Le NuclĂ©aire c’est une question de confiance!

  • Le NuclĂ©aire c’est une question de confiance!

    60944cc9a5130 bpthumb geapix mis Ă  jour Il y a 3 mois, 1 semaine 6 Membres · 11 Articles
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    9 août 2021 à 20 h 50 min

    Le NuclĂ©aire c’est une question de confiance!

  • 61804cfd597f0 bpthumb

    glen

    Membre
    9 août 2021 à 21 h 01 min

    Bonjour,

    Quelle est ta position justement sur ce sujet ? Je suppose que tu es plutĂ´t contre. Si c’est le cas, peux-tu nous expliquer ton rapport Ă  l’Ă©nergie Ă©lectrique ? Comment fais-tu pour te passer du nuclĂ©aire ?

    • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

      Anonyme

      Membre
      9 août 2021 à 21 h 26 min

      je suis pour le nuclĂ©aire mĂŞme si Ă  ce jour je n’en mesure pas encore les consĂ©quence, ce qui m’intrigue ce sont les accidents nuclĂ©aire et les dĂ©chets nuclĂ©aire, tu sais j’attend depuis des dizaines d’annĂ©es une centrale Ă  fusion nuclĂ©aire qui semblerait devrait ĂŞtre plus propre, d’ailleurs on fait bien d’en parler ce n’est pas Ă  Toulouse qu’il y en a une en construction depuis des dizaines d’annĂ©es ? ou en somme nous ?

      • 61804cfd597f0 bpthumb

        glen

        Membre
        9 août 2021 à 22 h 01 min

        En quoi les accidents et les dĂ©chets t’intriguent-ils ? En quoi es-tu pour le nuclĂ©aire ?

        Je ne sais pas du tout pour la centrale dont tu parles.

      • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

        Anonyme

        Membre
        9 août 2021 à 22 h 11 min

        on ne peux pas dire que les dĂ©chets nuclĂ©aire soit très biodĂ©gradable, c’est ça qui m’intrigue Ă  savoir combien de tonnes de milliers de tonnes allons nous avoir de dĂ©chets nuclĂ©aire d’ici 50 ans ou 100 ans si on ne trouve pas une solution autre que le nuclĂ©aire Ă  fission… pour ce qui est des accident nuclĂ©aire franche j’aimerait pas ĂŞtre dans la zone du nuage… et lĂ  je ne parle que de nuage, je dis pas pour ceux qui habite a proximitĂ©…

        pour la centrale dont je parle ils on parler de 30 ans de construction, je pense que ils en sont pas encore a 30 ans, d’ailleurs ça peut mĂŞme mettre plus de temps comme d’hab quoi avec les gros projets…

  • c014e8351ca0df9fae7054bcb4462033?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    gregory-zebre

    Membre
    22 août 2021 à 22 h 09 min

    Bonsoir,

    pour moi le vĂ©ritable problème est la consommation Ă©nergĂ©tique. On consomme trop d’Ă©nergie (plus d’une planète par an), et on veut faire croire aux gens qu’ils vont pouvoir continuer Ă  vivre comme ça pendant longtemps si on trouve une Ă©nergie propre.

    L’Ă©nergie ne se crĂ©e pas elle se transforme.

    Le problème liĂ© au nuclĂ©aire est qu’on ne diminue pas notre consommation d’Ă©nergie, donc on ne peut pas se passer des vieilles installations, mĂŞme si on les juges dangereuses.

  • 603adbc53dd95 bpthumb

    matty

    Membre
    22 août 2021 à 23 h 02 min

    Le nuclĂ©aire c’est surtout une question de temps… avant de le regretter.

  • 6102d404d2a0b bpthumb

    hautpotentieldeconneries

    Membre
    23 août 2021 à 1 h 51 min

    Le nuclĂ©aire dit “civil” pose plusieurs problèmes.

    1 l’uranium est une ressource qu’il nous faut aller chercher ailleurs et par consĂ©quent nous n’avons aucun contrĂ´le stratĂ©gique des approvisionnements contrairement Ă  la propagande du cea et consort qui nous racontent que cette Ă©nergie nous assure une indĂ©pendance Ă©nergĂ©tique.

    2 le stockage des dĂ©chets est un Ă©norme problème en soi, l’enfouissement de dĂ©chets finaux avec des demi-vie radioactive monstrueuses est un pari plus que risquĂ© pour les gĂ©nĂ©rations Ă  venir.

    3 les accidents nuclĂ©aires majeurs sont dĂ©jĂ  au nombre de trois dans le monde (tree mile Island, tchernobil, Fukushima), les dĂ©but de fusion radioactive du combustible dans des rĂ©acteur français sont dĂ©jĂ  au nombre de 2 (2x Ă  Saint Laurent des eaux) fort heureusement l’arrĂŞt d’urgence des rĂ©acteurs ont permis d’Ă©viter des catastrophes majeures mais question confiance…

    4 l’âge des rĂ©acteurs français constamment prolongĂ©s est lĂ©gèrement prĂ©occupant.

    5 le creuset qui a livrĂ© des pièces de chaudronnerie pour les cĹ“urs de nos centrales non conformes aux cahiers des charges, en mentant Ă©hontĂ©ment. Ces pièces sont toujours en fonction…

    Alors parler de confiance dans cette énergie est problématique, car les autorités compétantes, minimisent tous les incidents, privatisent la maintenance pour des questions de coût.

    Bref, on attend l’accident.

  • 60944cc9a5130 bpthumb

    geapix

    Membre
    23 août 2021 à 9 h 23 min

    Oui ayons confiance… Pourquoi je me mĂ©firai d’une forme de production d’Ă©nergie extrĂŞmement polluante, extrĂŞmement dangereuse, gĂ©rer par un monopole, et qui gaspille Ă©normĂ©ment d’Ă©lectricitĂ© en dĂ©perdition quand on pourrait produire de l’Ă©lectricitĂ© Ă  partire de biogaz, lui mĂŞme issu de nos cacas et nos dĂ©chets organiques Ă  une Ă©chelle locale ?

    • c014e8351ca0df9fae7054bcb4462033?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

      gregory-zebre

      Membre
      23 août 2021 à 10 h 27 min

      J’aime beaucoup cette idĂ©e de produire localement. En effet tu as raison quand tu dis qu’il y a pas mal de pertes dues Ă  la distance. Produire localement nĂ©cessiterait donc moins de ressources pour le mĂŞme rĂ©sultat

      • 60944cc9a5130 bpthumb

        geapix

        Membre
        23 août 2021 à 10 h 36 min

        Des ressources gratuites, Ă©cologiques, safe. Les dĂ©chets issu de la biomĂ©thanisation sont des dĂ©chets organiques fertilisantes revalorisables en Ă©pandage d’engrais dans le secteur de l’agriculture.

        Problème ? Pas vraiment de frics à se faire pour les capitalistes donc un faible développement.

        La biométhanisation est encore secteur bien trop négliger. Elle gagnerait à se développer, dans la recherche, dans les médias, dans les municipalités.

Affichage des réponses 1 - 6 de 6

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant