Voir le Profil

Base

Nom

RoseDesVents

Date de naissance (Ăąge)

7 mai 1999

Genre

féminin

Je recherche...

rencontre amicale

Présentation

Tel un funambule,
Qui sur le fil de sa vie déambule,
De l’aube aurĂ©olĂ©e au crĂ©puscule,
Délicatesse et détermination,
Portant sur sa vie,
Le regard d’un dĂ©fi,
Ne vous méprenez pas!
Il ne s’agit pas lĂ ,
De compter fébrilement ses pas,

Mais de ressentir l’obstacle,
Telle la portiĂšre massacrĂ©e d’un habitacle,
Pour un perfectionniste,
Rouler avec un extérieur morigené,
Ne fait point partie de la liste.

Alors il lustre et rend brillant,
Cette porte qui pourtant,
Ne devrait pas lui ĂȘtre frein pour aller de l’avant,
Et entreprend,
Le long pĂ©riple de l’existence,

ForcĂ©, y a des jours oĂč plus d’essence,
Mais les pompes ne sont jamais closes,
Il te suffirait, lui dirai-je, de vouloir la trouver pour que Ă©close,

Mais que nenni! OĂč se rendre, lorsque la volontĂ© nous a quittĂ©?

“Accepte, aide toi et aime toi.”
Jolies lettres, mais quel univers, entre le paraĂźtre et l’ĂȘtre!

Alors, notre ami, l’habile acrobate,
DĂ©cide de faire glisser son masque,
En plein parcours, n’est-il pas fou?
Il risque la chute, les spectateurs chahutent,
Son cƓur tambourine,
L’a l’apparence pourtant bien bourrine,

“Que crains-tu?” Se questionne-t-il
Portant son regard,
Soudain devenu hagard,
En dessous de lui,
OĂč faible Ă©clairage luit,
” Je risque, une fois de plus, de me blesser”, s’affole-t-il

Avant que ne retentisse,
D’une voix rassurante, les prĂ©mices,
Celle du farouche automobiliste,
Qui en lui sommeille,
Et prend couleur vermeille,
“N’aie pas peur, un matelas te recueille,
Il est parfois nĂ©cessaire, de toucher terre pour rebondir.”
“À condition que je fasse de ce matelas un tremplin, sourit-il.”

Je ne vous raconte pas la suite, elle s’Ă©crit Ă  chaque instant.

Philosophie n’est point stupide matiĂšre Ă©coliĂšre,
Mais profond regard porté sur notre univers,
L’art du doute, de s’Ă©tonner de tout(es),
Neurosciences, biologie, physique,
On se la met, cette bonne zic’?
Avec un authentique refrain:

“La nuance de la nuance n’est pas une contradiction.”
L’artiste prend route,
180km/h, oh, modĂšre tes ardeurs!
Feu et flammes,
Il se prend Ă  penser,
Que l’Univers est dĂ©cidĂ©ment ardu Ă  Ă©tudier,
Car l’on ne peut s’en extraire,
Y’a bien le multivers,
Mais ce ne sera guĂšre,
L’objet de ces vers,

Poursuivant sa course effrénée,
Il se met Ă  palabrer,
Comment, de la psyché humaine,
Entrevoir ne serait-ce qu’une lampĂ©e?

Se couvre, un temps d’amour, l’autre de mĂ©pris,
Souvent les deux réunis,
Pour la nature ‘naine,
Qu’il partage malgrĂ© lui.

Volonté ancrée,
De faire de ce voyage,
Le plus grand des fous,
Et le plus fous des sages,

Une seule rĂ©ponse Ă  ceux qui se questionnent: ” Que recherches-tu, ici?”

“L’ami, dĂ©couvrir ce que je suis. Ce qui ne m’empĂȘche pas de vous dĂ©couvrir.
Et cet achĂšvement, je ne pourrais le donner, qu’Ă  la fin de ma vie.
Et ce n’est point certitude Ă©mise.

“Avant de rentrer en contact avec l’autre, faut-il l’ĂȘtre avec soi.”

Une conductrice qui n’a pas le permis.

Adresse

France

Surdoué or not surdoué ?

surdoué (testé)

Physique

Avantages concurrentiels 😉

yeux, sourire, cheveux

Origines

Origines

méditerranéenne

Langues

français, autre

Vie professionnelle

Niveau d'Ă©tudes

bac +4

Vie personnelle

Intelligences multiples

intelligence intra-personnelle

Process Com

Rebelle

New Report

Close