“Je pense donc je suis” prison à zèbre?

  • “Je pense donc je suis” prison à zèbre?

  • 605eed67315e8 bpthumb

    Anaes

    Membre
    20 mars 2021 à 12 h 31 min

    Depuis la pontification de l’intelligence humaine comme référence de son existence, et valeur suprême qui le distingue du reste de la nature.

    ajouté à cela l’idée qu’il n’existe de pas de vérité absolu, n’est ce pas deux éléments qui nous font tourner éternellement en rond comme un poisson dans un bocal.

     

  • 606f0f601062a bpthumb

    norbert

    Membre
    21 mars 2021 à 10 h 33 min

    @Anaes

    il n’existe de pas de vérité absolu

    Serait ce lié au fait que la vérité serait liée à l’observateur qui l’examine ?

  • 605eed67315e8 bpthumb

    Anaes

    Membre
    21 mars 2021 à 23 h 31 min

    D’une part oui, mais aussi et surtout parce que la doxa intellectuelle occidentale, impose l’idee qu’il n’existe pas de vérité absolu, que tout est relatif, et que tout se vaut. Dés lors, la philosophie”l’amour de la sagesde”, à la base, n’est plus le fait de tenter d’accéder à la sagesse par le mental, elle n’est plus un moyen mais une fin en soi. Penser pour penser, discourir pour le plaisir d’avoir des discussions entre amis. Ce qui ne libere pas l’humain des concept, du mental mais l’enferme, d’autant plus pour un hp, ou zebre qui en fait sa marque distinctive.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    22 mars 2021 à 5 h 08 min

    Je pense, donc je suis… Zèbre ou pas (j’ajouterais).

    Est-ce juste ?… C’est un point de vue défendable du moins et cette estimation me suffit.

    Est-ce une “prison” ?… Je ne crois pas personnellement. Ce serait plutôt une liberté que d’être capable de raisonner si tant est que l’on serait capable de le faire avec un certain détachement, avec lucidité et suffisamment d’objectivité.

  • 605eed67315e8 bpthumb

    Anaes

    Membre
    22 mars 2021 à 7 h 46 min

    Bonjour,

    Si l’on considère qu’il existe un etat de conscience supérieur à celui du mental, et que celui-ci est la véritable liberté, et que le mental est un frein pour y accéder, la valorisation de ce mental dans nos sociétés ne devient il pas la principale cause de notre incapacité à trouver la réelle joie, paix et connection au moment présent.

    Tout comme l’histoire de la caverne de Platon, trop occupé que nous sommes à discuter des ombres projeté on en oublie d’en sortir et de decouvrir par l’expérience d’autres états incroyablement plus liberateur et puissants.

  • 605eed67315e8 bpthumb

    Anaes

    Membre
    22 mars 2021 à 18 h 44 min

    bonjour Norbert je vous ai fait suivre une réponse dans le fil

Affichage des publications 1 - 6 de 6

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant