, beauté, puanteur ou vitesse ou force physique.
    Mais y a-t-il besoin de faire intervenir la notion d’honneur là-dedans ? & il faut que la réponse soit proportionnée sinon le kar̃ma s’occupera de nous, par exemple en rendant l’autre encore plus méchant[e] la fois suivante car elle – il aura ressenti de l’injustice.

  • 61e1aad94781b bpthumb

    asocial

    Membre
    4 février 2022 à 4 h 27 min

    Oui mais si l’énergie de Gus opère de cette façon afin d’éviter le trop-plein (et ne me dit pas qu’un trop-plein d’énergie même positive ne peut pas être néfaste), l’équilibre s’en voit seulement rétabli finalement : pas de gain ni de perte, une harmonisation.

    Pour toute les notions que tu énumères (honneur, amour-propre mais on pourrait ajouter devoir aussi par exemple…), encore une fois cela est dépendant du degré de conscience que tu y mets. Oui : l’honneur peut mener à la condescendance mais, de manière raisonné il permet la probité. Ok, l’amour-propre amène au narcissisme mais, bien dosé il permet aussi l’estime de soi. Le devoir peut bien mener au fanatisme, il n’en reste pas moins un gage de conscience lorsqu’il est bien canalisé. Bref une histoire de dosage quoi…

Page 1 of 2