Le Monde Qui Vient … Le vois-Tu ?

  • Le Monde Qui Vient … Le vois-Tu ?

    Publié par matty le 6 décembre 2021 à 22 h 33 min

    Ici est un champ de libre expression sur comment nous voyons le monde tel qu’il s’esquisse et se redessine depuis 2 ans.

    On risque de bien rire de différentes couleurs m’est avis !

    Membre Inconnu a répondu il y a 1 année, 2 mois 9 Membres · 25 Réponses
  • 25 Réponses


Contenus connexes :

  • matty

    Membre
    6 décembre 2021 à 22 h 35 min

    TRIBUNE — Au milieu des années soixante, l’immense philosophe et médecin Georges Canguilhem revenait sur son œuvre magistrale Le normal et le pathologique, que les médecins contemporains devraient lire aujourd’hui. Si la maladie est une erreur, si le malade devient de fait le signe de cette erreur, la médecine devient l’art d’éradiquer la maladie, mais peut-être aussi le malade. La lutte contre la maladie peut devenir maladive, obsessionnelle, délirante, arbitraire et politique.

    Relisons Canguilhem :

    « Pourquoi dès lors ne pas rêver d’une chasse aux gènes hétérodoxes, d’une inquisition génétique ? Et, en attendant, pourquoi ne pas priver les géniteurs suspects de la liberté de semer à tout ventre ? Ces rêves, on le sait, ne sont pas seulement des rêves pour quelques biologistes, d’obédience philosophique, si l’on peut ainsi dire, fort différente. Mais en rêvant ces rêves, on entre dans un autre monde, limitrophe du meilleur des mondes d’Aldous Huxley. […] À l’origine de ce rêve, il y a l’ambition généreuse d’épargner à des vivants innocents et impuissants la charge atroce de représenter les erreurs de la vie. À l’arrivée, on trouve la police des gènes, couverte par la science des généticiens. On n’en conclura pas cependant à l’obligation de respecter un « laisser-faire, laisser passer » génétique, mais seulement à l’obligation de rappeler à la conscience médicale que rêver de remèdes absolus, c’est souvent rêver de remèdes pires que le mal. » (273)

    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-medecine-libre-contre-lautoritarisme-de-la-politique-sanitaire

  • matty

    Membre
    30 décembre 2021 à 20 h 12 min

    Point d’émule pour ce sujet d’anticipation à court, moyen et long terme ?

    Un peu surpris j’avoue.

  • max

    Modérateur
    30 décembre 2021 à 20 h 18 min
  • velledion

    Membre
    19 février 2022 à 17 h 15 min

    Le monde du futur sera religieux (spirituel au minimum), ethnocentré et décentralisé.
    Ceux qui se reproduisent sont plutôt traditionnels, spirituels, ethnocentré, libre-penseurs.

    Nous vivons une ère où les technologies de manipulations de masse font rage et sont utilisé au détriment de ceux qui y prettent attention (par exemple l’alarmisme climatique qui motive les gens à ne pas faire d’enfants ou qui les rends tellement neurasthénique qu’ils en deviennent infertiles). Ceux qui s’en remettent aveuglément aux autres achètent avec plus d’avidité que jamais les poisons des charlatans.
    Il y a donc une forte sélection contre le moutonnisme.

    Le divertissement constant, vulgaire et simplet va aussi agir fortement pour piéger ceux qui ne sont pas motivé intérieurement (notamment spirituellement).
    Les hommes du futurs seront donc plus autonomes, plus engagés, plus matures, désensibilisé aux hyperstimulis sociaux, sexuelles et émotionnelles en général (ils seront certainement plus seriens émotionnellement).

    Les gens qui survivront seront ceux qui seront méfiant (car nous vivons dans une ère de mensonge et d’arnaque omniprésente) et qui favoriseront donc des solutions décentralisées type blockchains.

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    19 février 2022 à 17 h 31 min

    @Velledion

    “Nous vivons une ère où les technologies de manipulations de masse font rage et sont utilisé au détriment de ceux qui y prettent attention (par exemple l’alarmisme climatique qui motive les gens à ne pas faire d’enfants ou qui les rends tellement neurasthénique qu’ils en deviennent infertiles).”

    🙌🙌🙌

    L’infertilité du mâle occidental serait donc due à l’alarmisme climatique, tu devrais être nommé docteur honoris causa en démographie, en biologie et en climatologie évidemment 🤣🤣🤣

    Non, vraiment, merci pour ce moment de détente.

    Pour répondre à la question du” monde qui vient” : il sera mort si on continu le nawak. Voilààà.

  • velledion

    Membre
    19 février 2022 à 18 h 42 min

    Première intervention et c’est une moquerie de bas étage… ce n’est pas pour te flatter.

    Les gens sont aujourd’hui bombardés par des messages anxiogènes style alarmisme climatique, et l’anxiété non seulement accroie l’infertilité d’un point de vue physiologique (manque de libido par exemple) mais aussi d’autres troubles qui la favorise de façon indirecte.
    Et cela concerne les hommes comme les femmes. Je ne vois pas où j’aurais fait des spécificités.
    Auriez-vous quelque chose contre le “mâle occidental” ? Le trouvez-vous risible, lui et ses potentiels problèmes spécifiques ?

  • hautpotentieldeconneries

    Membre
    19 février 2022 à 18 h 56 min

    @Velledion

    Oui une moquerie j’assume, vu que ce que j’ai lu était globalement “de la merde” je préfère en rire.

    L’infertilité touche en effet homme et femmes, mais le mâle occidental plus encore. Le nombre de spermatozoïdes et leur mobilité se réduisent drastiquement chez l’homme occidental, et les facteurs qui expliquent cela sont multiples. Le stress de la vie moderne, assurément, mais bien derrière les facteurs environnementaux tels que les cocktails de produits chimiques et de perturbateurs endocriniens que nous balançons comme des puercos dans la nature. Le rôle de l’alarmisme climatique me semble plus que secondaire…

    Et quel alarmisme climatique, d’abord ? Ceux de l’ensemble des scientifiques qui s’intéressent à la question et qui ont des données pour sonner l’alarme ?

    Tu as raison, tirons sur les oiseaux de mauvaise augure et endormons nous pour attendre la fin en toute quiétude.

    Don’t look up 😅

  • velledion

    Membre
    19 février 2022 à 19 h 12 min

    Je ne parle pas des perturbateurs endocriniens et tu en conclues que je les minimise, voir les nie ?
    J’ai lancé quelques prédictions rapides car le sujet est intéressants mais je n’ai pas été exhaustif.

    L’alarmisme climatique n’était qu’un example, je n’ai jamais prétendu que c’était ce qui avait le plus gros impact.

    Le réchauffement climatique causé par le CO2 anthropogénique est effectivement une arnaque selon moi, même si ça n’a aucun impact sur l’effet que peut avoir tout le tintouin qui est fait sur le climat.
    Souhaiterais-tu que je t’envoie quelques ressources pour te faire voir pourquoi j’ai adopté ce point de vue?
    Ou bien tu préfères te contenter de croire que je suis un abruti ?

  • bartorn

    Membre
    19 février 2022 à 21 h 00 min

    @matty sujet compliqué. À la rigueur, nous demander comment on espère l’avenir du monde, et c’est déjà chaud, alors comment le pensons nous dans le futur…. On a déjà du mal à être raccord sur comment il est actuellement ou sur le passé, encore pire. Beaucoup de gens pensent que ça va -ceux qui versent dans le consumérisme “à outrance”, une majorité selon mes critères-, d’autres que ça craint mais sans plus alors on doit faire gaffe mais on peut se lâcher un peu, qd même, ceux qui trouvent que ça craint grave mais on s’en tape, d’autres que ça craint grave et qu’il faut changer maintenant.

    Ce que j’entends aujourd’hui, c’est que les russes se rapprochent des chinois, que les ricains sont pas super à l’aise avec ça, que l’europe sait pas trop quoi faire au milieu de tout ça, que l’asie est une formidable machine de production et que l’afrique dispose de pété de ressources. Tout le monde essaie de placer ses billes à gauche, à droite. J’imagine une guerre économique chine/russie/moyen orient contre les etats-unis, une partie de l’europe et le japon? Un appauvrissement constant de la population européenne qui sert pas à grand chose aux 3 grandes puissances, au contraire même parce de la ressource on en bouffe en europe. Ouais, une guerre économique d’usure, sans compter les perturbations climatiques soutenues vers une désertification massive, encore moins de ressources, de flotte… pour moi les perspectives sont pas cool.

    Rajoutez par dessus, un hypothétique, comme le reste d’ailleurs, petit astéroïde par là qui peut faire basculer le monde ou une grosse tempête solaire…

  • matty

    Membre
    20 février 2022 à 21 h 57 min

    J’ignore si c’est curieux ou significatif mais majoritairement les lendemains sont peu radieux dans les imaginaires que je côtoie. Je me souviens quand j’étais môme l’avenir était empli de promesses bienheureuses faites de progrès, tant techniques que relationnels et spirituels.

Page 1 sur 3

Connectez-vous pour répondre.