Testé surdoué… sûr ?

  • Testé surdoué… sûr ?

    ?s=1&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue Anonyme mis à jour Il y a 1 année 10 Membres · 28 Messages
  • 5eac780a9423a bpthumb

    kellym

    Membre
    1 mai 2020 à 18 h 06 min

    Bonjour à tous,

    Mon frère aîné est diagnostiqué surdoué et après m’être renseignée en brassant beaucoup de sources sur le sujet, je me suis fais testée au Cabinet Bak et Associés sur Lyon. Je me retrouvais au mot près dans les comportements. Hélas quand je me suis fais testée j’étais en état de burn-out émotionnel (on cherche des réponses face à un problème bien sûr parce que quand tout va bien…) tout du moins ce qui selon eux, “fausse les résultats car mes capacités sont altérées”. Donc ils ‘mont dit “vous êtes zèbre mais on ne peut pas vous donner de QI car il serait faussé”. Je n’y suis pas allée pour me sentir intelligente mais justement vu que ce sentiment n’est pas mien et que l’on ne m’a pas donné de “preuves”, je continue de douter de la question même si le comportement que j’ai colle aux descriptions que l’on fait du zèbre. Le doute persiste… je me dis que peut-être qu’il y a un business derrière et que l’on a dit ce que je voulais entendre pour consulter dans leur “cabinet spécialisé” qui coûte cher…

    Vos avis ? Vos vécus ? Comment et quand sait-on ce que l’on est vraiment ?

    Merci.

  • 5e3ec59e2cae9 bpthumb

    darkchocolate

    Membre
    1 mai 2020 à 21 h 39 min

    Salut,

    As-tu lu:
    1/ Trop intelligent pour être heureux ?
    2/ Le haut potentiel en questions

    Comme tu disais avoir lu beaucoup de choses, je suis un peu curieux dessus.

    Si je prends les 2 exemples précédents:

    1: j’ai trouvé le livre très intéressant et il m’a énormément fait écho. Ce qui m’a dérangé, c’est que quand tu l’as terminé, t’en arrives à la conclusion qu’il est préférable d’aller chez des psys spécialisés (et curieusement, la psy a créé une structure nationale à destination de profils comme “nous”). Si ce n’est ni impossible ni improbable, je ne peux m’empêcher de rester toujours un peu dubitatif quant au fait que ce soit totalement désintéressé de sa part.

    Ceci dit, pour trancher (si c’est le verdict qui t’importe beaucoup: oui ou non -ce qui n’est peut-être pas “sain”, à mon avis, si ton attente se limite à ça-), des tests s’imposent, et ça paraît effectivement préférable de trouver un bon psy spécialisé. Mais là, il faut bien se renseigner et avoir plusieurs adresses sous le coude. Dans tous les cas, tu vas en avoir pour plusieurs centaines d’euros à débourser.

    Pour en revenir au livre, pas mal lui reprochent que beaucoup de personnes puissent se reconnaître facilement dedans. Je pense qu’il faut voir les analyses comme une plus-value sans forcément tout mettre sur le dos de la douance.

    2: cet ouvrage aborde beaucoup de points que l’on retrouve dans beaucoup de sources en les confrontant aux savoirs scientifiques du moment. Et là, pour le coup, ça a de quoi en décevoir plus d’un (qui chercherait à s’identifier comme surdoué(e) pour répondre à toutes ses attentes, ses problématiques). Il est intéressant pour remettre un peu les pieds sur terre et relativiser clairement une bonne partie de ce que l’on peut entendre/lire ainsi que les enjeux des tests de QI.

    Après, les connaissances en sciences s’actualisant régulièrement, on apprend de nouvelles choses. Et elles vont aussi dans le sens du 2e ouvrage cité, de quoi relativiser un peu… Même s’il faut bien composer avec les spécificités de chacun (et rien que traiter de l’info plus vite, ça peut avoir pas mal de conséquences, mine de rien).

    Petite question peut-être indiscrète: as-tu environ 4 ans minimum d’écart avec ton frère (tu n’es pas obligée de répondre si tu estimes ça trop privé ici) ?

    Me concernant, j’avais été diagnostiqué précoce/surdoué petit, mais je n’ai plus de traces papier de ces tests qui pourraient me servir de base pour analyse ou entretien avec des psys. Je compte donc repasser les tests et également voir ce qu’il y aura à faire derrière.

