HP = Solitude?

  • HP = Solitude?

    Publié par Membre Inconnu le 11 décembre 2018 à 11 h 58 min

    Hello tout le monde!

    Est-ce que hp rime forcément avec profond sentiment de solitude, même entouré de gens? Perso, je me sens hyper vulnérable au contact des autres et éprouve énormement de peine à me connecter, sauf si les sujets de conversation me passionnent vraiment. Mais là aussi, je remet constamment mes passions en question et ne parvient jamais à vraiment approfondir un sujet avant de m’en lasser. Je deviens impatient, j’ai envie de brûler chaque étape, envie de savoir avant d’apprendre, et cela avec tout. Du coup je m’isole, je joue à des jeux vidéos pour tenter de fuire et me distraire de ce sentiment. Je me sens séparé de tous et la douleur qui en découle me ronge.

    Comment peut-on faire autrement?

    matty a répondu il y a 3 semaines 15 Membres · 18 Réponses
  • 18 Réponses
  • blackfab

    Membre
    11 décembre 2018 à 23 h 31 min

    Bonjour,

    Oui c’est fréquent, c’est une peu “seul au monde” parmi la foule. Les conversations te semblent inintéressantes, tu as un blocage, pour participer aux banalités d’usage, c’est normal on n’est pas “équipé “pour ça. Je te conseille de ne pas t’isoler. Tu peux essayer de rejoindre des associations de personnes qui partagent tes centres d’intérêt. Si tu trouves un club de zèbres ce sera encore mieux.

  • unchouettepseudo

    Membre
    15 décembre 2018 à 18 h 23 min

    Je ne pense pas qu’il faille forcément dire “=”, mais oui ce que tu décris, je connais aussi. J’ai aussi de très bon amis, qui ne le sont pas, ça nous empêche pas d’avoir également beaucoup de choses en commun et de vraiment partager des choses. Parfois,ça se complique quand il y a les amis des amis, mais parfois c’est chouette aussi. Et d’autres fois il reste ce petit écart, qui fait qu’on a un sentiment de non-appartenance et dans des moments où ça va moins bien j’ai l’impression que c’et une non-appartenance au monde entier :O . @Anonyme aucune chance qu’il y ait dans tes amis/connaissances/famille qn qui partage cette “bizarrerie” – en s’en cachant peut-être ?
    Moi j’ai eu du tri à faire aussi notamment sur des amies que j’estimaient énormément mais l’inverse s’est révélée faux et pas à un bon moment… Qui de ton entourage est au courant? Et qui est assez ouvert d’esprit pour s’intéresser à la question, parce que c’est s’intéresser à toi… Perso, moi quasiment personne n’était étonnée …sauf moi en faite … mais j’ai choisi à qui j’en ai parlé..

    L’impatience ou l’envie qui est là puis qui n’y est plus … Ca va pas assez vite, on s’ennuie… ou d’autres choses

  • mike75

    Membre
    15 décembre 2018 à 22 h 46 min

    Salut,
    tout dépend des gents que tu fréquente, perso j’ai souvent le sentiment d’être seul lors de nouvelles rencontre avec les amis des amis ou même pire entre amis (ceux que je connais parfaitement),

    Difficile pour moi parfois de faire le pas et d’intégrer une conversation car je ne me sent pas entièrement apte à y renter et parler de se sujet.
    Les jeux vidéos on été pour moi une distraction pendant des années à tord peut être, jusqu’à ce que je me rende compte qu’il y avait d’autres pattions que je pouvais commencer (Photo, aquariophilie, Dessin, peinture, maroquinerie, RC, et même la soudure au TIG chose qui pour moi n’étais pas du tout intéressant il y a quelques années)
    Les envie de découverte évoluent, et il m’arrive souvent (en tout cas pour moi) de décrocher à partir d’un certains temps car j’ai atteint un certain niveau qui me permet de connaitre cette pattions et du coup elle ne m’attire plus.
    Et concernant les pattions parfois elles reviennent d’un coup car j’ai discuter avec quelqu’un, et du coup je me concentre à 100% sur celle ci et j’oublie le reste même si je l’ai lâcher depuis des mois.

