La pensée positive



  • La pensée positive

  • 6025ba1d6125f bpthumb

    pulsar

    Membre
    13 février 2021 à 1 h 26 min

    Salut tout le monde !

    Aujourd’hui, en voulant chercher une référence pour répondre sur un autre sujet, je suis tombé sur un podcast avec un nom qui m’a quelque peu interpelé. Je l’ai donc écouté et là, stupeur ! J’ai découvert un truc dont j’ignorais tout : la pensée positive.

    Qu’est-ce que c’est que ce machin ? Éh bien, la pensée positive et une sorte d’idéologie un peu floue et qui ressemble à un gros fourre-tout spirituo-métaphysico-œcuménique. Bref, une croyance avec plein de choses dedans !

    Et cette croyance a un concept vraiment inquiétant : chacun peut y mettre ce qu’il veut sans que cela gêne qui que ce soit qui y croît un tant soit peu ! Car « l’essentiel, c’est d’y croire ! », comme diraient certains manipulateurs.

    Dit comme ça, ça n’a pas l’air ouf. Mais pour que « l’édifice idéologique » tienne la route, il faut un principe de base irréfutable en apparence. Et ce principe n’est autre que la pensée magique.

    En quoi ça consiste, la pensée magique ? Et bien, en gros, vous vous prenez pour dieu ! Ou plutôt, vous vous attribuez des pouvoirs de l’ordre du divin et qui se présentent comme suit :

    • vous pouvez réaliser vos désirs : pour cela, il suffit de le penser !
    • Vous pouvez résoudre vos problèmes : pour cela, il suffit de le penser !
    • Vous pouvez empêcher des événements désagréables voire mauvais de survenir : pour cela, il suffit de le penser !

    Bref, grâce à votre simple pensée, vous êtes littéralement omnipotent-e- ! Mais attention : pour y parvenir, il faut non seulement être quelqu’un de bien, mais en plus il faut le vouloir très fort !! Ah oui, parce que j’ai oublié de vous dire : plus votre volonté est forte, plus elle se réalisera vite ! Et donc fatalement : plus votre volonté sera faible, plus elle se réalisera lentement…

    Pourquoi ça marche ? Parce que, mine de rien, ça vient combler une faille narcissique en ceux qui y croient.

    Jusque là, vous me direz que c’est bien gentillet, mais vous allez voie que ça va vite prendre une saveur… particulière ! Car dans cette croyance, en plus d’être omnipotent-e-, c’est l’univers qui fait en sorte de réaliser vos souhaits ! (Bah oui, ce serait trop simple sinon !) Parfois même, il peut vous envoyer des signes !

    Oui, l’univers lui-même vous parle !! Qui l’eut cru ? Ben… Celles et ceux qui y croient, déjà. Et ça fait un paquet de monde ! Mais le pire, c’est que bien souvent ils ne se rendent pas compte que c’est une croyance ! Tout ça parce que bien souvent, ils sont entrés dans cette croyance par une petite porte qui ne paie pas de mine : le développement personnel.

    Attention, ne faites pas dire ce que je n’ai pas dit : le développement personnel, c’est très bien. Mais comme dans tout domaine, il y a des charlatans. Et ce sont ces charlatans-là que je pointe du doigt, pas les gens qui font leur métier de manière tout à fait honnête !

    C’est encore trop gentillet pour vous ? Attendez la suite, vous n’allez pas être déçus ! Car ce qui ressemble au début à une bonne blague ne s’arrête pas là. Comme je vous l’ai dit plus haut, cette croyance présente la particularité d’être modulaire : c’est à dire qu’au gré des influences et des « modes » spirituelles, on peut y greffer ce que l’on veut : astrologie, anges et archanges, chakras, enfants indigos, forces divines… Vraiment tout, tant que ça ne remet pas en cause le dogme fondateur.

    Et là, c’est le début de la dérive : non seulement on peut tout parce qu’il suffit de le vouloir (et en invoquant les puissances spirituelles idoines aussi…), mais en plus on a toujours raison vu qu’on est l’égal d’un-e- dieu/déesse et que les dieux ont toujours raison (parce qu’ils détiennent toujours la vérité, c’est bien connu !). Ajoutez à cela des charlatans qui saupoudrent le tout d’énergies vibratoires et de physique quantique, et là vous obtenez quelque chose d’inquiétant.

