Le Monde du Silence



  • Le Monde du Silence

    5dea4a538734c bpthumb grandadais mis à jour Il y a 5 mois, 1 semaine 3 Membres · 6 Messages
  • 5f4c050969fd5 bpthumb

    wonka

    Membre
    20 avril 2020 à 15 h 55 min

    Voici un post qui malheureusement ne parlera pas à tout le monde mais s’adressera plutôt aux cinéphiles avertis

    Quel est selon vous, le plus beau film muet jamais tourné?

  • 5f4c050969fd5 bpthumb

    wonka

    Membre
    20 avril 2020 à 16 h 13 min

    L’Aurore (Sunrise: A Song of Two Humans) — Friedrich Wilhelm Murnau — 1927

    « Un fermier s’éprend d’une citadine aux allures de vamp. Sous l’influence de celle-ci, il décide de noyer son épouse, mais change d’avis une fois sur la barque. Effrayée, la femme fuit en ville. Elle est bientôt rejointe par son mari, désireux de se faire pardonner »

    Le premier intertitre annonce : « Ce chant de l’Homme et de sa Femme est de nulle part et de partout : vous pourriez l’entendre en tout lieu et en tout temps ». Ce message à vocation universelle, cette femme, cet homme. Vous pouvez les croiser partout, c’est à la fois vous et moi, c’est tout le monde. C’est personne. C’est hier, aujourd’hui et demain.

    Ce film narre l’histoire d’un couple qui se déchire et se reforme, un couple de deux êtres qui s’aiment. Un film sur le couple donc, un film sur l’amour surtout.

    L’homme, ici montré en position de faiblesse est envoûté par les charmes d’une femme séductrice, aux allures de vampire venue de la ville. La ville, monde de la nuit, monde la fête, symbole des plaisirs et des distractions nouvelles représente l’attrayante nouveauté de l’inconnu. L’homme torturé, manipulé, est progressivement poussé à commettre l’irréparable. Lui, simple fermier, homme de la campagne (la campagne ici symbole d’une vie calme et paisible, simple et routinière où rien ne change, loin des plaisirs futiles) se laisse séduire par la tentation.

    Le doute déchirant entre l’attrait irrésistible d’une histoire passagère et destructrice face à un amour profond et véritable, peut être moins évident mais bien présent. Jusqu’où peut-on aller lorsque l’on est sous l’emprise d’une passion destructrice? L’amour établi, qui a subi et fait face à l’épreuve du temps sera t-il plus fort qu’une brève passion passagère? Jusqu’ou peut-on pardonner par amour?

    C’est donc aussi l’histoire d’une reconquête pour tenter de réparer le mal causé. Un film sur le pardon et la rédemption. Comment pardonner l’impardonnable, sans rancoeurs, par amour.

    « L’aurore est le plus beau film du monde » disait François Truffaut. Et il ne s’est pas trompé

    https://www.youtube.com/watch?v=gCxwl8RM9Us

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    20 avril 2020 à 16 h 24 min

    Je n’ai pas vu beaucoup de films muet, bien sur plusieurs Charlie Chaplin et tant pis si je me fais lyncher, je ne suis pas fan ! Bien que les sujets traités dans ” le dictateur” (et cette image magnifique avec la mappemonde !) ou dans “les temps modernes” sont des sujets super intéressants …

    Faudrait que je réfléchisse pour voir si je me rappelle de films muets que j’aurais vu et qui m’ont plu .. (et je me dis que pas forcément des “vieux” films peut-être )

  • 5f4c050969fd5 bpthumb

    wonka

    Membre
    20 avril 2020 à 16 h 43 min

    Ooooh dommage, j’aime bien chaplin. Mais j’entends ton point de vue
    As-tu vu “Le Cirque” (1927). C’est mon préféré de lui et pourtant il fait parti des films un peu moins connu de sa filmographie

  • 5f05abe2a555c bpthumb

    isabelle1970

    Membre
    20 avril 2020 à 17 h 28 min

    @Wonka tu n’es pas le premier à me dire dommage ou “comment peux-tu ne pas aimer Chaplin ” ? ^^ (mais j’adore son texte que j’ai posté ici “du chaos naissent les étoiles ” http://www.lettresdebatere.fr/index.php/ecrits/connaissances-paralleles/81-du-chaos-naissent-les-etoiles

    Par contre, non, jamais entendu parler du film “le cirque” .. faudrait peut-être que tente .. mais il ne sera pas dans le début de ma liste 😉

    j’ai d’abord ” Swiss Army Man” à regarder parce que conseillé par mon fils et qu’il connait mes goût ( je lui ai conseillé “Er Ist” et lui ai même parlé de “Salo ou les 120 jours de sodome” en l’avertissant très concrètement bien sur ^^ )

  • 5dea4a538734c bpthumb

    grandadais

    Membre
    20 avril 2020 à 20 h 03 min

    Ceux qui me viennent en tête les premiers:

    – Metropolis (Lang)

    – La Chute de la maison Usher (Epstein)

    – L’Homme à la caméra (Vertov)

    – La Passion de Jeanne d’Arc (Dreyer)

    – Le mécano de la Générale (Keaton)

    5 chefs d’œuvre absolus à mes yeux.

    (bon et puis bien sûr pas mal d’autre de Fritz Lang, Murnau, Chaplin etc)


Affichage des publications 1 - 6 de 6

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant

New Report

Close