Mentalisme – Sur l'illusion du choix

  • Mentalisme – Sur l'illusion du choix

    ?s=1&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue Anonyme mis à jour Il y a 10 mois, 3 semaines 11 Membres · 53 Messages
  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    22 juin 2020 à 10 h 40 min

    Salutations !

    Je n’ai pas bcp dormi et je manque pas mal de temps (je dois gérer mon futur déménagement, prévu dans un mois) ! Je m’essaie toutefois à une réponse ^^

    @RoseDesVents Pas de soucis pour le quiproquo, cela arrive toujours sur un forum 😊

    Pour les pulsions, c’est du Freud (qui a probablement été inspiré par Nietzsche). Elles impliquent l’existence de son fameux inconscient, mais qui a été invalidée par les neurosciences.

    Du coup, ma grille de lecture est bcp plus simple : il ne s’agit pour moi que de conditionnements. Ceux qui étouffent notre être peuvent être perçus comme une limite, pourquoi pas. Mais il y a aussi ceux qui nous facilitent la vie. Et comme les conditionnements peuvent être changés, la dimension de l’inné est extrêmement réduite à mes yeux.

    Pour la mitzvah, aussi curieux que cela puisse paraître, les enseignements de la kabbale sont parfois très proches du védisme et du bouddhisme. Je t’en avais un peu parlé : )

    Là, nous entrons dans un domaine plus métaphysique, mais comme tu le sais, je ne suis pas dualiste. C’est-à-dire que ce qui relève de la psychologie ou de la matière, EST pour moi ‘spirituel’.

    En gros, nous forgeons les conditions de notre réel par nos actions, notre pensée, etc. Si l’on veut savoir qui on est ou qui on a été, il suffit juste d’observer notre quotidien. C’est un miroir. C’est très dur pour notre égo de l’admettre. Mais quand on fait une action pas cool, la seule façon d’en prendre conscience, c’est d’en faire l’expérience. C’est comme ça que nous apprenons.

    Alors il faudrait des pages et des pages pour expliquer correctement ces lois. Mais c’est extrêmement bien foutu. Les ondes les plus basses vont plus loin et sont plus lentes. C’est pour ça que notre monde peut avoir parfois un goût d’injustice. Plus la saloperie est grande, plus le boomerang mettra du temps à venir.

    Les ondes qui sont plus élevées sont plus courtes, et si nous faisons une mitzvah, qui est désintéressée et sincère, alors nous pouvons voir un retour très rapide. Et cela aura aussi pour effet d’atténuer ou d’annuler des mauvaises vagues que nous aurions germées. Entre le sujet et l’objet, il y a une sorte de dialectique un peu alchimique.

    C’est pour cela que les bons programmes (nos conditionnements) sont cruciaux en réalité, les conséquences vont bien au-delà du développement personnel. Et les mauvais peuvent nous enchaîner de façon dramatiques, c’est pour ça qu’il faut les combattre. Et ça commence par montrer les incohérences au niveau de la pensée, car elles auront un impact sur notre façon d’agir.

    A l’occasion, on se fera traîter de pn hein ^^, alors que ma démarche est surtout éthique. Mais bon, bref… Sinon, on se rejoint quand même beaucoup dans nos réflexions 😉

    ——-

    @deskjet Argh pour les cookies et les sessions personnalisées chez Google, uip c’était à double tranchant 😁

    Ce que je savais du référencement et des combines ne sont plus du tout à jour ! Il y avait des balises clés pour amadouer le robot Google, comme le title de ta page HTML, plus efficace que celle qui est consacrée aux keywords.

    Mais aujourd’hui, ça a bcp changé. Avec le Big data et le business, on s’aperçoit bien que leurs classements sont loin d’être vertueux. Après une recherche lambda, ce sont les gros sites à fort potentiel commercial qui apparaîtront en premier. En principe…

    Je vais essayer de répondre à tes deux questions sans être trop denses ! 😉

    Qu’est-ce que le réel ? Mon angle sera toujours phénoménologique. C’est ce que nous percevons à travers nos sens ou notre système nerveux.

    Par définition, le réel est donc subjectif. Comment accède-t-on à l’objectivité en science ? Grâce à la mesure ! Si nous estimons à la louche une distance, tu pourras dire 10 m et moi 15 m. Pour nous mettre d’accord, il suffit de mesurer ^^

    Comment ça se fait ? Les objets maths ont des propriétés comme l’universalité, alors que le fruit de notre sensibilité est singulière. Autrement dit, la réalité (le réel objectif) est une construction mentale, ce n’est pas ce que nous expérimentons avec nos sens. C’est pour cela que la physique peut sembler aussi contre-intuitive…

    Bon, il y a d’autres considérations plus métaphysiques à relever, mais là je n’ai pas fini si je m’engouffre là-dedans lol

    Et qu’est-ce que la pensée ? J’ai une définition très synthétique, qui englobe tous les cas de figure : c’est notre représentation du réel. Cela peut être aussi bien dans notre imagination, avec de la mémoire, ou encore une construction théorique, ou bien un livre, qui illustrera la pensée de son auteur.

    Bien sûr, il s’agit d’une définition formelle, car je me suis attaché à la fonction de la pensée. Il y a deux façons de définir. Soit comme un logicien ou un matheux, et là la réflexion portera sur la fonction des objets (par exemple : un couvre-chef, dont la fonction est de couvrir la tête).

    Soit comme un philosophe, et là la réflexion portera sur la nature de l’objet (par exemple : un chapeau de paille, une casquette, etc.) C’est très important de discerner les deux, car un couvre-chef peut être très bien un morceau de papier plié. Et sa nature ne sera en rien comparable avec un chapeau en tissu.

    C’est une source de confusion incroyable en épistémologie, c’est pour ça que je le mentionne. Et donc, quelle est la nature de la pensée ? Hé bien je n’en sais rien. Cela reste encore un très grand mystère. Je vois juste qu’il y a des interactions assez complexes, à plusieurs niveaux, c’est une ingénierie extraordinaire. La pensée est très puissante. Mais je ne peux t’en dire plus, car je n’en sais pas plus.

    Allez, je me motive, j’ai plein de choses qui m’attendent ! Bonne journée à vous ! 😉

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    23 juin 2020 à 22 h 30 min

    @SeaYou-ii

    @RoseDesVents

    Houlaaaaa, bon plus on en apprend et plus on prend conscience que la route est longue ^^

    Je lis ces échanges avec attention, mais cela me demande – à chaque fois – d’aller faire un p’tit tour sur Wikipédia ou autre !! J’en suis donc au stade où je tente de prendre connaissance d’un maximum de théories. Personnellement, ayant un fort penchant pour les sciences, je privilégie les modèles qui découlent de connaissances scientifiques, du réalisme scientifique : le monde existe et a une structure indépendante de notre esprit. Mais tout m’intéresse !!


    J’ai découvert la mémétique – étude des mèmes, entités réplicatives d’information- qui est une théorie évolutionniste des phénomènes culturels. Ainsi, le modèle Darwinien de sélection naturelle enrichi par le principe d’hérédité de Mendel ne suffisait pas à expliquer entre autre la transmission des comportements ainsi que des idées. Vous avez ici un résumé plutôt bien fait : https://www.podcastscience.fm/dossiers/2012/01/11/dossier-theorie-de-la-memetique/


    Bon courage pour le déménagement !!

    Au plaisir de t’avoir plus dispo.. :))

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    25 juin 2020 à 22 h 46 min

    Bonsoir ^^

    @Deskjet Merci beaucoup ! 😉

    Depuis quelques jours, je cours dans tous les sens, pas une minute d’arrêt !! Et dans quelques semaines, je serai officiellement un Toulousain, ça me fait sacrément bizarre !! Bref, une nouvelle vie qui m’attend, j’ai franchement hâte !!

    Pour le réalisme scientifique, qui fait encore autorité dans de nombreuses disciplines, c’est de l’idéalisme qui ne dit pas son nom. Or comme je l’écrivais, nous construisons la réalité objective avec nos modèles, qui s’appuient sur des mesures.

    Nous inventons des concepts, pour tenter d’interpréter ces modèles, pour leur donner du sens. Il m’apparaît donc difficile de supposer l’existence d’une réalité objective “en soi”, qui existerait indépendamment de nous, puisque c’est nous qui la créons. C’est contradictoire… L’objectivité et la subjectivité n’ont de sens que pour notre esprit…

    Et pour ce qui est de la physique, la relativité a mis à mal le réalisme scientifique depuis un moment déjà, puisque tout est question de référentiels. Avant Einstein, nous pensions effectivement que le temps et l’espace se référaient à des choses absolues, qu’il s’agissait d’un cadre qui était universel, le même pour tout le monde.

    Quand la théorie a démontré que nous avions tous un temps propre, qu’il n’y avait pas moyen de synchroniser deux référentiels différents (aucune chance de faire correspondre deux dates, dans la chronologie propre à deux planètes, par exemple), cela a été révolutionnaire. Mais beaucoup en sont restés à l’époque de Kant, c’est un fait…

    On l’a bien vu avec la pandémie du COVID-19, être scientifique n’est pas toujours une garantie de ne pas sortir des conneries, surtout quand on s’écarte de son domaine de compétences. Et avec la spécialisation, chacun est techniquement compétent dans sa branche, mais dès qu’il faut synthétiser, faire des liens, avoir un regard philosophique, ça devient tout de suite compliqué.

    Sinon, je m’intéresse à la biologie de loin, car il m’arrive d’avoir les pieds dans la chimie. J’ai appris les différents modèles, comme le darwinisme, le lamarckisme, etc. Pour moult raisons, je me sens plus proche de Lamarck que de Darwin. L’épigénétique a pas mal fait avancer la recherche. Cela me semble rigoureux.

    Maintenant, je constate aussi que la théorie de l’évolution est souvent liée à des considérations d’ordre psychologique, la manoeuvre est justifiée par une sorte de réductionnisme qui me laisse perplexe. Et là, pour ce qui est des mèmes, il s’agit de choses relevant de la sociologie. L’analogie avec le darwinisme me semble suspect. Au même titre que le spencérisme d’ailleurs. J’en sais rien, faut que je regarde plus en détail comment ils font les liens ^^

    Je me plante peut-être, mais pour prendre une analogie informatique, le cerveau et la biologie s’apparentent plus au hardware. Quant à la psychologie, aux comportements collectifs ou individuels, c’est plus lié au software. Pour cause, on peut changer de comportements, notre manière de pensée, sans que notre ADN soit pour autant modifié. Ce sont deux choses qui sont très différentes, même si elles sont liées… Mais je vais quand même jeter un coup d’oeil sur ta référence, ça m’a titillé ! 🙂

    Bonne soirée ! A la revoyure ! ^^

Affichage des publications 51 - 53 de 53

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant