Etre surdoué



  • Etre surdoué

    5f05abe2a555c bpthumb isabelle1970 mis à jour Il y a 8 mois 14 Membres · 96 Messages
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 janvier 2020 à 21 h 25 min

    Bonsoir,
    Je me posais une question, qui pourrait paraître stupide a priori mais qui me travail un peu et que je penses certains ici pourraient éclairer.
    En fait, j’ai du mal à comprendre le concept de “surdoué”.
    Je comprends facilement que l’on puisse être plus ou moins doué dans différents domaines, cela varie d’une personne à une autre, tandis que certains sont excellent en dessin, d’autre le sont en sport ou en mathématique et on peut clairement voir qu’il sont au dessus de la plupart des gens dans ces domaines. Mais qu’en est-il des gens surdoué ? Quelqu’un de surdoué est-il quelqu’un qui apprend vite ? Mais si il apprend vite mais n’apprend rien, est-il toujours surdoué et doué à rien ? Ou alors est-ce qu’il s’agit des personnes que j’ai mentionnées plus tôt qui dépassent les autres dans leur domaine qu’on peut qualifier de surdoué ? Est-ce le potentiel ou le fait accompli qui fait de quelqu’un un “surdoué” ?

    C’est une question difficile puisque le “potentiel” n’est pas quantifiable avec exactitude. On peut imaginer qje l’on puisse déterminer le haut potentiel de quelqu’un, mais les critères à prendre en compte varient selon les individus et leur façon de percevoir les choses. Il n’y a selon moi pas de personnes avec *plus* ou *moins* de potentiel mais des gens avec chacuns des atouts dans leur manière de pensée qui peut être exploité.

    Pour ce qui est des accomplissements, j’aimerais l’illustrer avec un exemple fictif. Imaginons deux peintres, l’un représente un magnifique paysage, l’autre dévoile une toile parfaitement identique à celle du premier: les deux sont donc doués en peinture. Mais il s’avère que le premier peintre a terminé son tableau en 2 jours alors qu’il aura fallu 2 ans pour le second à y parvenir. Le second peintre qui a réussi à produire un peinture digne des plus grands peintre est-il surdoué alors qu’un autre peintre a pu reproduire la même oeuvre en un temps bien plus court ?

    On peut dans ce cas imaginer que c’est simplement le premier peintre qui est beaucoup plus doué que l’autre, qui le reste malgré tout. Mais qu’en est-il si un autre jour, les rôles s’inversent et c’est le second produit par la suite un tableau parfait dans des temps plus courts. On peut aussi imaginer que le premier, après avoir peint les plus grands tableaux du monde, se retrouve un jour à peindre des croutes. A-t-il perdu son caractère surdoué ?

    Je soulève ainsi un autre problème: Lorsque l’on dit de quelqu’un qu’il est surdoué, on le dit comme si il s’agissait d’un trait propre et immuable à cette personne comme la couleur des yeux. De même, on fait passer des “test” d’intelligence, ou des “test” de QI. Des tests qui comme leur nom l’indique mesure l’état intellectuel d’une personne à un instant t, mais si on itérait les ces tests, est-ce que les résultats seraient systématiquement les même ? Je demande ici l’avis à ceux qui ont déjà passé ce type de test, j’aimerai beaucoup avoir votre ressenti à propos ce dont il s’agit.

    J’aimerai dans un dernier paragraphe faire part de mon expérience personnelle qui me pousse à me questionner. Je ne vais pas trop développer autour des psychologues car j’aurais trop de choses à dire. Je vais simplement vous livrer mon ressenti sur la surdouance.

    Avant tout, je ne pense pas être surdoué. Je suis quelqu’un qui ressent des émotions assez fortes et de ce fait, j’ai appris, principalement au lycée, à les écouter. J’ai fais beaucoup de reflexions sur moi même comme je souffrais beaucoup et je suis parvenu à acquérir des compétences comme une bonne mémoire par exemple. Mais tout ça, c’est quelque chose que j’ai acquis en apprenant mon propre fonctionnement, et je pense que tout le monde peut débloquer ce genre de capacités. Et en ce moment, en raison de la fatigue dûe aux étutes, j’en suis moins capable, ce qui montre que les capacités sont variables au cours du temps. Si n’importe qui peut acquérir et perdre des facilités, de qui peut-on dire qu’il est surdoué ?

