Sur la self-defense ! ^^

  • Sur la self-defense ! ^^

    Publié par Usager supprimé le 2 septembre 2022 à 3 h 16 min

    Greetings !

    J’ai eu l’idée de ce thread en lisant une remarque sur mon poids (~60kg) et son impact ridicule si je devais me retrouver dans une situation compliquée (agression physique). Du coup, je me suis dit que ce serait intéressant de partager des techniques de défense, car hélas ça peut toujours servir, et contrairement aux idées reçues, il faut savoir se servir de sa tête !!!

    Cela va être compliqué pour moi de parler d’arts martiaux en règle générale, car je ne connais que le wing chun (la branche William Cheung). Mais dans toutes les techniques que l’on m’a apprises, hé bien… Ce sont des principes liés à la physique derrière ! Et c’est assez passionnant ^^ Donc, qu’est-ce qu’une force en physique ? C’est un travail qui se réalise dans le temps. Comment mesure-t-on l’impact d’une voiture qui fonce dans un mur ? Hé bien, c’est sa VITESSE qui sera le facteur le plus déterminant. Et je sais que c’est contre-intuitif…

    Prenez un petit boulon en fer. C’est tout léger. Montez tout en haut d’un gratte-ciel, puis lâchez-le dans le vide ! S’il atterri sur une voiture, il transpercera son toit car dans sa chute, il aura gagné de la vitesse en raison de la pesenteur (accélération). L’un des plus grands artistes martiaux connus par le grand public est sans doute Bruce Lee. Il pouvait défoncer à peu près n’importe qui sur un ring. Et il mesurait 1m72, et ne pesait qu’une cinquantaine de kilos ! Je rappelle que la légende veut que le wing chun ait été créé par une femme, c’est tout un symbole ^^

    Donc là, il y a une dimension psychologique dont il faut se débarrasser, car les apparences sont souvent trompeuses. Si vous voyez un gus qui fait de la gonflette, qui pèsent 120 kg et qui a des poings gros comme des melons, ça va plus impressionner qu’autre chose… Car en réalité, sa condition physique desservira souvent sa force de frappe… Pourquoi ? Parce que ce ne sont pas les muscles qui nous rendent rapides, ce sont nos TENDONS. Ce sont nos tendons qui gèrent la vitesse de nos mouvements. Et si nous les travaillons, ils deviennent élastiques et ils se bonnifient avec le temps !

    J’ai déjà fait un sparring contre quelqu’un qui avait une tête de plus que moi, et qui avait des bras qui étaient deux à trois fois plus gros que les miens. A cause de ça, il peinait à maintenir sa garde sur sa ligne centrale, il y avait constamment un espace entre ses bras. Et c’est sûr, il était massif, mais quand on sait là où il faut taper, et comment, bah ça se règle en moins de deux minutes. Et c’est le but de la plupart des arts martiaux, l’objectif est réellement de finir un oppresseur en moins de deux minutes. Ce ne sont pas des sports de combat… Mais j’ai déjà pratiqué avec des boxeurs, et là bah c’est pareil… Vous les verriez dans la rue, vous ne vous douteriez pas qu’ils envoient du lourd, ils sont tout fins…

    Quand nous ne sommes pas habitués à nous battre ou à nous défendre, nous nous imaginons qu’un coup dans la tête suffit à plier le game. Et ça va tellement vite que c’est fini en moins de deux. Faites l’expérience suivante ! Tendez votre bras droit devant vous. Vous voyez que, entre l’extrémité de votre poing et votre visage, ça représente une certaine distance. Quand un gus veut vous cogner, il n’y va jamais avec son bras tendu, il est obligé de le plier, de prendre du recul, etc. Et surtout, de s’approcher de vous ! Et toute cette période est extrêmement longue ! En fait, il suffit de regarder les épaules, et on anticipe les mouvements de l’autre… Mais comme je l’écrivais plus haut, tout ça relève de la psychologie, et c’est la plus grosse difficulté.

