Rencontres autour du 13, 84, 30 ?

  • Rencontres autour du 13, 84, 30 ?

    Publié par heliodora le 8 février 2024 à 21 h 33 min

    Bonjour, bonsoir à ceux & celles qui me liront,

    J’aimerais pouvoir rencontrer d’éternels apprentis (je ne suis pas une adepte de tous les qualificatifs que nous pouvons sélectionner pour exprimer notre polyvalence intellectuelle et sensible, mais j’aime l’idée que nous ne cessions jamais d’apprendre), bienveillants et curieux, pour échanger en réel, sur un ensemble de sujets passionnants, dans les environs d’Avignon, Arles, Châteaurenard, éventuellement Nîmes.

    Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer

    🌻

    heliodora a répondu il y a 2 mois, 1 semaine 5 Membres · 8 Réponses
  • 8 Réponses
  • daa

    Membre
    8 février 2024 à 23 h 36 min

    Paris ? 🤷‍♂️

  • heliodora

    Membre
    9 février 2024 à 8 h 01 min

    C’est un peu loin pour moi 🙂

    Mais certainement il y aurait du monde intéressé pour Paris si tu propose cette initiative.

  • wanderlust

    Membre
    9 février 2024 à 9 h 52 min

    Bonjour,

    Ce serait bien de déplacer ton post dans un des forums régionaux et pas sur le forum relation amoureuse puisque ce n’est pas l’objectif de ton post.

    Il y a un forum pour chaque dept cité ou forum PACA 😉

    Bonne journée 😎

  • heliodora

    Membre
    9 février 2024 à 10 h 58 min

    C’est juste, merci. 😉 Cela dit je n’ai pas la main dessus a priori. Et des rencontres dans ces départements peuvent aussi avoir une vocation à faire connaissance dans un objectif sentimental. C’est le principe du groupe dating.

  • doctolibre

    Membre
    9 février 2024 à 12 h 59 min

    Bonjour, j’apprécie votre idée avec son côté créatif et intellectuel. Médecin, je suis des cours au conservatoire d’Aix (après 30 ans en pointillé dans divers cnr) mais je suis dans le Var. Je pense être aussi un peu éloigné de vous dans les styles musicaux, bien qu’attaché au répertoire de guitare, Albeniz, Granados, Villa Lobos, et les petits maîtres comme Tarrega, Sor,.. . Tous m’intéressent, mais je me suis spécialisé dans le style un peu hermétique et planante de Scriabine 3° période (une musique basée sur des treizièmes de dominante à intervalles variables). Quels sont vos styles de prédilection ? Je crois qu’il faut être à la fois polyvalent pour pouvoir s’intéresser à tout, mais peut-être aussi se spécialiser dans un style afin de pouvoir faire un peu de nouveau, sans être en deçà de ce qui a déjà été créé. Votre avis ?

  • olbius

    Organisateur
    9 février 2024 à 14 h 56 min

    @Heliodora

    Si tu veux que je déplace ta Discussion dans un autre Groupe, dis-moi 🙂

  • heliodora

    Membre
    9 février 2024 à 17 h 32 min

    Bonjour Doctolibre 🙂

    Merci déjà pour les découvertes, car je ne connaissais pas toutes ces références. J’apprécie.
    J’ai étudié un peu le piano au conservatoire, puis quelques temps avec une professeure retraitée, qui avait été violoniste professionnelle à l’orchestre le Lille, une femme brillante et merveilleuse. Mais j’ai arrêté mon apprentissage académique assez tôt et j’ai même cessé de jouer durant quelques années avant de reprendre différemment. Aujourd’hui, je compose des mélodies relativement simples, mélange de mes influences classiques et pop et de ma propre sensibilité. Ma pratique musicale plus aboutie est d’avantage vocale. Très difficile de te citer des courants car c’est extrêmement hétéroclite. Déjà depuis que j’enseigne, j’adapte mon programme aux goûts de mes élèves, ce qui me permet de beaucoup diversifier mes influences et j’en suis ravie ! J’ai joué du rock alternatif en groupe, du rock progressif, j’ai actuellement un duo dont le répertoire mêle divers morceaux de Jazz, pop, country (…) et j’ai un autre duo qui émerge dans lequel nous proposons de la musique planante mais différemment avec des instruments du type handpan, harmonium, bols, guitare (que je pratique aussi modestement).. dans lequel il y a une grande place pour le chant intuitif. Et c’est dans l’exploration en pleine conscience du chant intuitif que j’ai poussé plus loin ma connaissance du corps et des placements. Donc parfois, les chants qui émergent sont très proches de chants traditionnels du monde, avec des techniques similaires à celles des chants mongol, souvent du chant lyrique, des chants amérindiens, certaines harmoniques des chants bulgares… En fait il n’y a pas de frontières, il y a énormément de modulations. Parfois du chant polyphonique..

  • heliodora

    Membre
    9 février 2024 à 17 h 36 min

    Bonjour Olbius, et merci pour votre intervention,

    Je ne suis pas certaine que je veuille la déplacer. Parce que ma démarche, même si elle est ouverte et peut-être peu explicite dans l’amorce, est bien une démarche sentimentale. Mais si vous la trouvez inadaptée, je ne vois aucun problème à ce qu’elle le soit.

Connectez-vous pour répondre.