    Merci à tous ceux qui ont eu le courage de tout lire, et je vous remercie aussi d’avance pour vos réponses.
    J’ai conscience que mon questionnement peut-être un peu polémique et je vous demande donc de m’en excuser si tel est effectivement le cas.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 janvier 2020 à 22 h 09 min

    Ce serait un peu compliqué à expliquer mais sinon tu as le livre “je pense trop” de Michel Petitcolin qui explique bien.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 janvier 2020 à 22 h 15 min

    Ou sinon, le bouquin de Christel Petitcollin n’est pas mal non plus Wink

  • 5e62202b56807 bpthumb

    cineaste

    Membre
    23 janvier 2020 à 22 h 25 min

    Salut Arthur

    Pour te répondre en toute franchise, je ne pourrai pas t’aider à faire la part subjective du fantasme vécu, et celle objective de la réalité du terrain que tu aborde ici ?

    C’est au mieux un mot valise, à emporter avec soi dans ses voyages, à investir du sens ou des sens, de sa propre expérience ?

    C’est comme les mots “génie” ou “prodige”, ils ne recouvrent aucune vérité universelle …

    Pour en revenir à ta métaphore du “peintre super rapide”, c’est un atout technique d’exécution, et non une qualité artistique en soi, ou une empreinte de style propre et inimitable au naturel …

    Léonard de Vinci par exemple était un peintre de la renaissance, qui exécutait ses commandes officielles auprès des plus puissants digitaires ou notables de son temps (il n’y avait pas encore de sponsors ni de mécènes à son époque), avec cette réputation acquise d’une extrême lenteur de réalisation de ses toiles, comparativement à ses concurrents contemporains …

    Productivité, compétition, rendement,exploitation,finance, capital, aliénation par le travail et la vitesse, vitesse de traitements des ordinateurs, des réseaux de télécommunications, du web …

    C’est un pur mythe issu de notre contemporanéité, celui de la vitesse, c’est un mensonge sur nos vies …

    La vitesse conduira à la faillite très prochaine de notre société occidentale néolibérale ?

    Je m’inscrit en faux contre la vitesse, contre la croissance économique, contre … à toi d’imaginer la suite ?

    Je pense que je me considèrerai superdoué quand j’aurai acquis les aptitudes de Gloria :

    “Gloria just wants to have fun”

    https://www.youtube.com/watch?v=pRYOn4ZVlP0

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 janvier 2020 à 22 h 31 min

    J’ai plutôt l’impression que ces personnes surdoués qui passent à la télé qui résout des énormes problèmes mathématiques en 3s serait plutôt des surdoués avec caractéristiques autistique.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 janvier 2020 à 22 h 48 min

    Cinesate:
    Je comprends ce que tu veux dire.
    En revanche je souhaite quand même défendre une qualité de la vitesse: Plus on est rapide à faire quelque chose, plus on peut faire des choses. En ce moment par exemple, je suis dans les études, j’ai un temps limité et physiquement, le temps me limite fortement, si je n’adapte pas ma vitesse, le jeu de la vie est terminé pour moi.
    Pour revenir sur quelque chose de plus général, la vie est courte et pouvoir mener ses actions sur une durée plus courte pour un même résultat, c’est un atout, voir même une nécessité. Si le peindre avait eu besoin de 80 ans pour terminer sa toile, il aurait eu de grandes chances de mourir avant de la terminer. Même si c’est la conception qui est le plus plaisant, on ne peut être totalement satisfait de ne pas avoir pû atteindre son objectif en raison d’une fatalité.

    Guiguis:
    Tout est question de proportion. Tout le monde n’est pas forcémment comme ceux vu à la télé, mais pleins de gens de mon entourage son vraiment impressionants. Ceux qu’on voit le plus sont surement des extrêmes, mais le spectre des talents est continue.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 janvier 2020 à 22 h 51 min

    Comment ça impressionnant, sur quoi ? Plus que la moyenne des surdoués ?

    Ce que je voulais dire c’est que je ne pense pas que ce soit une capacité normal quand c’est à ce point mais plutôt avec caractéristiques autistique, car il y a des surdoué avec certaine caractéristiques autistique sans être complétement autiste.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 janvier 2020 à 23 h 36 min

    Bonsoir Arthur,

    Je veux bien essayer de te répondre mais je vais commencer par te dire que je ne vais pas te parler DES surdoués. Et non… Chaque individu est différent de son voisin, je ne t’apprends rien. Le surdoué ne déroge pas à la règle. Wink Même si évidemment, un psy connaissant son sujet est capable au cours d’entretien(s) de “cocher certaines cases” pouvant l’amener à penser que peut-être…

    Alors oui, ce sont des questions difficiles…

    On peut imaginer qje l’on puisse déterminer le haut potentiel de quelqu’un, mais les critères à prendre en compte varient selon les individus et leur façon de percevoir les choses.

    Hum… J’ai envie d’être d’accord avec toi mais si l’on cherche à déterminer le haut potentiel chez quelqu’un, il faut bien se baser sur un référentiel. C’est là que le test de Weschler rentre en jeu en partant du principe que la moyenne est un score de 100. Bon, les chiffres, on s’en fout (enfin moi je m’en fous) mais je voulais en venir à ce petit exemple que je trouve intéressant :

    Question : En quoi le vent et l’eau se ressemblent ?

    Réponses :

    • Le testé ne sait pas = 0 point.
    • Le testé parle des éléments/ressources naturel/les = 1 point.
    • Le testé parle de sources d’énergie provenant des forces de la nature et exploitées par l’Homme = 2 points.

    Tu admettras que la réponse rapportant 1 point est bonne voire parfaite. Mais également que la réponse rapportant 2 points est plus poussée. La pensée va plus loin.

    J’ai fait le test autour de moi et j’ai été très étonné du nombre de personne répondant par la question à 1 point… Fais le test par chez toi Grinning

    Il n’y a selon moi pas de personnes avec *plus* ou *moins* de potentiel mais des gens avec chacuns des atouts dans leur manière de pensée qui peut être exploité.

    Alors là par contre, désolé mais pas vraiment d’accord… N’as tu jamais rencontré quelqu’un dans une soirée ou ailleurs et t’être dit… Hum… Comment dire… Lui/Elle ça va pas le faire. Des gens pleins d’idées pré-conçues, de clichés et j’en passe… ?

    Mais qu’en est-il si un autre jour, les rôles s’inversent et c’est le second produit par la suite un tableau parfait dans des temps plus courts. On peut aussi imaginer que le premier, après avoir peint les plus grands tableaux du monde, se retrouve un jour à peindre des croutes. A-t-il perdu son caractère surdoué ?

    Que dire ?… On peut l’imaginer oui… ou pas… C’est un peu difficile là j’avoue…

    En bref, je ne sais pas vraiment comment l’exprimer mais je crois qu’il s’agit là de plus de profondeur dans la réflexion, de questionnements, de besoin de congruence.

    C’est ce qui explique, je pense, les nombreux témoignages sur les difficultés parfois (souvent?) rencontrées par certains surdoués. Perso, j’en ai toute une cargaison Confused

    Aujourd’hui, au boulot, j’ai appris ma participation à un séminaire de 2 jours en Février. En rentrant en voiture, je commençais à stresser à l’idée de préparer ma valise, à faire la liste des trucs à ne pas oublier, à me dire qu’il faudra faire semblant d’être content d’être là etc, etc………… J’me fatigue des fois ! Rolling Eyes

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    24 janvier 2020 à 7 h 11 min

