Être HP : un handicap ??

  • Être HP : un handicap ??

    5ee4d6e946be0 bpthumb calypso mis à jour il y a 1 année, 9 mois 10 Membres · 36 Messages
  • 5d2a2cb085eb8 bpthumb

    bagayaga

    Membre
    3 septembre 2019 à 18 h 59 min

    @frisette

    C’est absolument pertinent ce que tu dis.

    J’ai aussi travaillé avec des adultes en situation de handicape,j’étais animatrice théâtre en séjour estivale. Deux fois trois semaines en août quand j’avais fraîchement la vingtaine.

    C’était très intense on va pas se compter fleurette. Peu de moyens, et la volonté de l’association était de mélanger tout les handicapes. Donc à la fois pertinent et complètement insensé !

    Cela dit ,j’ai eu une belle découverte de ce monde que je n’avais pas eu l’occasion de côtoyer d’aussi près. Mise à part la schizophrenie de mon frère aîné.

    J’ai eu un coup d’amour énorme pour les trisomiques. Tellement des artistes. Incroyables et tout cet amour. Et ce regard merveilleux sur le monde. La simplicité. De la tristesse car beaucoup de rejets. Mais une philosophie de vie admirable.

    Les autistes aussi. Un autre monde,des autres codes. Un autre langage en fonction du degré. Une sensibilité attachante. Je retrouve ce lien avec mon bébé. Cette fragilité qui rend la main de l’autre indispensable. Armée d’un bon bouclier.

    Les personnes avec des maladies psychiques. Grande fragilité, sensibilité et un décalage. Il faut jongler et surtout se méfier de ce qu’on peut leur projeter.

    Et les handicapés physiques. Beaucoup de souffrance car l’esprit court plus vite que le corps qui est leur entrave. Mais de l’esprit et de l’humour.

    Ces séjours m’ont apporté tellement. J’ignore si je ne me suis pas plus nourrie que l’inverse. Des grosses leçon de vie.

    Le bémol c’est la fatigue que cela engendre. Car je ne sais pas vous mais mon investissement était total. J’ai tout donné. Il m’a fallu bien dix jours pour récupérer de l’énergie,de la cognition et du sommeil^^ Et j’ai compris que ce pourrait pas être un métier. Car pas assez de recul et de mesure. Peur de m’étioler vitesse grand V. Donc le format séjours,voir sorties me paraît le plus adapté en fonction de mon débit effrainé d’investissement.

    De reparler de tout ca, me donne envie de nouveau m’investir. Car c’est une vraie douche émotionnelle et spirituelle de côtoyer ces personnes.

    Et entre nous les personnes qui souhaitent les côtoyer sont rares.

    @byaku

    Idem! Trente ans à me dévaluer et à me mettre au niveau de mes congénères… Heureusement j’avais des amis pertinents. Mais pas assez coriaces tout de même. Je fatigue vite mes interlocuteurs. Alors je finis par les inviter à parler d’eux. Et j’essaye de les aider dans leurs écueils. Et tout mon bordel j’essaye de le laisser graviter en silence.

    Je suis admirative de ton don pour le piano.

    Ça met du baume au cœur de voir des gens qui s’accomplissent.

  • 01f1b492135e616c4e8ec116e1431be9?s=80&r=g&d=https%3A%2F%2Frencontre surdoue.com%2Fwp content%2Fuploads%2F2017%2F06%2Frencontresurdoue

    maroan

    Membre
    4 septembre 2019 à 6 h 00 min

    Bonjour,

    Merci @frisette pour avoir lancé cette discussion.Je viens d’être diagnostiqué et j’en suis encore à la phase de me découvrir dans les tableaux de l’HP. Vertige de me dire que mon être que je pensais connaître et mon indépendance d’esprit sont dictés par cette personnalité. J’ai toujours eu beaucoup de facilités sauf dans ma relation aux autres me sentant dans un décalage irréparable.  Et je découvre  que c’est un tout dont les éléments sont intimement reliés. A partir de ce moment, je reprends des moments de ma vie où je retrouve de l’empathie excessive, de l’hyperstimulation intellectuelle, une grande résilience une rigueur morale et d’autres traits de personnalité HP.A nouveau,  vertige… J’ai deux enfants dont un brillant le plus jeune. Hier l’instit de l’aîné me parle d’EIP.

    Lorsque je vois lemonde d’indélicats je suis très soucieux pour mes deux zèbres et j’envie votre confiance. Je suis sans doute sombre car je n’ai pas encore décidé d’une  attitude. bonne journée à tous.

     

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    4 septembre 2019 à 14 h 51 min

    Peut-on considérer que le fait d’être à haut potentiel est un handicap dans notre société ?

    La question telle qu’elle est posée propose une logique de victimisation qui me dérange profondément. A force de parler d’handicap à tort et à travers, on risque par ailleurs de galvauder le terme.

    Les hauts potentiels peuvent avoir des difficultés relationnelles sociales ou professionnelles, personne ne le conteste. A un certain degré de douance, les traits autistiques développés peuvent même constituer des arduités très sérieuses ou être significatives de souffrances.

    A l’exception des individus affectés par le syndrome asperger, toutes les difficultés dont je fais l’inventaire relèvent du cas par cas.

    Quand le haut potentiel est en effet détecté et encadré à temps, il peut se vivre sans trop dommages et s’avérer épanouissant. Selon aussi les individus, leur tempérament et tout un tas d’autres facteurs, ceux qui ont été testés tardivement peuvent vivre la découverte de leur sureficience comme une libération et voir leur vie prendre une direction ascendante.

    Le haut potentiel n’est donc pas systématiquement handicapant.
    <p style=”text-align: center;”></p>
    Je comprends ta logique frisette, sauf qu’une personne disposant d’un QI inférieur ou égal à 70 n’a pas les atouts dont nous disposons. A moins d’avoir pour elle des habilités physiques, rien ne compense sa déficience.

    La première fois que j’ai travaillé avec des personnes en situation de handicap (séjour adapté), j’ai réellement été bouleversée au point de changer d’orientation. J’avais un sentiment de proximité avec ces personnes à tel point que ça me gênait quelque part : je me sentais plus proche des personnes dites “en situation de handicap” que des personnes dites “normales”… Zut, décidément il y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi !

    Cela ne relève pas a priori de la douance, mais d’une empathie exacerbée dont les causes peuvent être multiples. Je ne crois pas, en ce qui me concerne, que ce trait de caractère – du moins, à ce niveau – soit systématiquement présent chez tous les HP.

    Dans l’exemple que tu prends, tu te projettes d’abord dans la souffrance des autres. Ta propre singularité vient ensuite consolider ton sentiment de proximité.

    Tout ceci, bien sûr, ne valide pas l’hypothèse plus ou moins suggérée à travers ton exemple, selon laquelle tu serais handicapée parce que ta sensibilité te porte vers eux.

    Aujourd’hui, je ressens toujours un “vécu de handicap”. Ce vécu, j’en ai toujours eu honte, ça m’a toujours culpabilisé et je l’ai toujours caché, adoptant la technique du caméléon pour m’adapter à mon environnement.

    Sans minimiser tes peines et tes difficultés, je trouve que ton propos relève en l’occurrence de la victimisation. Avec un peu de distance et de sagesse tu admettras que la douance est un atout et que tes propres désagréments ne sont pas gravés dans le marbre – contrairement à un véritable handicapé.

    A moins que tu sois asperger, ce dont je doute fortement…

    Je crois simplement que tu as tout à apprendre de tes capacités et qu’avec le temps, la volonté, tu en tireras beaucoup de forces.

    Pour conclure, je dirai que j’arrive à compenser mes difficultés afin qu’elles passent (plus ou moins..) inaperçues mais je ressens à l’intérieur un vécu de handicap car je ne peux pas participer à la vie en société comme je le souhaite sinon je serai “inadaptée”, non conforme ou encore exclue. Je ne peux donc pas, la plupart du temps, trouver une place pour exprimer qui je suis pleinement. J’ajouterai que ce sentiment varie en fonction de l’environnement que je côtoie et du niveau d’affirmation et de confiance en moi.

    Tu confesses quelque part que tu refoules et que tu tentes de te conformer à la réalité des autres. Tu es donc, en partie, responsable de ce que tu vis.

    En t’assumant, en te déployant, en travaillant sur toi et sans doute aussi avec un peu d’aide, tu finiras par trouver des personnes qui te correspondront. Il suffit d’un petit groupe d’interlocuteurs – trois ou quatre personnes parmi tes proches – pour que cela change considérablement la donne.

    Et comme tu l’admets à la fin de ton message, ton sentiment varie aussi selon le regard que tu portes sur toi.

    Tu te vois comme une handicapée…

    … Et ce n’est qu’une illusion.

  • 60fd5746b0dee bpthumb

    byaku

    Membre
    4 septembre 2019 à 15 h 44 min

    ” Sans minimiser tes peines et tes difficultés, je trouve que ton propos relève en l’occurrence de la victimisation. Avec un peu de distance et de sagesse tu admettras que la douance est un atout et que tes propres désagréments ne sont pas gravés dans le marbre – contrairement à un véritable handicapé. ”

    @jabberwocky Je pense que en essayant de la faire relativiser, tu commets quelques maladresses. Je pense qu’il est difficile de pouvoir affirmer de telles choses. Dans la vie, il y a peu de choses dont on est sur, mais avec la mort ( physique ) entre autres, il y a aussi le fait qu’on ne sera jamais complètement à la place de quelqu’un d’autre que nous même. On peut essayer de comprendre les autres, des fois on doit vachement se rapprocher de la réalité de l’autre, mais jamais on ne sera complètement à la place d’autre chose que de nous même. A partir de là, un surdoué ne peut pas se permettre d’affirmer qu’il est plus aisé d’être surdoué que retardé mental, ou à l’inverse, qu’il est moins ardu d’être retardé et insouciant que surdoué et extra lucide par exemple. Parce qu’on n’en sait rien au final. Chacun a ses particularités, chacun doit avoir ses atouts et ses talons d’Achille.

    J’ai passé une bonne partie de ma vie à envier ceux que j’appelais autrefois ( j’ai changé ^^ ) les simples d’esprits. Je me disais que ca avait l’air tellement simple de vivre pour eux. Un pauvre saucisson Justin Bridou, des chips de sous marque, de la bière ou de whisky de merde, et quelques potes a qui raconter qui on a faillit baiser ce week end en boite, quelle taille faisait le poisson qu’on a pris avant hier, quelle jantes mettre sur sa Golf III GTi pour que ça le fasse ( Oui j’ai grandis en campagne, c’était un peu le profil type d’une bonne partie des gens de mon village ) …
    Voila comment ça se passait, et ayant eu des potes qui ont finit comme ça et qui le sont encore, j’ai pu participer à ce genre de soirées/apéro. J’ai bien vu que c’était suffisant à leur bonheur. Ce que moi je percevais comme de la pauvreté intellectuelle et de la médiocrité … eux l’attendaient toute la semaine. J’étais jaloux de ne pas pouvoir me satisfaire de ça, jaloux de souffrir et d’avoir la nausée en passant ce genre de moments quand je voyais autour de moi mes potes heureux, épanouis.
    Puis avec le temps, je me suis rendu compte qu’il y avait autre chose au delà de tout ça. Il y avait ces choses simples qui leur procuraient du bonheur auxquels je n’avais pas accès, ce sens du pratique et de l’organisation qu’ils possédaient tous et pas moi, mais  il y avait d’autres choses que j’avais et qu’ils n’avaient pas. Et quand on est une petite merde arrogante comme je l’étais, on ne se rend même plus compte de notre propre chance. Je pouvais apprendre à peu prêt tout et n’importe quoi en très peu de temps et sans trop m’investir. Je pouvais voir du sublime dans des choses qui pour eux étaient banals. Comme m’extasier devant un paysage, un monument, une bâtisse, une peinture ou une musique. J’ai réalisé aussi que même si mes peines et mes douleurs semblaient bien plus intenses chez moi que chez eux, à l’inverse, mes joies et mon bonheur pouvait m’envahir à des degrés qui me semblaient également inaccessible pour eux.

    Bref, j’ai beaucoup écrit comme d’hab :/ ( j’sais pas faire autrement … dsl encore ). Tout ça pour dire, que ce n’est pas aussi simple. Il n’y a pas de chanceux ou malchanceux, de personnes avec plus d’atouts que d’autres. Il y a des atouts à être surdoué pour un certains nombre de choses, et des inconvénients … et certains, contrairement à ce que tu as dis, son bien gravé dans le marbre. Si quelqu’un a la solution pour empêcher un cerveau sur-efficient de tourner sans arrêt, de percevoir les failles dans tous ce qu’il voit, d’avoir des difficultés à canaliser ses émotions, QU’IL ME DONNE LA FUC***G NOTICE xD. Dur de demander à un retardé mental de parler dans un Français excellent, et lui faire faire des études en mathématiques par exemple. Et dur de demandé à un sur-efficient de ne penser à rien, de relativiser sur la faim dans le monde, la guerre, l’extinction de beaucoup d’espèces animales etc … 🙂

    Je Précise que je ne veux surtout pas me fâcher avec toi @jabberwocky. Je donne simplement mon avis qui est différent du tien hein, je n’veux pas d’ennuies ^^
    ” Tu te vois comme une handicapée…

    … Et ce n’est qu’une illusion. ”
    Je finis en accord complet avec toi la dessus <3

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    4 septembre 2019 à 20 h 06 min

    A partir de là, un surdoué ne peut pas se permettre d’affirmer qu’il est plus aisé d’être surdoué que retardé mental, ou à l’inverse, qu’il est moins ardu d’être retardé et insouciant que surdoué et extra lucide par exemple.

    Il y un concept que tu devrais examiner byaku. Cela s’appelle la pudeur…

    Sérieusement, même si je vois lointainement ce que tu veux dire, je pense que tu fais un gros amalgame. Celui qui en bave le plus entre un trisomique et toi, celui qui est vraiment handicapé, c’est lui. Point barre.

     

    Parce qu’on n’en sait rien au final.

    Il suffit d’un peu de bon sens, je t’assure…

     

    Chacun a ses particularités, chacun doit avoir ses atouts et ses talons d’Achille.

    Et alors ? Ça veut dire selon toi, que tout talons d’Achille est nécessairement comparable à un handicape à partir du moment où les personnes concernées pensent le vivre comme tel ?

    […] J’étais jaloux de ne pas pouvoir me satisfaire de ça, jaloux de souffrir et d’avoir la nausée en passant ce genre de moments quand je voyais autour de moi mes potes heureux, épanouis.

    Ça fait de toi un handicapé ?

    Ta souffrance, tes difficultés sont à mettre sur le même plan que celles éprouvées par un tétraplégique ?

    […] J’ai réalisé aussi que même si mes peines et mes douleurs semblaient bien plus intenses chez moi que chez eux, à l’inverse, mes joies et mon bonheur pouvait m’envahir à des degrés qui me semblaient également inaccessible pour eux.

    Tu as donc des difficultés certaines – que je ne nie pas – et des facilités, pour ne pas dire des avantages. Bien, bien…

    Si quelqu’un a la solution pour empêcher un cerveau sur-efficient de tourner sans arrêt, de percevoir les failles dans tous ce qu’il voit, d’avoir des difficultés à canaliser ses émotions, QU’IL ME DONNE LA FUC***G NOTICE xD.

    Demande-la à ton armurier, si c’est tellement insupportable ! 🤪

     

    Et dur de demandé à un sur-efficient de ne penser à rien, de relativiser sur la faim dans le monde, la guerre, l’extinction de beaucoup d’espèces animales etc …

    Oui, oui le mal c’est mal ! La guerre grosse malheur ! La faim dans le monde rhaaa-la-là ! la dernier Paolo Coelho mon Dieu ! Les animaux ouin, ouin ! L’injustice injuste je suis contre ! Pourquoi le rap, mais pourquoi !? Marlène Schiappa, au secours ! Les salauds, ils ont arrêté The Knick ! J’ai plus de Winston rouge merde, je vais devoir filer en Belgique histoire de les payer moins cher et adresser au passage un bras d’honneur à tous les cons-passés-présents-futurs qui nous font la morale sur les méfaits de la clope alors qu’il y a 10000 fois plus de benzène  – substance ô combien cancérigène – au sortir d’un pot d’échappement de bagnole !

    (Ronflements bruyants et disgracieux)😴

    Je précise que je ne veux surtout pas me fâcher avec toi @jabberwocky. Je donne simplement mon avis qui est différent du tien hein, je n’veux pas d’ennuies…

    Trop tard pour les ennuis ! 😁

    Par contre, je ne me fâche jamais quand je discute. Je ne verse pas mes émotions dans ce genre de chose…😉

  • 60fd5746b0dee bpthumb

    byaku

    Membre
    4 septembre 2019 à 21 h 19 min

    Ben, tu ne sembles pas fâché, mais tu sembles ne pas avoir aimé ce que tu as lu. Moi je suis venu donner simplement mon avis sur tout ça, sans prétention, et sans être convaincu que ce que je raconte et indémontable. Je fini même en m’excusant limite de ne pas avoir été d’accord avec toi.

    Toi je ne vais pas te citer les passages ou tu donnes cette impression, mais ils sont nombreux, ou tu te poses limite en professeur qui apprend la vie a son imbécile d’élève ^^

    Du genre, qu’est-ce que ma pudeur a à voir la dedans ? Comment peux tu affirmer qu’un trisomique en bave plus que moi ? Je connais des trisomiques qui vivent bien leur vie, et je me connais moi qui ne vis pas très bien la mienne. Ce qui me donne déjà envie dte dire que tu te plantes très très probablement. Je vais parler un peu dans ton style pour me faire bien comprendre.

    Les psy sont même pas d’accord entre eux pour savoir si la douance doit être considéré comme un handicape ou non. Et toi, tu viens nous balancer comme si c’était certain qu’on ferait mieux dla fermer parce qu’on a dla chance et des atouts. Dat culo bro oO
    T’aurais pu ponctuer par un petit ” et ps : appelez moi dieu ” que ce ne m’aurais pu surpris à ce niveau …

    Voici un lien avec la définition du mot handicape. relis le bien attentivement, et reviens me dire que les problèmes que peuvent rencontrer un certain nombre de surdoués ne sont pas englobés dans cette définition.

    http://www.mdph.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=111&Itemid=82

    Pour la fin de ton message, je ne sais pas quoi répondre … Tu pars tout seul dans un délire avec tes clopes à la con ( je fume pas dsl, et j’utilise le moins possible ma bagnole parce que justement j’suis au fait de ce que tu soulignes … ). Donc que ce soit bien clair xD Si ton prochain message est aussi pourrit et tourné sur la tentative de ridiculisation with sarcasm level bac à sable, je m’auto fais la promesse de ne pas perdre d’avantage de temps avec toi.

    J’suis ici pour parler et argumenter avec des gens bienveillants. Pas devoir prouver à un énième abrutis que s’en est un.

  • 60fd5746b0dee bpthumb

    byaku

    Membre
    4 septembre 2019 à 22 h 07 min

    Ah ouai ! Le mec veut être psy ? Si ça c’est pas la blague de la semaine !

    Les psy devraient être les plus intelligents, tolérants, bienveillants d’entre nous. J’ai lu qu’un commentaire de lui pour l’instant, et ça me suffit limite à croire qu’il ne possède aucune de ses qualités.

    Merci de me prévenir en tout cas. Je ne vous ferais pas l’affront de continuer cette joute écrite en public. En tout cas je suis bien d’accord avec ce que tu as écris à une exception prêt. l’imécilheureusité. J’essaie de mon mieux de ne plus sous évaluer les autres. Parfois c’est dur j’avoue 🙂 Mais je cautionne pas dans l’absolue.

  • 5c36aecc7594c bpthumb

    jabberwocky

    Membre
    5 septembre 2019 à 1 h 57 min

    Du genre, qu’est-ce que ma pudeur a à voir la dedans ?

    byaku Je crois que poser la question de la douance comme handicape (on soulignera l’oxymore, au passage) mérite un minimum de prudence et de recule.

    Je ne doute pas qu’à un certain degré – comme j’ai pu l’insinuer plus haut – la douance puisse engendrer des “handicapes”. C’est d’ailleurs attesté chez les asperger. J’imagine que les THP sont eux aussi concernés.

    Reste que ta logique revient à mettre tout dans le même panier et franchement, oui, cela me dérange.  Je trouve cela extrêmement obscène.

    Désolé si je te choque.

  • 60fd5746b0dee bpthumb

    byaku

    Membre
    5 septembre 2019 à 3 h 43 min

    J’aurais préféré que tu répondes comme ça dès le début. Ça m’aurait évité d’avoir une si piètre opinion de toi. Mais tu m’as tellement pris pour un âne dans ton 1er message que je vais avoir du mal avec toi au moins au court terme. Pardonnes d’avance ma méfiance.

    Mais tu n’as pas répondu à ce que j’ai dit. As tu relus la définition de l’handicape ? La définition est de la merde et la tienne est mieux ? Ou effectivement, les problèmes engendrés dans certains cas par la douance s’y inscrivent ?

    Y’a pas besoin d’aller dans des extrêmes comme les très hauts QI pour souffrir de sa particularité mon gars. Toi t’es le genre de mec qui pense qu’un bonhomme avec 144 de QI, C’est pas un THP, mais celui à 145 si ? Celui à 144 ne peut donc pas se plaindre de souffrir de sa douance, mais celui à 145 c’est un THP donc lui oui, tu l’autorise xD ? Je trouve ce que je dis très con dsl … mais j’essaie de comprendre comment tu peux raisonner pour dire autant de bêtises … Si t’es surdoué et que ça ne t’a jamais posé problème, parfait pour toi, j’en suis ravi. Mais ta vie c’est pas celle de tout le monde. Et j’suis désolé si je t’apprends que beaucoup en souffrent. Que tu l’admettes ou non a en réalité peu d’importance, puisque c’est déjà un fait.

    ” Je ne doute pas qu’à un certain degré – comme j’ai pu l’insinuer plus haut – la douance puisse engendrer des “handicapes”. C’est d’ailleurs attesté chez les asperger. ”

    Hors sujet… Les asperger ne sont pas tous concernés par la douance … du coup … de quoi parles tu ? Quel est le rapport ?Leurs problèmes viennent d’ailleurs. Ceux qui sont concernés par les 2, ben … juste bonne chance ! Je sais un peu de quoi je parle. Ma nièce, dont je suis assez proche, est comme cela .  Et on en à déjà souvent et longuement parlé. Tu m’apprendras pas grand chose à ce propos, dsl prof.

    Je trouve ton argumentaire quand même assez fou pour quelqu’un qui souhaite devenir psy … limite flippant.

    Si tu souhaites continuer à discuter avec moi ( à condition que tu me prennes pas pour un imbécile ), je n’ai rien contre, je pense même pouvoir me calmer avec un peu de bonne volonté. Mais ce sera en privé. Je n’aime pas boxer en public.

    Ah ! Et la seule chose qui me choque chez toi, c’est la façon méprisante avec laquelle tu m’as parlé dans ton 1er message alors qu’on ne se connait pas. Le fait que tu sois pas d’accord avec ce que je dis ne me choque pas. Ça aurait même pu être intéressant dans d’autres circonstances.

  • 60fd5746b0dee bpthumb

    byaku

    Membre
    5 septembre 2019 à 13 h 07 min

    @etienne31 ” tu liras nombres de personnes témoignant, sur le forum, qu’ils en consomment pour calmer et ralentir leur intellect hyperactif ”
    J’ai fumé, et il m’arrive encore de temps en temps de fumer du cannabis pour cette raison bien précise. Bon calmant, bon somnifère, et surtout, seul moyen que j’ai trouvé pour ralentir suffisament mon cerveau et ne pas être dans 12 dimensions en même temps. Mais j’ai quasi réussit à arrêter. Maintenant ce sera festif lors d’une soirée avec des amis, et si j’en ai évidement envie.
    Et je me penche de plus en plus sur la méditation etc.

    ” Mais le pire reste d’être entouré de milles personne et de se sentir encore plus seul que lorsqu’on est effectivement seul. ”
    I know that feeling :/

Affichage des réponses 11 - 20 de 34

Connectez-vous pour répondre.

Article Original
0 de 0 messages Juin 2018
Maintenant