Ictus amnésique

  • Ictus amnésique

    602c209bcb6ca bpthumb fanny-bellule mis à jour Il y a 2 années, 6 mois 9 Membres · 14 Articles
  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    18 septembre 2018 à 0 h 22 min

    Certains ont-ils déjà vécu un épisode d’ictus amnésique parmi vous sur le forum ?

    Il y a quelques minutes encore, je ne connaissais pas ce terme. Mais j’ai bien l’impression que j’ai vécu un ictus amnésique ce matin…

    C’est quoi la définition d’un ictus amnésique ? :

    Lors d’un ictus amnésique, le cerveau se souvient de ce qu’il faut faire dans la situation où la personne se trouve mais n’arrive pas à retenir ce qu’il vit.

    Cela s’explique par le fait que nous possédons plusieurs mémoires : une mémoire à court terme et une mémoire à long terme.

    La mémoire à long terme se divise en trois parties :
    – la mémoire épisodique : elle correspond à nos souvenirs personnels
    – la mémoire sémantique : elle s’apparente à la culture générale,
    – et la mémoire procédurale : elle regroupe tous les automatismes (par exemple la marche, la conduite ou encore le jardinage)

    Pendant un ictus amnésique, tout ce qui relève des automatismes inconscients, c’est-à-dire la mémoire procédurale, est épargné. On continue donc, par exemple, à pouvoir travailler, mais sans mémoriser l’événement, car c’est la mémoire épisodique, qui enregistre les souvenirs, qui est touchée.

    Source : Ictus Amnésique : le trou de mémoire

    Ça m’est arrivé suite à un “mini choc émotionnel”, je me suis comme “réveillé” une bonne vingtaine de minutes plus tard, bien loin de l’endroit où je me trouvais, sans aucun souvenir de cet intervalle de temps. Et je ne m’en souviens toujours pas, plusieurs heures après. C’est comme si j’étais passé dans un tunnel en mode “trou noir”. Bref, c’est flippant 😅
    Ça vous parle ?

  • 6051f9ad361be bpthumb

    paquerettedesbois

    Membre
    18 septembre 2018 à 0 h 24 min

    Moi ça m’arrive souvent mais notamment par rapport à la fatigue et mes troubles de concentration.. genre je conduis et j’arrive à un point et j’ai zappé 10 minutes et je sais pas ce qui s’est passé pendant ce temps… comme si j’avais dormi mais pourtant j’ai continué à conduire…

  • aa6997a963fd61ac83b95b5ba000fd55?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    olbius

    Organisateur
    18 septembre 2018 à 0 h 40 min

    Ah ben justement… Ça m’est arrivé sur l’autoroute, ce matin… Suite à un fou qui a voulu me doubler par la droite pour aller dans une file libre au péage. Sauf que j’étais loin devant lui, et il a pas pu me passer devant. Je n’ai même pas choisi de l’empêcher d’y aller, j’étais devant, c’est tout…

    Bref, j’ai vu dans le rétro son visage rouge vif, ses poings tendus, il hurlait qu’il allait me défoncer la tête et autres crétineries d’usage, il hurlait… A tel point que j’ai appuyé sur le bouton d’appel au péage, parce que je me suis vraiment dit que j’avais affaire à un fou et que je ne savais pas ce que ça pouvait donner. L’opérateur a paru surpris (“mais… qu’est-ce que vous voulez que je fasse, monsieur ?”). Je lui ai expliqué que c’était juste au cas où le fou faisait une folie, il était témoin quoi. Mais je pensais surtout à un effet dissuasif, qui a marché d’ailleurs, il s’est calmé instantanément.

    Mais l’ictus amnésique est arrivé juste après ça, je me souviens simplement que j’ai démarré pour quitter le péage puis… Plus rien pendant un bon moment. Quand je me suis “réveillé”, j’avais raté ma sortie, de quelques kilomètres tout de même.

    Donc je me dis qu’il y a probablement causalité et pas simplement corrélation, non ?

  • 6051f9ad361be bpthumb

    paquerettedesbois

    Membre
    18 septembre 2018 à 0 h 43 min

    oui là c’est probablement lié à l’émotionnel de cette altercation, tu as fait un “blocage” du coup et ton cerveau a zappé. tu a géré le truc sur le moment et après, décompression et paf plus rien

  • 381caf75d6c354075a91109c52b9de54?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    daisy

    Membre
    2 octobre 2018 à 16 h 18 min

    Ça me rassure de pouvoir m’être un nom scientifique dessus …. je me sent moins seule 😌
    En ce qui me concerne je parlai de bug cérébral.
    Quand suis en boucle sur une contrarié, une émotion ou un sujet qui m’intéresse la terre peut s’écrouler je suis en pilotage automatique !

    Je suis obligée de noter dans un cahier tout ce que je fais comme tâches ingrates, genre administrative, pour me souvenir de l’avoir fait …
    Ce matin j’ai rempli deux fois le même document, en locurence déclaration de perte carte grise, formulaire cerfa, j’étais en boucle sur la dernière vidéo de démontrer sur YouTube 😉.
    « La supposé immaturité affective du surdoué « …

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    2 octobre 2018 à 19 h 54 min

    Oui je l’avoue moi aussi lorsque je suis dans une situations d’émotivité intense, tant en + qu’en -, pareil je zappe le réel et je peux soit refaire la même chose deux fois de suite ou oublier l’inoubliable, ou être sûre de l’avoir fait ce truc et puis en fait non !
    J’ignore ce qui se passe pour nous, mais je pense qu’il faut rester prudent quant aux conclusions ou aux noms qu’on voudrait donner.
    Il faut nous souvenir qu’un certain nombre de définitions nous ont déjà été collé sur le dos, nous avons été qualifiés alternativement de,
    bipolaires, dépressifs, manipulateurs, immatures, borderlines, inconstants, lunatiques, névrosés, pervers, instables, autistes, …
    Bon j’arrête là. Alors pour un surdoué, ces moments d’absence sont-ils une pathologie/syndrome nommé Ictus amnésique ou bien est-ce un truc bien à nous qui pourrait y faire dire pour un typique mais pas pour nous ?!

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    3 octobre 2018 à 13 h 18 min

    @daisy :

    Quand suis en boucle sur une contrarié, une émotion ou un sujet qui m’intéresse la terre peut s’écrouler je suis en pilotage automatique !

    Je me “reconnais” très bien dans ce que tu exprimes, avec grâce, ci-dessus.
    Ces “absences” qui nous emportent dans une espèce de “trou noir de la mémoire” sont très perturbantes dans la mesure où nous ne savons pas où est partie notre “conscience” pendant ces moments de secondes ou minutes où le temps semble se suspendre en nous alors qu’il continue de s’écouler normalement autour de nous.

    L’exemple que cite @paquerettedesbois, lors de la conduite de son véhicule m’est très familier et lorsque mon attention revient et que je réalise que je suis sur la route, je me fais peur…

    Ces absences se produisent très souvent lorsque je jardine, lorsque j’écris ou bien lorsque je marche. Ce qui est déroutant c’est que je suis incapable de me souvenir de ce à quoi je pensais lorsque ce phénomène se produit.
    Mon fils se moque de moi à ce propos, car lorsque je suis en mode “ailleurs”, je ne l’entends même pas lorsqu’il me parle.
    Cela l’intrigue tellement, qu’un soir il a capturé une photo de moi, en état “absente” et lorsqu’il m’a montré la photo sur son téléphone portable, c’est fou, mais je lui ai demandé qui c’était. Je ne me suis pas reconnue immédiatement.
    C’est troublant…

  • 3e042b76dc4319e6a8e059da074004e4?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    timotej

    Membre
    3 octobre 2018 à 13 h 41 min

    Ce n’est pas un véritable ictus amnésique. C’est simplement être perdu dans ses pensées. Un ictus amnésique est une véritable pathologie. C’est comme avoir la maladie d’Alzheimer. Sauf que ça ne dure que quelques heures.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    3 octobre 2018 à 14 h 13 min

    @timotej : Lorsque l’on est perdu dans ses pensées, on pense à quelque chose et on sait à quoi on pense. Lorsque j’écris, oui je sais où sont mes pensées, mais lorsque je marche et que je réalise que je suis à rendue à tel endroit, sans m’en “être rendue compte” et surtout sans me souvenir de ce quoi je pensais en marchant ; tout comme en conduisant.

    Ces absences n’ont jamais duré plus que quelques minutes, je n’ai jamais regardé la montre, je n’en porte pas d’ailleurs ; c’est juste un peu déroutant et j’imagine que cela est déjà arrivé à chacun d’entre nous, en conduisant par exemple.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    3 octobre 2018 à 14 h 16 min

    Absence vagabondage rêverie décrochage … Zébrures, la routine quoi !..

Affichage des réponses 1 - 10 de 14

Publication originale
0 de 0 articles Juin 2018
Maintenant