    La question “En quoi le vent et l’eau se ressemblent” illustre bien le problème: Selon notre état d’esprit on peut répondre soit l’une ou l’autre des propositions indépendemment de son intelligence. Quelqu’un qui déprie beaucoup et est tracassé par quelque chose en particulier qui l’obsède, il va être pris de court par la question et pourrait répondre qu’il ne sait pas (même si dans cette question en particulier, des réponses sont faciles à trouver). Quelqu’un qui aime bien se promener dehors, il va d’abord penser aux sensations que procurent le vent et la pluie sur son visage, tandis que quelqu’un qui travaille dans une centrale va tout de suite penser aux ressources énergétiques.
    Ce que j’aurai répondu immédiatement moi, c’est que les deux sont des fluides, et c’est normal puisque je sors de méca flux (et même si après coup, je me rend compte que c’est une erreur puisque le vent est un déplacement d’air, l’analogue serait le courrant marin, ou le flux tout simplement).
    Au final, ça dépend de la manière dont les éléments de la questions se rapportent à l’expérience personnelle de celui qui reçoit la question. C’est donc une réponse qui peut varier pour une même personne au cours de sa vie.

    Je ne vais jamais en soirée parce que ça ne m’intéresse pas du tout, donc je ne sais pas. En revanche, je suis à peu près sûr que les soirées sont des évènements qui favorisent la perte d’originalité. Danser et draguer sont des activités qui ne demandent aucun apport personnel ou intellectuel, mais juste de suivre des codes. Ceux qui ne se démarquent pas qui semblent complètement banals ne montre aucun potentiel particulier, mais peut être simplement parce qu’ils ne l’exploitent pas ?

    Imaginer un artiste qui passe d’un jour à l’autre de génie aux oubliettes n’est pas quelque chose d’absurde. C’est d’ailleurs le cas d’une grande partie des enfants artistes.

    Voilà, je pense avoir répondu à ce que je souhaitais répondre, merci pour tes éléments de réponse très intéressants !

  • 5e2c21c5af10d bpthumb

    isabelle26

    Membre
    28 janvier 2020 à 11 h 54 min

    Bonne question que je me suis posée ; je ne me suis pas fait tester et les chiffres ne m’intéressent pas objectivement je pense avoir plutot un QI entre 120 et 130 qu’au delà mais en fait je n’en sais rien..mais c’est une réalité que je suis plus que la moyenne dans l’émotionnel et l’humain, et que j’ai un QI plus que la moyenne ; après je dois avoir un dys dans l’espace qui me fout en l’air les résultats ;-)..dès que dans l’espace c’est le bug total que les gens pigent pas..d’ailleurs test QI du lycée c’était ça..chiffre ? tout super au delà sauf intelligence spatiale zéro…ou disons très compliquée..après est-ce que la définition répond à un chiffre ou à un fonctionnement ; je crois que la vraie problématique que définit parfaitement @Baf c’est le fonctionnement en arborescence par ricochet..et le coup du séminaire avec tout ce que ça induit..je vois bien…juste parceque tout ce qui a rapport se met en parrallèle…
    ta question me rappelle une anecdote (une des choses qui me laissent effectivement penser que je correspond à la définition, en dehors aussi de ma mère qui m’a “reconnue” dans une émission de radio de Vélriée Fouassier récemment…ah ah, elle a compris que j’étais pas folle ou trop bizare ou trop prétentieuse……, des autres, des regards bizares quand tu veux développer un sujet..et j’en passe ; bref une anecdote de ma petite enfance (CP ? CE ?) où il y avait une image à commenter, et j’ai fourni une réponse que le testeur avait joué très pertinente en disant “c’est pas ce que j’attendais mais oui..” j’ai eu la même chose au Bac..c’est exactement ça..on va au delà de la réponse attendue…on dit vrai..mais au delà donc ça étonne (quand c’est dans le bon sens…sinon les gens te prennent pour une neuneu où disent que tu te prends trop la tête..mais tu ne dis pas des choses fausses ou à côté, elles sont..au delà…)
    et bien sûr la capacité émotionnelle plus approfondie sur les autres et sur soi, la lucidité, la sensibilité, le fait que ça aille vite, qu’une idée en entraine une autre qui en entraine plein d’autres..Voilà pour moi c’est ça être surdouée ! ou plutot HP car je déteste le terme de surdoué…et puis comme a dit mon fiston avec son humour cynique (de HP) quand ma mère m’a sorti ça, ah maman, mamie elle a enfin compris que tu étais HP..”hautement prétentieuse”….c’était du second degré, mais pour moi le risque est là..faut rester modeste et réaliste..HP c’est juste avoir un fonctionnement différent et plus dans certains domaines avec des avantages et des inconvénients, c’est pas être supérieur.
    Après je suis aussi d’accord qu’il y a plein d’intelligence et qu’on peut être doué dans des domaines différents mais en accord avec @Baf, pour certains le niveau de réflexion ne va pas très loin.
    Si ça peut t’aider ?

  • 5e2c21c5af10d bpthumb

    isabelle26

    Membre
    28 janvier 2020 à 12 h 25 min

    juste je rajoute..j’ai vraiment adoré l’exemple du vent et de l’eau car on ne se rend pas compte soit même comment on fonctionne différemment par rapport aux autres…honnètement j’aurais pas pensé aux ressources naturelles, c’est trop simple et évident, je crois que j’aurais fait toute une théorie sur le vent qui fait évaporer l’eau, les nuages, la météo, peut-être bien que je serais arrivée à l’énergie par cette voie..vraiment très rigolo de se “voir” et de comprendre…
    Après j’ai une théorie : officiellement QI à 130 mais personne n’est d’accord..et si le haut QI n’était que la conséquence du fonctionnement en arbo (donc plus d’idées donc évidemment plus de facilité à comprendre les relations entre les suites logiques, raisonnements et autres, et plus de rapidité, donc QI haut..mais si dys quelque part, ça peut réduire le chiffre…et ça ne prend pas en compte l’émotionnel ; or la difficulté est surtout de gérer la différence face aux autres, et aussi de vivre avec soi-même et ses émotions, sa trop grande compréhension des choses, empathie..donc le QI ne serait pour moi qu’un indicateur mais pas le fondement de base ?..puis après on a tous son vécu, donc ensuite on est tous différents face à ça ! 
    Enfin autre anecdote de fonctionnement si ça peut aider : j’ai croisé une personne qui était HP et connaissait bien le sujet…je faisais des trucs et elle s’amusait après coup à me demander “et pourquoi tu as fait ça ? ” et en fait ce que j’avais fait ou dit était très pertinent mais je ne l’avais pas vraiment réalisé, j’avais fait..et c’est simplement à sa question que je réfléchissais consciemment et déroulais le raisonnement qui s’était fait dans ma tête sans que j’en ai véritablement conscience (ou plutot trop rapide et trop en parrallèle pour que je le conscientise étape après étape)…voilà je crois que c’est ça être HP.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    28 janvier 2020 à 13 h 07 min

    Carlos Tinoco a une définition assez plaisante du terme, Il ne définit pas le surdouement comme un plus (capacité innée, génétique etc), mais par un moins: une capacité à réduire le nombre de barrières inutiles lors d’une réflexion (à chercher des solutions hors du champ pré-supposé). Exemple de l’énigme des neufs points où la résolution passe par la réalisation que l’espace des solutions n’est pas dans le carré, cela demande de sortir de la réflexion en logique pure (linéaire) inspirée par l’énigme de type mathématique et d’utiliser une logique plus arborescente pour imaginer un espace de solution différent.

    En physique tous les corps sont soumis au principe de moindre action, leur trajectoire suit toujours le chemin de moindre résistance, il serait cocasse que la pensée efficiente soit soumise au même principe… 😉

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    28 janvier 2020 à 13 h 52 min

    @isabelle26
    Mais dans ce cas, pourquoi est-ce qu’on parle de **sur**doué si il n’y a pas de supériorité ? Pourquoi on utilise un chiffre (QI) pour déterminer des **sur**doués et des **sous**doués bien classés ?
    Ce que je pense après avoir lu ta pensé, c’est que, plutôt que de définir un niveau d’intelligence, le QI et les surdoués définissent en réalité un niveau d’épanouissement. Quelqu’un avec un très faible QI est quelqu’un qui n’a réponse à rien, qui a une personnalité effacée, le surdoué au contraire se développe davantage dans toutes les directions tandis que les états intermédiaires caractérisent la manière dont chacun s’affirme plus ou moins dans une société uniforme.
    Autre point qui m’a donné une idée, c’est l’annecdote sur les réponses inattendues. Tu parles d’aller plus loin dans la réflexion mais je ne suis pas totalement convaincu. Ce genre de réponse peut effectivement traduire une reflexion plus profonde, mais peut aussi plus simplement témoigner d’une façon différente de voir les choses: celui qui donne une réponse innattendu n’a peut-être pas pensé aux réponses attendu, il est simplement parti dans une autre direction qui n’a pas nécessairement plus ou moins de valeur par rapport aux autres. Ce point de vue rejoint l’idée à propos de l’épanouissement: celui avec un QI plus élevé (selon la pseudo-définition du QI que j’ai établie dans le premir paragraphe) traduit d’une meilleur capacité à réfléchir par soi même, et en conséquence, les réponses d’une telle personne dont les réponses différent de ceux de la masse montre en moyenne une plus grande autonomie de la pensée.

    @Krevitz
    J’aime beaucoup le point de vue que tu apportes (surtout ton image avec la physique). D’après toi, ça serait donc la capacité à imaginer qui caractériserait la surdouance. Penser au delà des barrières, pourquoi pas, mais dans ce cas il faudrait savoir de quelles barrières il s’agit. La barrière pourrait être celle de la pensé commune ?
    Et puis une autre question qui s’impose: pourquoi certains seraient plus disposés à s’affranchir de ces barrières que d’autres ? Est-ce que tout le monde ne pourrait pas selon la manière dont il choisit d’évoluer, devenir un surdoué ?

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    28 janvier 2020 à 14 h 01 min

    Les barrières c’est le plus souvent toi qui te les impose, pourquoi un problème posé de façon mathématique impose-t-il à ton cerveau de passer en mode logique pure? Ou de ne pas cherché la logique dans les harmoniques en écoutant un morceau de musique?

    Y’a un pattern récurrent chez les surdoués de tout remettre en question, de chercher du sens, mais c’est plus un atout de l’exprérience dans cette définition, t’es pas surdoué tout le temps sur tout, et un non surdoué a parfaitement le potentiel pour une réflexion surdoué dans certains cas qui lui sont propres.

  • 5e34ade7118f6 bpthumb

    leventmeporte

    Membre
    28 janvier 2020 à 14 h 07 min

    je tente une réponse, le commodore 64, ordinateur des années 80-90, ne permettait pas de réaliser des jeux d’une extrême beauté graphique, ni d’avoir une fluidité dans les dit-jeux, Le pc actuel, lui, avec sa rapidité de traitement, nous donne des jeux fluides en 3d etc.  Peut-on faire du commodore 64 un pc actuel ? oui dans l’absolu, il suffirait de lui intégrer les processeurs, la mémoire vive etc. mais pourrait-on encore l’appeler un commodore 64 ?  J’ai adoré le commodore 64, j’adore le pc actuel, la question n’est pas là.
    les ‘sur”doués ont une machine (cerveau, connexions des neurones) plus performante, la rapidité de traitement des informations, apporte cette pensée en arborescence, ce qui permet d’avoir une vision plus complète d’une situation que la pensée en ligne droite, donc ça rejoint ton idée, que le “sur”doué se distingue par la rapidité, mais bon ce serait quand même réducteur ?


Affichage des publications 1 - 15 de 96

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close