    Quand on se fait emmerder, la peur peut prendre le dessus, et si l’agresseur est balaise, bah on se dit qu’on est fini… Alors que non, celui qui agresse ne protège jamais ses points sensibles, et c’est là qu’on peut s’en sortir… Donc ! Le dur sur du mou et du mou sur du dur ! L’une des zones les plus dures du corps humain est le tranchant de la main. Ce n’est certainement pas le poing. Et ça va se faire sur du mou, comme de préférence à la gorge, sur le nez, etc. Et sur du dur, comme la mâchoire, bah on y va avec une claque molle mais sec, pour faire simple. Si vous y allez au poing, vous allez juste vous brisez les os des doigts ^^’

    Il existe des spécimens qui aiment foncer tête baissée en mode rudbyman. L’idée est de tenter de vous agripper pour vous faire tomber et finir au sol… Là, ça peut être fatal pour eux… Car même s’ils sont super massifs, ils ne protègent pas leur nuque… Donc avant qu’ils vous cramponnent, vous savez là où il faut taper, et c’est radical… En fait, on tape rarement au hasard, il y a des points stratégiques qui correspondent souvent à des zones du système nerveux. Mais j’insiste sur l’aspect psychologique, car connaître ces techniques permet de ne pas avoir peur, et paradoxalement ça évite de s’en servir… Le simple fait de prendre conscience que si quelqu’un devait nous toucher, nous aurions le temps de réagir, le cerveau se met dans un autre mode…

    Maintenant, même si ça semblera lâche, la première des victoires est de ne pas se battre. Si c’est possible, on se barre. Car les dégâts causés par certains coups peuvent provoquer des séquelles à vie. Un coup au genou, ça calme tout de suite, mais derrière le gus aura de la rééducation pendant un bon moment… Donc bon… Après, s’il n’y a pas le choix, ce n’est plus de votre responsabilité… Si vous êtes une nana qui fait 40 ou 50 kg, vous ne pouvez pas attendre qu’un gus de 100 kg vous tombe dessus, donc coup de pied dans les bijous de famille, doigts dans les yeux, arrachez-lui une oreille ! Si c’est votre vie qui en dépend, ne laissez pas la peur vous envahir et défoncez-le si nécessaire avant de vous barrer le plus vite possible !!!

    Enfin, il existe des techniques psychologiques qui peuvent désamorcer certaines situations, afin d’éviter tout éventuel contact physique. La première que j’ai en tête est de fixer la personne sur un point qui est entre ses deux yeux, mais un peu plus en hauteur à la base du front (le “3è oeil”). Et ça fout super mal à l’aise, l’autre se sentira bizarre, et il passera sûrement à autre chose. Sinon, c’est de faire la ou le cinglé ! C’est toujours déroutant… Tu ne peux pas avoir d’emprise sur quelqu’un qui se comporte comme un taré… lol Et c’est arrivé à un ami à moi ! Il s’était fait approcher par deux gus en pleine nuit qui voulait son téléphone portable, et là il s’est mis à faire des sons chelous, à remuer bizarrement, et les autres ont été tellement sidérés qu’ils se sont barrés lol

    Pour les nanas, je conseille vivement d’apprendre deux ou trois techniques de self-defense, on ne sait jamais… Il y a des arts martiaux qui demandent des conditions physiques assez importantes, mais ce n’est pas le cas du wing chun. N’importe qui peut le pratiquer, même des ados. On ne fait pas de prises comme au judo, on ne se nique pas le dos. C’est d’abord une histoire de ressenti, de comprendre les jeux de force, et plus le partenaire en face y va fort, et plus la technique sera efficace, car on lui renvoie sa propre force grâce à notre encrage au sol. Donc pour travailler l’encrage et l’équilibre, mettez-vous debout et levez une jambe ! Et tenez le plus longtemps possible ^^ Puis refaites avec l’autre ^^

    Alors, je sais que c’est bizarre de se dire que le sol peut absorber une force envoyée frontalement, donc pour illustrer ce curieux phénomène, je peux vous donner une technique pour gagner n’importe quel bras de fer ^^ Diriger la force vers le sol ! Et elle sera absorbée ! L’autre en face poussera sur le côté, et vous, vous pousserez vers le bas… Et ça va annuler la pression… Et dès que l’autre sera épuisé, hé bah vous aurez toute l’énergie nécessaire pour pousser sur le côté et finir le game ^^

    Bon, c’est un sujet un peu délicat, c’est difficile d’expliquer à l’écrit ce qu’on ne peut pas montrer concrètement par la pratique, mais j’espère que ça aura été intéressant !! 😉

    Usager supprimé a répondu il y a 4 mois, 4 semaines 7 Membres · 20 Réponses
  • 20 Réponses
  • 627a48c901a54 bpthumb

    max

    Modérateur
    2 septembre 2022 à 5 h 41 min

    Salut @sirkey

    Je pèse actuellement 48 kg, (j’ai un peu perdu ces derniers temps) et pourtant je n’ai jamais eu peur de la violence, plutôt du mépris d’ailleurs pour ceux qui y ont recours.