    Mais ça ne s’arrête pas là car, avec la pensée positive, vous vous enfermez progressivement dans un monde de rêve, au sens où vous rêvez le monde et votre vie plus que vous ne la vivez réellement en occultant les choses désagréables qui vous arrivent. Bref, vous finissez déconnecté-e- de la réalité. Le plus navrant, c’est quand survient le fameux discours du type « c’est MA réalité ». En clair, on se met à relativiser absolument tout. Bah oui, vu qu’on peut tout rectifier à volonté, c’est plus simple d’occulter !

    Quand ça reste gentillet comme ça, on peut aussi être amené à tenir des argumentations du type « je pense ceci donc j’ai raison ! », sous-entendant au passage « et j’ai raison parce que c’est moi qui le pense ». Serpent, morsure, queue… Tout ça, tout ça. Et ne parlons pas des biais cognitifs qui jouent un rôle majeur dans l’affaire (auto-persuasion, auto-réalisation, biais de confirmation, etc.).

    Mais dans les cas les plus graves, ça pousse parfois le vice à renverser la charge de la culpabilité. Belle dérive, hein ? Vous le voyez, le danger, maintenant ?

    Ceci étant dit, pourquoi abordé-je ce sujet ? Tout simplement parce que, pendant que j’écoutais ce podcast, je me suis rendu compte que j’ai eu l’occasion de lire à de nombreuses reprises sur ce forum des propos qui collent étrangement bien avec cette croyance simpliste. Au départ, je pensais à de la naïveté bête et méchante mais je viens de prendre l’ampleur de la chose, et ça me préoccupe vraiment. Je comprends mieux pourquoi certains ont l’air coincés dans leur bulle… Comme quoi les zèbres ne sont pas épargnés.

    En conclusion, et comme le dit un certain Monsieur Sam, « prenez soin de la manière dont vous vous rentrez des trucs dans le crâne » !

    PS : le lien vers le podcast en question. Et je vous invite à écouter les « épisodes » précédents sur le même sujet (et sur les autres aussi), c’est édifiant !

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    13 février 2021 à 5 h 17 min

    ‘refait en mieux

  • 5f825ad29183e bpthumb

    faiseuse-de-foret

    Membre
    13 février 2021 à 5 h 41 min

    Quand on ne comprend absolument rien @ ce qu’on raconte on fait mieux de ne pas l’ouvrir.
    C’est ta couche de crasse mentale qui est édifiante·

    Pourquoi est-ce que je dis ça ?
    Car ton message
    • mélange tout, (j’ai beau tout retourner je ne vois toujours aucun rapport entre optimisme & enfants indigos)
    • montre que tu ne maîtrises pas ces thématiques mélangées,
    • transpire de la haine envers différentes entités nébuleuses que tu diabolises (charlatans, gens du forum etc),
    • montre que tu privilégies l’approche négative & aggressive de ce que tu ne connaîs pas (donc dénote une peur non-réalisée).

    Téléporté quelques millénaires en arrière ça donnerait : « Non mais vous vous rendez compte ?! Certains disent que les points lumineux dans le ciel seraient de petits Soleils extrêmement lointains & vont même jusqu’@ fabriquer des ustenciles pour les regarder mieux ! Ils iront jusqu’@ dire qu’on ne soit pas au centre de l’univers & même qu’il y ait de la vie ailleurs ! ». Sérieusement, peux-tu te relire & prendre conscience du niveau de ton discours ?

    En gros tu parles beaucoup pour détruire beaucoup ce que tu méconnaîs au lieu d’accorder un minimum de crédit pour :
    ‣ comprendre,
    ‣ distinguer,
    ‣ évaluer objectivement,
    ‣ respecter.
    Ta démarche visant @ imposer avec force ta vision & allant @ l’encontre de la recherche & de la volonté de vérité a un nom : l’obscurantisme.

    Fais un minimum d’expérience si tenté que tu aies un tant soit peu d’intelligence intrapersonnelle & de faculté d’introspection, tu verras que si tu te concentres sur le négatif tu baigneras dedans & il deviendra ton quotidien & la même chose pour le positif. C’est aussi simple que cela. & peut-être @ ce moment-là t’éveilleras-tu˙

    Mais j’oubliais : l’ésotérisme, le développement personnel, les charlatans, mêmes les complotistes, tout ça c’est la faute aux reptiliens (les pauvres s’ils existent ils ont bon dos) qui veulent qu’on sache plus quoi croire. Donc surtout croyons en rien hein, & réfléchissons encore moins comme ça on sera sauvés·
    Il existe deux types d’ignorants : ceux qui savent l’être & ceux qui s’ignorent. Je te laisse devnier dans quelle catégorie je te classe·

  • 5fdfc3a303f0b bpthumb

    larlequin

    Membre
    13 février 2021 à 10 h 56 min

    <div>
    @faiseuse-de-foret </div><div>

    </div><div>

    Je pense que tu a mal compris son initiative.