    Surtout que comme toi je veut avancer le plus vite possible et parfois je grille les étapes, perso j’ai réussi à me concentrer car je vois chaque choses de la vie comme un information, exemple maintenant je pose des questions à des inconnus (amis ou autre) qui ne m’intéresse absolument pas sur le moment, mais je me dis que dans quelques temps cette information pourrais m’être utile pour entamer des discutions, et le plus marrant c’est qu’a force de faire sa je prend goût à des discutions qui avant m’aurais semblé inutiles et je peux maintenant passer des heures à parler de tout et de rien, en prenant du plaisir.

    Bonne continuation à toi,

  • vert

    Membre
    16 décembre 2018 à 3 h 08 min

    Pour résumé des centaines de pages que je pourrais écrire : Toute souffrance cher le zèbre est causé par la société, par le monde extérieur à soi, par le système.

    Prendre conscience de ces problèmes te permet de t’en défaire et d’améliorer ta vie, ta santé psychologique, et tes relations.

    Un zèbre qui vit dans un monde principalement peuplé d’idiot, de méchanceté et d’égoïsme, est un zèbre qui doit résolvé bien des problèmes extérieurs qui l’empêche d’avancer.

    Les zèbres les plus chanceux sont ceux qui naissent alors même que les parents ( ou le parent ) se connaissent déjà zèbres et ont déjà résolvé bien des problèmes extérieur. Ces enfants zèbres sont chanceux parce qu’ils partent déjà avec un bel équilibre psychologique, une belle stabilité Emotionnel et empathique, et une bienveillance sans limites sur eux.

    Tout problème en soit est créé par un problème extérieur à la base.
    C’est là l’utilité de nos débordements émotionnels ( nos émotions négatives ). Elles servent à nous avertir des problèmes extérieurs, des problèmes qui pourrissent notre vie et/ou qui portent atteinte à notre intégrité.

    🙂

  • e-sens-ciels

    Membre
    16 décembre 2018 à 8 h 52 min

    A tous,

    Ce sentiment de solitude , au fil des années, s’estompe car je n attends plus des autres qu ‘ils me comblent . Ceci me permet de devenir plus autonome , plus indépendante . si j’ai la chance de croiser des HP, ce n’est que du bonheur . Si je croise des non HP , j;essaie d’observer , d’échanger et souvent les difficultés de communication que j ai avec eux sont liés à mes propres difficultés de commmunication et à ma non capacité de m’adapter à leur rythme . Ce n’est pas parce qu ils sont différents , qu ils n ‘ont rien à m’apprendre , bien au contraire .Donc ce sentiment de solitude que j ‘ai souvent ressenti, etait aussi une façon de m isoler pour me protéger. Pour essayer de répondre chaque jour à ce sentiment de solitude ,désormais , je questionne mes désirs , mon énergie pour savoir ce que j ai envie de mobiliser pour que la situation change .

  • olbius

    Organisateur
    6 octobre 2023 à 14 h 25 min

    Un peu d’eau pour le moulin… 🙂

    Une étude publiée dans le British Journal of Psychology a démontré qu’une attitude plutôt anodine en société pouvait être un signe d’intelligence, plus précisément d’un QI plus élevé que la moyenne. Elle a été menée sur 15 000 Américains âgés de 18 à 28 ans avec, à sa direction, deux psychologues, Satoshi Kanazawa et Norman Li. Elle révèle que plus les personnes ont un QI élevé, plus elles sont enclines à adopter ce comportement, non pas malgré elles, mais par choix.
    Dans cette étude, la plupart des personnes interrogées préfèrent “les lieux d’habitation avec une densité de population moyenne plutôt que les grandes métropoles” car ces lieux favorisent les rencontres et le sentiment d’appartenance à une communauté. En revanche, celles avec un QI plus élevé ont clairement montré une préférence pour la solitude.
    […]
    Si depuis toujours la création de lien social est indispensable à la survie de l’Homme et que cette étude démontre qu’elle est une condition au bonheur chez la plupart des gens, elle démontre aussi que c’est moins le cas chez les personnes avec un QI élevé.

    Source : Cette attitude souvent critiquée est en fait le signe d’un QI plus élevé que la moyenne

    Pas si simple, tous ces sujets, sachant par exemple qu’on parle précisément souvent de la solitude ressentie dans les grandes métropoles. La solitude n’implique pas forcément de vivre physiquement à l’écart des autres êtres humains 🙂

  • Membre Inconnu

    Membre
    6 octobre 2023 à 14 h 58 min

    On pourrait peut-être parler de solitude comportementale ? Vu que je ne suis pas le seul, visiblement ici, à m’intéresser à une activité, mais, comme étant doué et une fois la démonstration faite qu’on pouvait très vite maîtrise la chose, alors on passe à autre chose sans jamais approfondir plus que ça… C’est ce côté éparpillé qui isole parfois… peut-être même dans le relationnel sans qu’on ne s’en rende vraiment compte ? À travers une manière déroutante et dispersée de faire et de mener à bien les projets ?

  • dalifan

    Membre
    6 octobre 2023 à 17 h 27 min

    Bonjour, je partage également ce sentiment de solitude et aussi cette lassitude rapide sans avoir pour autant eu besoin de creuser en profondeur. Ce que l’on a appris était suffisant pour passer à autre chose. (Le cerveau va tjrs au delà de ce qu’il apprend)

    Par contre je suis très étonnée lorsque je lis qu’un HP se sent forcement mieux avec des HP. Pour être honnête, je rencontre des décalages avec les non hp et des décalages avec des hp et j’ai remarqué que peu importe le niveau, il y a quand même des personnalités qui ne sont pas faite pour s’entendre entre elles, ni se comprendre.

    Alors oui, partager des choses en commun certes, ça aide, mais il n’y a pas que les centres d’intérêts qui rapprochent deux personnes. La façon dont elles interagissent entre elles en dit long sur la qualité de leurs échanges, et la durée d’une éventuelle relation amicale, professionnelle ou autre. Et au delà de toute autre forme d’intelligence, en l’absence d’une certaine intelligence “sociale” et émotionnelle, les rapports risquent d’être difficiles.

    Je pense que nous ne devrions pas tout attendre des autres mais également faire des efforts. Et puis se sentir seul alors qu’on est bien entouré signifie qu’en réalité il manque bien quelque chose. Oui, mais quoi? Reste à définir ce que c’est. Pour ma part, je pense que la compagnie d’animal domestique comble bien des vides là ou l’être humain se trouve trop souvent limité.

  • Membre Inconnu

    Membre
    6 octobre 2023 à 17 h 44 min

    Les vertus des basses fréquences de la ronrontherapie sont véridiques. En cas de stress, de malheur ou de sentiment de solitude cela a toujours fonctionné pour moi en tout cas.

    Ma chatte me manque d’autant plus… Je ne voulais pas la déménager avec moi pour lui éviter la panique du changement car elle a toujours vécu au même endroit, mais je regrette amèrement ce choix :c’est incroyable comme son absence me pèse… parfois plus que celle des humains.

  • dalifan

    Membre
    6 octobre 2023 à 18 h 12 min

    Coucou @Mic

    je partage ton avis sur les ronronnements. Il m’est arrivé d’écouter des ronronnement de chat (sur youtube) pour m’aider à m’endormir car ça détend et apaise vraiment. Et oui l’effet est magique mais en vrai c’est beaucoup mieux. J’adore quand le chat de mes voisins vient me rendre visite. Il vient chercher des câlins.

Page 1 sur 2

Connectez-vous pour répondre.