    J’aime bien ton sujet et surtout le fait de dire que la première défense est d’éviter le combat, en effet, qu’on gagne ou qu’on perde, on est responsable des séquelles qui en résultent.

    Je me suis tellement fait défoncer gamin parce que j’étais le plus chétif que j’ai fini par réaliser qu’en fait, le corps était bien plus résistant qu’on ne le pensait, à partir de ce jour, j’ai abandonné la peur, je me suis dit “tout ce que je risque, c’est de la douleur, et ça je connais” du coup n’ayant plus peur, j’étais bien plus calme, je prenais le temps de voir les coups venir et je les anticipais. À partir de ce jour, je n’ai plus perdu, mais surtout, je me suis moins battu, je n’étais plus une proie facile.

    Dernière chose, qui concerne encore le psychologique, le plus difficile à gérer est l’aspect émotionnel : si on est proche de la personne, comme par exemple un conjoint ou une conjointe, une personne de sa famille… Là, tout le self-control part vite en éclats.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    2 septembre 2022 à 5 h 55 min

    @max

    Je pèse actuellement 48 kg, (j’ai un peu perdu ces derniers temps) et pourtant je n’ai jamais eu peur de la violence, plutôt du mépris d’ailleurs pour ceux qui y ont recours.

    Je peux possiblement me sentir visé, mais pas obligatoirement non plus

    Dans ce cas on fait quoi ? on la ferme au risque de se faire mépriser à son tour ?

    Moi aussi j’en ai grave bouffé dans ma vie, je ne suis pas qu’un sale troll de merde

    d’ailleurs j’ai jamais été un troll, j’ai juste toujours défendu des valeurs

    Même si assez virulemment certes, mais à ne pas confondre avec un comportement de troll

    Quand je te demande si le confort c’est cool, dans la discut sur le survivalisme

    C’est une vraie question, même si un peu rentre dans le lard.

    Alors que tu me répondes pas, qui méprise qui ?

    D’autant que ce topic est plus que d’actualité aujourd’hui…

  • 62b60bc5d42e1 bpthumb

    kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    2 septembre 2022 à 9 h 03 min
  • 6102d404d2a0b bpthumb

    hautpotentieldeconneries

    Membre
    2 septembre 2022 à 11 h 53 min

    @sirkey

    Je connais un peu de win tsun pour en avoir fait 2 ans, mais j’avais fait un truc de bœuf d’abord, 4 ans de kyokuchinkaï.

    2-3 réflexions sur le sujet.

    Le kyoku j’en ai fait pour exorciser ma peur de la violence et à force de me prendre des low kicks et des tatanes ça a parfaitement fonctionné : comme le dit @max la douleur ça se gère très bien.

    Finalement c’est juste du full contact poings nus (mais du coup pas de poing au dessus des clavicules pour d’évidentes raisons de survie).

    Du coup, la 1ère fois que je me suis fait agresser dans la rue, j’ai pris un direct du droit dans la tronche. 😁

    Bref les stereotypes de mon karaté m’ont rendu vulnérable. Bon je suis pas tombé, j’ai accompagné le coup, je me suis retrouvé par terre à cause de ses 2 potes qui m’ont attaqué par derrière.

    Le win tsun, c’est différent. C’est vraiment du self defense, basé sur des frappes en ligne et des prises articulaires.

    Son efficacité est réelle, mais là encore les stéréotypes peuvent rendre vulnérable. Le fait qu’à l’entraînement les assaults sont retenus (personne ne veut perdre une burne ou un tympan) et que les mains collantes ne sont pas réellement un combat, il est à mon avis difficile d’être certain de pouvoir placer une technique avec le stress de l’agression réelle.

    Un gars de 120kg qui envoie des grosses patates, sans technique aucune, est particulièrement déroutant et dangereux quand on s’entraîne dans un cadre codifié.

    Mon conseil self defense : courez, et si c’est pas possible, tapez en 1er, dans les glaouis, les yeux ou la gorge, et puis courez 😁

    Bref le meilleur art martial : le jogging 🤘

  • 62b60bc5d42e1 bpthumb

    kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    2 septembre 2022 à 12 h 04 min

    @hautpotentieldeconneries

    Bref le meilleur art martial : le jogging

    Le sprint plutôt. On ne fuit pas à vitesse de jogging. ^^

    D’ailleurs sachant qu’une agression a de fortes chances d’arriver en milieu urbain je dirai même plutôt le parkour. Savoir franchir des obstacles le plus rapidement et efficacement possible est un atout certain quand il s’agit de foutre le camp et de semer quelqu’un.

  • 627a48c901a54 bpthumb

    max

    Modérateur
    2 septembre 2022 à 12 h 28 min

    @alfa je ne vois pas pourquoi tu devrais te sentir visé, je ne t’ai jamais vu menacer quelqu’un de violence physique. Ce n’est qu’une histoire entre ta conscience et toi.

    Quoi faire alors ? Être méprisé ? Mouais, why not ? Un mec qui a besoin de cogner pour imposer une idée, c’est qu’il a probablement des idées de merde, alors son mépris est probablement la meilleure chose qui puisse t’arriver. Alors, bien sûr qu’il existe des situations où il faut savoir se défendre, mais je préfère nettement blesser mon orgueil en fuyant que me retrouver face à 2 mecs déterminés. Je rejoins hpdc dans sa conclusion fuir ! On peut considérer ça comme une retraite tactique avant de revenir mieux équipe ou accompagné (par la police par exemple)

    Là, je vois déjà certains me dire que ce n’est pas honorable, pas fier… Mais en fait, c’est exactement ce que je méprise : l’honneur dans la baston, c’est valable en primaire, dans la vraie vie, celui qui gagne, c’est celui qui ne se donne pas ce genre de limites à la con.

  • 62b09e43bb2c1 bpthumb

    olbius

    Organisateur
    2 septembre 2022 à 12 h 41 min

    @max

    Un mec qui a besoin de cogner pour imposer une idée, c’est qu’il a probablement des idées de merde

    Grave !

  • 6102d404d2a0b bpthumb

    hautpotentieldeconneries

    Membre
    2 septembre 2022 à 13 h 31 min

    @kamigoroshi_no_yugen

    Je persiste sur le jogging 😁

    Évidemment tu commences par sprinter, mais si tu as affaire à un gros con déterminé il va te poursuivre.

    Après les 300 1ers mètres, c’est le cardio qui te sauveras du mec qui fait de la muscu avec ses 90kg de muscles epais, là où quelqu’un d’entraîné à la course de fond gérera tranquillement pour continuer encore 10 bornes.

  • 62b60bc5d42e1 bpthumb

    kamigoroshi_no_yugen

    Membre
    2 septembre 2022 à 13 h 41 min

    Yep, ben du coup sans le démarrage en sprint tu es foutu. C’est bien ce que je dis. xD

    Et puis y a la question des obstacles. Il est beau le jogger du dimanche quand il faut franchir des murs ou des stands de marché (pour les urbains qui ont encore une petite fibre paysanne en eux ! 🤭).

  • 6102d404d2a0b bpthumb

    hautpotentieldeconneries

    Membre
    2 septembre 2022 à 14 h 38 min

    Ben après il faut évaluer l’adversaire. S’il est lourd il démarre moins vite, a éventuellement une meilleure vitesse de pointe s’il est sec, mais il se fatiguera plus vite.

    Sinon oui le parcours c’est mieux, mais dans les rues de Paris par exemple, à moins d’être exceptionnel et d’avoir une détente sèche d’ 1m50, c’est pas forcément évident de trouver une voie pour t’enfuir.

    Non, si possible, avant le sprint, main ouverte dans les yeux, le gros con courera moins bien les yeux fermés 😁

Page 1 sur 2