    </div><div>

    Il ne dénigre pas le fait d’avoir une philosophie de vie reposant sur l’idée qu’il faut pensé positif pour qu’il arrive des choses positives.

    Il montre juste du doigt le fait que, il y a un véritable dogme qui c’est installer autour de cette philosophie, et que comme tout extrême cela peut avoir des effet négatif.

    Enfin, je l’ai compris comme ça. Et je suis plutôt d’accord. ( c’est comme ça que la religion est parti en couille hein xD)

    </div>

  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • 5fdfc3a303f0b bpthumb

    larlequin

    Membre
    13 février 2021 à 11 h 34 min

    @variant

    Sélection naturelle 🤣

  • 6020920c7717f bpthumb

    Romain_de_Lyon

    Membre
    13 février 2021 à 14 h 17 min

    Pour moi le vice est quand ce message se véhicule par le pouvoir car c’est un élan anti-démocratique au fond: ce n’est pas la réalité qui est dure et qui vous frappe, c’est votre incapacité individuelle à la surmonter. Ce n’est pas le système politique qui faillit, c’est vous.

    Quand un politique utilise cette rhétorique, il se déresponsabilise car nie les causes sociales potentiellement responsables d’un mal-être des individus et donc son devoir de les considérer.

    C’est la proue du discours individualiste il me semble, où à défaut de se penser en collectif on incite (tendance idéologique de fond) les gens à ne s’occuper que d’eux-mêmes.

  • 5f3a629ff1c3d bpthumb

    syl

    Membre
    13 février 2021 à 15 h 29 min

    @pulsar Bonjour à toi =)

    Je pense avoir quelques petits éléments de réponse ici, ayant côtoyé (beaucoup trop) ce genre de “groupuscule” pendant quelques années, avant de leur claqué la porte au nez pour certains point que tu cites.

    La pensée positive > au final on y retrouve beaucoup de “concept” du stoïcisme. Certes il n’est pas présenter comme ça, peut-être car parler d’un vieux en toge est moins sexy et vendeur. Mais en soit ce type de philosophie de vie et de vision du monde date d’il y a un moment.

    La pensée magique > un dérivé de pensée bouddhiste et de christianisme ici, vu par un prisme “occidentale” et moderne, et déformé de la pensée originelle. Avec cette idée de “déification” de l’être si il se comporte avec vertu (gros résumé et biais de ma part ici). D’ailleurs globalement ils en reprennent beaucoup de code. (et non l’histoire et l’évolution du christianisme n’est pas un long fleuve tranquille, il y a eu énormément de philosophie différente et non “officielle” au court des siècles)

    Pour ce qui est de “parler à l’univers”, pour le coup, la croyance ou les cas de “discuter” avec des dieux, des esprits, des morts etc… existe depuis des millénaires, et ce dans toute les civilisations. Et je trouve par ailleurs étrange de voir comment quelques décennies de capitalismes nous a fait oublié que nos grands parents invoquaient des Saints ou allait parler au mort. On peut dire qu’ils ont juste changer de correspondant dans leurs coup de fil au final.

    Par ailleurs, si c’est la notion d’univers qui te gêne, on parle de ce “rapport au tous”, dans beaucoup de mouvement philosophique et/ou spirituel au cours de l’Histoire, et ce dans divers ethnies. Je ne comprends pas en quoi se dire que : oui, on est un amas d’atomes sans grande importance, qui pouvons interagir avec d’autres amas d’atomes, une grande usine à bactérie dans la grande machine du vivant est un fais nouveaux et dérangeant. Et pour le coup ici dire que le corps n’est qu’un “véhicule” ou une enveloppe, en quoi est-ce faux ? Scientifiquement, on ne sait pas ce qu’est l’âme, on ne sait pas ce qu’est l’esprit, à quoi correspond notre conscience. Alors oui, tous ça ne sont que des croyances. Mais l’humain se pose ce genre de question depuis pas mal de millénaire déjà. Et cherche encore la réponse.

    Au grée des influences et modes spirituelles > le problème ici est, je pense, plus profond et plus complexe. Je vais essayer d’expliquer ma pensée mais je ne suis pas connu pour être très doué avec les mots ^^’ on pourra toujours en débattre plus tard. Au cours du siècle dernier on a eu un essor de la mondialisation. Or, outre la libre circulation des biens matériels, les cultures et les pensées philosophique ont également circulé. Le soucis étant qu’elles ont été appréhender, pour beaucoup, par des biais. Dans nos société “monothéistes” (car bon il faut se l’avouer, judaisme islam et christianisme sont très fort pour le manichéisme), la notion de Yin et de Yang en exemple ne peut pas être comprise sans un minimum d’outil de réflexion… Qui n’est malheureusement pas l’apanage de tous le monde. Ce n’est dis avec mépris ou de la condescendance ici, c’est juste qu’on est pas tous égaux face à dame nature et que tous le monde n’a pas les capacités d’avoir un doctorat en tel ou tel domaine, ou de pouvoir avoir des facilités en langues, ou j’en passe… Et donc tout est déformer. On se retrouve à mélanger de l’hindouisme avec du bouddhisme, saupoudré comme tu dis avec du chamanisme amérindiens, parfois avec un peu de chamanisme indo-européens. On fait sa petite cuisine sans savoir trop ce que ça raconte, tant que le gout du plat est correct.

    Et c’est à mon sens là qu’un approche des problèmes. Attention toutefois ici, je ne parle pas de ceux qui s’ouvrent à d’autre culture et se font une philosophie de vie, une propre spiritualité à force d’échange, de voyage, de remise en question constante, de curiosité, de ressentis, cet exercice a quelque chose de sain et devrait être encouragé (bon okay je ne suis pas vraiment objectif vu que ça fait 15ans que j’étudie les différentes histoires des religions, leurs symbolismes, leurs légendes et leurs places morales dans l’ethnie affilié etc… x’D ). Par contre, ce genre de spiritualité est propre à chacun, et n’est pas là pour être enseigner au grand nombre. Car c’est un patchwork de concept pour “nous même”, c’est une “vérité” qui nous est propre, une “réalité” qui nous est propre, mais elle n’est pas immuable et doit pouvoir être remise en question.

    Mais pour quelqu’un qui n’a rien fait, comment pourrait-il appréhender notre vision du monde ?

    Et on en vient au charlatanisme ici. Ces gens qui ont fais cette démarche, pour eux même, et en soit c’est excellent pour eux, mais qui décide je ne sais trop comment qu’ils ont acquis la vérité absolue, et se porte en prophète de la bonne parole. Pour ancrer leurs discours ils utilisent bon nombre de biais et de sources parfois très rocambolesque. Par exemple la scientologie qui se base sur un roman de SF, ou Lovecraft qui pour certains est un grand maitre de la magie et j’en passe. Ils s’auto nourrissent entre eux de pensée ésotérique, ils cherchent à savoir qui aura la plus belle “énergie”, les plus belles pierres et les plus fortes déités/entités/gardiens. Qui aura le meilleur rôle du sauveur. Et le truc merveilleux, c’est que tu n’as pas besoin d’avoir de cohérence dans ton discours. Du charisme suffit, car tes cibles avant tous, ce sont des personnes en souffrances, qui cherche des réponses à leur douleur, ou qui veulent avoir foi en quelque chose.

    Après je vais nuancé ici un peu, tous les “charlatans” n’ont pas pour but de nuire. Certains sont fondamentalement convaincu qu’ils peuvent aider à sauver les autres, à faire du bien, qu’ils vont les sauvé de ce qu’eux même ont été. Tu en as d’autre qui le font sans “le faire exprès” et se retrouve malgré eux à “enseigner”, du moins conseiller des moutons en soif de reconnaissance. J’ai pu rencontrer des personnes vraiment adorable, des bibliothèques d’expériences de vie et de savoir qui, bien que j’étais en désaccord avec certaines de leurs croyances, faisait preuve d’un humanisme et d’une bonté qui jurait avec les autres. Et ils avaient une vrai ouverture d’esprit et d’écoute. Je leur porte hommage car bordel ils étaient rare.

    Et on en vient à mes petits préféré, mes chouchous que j’aime, mes amours : les petits narcissiques qui recherchent le pouvoir et veulent une petite cour de fidèle servant autour d’eux, ayant le pouvoir de vie ou de mort sur la plèbe qui les entourent et excommuniant à tour de bras au moindre pet qui ne sent pas la rose.

    Alors oui, très certainement, c’est une fuite de la réalité pour les gens qui se tournent vers “ces croyances”, mais en soit peut-on leur en vouloir ? Peut-on vraiment les blâmer pour leur lâcheté ? Peut-on les blâmer de ne pas chercher à se voir eux même, ainsi que leur problème ? De choisir la voie de la facilité ? Je comprends que cela puisse paraitre abjecte, ridicule, que des gens se ruinent dans des stages ou des formations hors de prix. Qu’ils en viennent à se dire qu’ils sont uniques, et “qu’enfin” on les voit comme ils sont “vraiment”, coupant ainsi tous pont avec leur réalité si déplaisante. Ce n’est pas un exercice facile que de dire qu’on est une merde finis et qu’il est temps de se reprendre en main, quand on a notre gourou adoré qui nous trouve si important, qu’on peut avoir une place près de lui et qu’il gère tous nos problèmes. On se sent unique et élu, car nous “on sait” LA vérité, SA vérité… et pour finir, NOTRE vérité. On se place ainsi au dessus des autres car nous pensons avoir accès à une vérité supérieure. On s’enferme dans ces croyances et nous nourrissons de nouveaux des dernières nouveautés allant à l’encontre du monde extérieur. Car vu que notre vérité diffère des “gens normaux”, peut-être que toute vérité discordante pour “les ignorants” est forcément vrai ? Et oui c’est un biais fortement tordu.

    L’un des problèmes pour finir, c’est encore et toujours l’obscurantisme et le dogme de la pensée unique et/ou de la bienpensance (d’ailleurs on retrouve ce même sentiment de victimisation et de dogme de la pensée unique dans les mouvements anti-racisme, pro lgbt et féministe… mais c’est un autre débat. Oui j’enfonce une porte ouverte. Oui je vais avoir des problèmes et j’ai même déjà préparer le fouet et les menottes🙃). Si vous n’êtes pas en accord avec eux, au mieux vous êtes ignorant, et dans ce cas l’on devra vous apportez la bonne parole pour vous protégez de vous même, et si vous ne voulez pas rentrer dans leur jeu, ou que vous ne voulez pas croire, vous devenez un ennemis méprisable.

    Et cette “victimisation” d’ailleurs on peut la retrouver un peu partout dans leurs pratiques “ésotériques”. En exemple les “vies antérieurs” ou le karma, ou tu as l’impression que c’est un concours de “qui a eu la mort la plus violente”, et de “ouiiii, on est liéééé, depuis plusieurs viiiiiie”. Je vous promet que vous prenez plusieurs groupes, dans des pays différents, dans des langues différentes, que vous les mettez ensemble, ils vont tous se retrouver avec des liens entre eux et des vies parallèle. Et c’est juste… sans fin. Tous devient complot et mensonge à partir du moment où tu veux les retirer de leur cocon.

    Voilà pour le petit exercice, je vais m’arrêtez là car déjà 2h que je suis dessus, et que je commence à perdre toute notion de fil conducteur x’D

    Navré pour le pavé.

    Et bien sur je précise que tous cela est un ressentit avec mon expérience, ce n’est aucunement objectif 😛

    “Ils sont partis en couille quand quelque chose qui devait être une simple morale, une philosophie de vie personnelle et une quête individuelle, a été promu au rang de religion et idolâtrer par les mêmes ignorants qui chassaient et cramaient mes ancêtres sur un bucher pour leur différence et leur croyance. Il est amusant de voir que les dieux immortels changent à chaque siècle qui passent, quand les hommes frêles et mortels restent les mêmes.”

  • This content has been hidden as the member is suspended.
  • 5fdfc3a303f0b bpthumb

    larlequin

    Membre
    13 février 2021 à 16 h 13 min

    @syl

    “La pensée positive > au final on y retrouve beaucoup de “concept” du
    stoïcisme. Certes il n’est pas présenter comme ça, peut-être car parler
    d’un vieux en toge est moins sexy et vendeur. Mais en soit ce type de
    philosophie de vie et de vision du monde date d’il y a un moment.”


    La pensée positive repose sur l’idée que l’on peut influer de façon positive sur les événements de la vie en ayant un comportement optimiste.

    <div>

    Le stoïcisme pour moi repose sur un autre concept: Il n’y a rien de positif et rien de négatif. Il y a juste des faits, qui ne sont pas forcément dépendant de notre volonté, et qu’il faut donc les accepter pour ceux qu’ils sont. Et donc, être une meilleur version de soit même, afin que ces choses ne soit pas handicapantes dans notre vie.

    C’est pas plutôt de l’épicurisme que l’on retrouve dans ce mouvement ?

    </div>


Affichage des publications 1 - 10 de 16

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant