Vos rapports avec les non HQI

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    Felix82

    Membre
    19 juillet 2022 à 17 h 21 min

    Très difficile d être authentique dans un monde superficiel

    je garde espoir de pouvoir etre authentique mais avec filtre ou tact car sinon rarement compris

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    alaric

    Membre
    24 novembre 2022 à 19 h 21 min

    Up

  • 62b09ccaf099d bpthumb

    alaric

    Membre
    29 novembre 2022 à 10 h 14 min

    Comme je l’ai lu l’intelligence est un trait omniprésent. Elle se manifeste dans quasiment tout ce que l’on fait ou dit. Malgré ça il est remarquable de constater à quel point les gens dotés d’un QI moyen sont incapables de repérer les gens dotés d’un QI élevé.

    Je peux fréquenter pendant des mois et même des années des gens avec un QI moyen sans qu’ils ne comprennent que mon QI est élevé.

    En revanche il suffit que je discute 10 ou 15 minutes avec une personne de mon niveau pour qu’elle comprenne que je suis moi aussi doté d’un QI supérieur. C’est hallucinant.

    Quelqu’un fait-il la même expérience ici ?

  • 638e3e9ee1c71 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    29 novembre 2022 à 11 h 54 min

    @alaric : mais même les HPI ne sont pas capables forcément de repérer les autres HPI non plus, et des fois ils se plantent.

    La première fois qu’un homme est venu vers moi en me disant que j’étais HPI comme lui , je l’ai envoyé bouler, mais en fait, il avait raison.

    En ce qui me concerne, j’identifiais seulement certains HPI, mais apparemment, il s’agit essentiellement de ceux qui ont de hauts QI.

    Une de mes tantes croit d’ailleurs qu’à part elle et mon père, leurs autres frères et soeurs ne sont pas HPI. Mais mon père est THQI, un des fils de ma tante aussi (identifié wais, lui). Et mon cousin identifié croit que son frère n’est pas HPI, alors que moi je n’en sais rien s’il l’est ou pas, j’avais juste repéré mon autre cousin, qui m’a rappelé qu’ado je lui avais dit qu’il était la seule personne à laquelle je pouvais tout dire… Sauf que je ne repérais donc visiblement que les hauts QI, vu que dans mon entourage j’ai d’autres HPI identifiés… Et je ne savais pas qu’ils étaient HPI. Et asperger pour l’un. Alors que pour moi ils étaient “normaux”..

    J’ai visiblement une attirance tordue pour les hauts QI alors qu’ils ont parfois souvent un émotionnel difficilement gérable…

    Mon mari n’est pas testé, mais moi qui avait toujours dit que jamais je ne me marierai… Ben c’est moi qui lui avait demandé de m’épouser, une des raisons étant que j’avais rarement rencontré un homme que je trouvais aussi intelligent… Je l’ignorais, mais son père est colonel de gendarmerie (ça je le savais) et avait un QI tellement élevé que malgré le passé familial trouble (origines d’ailleurs Russo-polonaise et Yougoslave, le grand-père avait un poste dans les renseignements en Yougoslavie et avait fui son pays parce qu’on avait essayé de l’assassiner, etc.) ils ne pouvaient que le prendre… J’ignorai cette histoire, tout comme celles de mon père… Ou de mon cousin…

    Mais pour moi les plus hauts QI ne sont pas forcément les plus intelligents. Le gars qui avait fait Saint Cyr avant d’entrer à l’Insee et qui venait tous les we pour me parler car il n’arrivait à parler avec PERSONNE… Il a peut-être un super haut QI notamment vu le grade qu’il a réussi à obtenir… Mais sérieusement, comment on peut être aussi intelligent et ne pas chercher à améliorer sa communication avec les autres et ne pas apprendre à mieux gérer ses émotions ? (lui il s’était coupé des siennes, classique pour un haut QI, et les gens le prennent pour quelqu’un qui a zéro émotion… Ce qui n’est pas vrai, et il n’est pas autiste non plus…). Parce que cela paye quand même bien… On arrive même à s’intégrer… Et je préfère ça à me faire appeler “cousin machin”… Et être exclue de la meute parce qu’on me trouve trop bizarre…

  • 6377a71b8f7d4 bpthumb

    goodguy

    Membre
    29 novembre 2022 à 19 h 17 min

    Bonjour Wilczyce vous dîtes dans votre texte ” comment peut on être hpi et ne pas chercher à améliorer sa communication avec les autres et apprendre à gérer ses émotions ” je suis THQI testé par une psychologue, hypersensible, j’ai aussi un T.D.A.H ( trouble déficit de l’attention avec hyperactivité ) et mon psychiatre penche en plus pour un trouble borderline, oui ça fait beaucoup j’ai un passé extrêmement lourd… Bref. J’ai été testé récemment et c’est peut être pour ça que pour l’instant je n’ai aucune capacité à gérer mes émotions, par exemple tout à l’heure je faisais du sport et d’un coup je me suis mis à pleurer ou des fois je pleure plusieurs fois par jour comme ça sans raison et pourtant je vois ma psychologue toutes les semaines mais pour l’instant rien y fait je traverse une période extrêmement difficile moralement et j’ai constamment des idées suicidaires alors je peux vous dire que dans mon cas pour l’instant je n’arrive pas du tout à gérer mes émotions même si je me bats comme un acharné au quotidien. Et concernant ma communication avec les autres je suis pour l’instant dans une phase où je me protège car comme beaucoup de THQI hypersensible je fais un rejet catégorique de l’hypocrisie et des faux semblants. Le moindre petit mensonge et je coupe les ponts. C’est peut être le cas de la personne dont vous parlez. J’ai toujours été profondément déçu et attristé par les rencontres que j’ai pu faire, j’ai 40 ans et le seul être pour l’instant avec qui je me sens bien c’est mon chien 🐶. C’est pourquoi je me suis inscrit sur ce site. Alors pour répondre à vos questions : comment être THQI et ne pas chercher à améliorer sa communication avec les autres, pour ma part je répondrai que c’est par peur d’être ENCORE déçu, ( comme je l’ai toujours été) car beaucoup de THQI sont très empathiques et de ce fait retombent toujours sur des personnes qui profitent de ce trait de caractère plutôt que d’en être reconnaissants. Et concernant votre question sur la gestion des émotions peut être est ce plus facile pour certains hpi mais en ce qui me concerne c’est pour l’instant EXTRÊMEMENT difficile je suis EXTRÊMEMENT sensible et fragile et comme beaucoup de THQI j’ai une haine viscérale de l’injustice, ce qui fait que je n’arrive pas à accepter que je ne suis que la résultante d’un passé cahotique. Voilà pourquoi pour moi il est pour l’instant impossible d’accepter ce que je suis et toutes les angoisses massives que ça génère. Je me bats au quotidien mais ça reste un combat quasi sur humain au quotidien mais je reste debout pour mon chien qui est le seul être vrai que j’ai rencontré dans ma vie pour l’instant. En espérant avoir éclairé vos questionnements. Tony.

  • 631fd12a5eee8 bpthumb

    ClemD

    Membre
    29 novembre 2022 à 21 h 01 min

    Enfin une discussion intéressante… Bonsoir !
    Il semble que pour vous l’intelligence se manifeste par la capacité d’adaptation, j’aurais en revanche tendance à penser que cette dernière n’est qu’une conséquence de l’intelligence, et reste un choix personnel.
    Je suis THQI également et suis assez isolé socialement, mais c’est en partie un choix, voilà une citation (dont j’ai malheureusement oublié l’auteur) qui résume assez bien l’idée : “ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à une société malade”.
    J’estime que la société fait n’importe quoi, et je ne souhaite absolument pas m’adapter à une situation aussi catastrophique, quand bien même le prix à payer est l’isolement social. Je peux au moins me regarder dans le miroir en sachant que je ne participe pas à cette déchéance.

    De plus, cette adaptation est peut être facile voire naturelle pour certains, elle me demande en revanche des efforts considérables pour ne pas craquer psychologiquement, elle m’est donc nocive et j’ai fait le choix d’être moi même que ça plaise ou non.
    Alors certes ça ne m’a pas aidé professionnellement ou socialement parlant mais ça me permet d’être en paix avec moi même et c’est le plus important à mes yeux.

  • 638e3e9ee1c71 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    29 novembre 2022 à 21 h 17 min

    @goodguy : merci pour votre partage, Tony… Qui me touche… Et je vous trouve très courageux, de vous exprimer, et aussi pour votre combat quotidien…

    THQI + hypersensible + un TDAH… Je n’imagine même pas… Avec un lourd vécu… On peut subir encore plus de maltraitance lorsqu’on est atypique, d’une façon ou d’une autre… Et rester partagé entre l’envie de se lier et celle de rester isolé… La peur de ce qui pourrait se passer encore et le découragement n’aidant pas…

    Je ne vois pas toujours d’autre solution que d’essayer de diminuer les attentes qu’on peut avoir envers les autres… Sans trop les abaisser non plus… Et/ou de continuer à chercher… Car la vie est moins dure et peut être belle aussi quand on n’est pas si seul…

    Je pense que lorsqu’on est dans un état où on ne peut plus gérer ses émotions, il vaut mieux se protéger, oui, car si on n’est pas déçu cela peut aussi d’avérer très compliqué et nous entraîner dans des émotions, sens et sentiments un peu trop intenses qui peuvent être impossibles à gérer… Mais j’ai peur aussi quand les gens s’isolent trop des autres. Et j’ai peur aussi quand ils s’approchent trop de moi… On peut bien sûr essayer de prendre son temps, mais parfois le lien peut se créer ou se modifier brutalement, dans un sens ou dans un autre !

    En tout cas, oui, lorsqu’on paraît empathique, ou “faible”, ou encore “naïf”, certains auront tendance à vouloir nous dominer et/ou profiter de nous, alors il faut se blinder et/ou savoir s’éloigner des personnes avec lesquelles la relation génère trop de souffrance, et ce parfois même lorsqu’on les aime… Et trouver la bonne distance à avoir avec elles.

    J’ai toujours trouvé la communication et la gestion des émotions très difficiles, cela est encore parfois une souffrance alors que je m’y intéresse de près depuis de nombreuses années… Alors je n’imagine pas ce que cela peut être pour certains… Et je pense que c’est important de bien prendre le temps de connaître l’autre, parfois même avant de l’approcher de trop près, car la douleur liée à la déception peut être effectivement insupportable pour l’un comme pour l’autre… Et on finit par se couper de ce qu’on ressent, pour ne plus souffrir. Et on laisse tomber. Mais la vie peut être si belle lorsqu’on est bien entouré… On a tendance à l’oublier, lorsqu’on se sent seul…

    En tout cas, on peut réussir à trouver des personnes qui nous correspondent suffisamment pour se sentir bien voire en sécurité avec elles, mais elles peuvent être effectivement rares… Plus on se rapproche et plus les personnes avec lesquelles nous pouvons communiquer de façon suffisamment épanouïssante sont rares… Mais on peut en trouver. Mais aucune relation ne sera parfaite…

    J’espère ne pas avoir été trop maladroite dans mes propos, et je te remercie d’avoir répondu à mes questionnements…

  • 638e3e9ee1c71 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    29 novembre 2022 à 21 h 48 min

    @ClemD : bonsoir ! L’adaptation n’est pas forcément un choix personnel… Ou encore le fait de se lier ou pas aux autres… Certains n’y arrivent pas malgré leurs efforts… Je connais des personnes HPI qui sont assez isolées socialement et qui s’en portent très bien, et d’autres beaucoup moins… Personnellement, la solitude n’est pas faite pour moi, même si j’aime la tranquillité… J’apprécie énormément le télétravail, mais j’aime aussi me rendre dans les locaux de mon administration… J’apprécie de vivre avec quelqu’un, j’apprécie d’avoir ma famille, quelques amis… D’autant plus après avoir trouvé la bonne distance à avoir avec chacun… Distance qui peut toujours évoluer, en fonction de tas de facteurs…
    Je ne sais pas du tout si cette adaptation est facile pour certains, mais en ce qui me concerne, je trouve cela parfois très compliqué, du moins quand je connais assez peu les gens. Et même parfois quand je les connais depuis des années, car il arrive que les gens et les relations qu’on peut avoir avec eux évoluent de façon brutale, ce qui peut être déstabilisant… Sinon, j’ai décidé de profiter de cette société, même si elle est loin d’être parfaite… Normal, vu qu’elle est composée d’êtres humains, qui ne sont pas non plus parfaits… Mais c’est sûr qu’il m’arrive d’avoir envie de rester en retrait, voire de m’enfuir… Cela a toujours été le cas, d’ailleurs…

  • 631fd12a5eee8 bpthumb

    ClemD

    Membre
    29 novembre 2022 à 22 h 12 min

    Je me suis sans doute mal exprimé. Quand je dis que c’est un choix personnel, j’entends par là qu’on choisit de le vouloir ou pas, et de fournir les efforts ou pas.

    Il y a très certainement des exceptions mais pour les gens dont vous parlez qui “n’y arrivent pas” je pense que ce sont probablement des gens dans mon cas qui n’ont plus la force de fournir ces efforts et/ou n’ont plus la volonté de le faire par désillusion. Ça ne traduit pas une envie d’isolement mais c’est parfois la seule option qu’on peut envisager. Voilà une autre citation d’un auteur oublié : “mieux vaut être seul que mal accompagné”.

    Cela étant dit je cherchais simplement à répondre à votre question, mais vous reconnaissez vous même avoir eu des difficultés sociales… À chacun ses raisons j’imagine !

  • 638e3e9ee1c71 bpthumb

    Kitsunebi

    Membre
    30 novembre 2022 à 13 h 34 min

    @ClemD : vous ne vous êtes pas mal exprimé, j’étais “juste” partie dans une autre direction, celle de réussir à s’adapter… Et je vous remercie d’avoir répondu mon questionnement !

    Mieux vaut être seul que mal accompagné, mais mieux vaut être bien accompagné que seul… Et on peut l’être…

    Le mieux est bien pour moi de n’avoir quasi aucun effort à fournir… Comme avec certains de mes proches. Cela a toujours été le cas avec ma soeur jumelle (dizygote), et cela a été très dur de ressentir de nouveau quelque chose d’équivalent avec quelqu’un… Mais un jour j’ai réussi à me (res)sentir aussi proche d’une autre personne, puis encore d’une autre…

Page 11 of 12