Manque de confiance en soi et tactique d’observation

  • Manque de confiance en soi et tactique d’observation

    Posted by hanae on 19 juillet 2020 à 13 h 27 min

    Il m’est déjà arrivé de par mon comportement d’amener certaines personnes à me snober voir m’agresser. Cela n’a pas vraiment d’importance car elles me sont indifférentes, mais cela amène des questionnements sur pourquoi j’agissais ainsi. Il s’avère que je prenais plus de pincettes avec certaines personnalités, alors que d’autres m’éveillaient plus de confiance dès le départ.

    Je n’avais pas forcément conscience de cela avant, mais les personnes qui réagissaient montraient leur supériorité selon des valeurs, un statut qu’elles avaient elles-mêmes fixés. Une personne qui n’est pas sûr d’elle ou est trop gentille n’est alors pas respectée car c’est un signe de faiblesse, selon leur propre appréciation.

    En outre, cela permet de savoir quelles personnes sont empathiques, agréables ou à l’inverse centrée sur elle-même donc inintéressantes.

    Alors finalement n’est-ce pas un bon moyen de « prêcher le faux pour savoir le vrai ».

    Ça me fait penser à Terence Hill dans le film « Mon nom est Personne », si certains l’ont vu.

    Il distribue des claques à tout va en se faisant passer pour ce qu’il n’est pas face à des abrutis qui ne voit en lui qu’un écervelé, alors qu’il est en fait brillant, c’est donc une tactique pour ferrer le malotru et le corriger.

    Voilà, je ne sais pas si tout ça vous parle, peut-être que cela n’a rien à voir, qu’il ne s’agissait que d’une projection. En tout cas, j’aime bien le principe.

    hanae a répondu il y a 2 années 5 Membres · 15 Réponses
  • 15 Réponses
  • 6187d1898871b bpthumb

    neba

    Membre
    19 juillet 2020 à 14 h 19 min

    Cette technique fonctionne et je l’utilise ;-).

    Avant je n’osais pas me montrer authentique de peur d’être rejeté et d’en souffrir. Avec l’expérience, j’ai appris à aimer qui j’étais en comprenant la raison de mes qualités et défauts.

    Aujourd’hui je n’ai plus peur de montrer mes failles à mes proches et j’analyse ce qu’ils font de mes failles afin de définir si ils sont en bienveillance envers moi.

    Je sais aussi mettre mal à l’aise…

    Je me souviens d’un collègue pro du crossfit qui un jour à la machine à café, s’est amusé à me traiter de « tafiole » et de « grosse merde » dans l’oreille car je ne faisais pas de sport.

    Ce jour là j’ai dit à haute voix : « Tu as raison Pierre (C’pas son prénom ^^), je suis une grosse merde et une tafiole car je ne fais pas de sport »

    Ça l’a déstabilisé au point d’exprimer que c’était pour rire… Pour finir par me choper par le cou et me dire que je suis un petit enculé dans l’oreille.

    Il a plus recommencé 😉

  • 5fad60629df69 bpthumb

    hanae

    Membre
    19 juillet 2020 à 14 h 38 min

    Au moins on sait à qui on a à faire après ça, c’était un gros connard qui pensait se faire du bien en malmenant quelqu’un, il s’est foutu dedans, pas très intelligent le gars.

  • 6187d1898871b bpthumb

    neba

    Membre
    19 juillet 2020 à 17 h 40 min

    Bonjour @Zelos

    L’insulter revient à mes yeux à lui donner la satisfaction de se dire qu’il t’a touché et qu’il a peut être un peu raison de penser ainsi.

    Si il se nourrit du fait que cela te touche et le valorise en retour, je pense que tu peux le voir revenir à la charge.

    Dans le cas que j’ai donné, j’ai touché à son image devant l’ensemble de la communauté. Quand tu es narcissique, c’est chaud à gérer comme situation. ^^

    PS : Tu as cité Neha et non NEBA 😉

  • 62c1fa6704a76 bpthumb

    cinematographe

    Membre
    19 juillet 2020 à 19 h 55 min

    Rester soi-même en toute circonstances…

  • 5fad60629df69 bpthumb

    hanae

    Membre
    19 juillet 2020 à 20 h 23 min

    Oui, je suis bien d’accord, au bout de tant d’années de protection il faut pouvoir se déprogrammer, paraître sans masque donc avant tout s’accepter avant de pouvoir être soi-même.
    Le plus difficile pour moi, c’est continuer à être rayonnante face à des personnes qui restent de marbre, sans compassion et font sentir qu’on dérange, qu’ils n’ont pas de temps à nous accorder, ça refroidit, après il est plus difficile de s’affirmer. C’est ce cas particulier qui me dérange et qui fait que je remets ma légitimité (ma présence et mon besoin) en question. Car si j’insiste pour me faire entendre, ça part au conflit. Mais si on ne doute pas de soi au départ, on n’a pas besoin de dialoguer ou d’essayer de convaincre l’autre du bien-fondé de son travail ou propos, on laisse couler peut-être car on est convaincu de sa valeur… Je ne sais pas si je suis clair. Désolé mais j’ai encore de la répulsion pour ce genre de personnage.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    19 juillet 2020 à 20 h 24 min

    Je suis du même avis @cineaste

    Rester soi-même à tous les niveaux.

    Pour ma part, j’ai pas le même thème et approche que les autres = ça me va très bien.

    J’ai mon style d’écriture.

    Je ne joue pas aux apparences, pour me faire apprécier ou affection quelconque = beurk = c est pas mon délire.

    Je suis une passagère, ( train ) qui s’arrête à chaque station = si ça en vaut le coup.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    19 juillet 2020 à 20 h 33 min

    @hanae

    Je comprends très bien ton approche= en lien à ton dernier message.

    En général si on a un caractère assez fort et un certain recul = rien ni personne ne peut nous barrer la route.

    Et ouais certains imbéciles, ca ne sert à rien d’échanger avec eux car perte 2 temps.

    Des fois tellement que ça démange ( faire joujou avec eux= un tour de manège) = une envie de les mettre à leur place = pendant un temps et puis laisser couler.

    C’est un contrôle de nous-même.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    19 juillet 2020 à 22 h 00 min

    Et j’ajoute une chose j’aime pas les gens qui font style = où qu’ils emploient les mêmes mots ( où qu’il manie d’une autre manière), mais à la finale c’est du plagiat, ou mon style d’écriture= c’est des faux cul.

    Zerma

    Je ne suis pas dupe.

    J’aime les gens vrais = il y en a très peu = à part ma famille = famille de quartier.

  • ?s=80&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    Usager supprimé

    Membre
    19 juillet 2020 à 23 h 24 min

    Bonjour Hanae

    moi aussi j’ai souvent fait cela, joué un peu le demeuré, pour que les

    gens n’ayant pas de bonnes intentions se démasquent… impunément selon eux

    mais depuis j’ai réfléchi, faut il agresser ces gens systématiquement ?

    Je ne crois pas, la seule fois ou il faut “se faire respecter” c’est lorsque

    ces gens détiennent un pouvoir de blocage…. dans ce cas, je pense

    qu il faut faire juste le minimum pour que ces gens débloquent la situation

    (et leur faire comprendre que on va faire le nécessaire pour les faire céder s’ils nous

    y obligent…)*

    mais souvent les zèbres ayant beaucoup souffert, en font trop dans ces occasions

    ou il faut débloquer. Comme tu dis ils se mettent en avant, et s’affirment trop.
    Ce n’est qu’une tentative malheureuse de “revanche”, qui échoue.
    il s’agit juste de faire savoir qu’on demande son du légitime, et ne prendre aucun plaisir à cette confrontation.

  • 5fad60629df69 bpthumb

    hanae

    Membre
    20 juillet 2020 à 20 h 10 min

    @GANJA ,

    Je suis pas sûr de tout comprendre dans ce que tu expliques mais je préfère aussi les gens vrais, dans la mesure où je détecte s’ils sont ne sont pas sincères et bienveillants, dans ce cas là je garde mes distances.

Page 1 of 2