Du traçage à la programmation algorithmique des comportements individuels


Contenus connexes :

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    16 juin 2020 à 21 h 16 min

    “Kant faisait la distinction entre la rationalité et l’entendement. Des
    machines nourries au big data sont capables bien plus fortement que nous
    de rassembler des données. Mais elles sont et restent incapables de
    donner du sens à ces données. Si on veut, effectivement, voir les choses
    de manière rationnelle, il est nécessaire de concevoir une
    complémentarité entre l’intelligence humaine et l’intelligence
    artificielle. Pour le moment, nous restons simplement face à de la
    détection de corrélation entre des données massives mais sans y donner
    du sens. Ce sens, cette capacité de rendre ces données intelligibles, de
    les mettre en mouvement, de les interpréter, c’est un ressort qui reste
    humain. La machine, elle, détecte et tente de faire des prédictions.”

    Bernadette Rouvroy, philosophe juridique et chercheure CRIDS – Centre de Recherche en Information Droits et Société

    https://etopia.be/lintelligence-artificielle-va-t-elle-nous-submerger-trois-questions-a-antoinette-rouvroy/