  • 606f026fc8da7 bpthumb

    max

    Modérateur
    1 mai 2020 à 21 h 49 min

    Bonjour @KellyM

    C’est sûr qu’il y a un énorme business autour de la douance, des zèbres et compagnie ; et comme tu l’as deviné, beaucoup de livres vont te convaincre de ton “haut-potentiel” à travers des comportements ou des difficultés dans lesquels tu te retrouves, ce n’est pas bête : derrière, tu reconnais aussi ces traits chez tes amis et tu leur dis d’acheter le livre !

    Je ne sais toujours pas si toutes ces histoires, ces diagnostics sont fiables, ni même si on peut se définir avec des mesures de QI ou de QE, ce qui est tangible par contre, c’est qu’on n’a pas le même rapport au monde que le reste des gens. C’est probablement un critère suffisant pour venir sur ce site.

  • 5eac780a9423a bpthumb

    kellym

    Membre
    1 mai 2020 à 21 h 59 min

    Bonsoir DarkChocolate.

    J’ai le 1er livre pas le second. J’ai lu aussi des ouvrages relatifs à mes “problemes”. Jai regardé la chaîne youtune d’une psy à la maison, pas mal surfé sur le net, lu pensouillard le hamster, le syndrome du sauveur de Mary C. Lamia, on pense trop on est foutu et deux autres livres que je sais être majeur mais avec le confinement je suis pas chez moi pour regarder 😂 des conférences comme celles de Bak ou de Kermadec… (et son livre “femme surdouée double différence”).

    Ce n’est pas pour se sentir “exceptionnel” que je cherche à être certaine c’est juste que vivant en permanence avec le doute j’ai du mal à avaler ce que l’on m’amène si l’on me montre pas par a+b. Je pensais résoudre une crise identitaire et je suis ressortie avec autant de doutes de mes tests. Je ne sais pas quoi penser si je ne suis pas alors chouette je suis normale pas décalée pas “socialement foutu” (je plaisante) et le problème est ailleurs. Si c’est le cas alors c’est bien parce que le “problème” (j’aime pas appeler ça comme ça) mais il est de taille pour moi. Je ne sais pas par quel bout le prendre.

    Oui c’est un business mais comme dit tant que la science en sera à essayer de définir l’intelligence alors on est pas prêt de savoir ce qu’est un surdoué. On ne peut qu’espérer se reconnaître entre nous. Quand on voit qu’en philosophie on ne sait toujours pas définir un être humain… des notions aussi élémentaires ça fait peur.

    Pourquoi 4 ans ? Ça change quoi ? Il a deux ans de plus que moi.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    1 mai 2020 à 22 h 01 min

    @KellyM On peut passer le test sans burn-out en cours et ne pas recevoir l’info du QI également. Lorsque les résultats sont trop hétérogènes sur les différents indices, le QI n’est pas calculable.

    C’est marrant, j’ai eu les mêmes doutes que toi au début. La psy est-elle en train de faire en sorte que j’en ai pour mon argent ? Et puis ça passe avec le temps… On se fait à l’idée 😄

    Si tu te retrouves dans les différents bouquins sur la douance, c’est déjà un bel indice. Cela n’engage que moi mais je considère que ce supposé haut QI n’est qu’une conséquence de notre fonctionnement.

  • 5eac780a9423a bpthumb

    kellym

    Membre
    1 mai 2020 à 22 h 03 min

    Bonjour Max.

    Oui donc en fait j’ai l’impression que plus je vais demander autour de moi moins je vais savoir puisque les autres ne savent pas non plus. Je le vois à mon comportement et le cheminement fait pour en arriver là comme tu le dis si bien.

    La question c’est que faire de ça de façon concrète.

    C’est le rapport au monde que je trouve intéressant et la place que l’on peut prendre. Certainement pas de se placer au-dessus… à côté sûrement ? ☺️

    Je ne travaillerai pas comme astronaute c’est certain 😄

    Oui Baf je suis 100% d’accord 😉 c’est pour ça que ça m’intéressait d’avoir vos retours d’expériences.

    C’est ça.. elle m’a dit que c’était trop “hétérogène” donc..

    Merci à vous pour vos interventions.

  • 5e3ec59e2cae9 bpthumb

    darkchocolate

    Membre
    1 mai 2020 à 22 h 14 min

    L’aîné a potentiellement plus de capacités intellectuelles (mais en contrepartie il est aussi plus sujet aux allergies en tout genre, asthme, etc, pour ne citer que ça). Ce qui est dû au fait qu’il s’agit de la 1ère grossesse. Pour les grossesses suivantes (supposées être plus “faciles”), les caractéristiques des enfants sont différentes.

    Cependant, après 4 ans sans grossesse, on revient sur un profil “aîné” si une grossesse devait avoir lieu. Bon, c’est pas très exhaustif ni glamour, mais c’est dit rapidement comme ça.

    Ça ne fait pas forcément un surdoué pour autant et ce n’est pas réservé aux aînés, mais ça peut contribuer (accessoirement, c’est plus simple à poser comme question que: “Quel est ton ADN ?” Smile). Pour plus de détails, il faudrait que je retrouve l’article qui était très intéressant (et mon cas confirme leurs résultats 🙁 ).

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Anonyme

    Membre
    1 mai 2020 à 23 h 01 min

    La douance fait que l’on remet tout en question, et donc sa propre douance aussi… Apportant une preuve supplémentaire au passage… Le chien qui se mord la queue en somme… 😂

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    2 mai 2020 à 3 h 57 min

    Chère @KellyM,

    Il y a déjà un soucis à la base – qui m’étonne de la part de Fabrice Bak et de son cabinet, c’est que l’on t’ai laissé passer le WAIS alors que tu étais en burn-out. Une anamnèse sérieuse aurait dû mettre en mettre en évidence que tu n’étais pas en mesure d’être testé et conduire le neuropsychologue à te proposer un report du WAIS.

    Deuxième point quelque peu surprenant lui aussi, c’est que l’on t’ai dit que tu étais zèbre sans donner ton QI. C’est totalement irresponsable. Je précise que dans les coulisses de la neuropsychologie on admet que seul les QI supérieurs ou égaux à 135 permettent un diagnostic fiable. Entre 120 et 134, il faudrait idéalement un suivi préalable assez complet ou tout au moins, une anamnèse très poussée pour consolider un diagnostic.
    Les IRM vont permettre de régler le débat et mettre fin aux diagnostics complaisants ou aux approximations. Pour l’instant les coûts sont trop élevés, mais cela va finir par arriver…

    Ensuite les “comportements de zèbres”, cela ne veut pas dire grand chose d’autant que beaucoup de termes ou de spécificités prêtées aux HP s’avèrent des stéréotypes ou des points discutables, voire relatif. D’où l’importance d’un accompagnement avant toute passation de WAIS. Je vais te donner un exemple. On dit souvent que la pensée en arborescence est un signe éloquent de douance, sauf que l’on a prouvé que les neurotypiques pouvaient avoir ce type de fonctionnement (Nicolas Gauvrit en l’occurrence).

    Tu as raison de penser qu’il y a un business autour de la douance qui fonctionne autour de l’effet barnum. On ne fustigera jamais assez les ouvrages de vulgarisation souvent creux comme “Trop intelligent pour être heureux ?”, les stages onéreux et stupides de Cogito’Z, les vidéos youtube à la petite semaine, les entreprise sectaires (Raymonde Hazan) ou les passations de Wais au lance-pierre de Arielle Adda.

    Je lis plus bas, dans le fil de la discussion, que certains parlent encore de QE. On a beau savoir que le quotient émotionnel n’existe pas, qu’il ne peut pas se jauger et que c’est une invention de Raymonde Hazan, on continue d’alimenter cette légende.

    Je rêve…

    <font face=”inherit”>Mon conseil : Prendre le temps de faire un suivi auprès d’un psychologue (évitons les stars de la douance tant qu’à faire) avant de passer le WAIS. Exiger ensuite, au moment de passer le test, une anamnèse sérieuse d’une séance minimum, une passation en 2 ou 3 séances et un rendu le temps d’une autre séance (45 minutes minimum). Un accompagnement pour comprendre sa douance n’est pas </font>nécessairement<font face=”inherit”> un luxe non plus.</font>

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    2 mai 2020 à 4 h 04 min

    @KellyM On peut passer le test sans burn-out en cours et ne pas recevoir l’info du QI également. Lorsque les résultats sont trop hétérogènes sur les différents indices, le QI n’est pas calculable.

    Attention @Baf, la notion de QI hétérogène a été battue en brèche. La preuve dans le lien plus bas. Ce qui est dramatique, c’est que même des spécialistes renommés continuent de colporter cette inexactitude et d’ignorer le rectificatif apporté par les créateur du WAIS IV.
    https://overthe130.wordpress.com/2017/11/22/formation-au-wais-iv-bilan/

Affichage des publications 1 - 10 de 28

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant